Accueil    |    Présentation    |    Les zoos en Europe   |   Les zoos dans le reste du monde    |    Nouveautés    |    Description des espèces   |   EAZA    |    Actualités    |   Mes visites    |     Liens


Safari Aitana


Safari Aitana
Carretera CV 785
03815 Penáguila
Alicante
Espagne

Tel : +34 965 52 92 73
Fax : +34 965 52 91 27

www.safariaitana.es
Logo du safari


Plan du zoo
Plan du zoo

Ma visite : 25 avril 2016
Mise en ligne : 03 juillet 2016
Vue aérienne
Vue aérienne du zoo






Cobe noir
Cobe noir - avril 2016
Horaires d'ouverture 2016
Tarifs d'entrée 2016
Présentation du parc
Les jaguars, les ratites et le point de nourrissage 1
Second arrêt et point de nourrissage des dromadaires
Les buffles, girafes, hippopotames et antilopes
Les éléphants, les antilopes et les chevaux
Les grands carnivores
Le Daktari Zoo : partie pédestre 1/3
Le Daktari Zoo : partie pédestre 2/3
Le Daktari Zoo : partie pédestre 3/3
Conclusion



Flèche

Horaires d'ouverture 2016 (Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif )





Ouvert tous les jours, toute l'année
de 11h00 à 19h00

Visites guidées à
11h00 et 15h00
Antilope cervicapre
Antilope cervicapre - avril 2016



Flèche

Tarifs d'entrée 2016 (Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif )


Dromadaire
Dromadaire - avril 2016






Ticket individuel

     Adulte : 20,00 €
     Enfant (4 à 10 ans) : 16,00 €

Tarifs groupes (à partir de 25 personnes)
     Adulte : 14,00 €
     Enfant (4 à 10 ans) : 10,00 €



Flèche

Présentation du parc




Le safari Aitana est un vaste parc situé dans
les montagnes entourant Alicante. Situé à
près de 1 000 mètres d’altitude, il est im-
planté sur une colline relativement sèche of-
frant divers milieux biologiques et ainsi une
diversité d’habitats.

Cette vaste réserve de plus de 135 hectares,
regroupe au sein d’un même enclos, des es-
pèces originaires des 5 continents : Afrique,
Asie, Amérique du Sud  et du Nord, Europe
et Australie. Parc privé, il ne perçoit aucune
aide de l’état et recueille notamment de nom-
breux animaux confisqués dans les cirques.
Maras
Maras - avril 2016



Flèche

Visite du zoo



Une fois l’entrée franchie, le visiteur peut re-
joindre, dans son véhicule, les caisses du parc.
Après s’être acquitté de son droit d’entrée,
deux options sont proposées pour visiter le
parc. La première consiste à suivre un ani-
malier qui distribuera la nourriture aux animaux.

Cette option permet aux visiteurs de marquer
plusieurs arrêts en différents points du safari et
de sortir de son véhicule pour entrer au contact
direct des animaux. La durée de la visite guidée
est de l'ordre de 2h15.


Entrée du zoo
Entrée du safari - avril 2016



Enclos des jaguars
Enclos des jaguars - avril 2016
Deux visites de ce type sont proposées quoti-
diennement, à 11h puis à 15h. La seconde op-
tion, consiste, comme pour les autres safaris, à
parcourir le parc dans son véhicule sans pouvoir
en sortir. Nous allons alors entrer dans le safari
pour rouler sur une centaine de mètres, et mar-
quer un premier arrêt au cœur d’une forêt de
pins.

Là, sur la gauche de la route, nous pouvons ob-
server le premier enclos du safari, un enclos en
herbe, agrémenté de rochers et de quelques
troncs et autres structures d’escalade en bois.
Cet enclos accueille une espèce sud américaine,
le jaguar (Panthera onca), représenté ici par un
couple.


Face aux jaguars se trouve un premier point de
nourrissage où se regroupent les daims (Dama
dama
), les ânes gris (Equus asinus domesticus),
des poneys shetlands (Equus caballus
domesticus
) ou encore des mouflons européens
(Ovis aries).

Nous allons alors regagner le véhicule pour pour-
suivre la visite sur plusieurs dizaines de mètres et
stopper au niveau du second point d’intérêt.
A ce niveau, sur la gauche, s’étendent deux en-
clos distincts. Le premier, au sol en herbe, planté
de quelques pins, voit cohabiter des autruches
(Struthio camelus) et des émeus (Dromaius
novaehollandiae
).


Premier point de nourrissage
Premier point de nourrissage - avril 2016
Enclos des antilopes cervicapres
Enclos des antilopes cervicapres - avril 2016





Mitoyen aux ratites se dresse le second enclos
du même type, occupé par des antilopes cer-
vicapres (Antilopa cervicapra).
Le guide entrera dans l’enclos afin de montrer
aux visiteurs les bonds que ces antilopes sont
capables de faire.
Enclos des émeus et autruches
Enclos des émeus et autruches - avril 2016
Ambiance dans le safari
Ambiance dans le safari - avril 2016



Flèche


Nous allons alors poursuivre notre route jusqu’au
second point de nourrissage où se côtoient les
mouflons européens (Ovis aries), des chèvres
naines (Capra hircus domesticus), des lamas
(Lama glama), un couple de zèbres de Grant
(Equus burchelli boehmi) et des daims (Dama
dama
).

Comme cela a été évoqué, toutes les espèces que
nous allons citer aux différents points de nourris-
sage, cohabitent sur les 135 hectares.


Second point de nourrissage des daims
Second point de nourrissage des daims - avril 2016


Ambiance dans le safari
Ambiance dans le safari - avril 2016




La route du safari continu alors et longe le sommet
rocailleux de la colline, dépourvue de végétation.
Nous amorçons alors une descente pour rejoindre
le troisième point de nourrissage situé au milieu des
cailloux.

Là, viennent se rassasier les poneys shetlands
(Equus caballus domesticus), les daims (Dama
dama
) et les mouflons (Ovis aries).
Lors de sa présentation, le guide fera passer entre
les mains des visiteurs, des bois de daims.
Ambiance dans le safari
Ambiance dans le safari - avril 2016
Ambiance dans le safari
Ambiance dans le safari - avril 2016




En contrebas du point de nourrissage et érigée au
milieu du safari se dresse la maison des proprié-
taires du parc.

De retour dans le véhicule, la descente se poursuit
pour traverser une autre forêt de pins puis plusieurs
terrasses enherbées, avant d’arriver devant un pla-
teau de terre où se situe le troisième point de nour-
rissage.


Véhicule du guide
Véhicule du guide - avril 2016


Zone de nourrissage des dromadaires
Zone de nourrissage des dromadaires - avril 2016


Là, on pourra observer un second couple de zèbres
de Grant (Equus burchelli boehmi), des ânes
(Equus asinus domesticus), des dromadaires
(Camelus dromedarius), des guanacos (Lama
guanicoe
) et les mouflons (Ovies aries) que l’on
retrouvera à l’ensemble des points de nourrissage.

A ce niveau, le guide présentera aux visiteurs, les
canines hyper-développées des dromadaires.



Flèche


La suite de la visite nous amène vers l’arrêt suivant
situé à l’ombre de grands arbres. Là, on pourra ad-
mirer le couple de girafes (Giraffa camelopardalis)
du parc et leurs deux jeunes dont le dernier est né le
21 avril 2016.
Les visiteurs sont invités à nourrir et toucher ces
grands herbivores.

En contre bas, on pourra observer un bâtiment avec
de part et d’autre deux corals. Le premier permet-
tant d’isoler les girafes, le second étant consacré aux
2 éléphantes africaines (Loxodonta africana) héber-
gées au safari Aitana.


Bâtiment des girafes et des éléphants
Bâtiment des girafes et des éléphants - avril 2016


Enclos des buffles nains
Enclos des buffles nains - avril 2016



La découverte du zoo se poursuit alors pour passer
à proximité de la maison des propriétaires face à la-
quelle a été installé un enclos en terre au niveau du-
quel se trouve le sixième arrêt de cette visite. Cet en-
clos se compose de deux niveaux et dispose d’un
petit bain de boue.

Longtemps occupé par un rhinocéros blanc
(Ceratotherium simum) qui a aujourd’hui quitté
le parc, il héberge maintenant un couple de buffles
nains d’Afrique (Syncerus caffer nanus).
Contact avec les girafes
Contact avec les girafes - avril 2016
Ambiance dans le safari
Ambiance dans le safari - avril 2016


La visite se poursuit alors sur quelques centaines
de mètres pour arriver à un autre point de nour-
rissage dominant une grande plaine en terre et en
cailloux, la végétation n’étant que très peu pré-
sente.

Au niveau de cet arrêt, nous pourrons admirer un
important troupeau de watusis (Bos primigenius
domesticus
), un couple de bisons d’Amérique
(Bison bison) accompagné de leur jeune et tou-
jours les poneys shetlands (Equus caballus
domesticus
), les ânes gris (Equus asinus), les
daims (Dama dama) et les mouflons (Ovis
aries
).


Point de nourrissage des watusis
Point de nourrissage des watusis - avril 2016



Enclos des hippopotames
Enclos des hippopotames - avril 2016
En contrebas de ce plateau, on distingue deux
grands points d’eau où les animaux peuvent
s’abreuver. La visite continue alors au travers
d’un bois de pins, pour gagner le fond de la
vallée.

Là, au détour d’un virage, sur la droite de la route,
se dresse un enclos en terre, creusé d’un point
clair et d’une marre de boue. Plusieurs fils electri-
ques et un petit bâtiment complètent les aménage-
ments. Cet enclos est le lieu de vie de deux
femelles hippopotames (Hippopotamus
amphibius
).

Compte tenu de la dangerosité de ces animaux,
le parc a choisi de ne pas accueillir de mâles hip-
popotames, considérés comme trop aggressifs.


Ambiance dans le safari
Ambiance dans le safari - avril 2016
Ambiance dans le safari
Ambiance dans le safari - avril 2016



Flèche


La visite se poursuit alors à bord du véhicule,
pour gagner un autre point d’arrêt, marqué par
un parasol de paille. Cet arrêt sera proba-
blement le plus marquant pour les visiteurs, qui
pourront toucher et prendre des photos aux
côtés des 2 éléphantes africaines (Loxodonta
africana
) du parc, ce qui en fait le seul zoo
européen proposant cette attraction à ses
visiteurs.

Les pachydermes sont en permanence surveillés
par leur cornac, mais sont totalement libres dans
l’ensemble de la réserve.


Zone de contact avec les éléphants
Zone de contact avec les éléphants - avril 2016


Zone de nourrissage des cobes
Zone de nourrissage des cobes - avril 2016


De retour dans son véhicule, le visiteur pourra
continuer sa route pour quitter le vallon et amor-
cer la remontée vers le haut de la colline. Là, un
point de nourrissage permettra de découvrir les
poneys shetland (Equus caballus domesticus)
ainsi que des chevaux andalous (Equus
caballus domesticus
).

L’ascenssion continue alors dans le véhicule des
visiteurs pour gagner un autre point de nourris-
sage situé en lisière d’une forêt de pins. Ce poste
est jouxté par un enclos vide lors de ma visite,
mais qui peut être utilisé pour l’accueil de nou-
veaux animaux ou groupes d’animaux.






A ce niveau, on pourra observer des oryx alga-
zelles (Oryx dammah) et un groupe de rares
cobes noirs (Kobus leche smithemani), une
espèce qui n’est hébergée que dans 3 parcs
européens.
Ambiance dans le safari
Ambiance dans le safari - avril 2016


Ambiance dans le safari
Ambiance dans le safari - avril 2016
Rapprochement entre les visiteurs et éléphants
Rapprochement entre les visiteurs et éléphants - avril 2016



Flèche


Nous alors terminer l’ascension de la colline,
pour arriver au niveau de deux enclos en herbe
situés de part et d’autre de la route. Celui de
gauche est agrémenté de quelques rochers et
de rares arbustes et présente un couple de
loups de Mackenzie (Canis lupus
occidentalis
).

Ce groupe devrait prochainement s’agrandir
avec l’arrivée de nouveaux individus provenant
d’une saisie.


Enclos des loups de Mackenzie
Enclos des loups de Mackenzie - avril 2016


Enclos du tigre
Enclos du tigre - avril 2016


Face aux canidés, se trouve un autre enclos plus
grand, en herbe, creusé d’un bassin et agrémenté
de quelques arbres. Ce dernier héberge une
tigresse (Panthera tigris), née au parc, qui n’a
pas pu être réintégrée à son groupe.

Dominant ces enclos se trouve le dernier point de
nourrissage du safari Aitana, au niveau duquel on
pourra découvrir des buffles d’eau (Bubalus
bubalis
) ainsi que les mouflons (Ovis aries) et les
daims (Dama dama).



Face à ce point d’alimentation, on peut admirer
un troisième enclos en terre, ombragé par plu-
sieurs pins, enclos consacré à des cochons du
Vietnam (Sus scofra domesticus).

De retour à la voiture, nous allons nous diriger
vers un plateau avec sur la droite, un enclos en
herbe, au sein duquel se poursuit la visite. Ce
dernier, relativement vaste est agrémenté d’un
point d’eau, de nombreux buissons et de ro-
chers et constitue le territoire des tigres
(Panthera tigris) que l’on traverse à bord du
véhicule.


 Enclos des cochons du Vietnam
Enclos des cochons du Vietnam - avril 2016


Enclos des lions
Enclos des lions - avril 2016





Face à ces félins, se trouve un second enclos
du même type que l’on traverse à bord de son
véhicule toutes fenêtres fermées. Cet enclos en
terre et en herbe est le lieu de vie d’une troupe
de lions (Panthera leo) et leurs jeunes.

Le visiteur revient alors sur la route principale
pour terminer la découverte du safari et revenir
au niveau du parking.
Enclos des lions
Enclos des lions - avril 2016
Enclos des tigres
Enclos des tigres - avril 2016


Enclos des tigres
Enclos des tigres - avril 2016
Ambiance dans le safari
Ambiance dans le safari - avril 2016



Flèche



Là, nous allons laisser la voiture, pour passer
devant un bassin agrémenté d’une cascade,
occupé par de nombreux poissons rouges
(Carassius auratus).
Jouxtant ce point d’eau se trouve le restaurant
du parc qui propose une cuisine variée dans
une ambiance africaine.

Enfin, un porche nous conduit dans la partie
pédestre du parc, le « Daktary Park ».


Bassin des poissons rouges
Bassin des poissons rouges - avril 2016


Enclos du poulain et du marabout
Enclos du poulain et du marabout - avril 2016

Après avoir traversé ce porche, on découvre,
sur la droite de l’allée, un enclos relativement
grand, en sable, ombragé par quelques pins et
creusé d’un bassin.
Cette installation est occupée par un jeune
poulain shetland (Equus caballus domesticus),
un wallabie de Bennett (Macropus rufogriseus)
et un marabout africain (Leptoptilos
crumeniferus
).

Face au marsupial, un petit enclos carré, au sol
bétonné est le lieu de vie de capybaras
(Hydrochaeris hydrochaerus).


A coté des cabiais, une clairière de pins au sol
rocailleux, a été délimitée par une barrière en
bois et est occupée par des maras (Dolichotis
patagonum
).

Au cœur de ce jeu, les visiteurs ont à disposition
une aire de pique nique. Bordant cette aire, un
petit enclos en terre accueille des porcs-épics
africains (Hystrix africanus).

Au fond de ce parc, se trouve un enclos relati-
vement grand, au sol en terre, au sein duquel
cohabitent des moutons d’Ouessant (Ovis
aries domesticus
) et des cochons Vietnamiens
(Sus scofra domesticus).


Enclos des maras
Enclos des maras - avril 2016
Enclos des cochons et des moutons
Enclos des cochons et des moutons - avril 2016




Accolé à l’installation des moutons, se dresse
un autre enclos creusé d’un bassin et occupé
par des canards de Barbarie (Cairina
moschataa domesticus
).

Le visiteur continue alors du parc pédestre en
longeant un enclos de grande taille au sol en
terre et en herbe, au centre duquel se dresse
un monticule de terre, l’ensemble étant om-
bragé par les pins. Cet enclos est le lieu de vie
de mouflons à manchette (Ammotragus lervia).
Enclos des porc épics
Enclos des porc épics - avril 2016
Enclos des mouflons
Enclos des mouflons - avril 2016



Flèche

Le long du sentier de visite, on pourra alors ob-
server deux volières au sol en terre, agrémentées
toutes deux de nombreuses structures d’escalade
en bois et de quelques touffes de verdure.

La première est le lieu de vie de ratons laveurs
(Procyon lotor) tandis que la seconde accueille
un puma (Puma concolor).

Sur la gauche, un vaste espace  est parsemé de
5 petites volières octogonales, installées dans ce
qui représente une hutte. Chaque volière dis-
pose d’un sol en sable et est agrémentée de
branches et de cordes.


Volière des ratons laveurs
Volière des ratons laveurs - avril 2016


Volière des chouettes effraies
Volière des perruches - avril 2016




Une colonie de perruches ondulées
(Melopsittacus undulatus) cohabite avec des
perruches callopsites (Nymphicus hollandicus),
des perruches omnicolores (Platycercus
eximius
), des perruches mélanures (Polytelis
anthopeplus
) et une amazone aourou
(Amazona amazonica).

La volière qui suit est occupée par des chin-
chillas (Chinchilla lanigera). Celle située à
coté présente des furets (Mustela putorius
furo
). Un couple de coatis (Nasua nasua)
évolue dans l’installation suivante tandis que
la dernière volière est le lieu de vie de
chouettes effraies (Tyto alba).
Zone des volières
Zone des volières - avril 2016
Exemple de volière
Exemple de volière - avril 2016


Nous allons alors revenir au niveau de la
volière du puma face à laquelle se dresse une
autre volière en herbe, agrémentée de stru-
ctures d’escalade en bois, volière consacrée
à un lynx (Lynx lynx).

Le visiteur gagne alors une clairière au cœur
de laquelle se trouve une aire de jeux entourée
de plusieurs enclos. Le premier que l’on peut
voir sur la droite de l’allée de visite, dispose
d’un sol en terre parsemé d’herbe et de ro-
chers. Des renards polaires (Alopex lagopus)
y ont été installés.


Enclos des lynx
Enclos des lynx - avril 2016


Volière des magots
Volière des magots - avril 2016




Plus loin, à proximité des balançoires, se dres-
se une volière au sol recouvert de paille, agré-
mentée de nombreuses cordes, consacrée à
des magots (Macaca sylvanus).

A noter que cette espèce était auparavant in-
tégrée au safari mais suite au changement de
mâle et à de nombreuse évasion, le groupe a
été transféré vers d’autres parcs.
Seuls 2 individus sont restés à Aitana et sont
visibles au sein de cette volière.
Volière du puma
Volière du puma - avril 2016
Enclos des renards polaires
Enclos des renards polaires - avril 2016



Flèche


A l’opposé de l’aire de jeux, se trouve un en-
clos en sable délimité par des barrières de bois,
dans lequel vivent des ânes domestiques
(Equus asinus domesticus). Un dernier
enclos borde l’aire de jeux.

Ce dernier est petit en terme de taille, en sable
et accueille des canards colverts (Anas
platyrhychos
).

A noter que des paons bleus (Pavo cristatus)
vivent en liberté dans la partie pédestre du zoo.


Enclos des canards
Enclos des canards - avril 2016


Vivarium du zoo
Vivarium du zoo - avril 2016





Le visite revient alors au niveau de la volière du
lynx face à laquelle se dresse l’ancien vivarium
du parc, aujourd’hui fermé au public.

Bordant l’aire de pique nique, on peut encore
observer un dernier bâtiment devancé par deux
vivariums occupés par des pythons réticulés
(Python reticulatus).

Nous allons alors repasser devant l’enclos des
maras puis celui des capybaras, pour quitter le
parc à pied du Safari Aitana.
C’est ainsi que s’achève la visite de ce zoo
d’altitude.
Ancien reptilarium
Ancien reptilarium - avril 2016
Bâtiment du Daktari zoo
Bâtiment du Daktari zoo - avril 2016



Flèche



En conclusion, le safari Aitana est un parc
original, installé sur une surface immense où
la quasi-totalité des animaux est regroupée
dans un seul et vaste enclos que l’on par-
court en voiture.

Ce regroupement ne tient pas compte des
origines géographiques des espèces.


Jaguar
Jaguar - avril 2016


Hippopotame
Hippopotame - avril 2016
Le parc à pied est relativement petit et les
installations sont pour la plupart anciennes,
mais un programme de rénovation a été
démarré. Outre sa situation en hauteur,
l’originalité de ce parc réside dans le con-
tact rapproché avec les animaux qui est
offert aux visiteurs.

La collection est dans l’ensemble com-
mune bien que les cobes noirs hébergés
dans ce parc soient très peu courants en
captivité.


Copyright ©  -  2007-2018  -  J. Bordonné  - Tous droits réservés