Accueil    |    Présentation    |    Les zoos en Europe   |   Les zoos dans le reste du monde   |    Nouveautés    |    Description des espèces   |   EAZA    |    Actualités    |   Mes visites    |     Liens

Retour    |    Zoo de Karlsruhe   |   Tierpark Oberwald


Zoo de Karlsruhe



Zoologischer Garten Karlsruhe
Ettlinger Strasse 6
76137 Karlsruhe
ALLEMAGNE

Tel: 0049 (0)721 133-6815
Fax : 0049 (0)721 133-6809

www.karlsruhe.de/Zoo


Logo du zoo de Karlsruhe



Je tiens à remercier Manon, Jean Mathieu et Roland qui m'ont accompagné lors de ma dernière visite au zoo de Karlsruhe.

Le zoo de Karlsruhe a été créé en 1865 par l'association des aviculteurs de la ville, ce qui fait du zoo de Karlsruhe un des plus vieux parc d'Allemagne. Quelques années après son ouverture, les coûts d'entretien sont devenus trop importants pour les propriétaires privés c'est pourquoi la ville a acquis le parc. Suite à cette acquisition, la superficie du parc a été augmentée et de nombreux jardins ont été créés. Aujourd'hui le parc s'étend sur 23 hectares et se divise en une partie jardin zoologique, une partie lac et une partie jardin botanique. Au niveau du zoo, ce sont près de 1000 animaux appartenant à environ 150 espèces qui sont présentés. Les ours polaires sont les animaux emblématiques du parc, mais le zoo accueille également des ongulés, des éléphants, des girafes et d'autres animaux. Par ailleurs, le zoo de Karlsruhe possède également un autre parc gratuit, situé dans une des forêts de Karlsruhe, le Tierpark Oberwald. Ce parc a été créé à la base pour accueillir les animaux surnuméraires du zoo.

Mes visites: 07 septembre 2008; 08 novembre 2009; 14 février 2010; 26 février 2012
Mise en ligne : 10 décembre 2008
Mise à jour : 15 novembre 2009; 05 mars 2012






Horaires d'ouverture 2008
Tarifs d'entrée 2008
Horaires des animations 2008
Flamants roses, gazelles, plaine africaine et girafes
Plaine africaine, chameaux, bantegs et anatidés
La maison des singes
La maison des fauves
La maison des pachydermes
Enclos des éléphants et hippopotame, maison sud américaine
Les ours polaires et wallabis
Les otaries, les mangoustes rayées et les suricates
Les rapaces nocturnes
Conclusion
Gazelle à goitre
Gazelle à goitre - février 2006





flèche

Horaires d'ouverture 2012 (ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)


Entrée de la Gare Centrale
Entrée Nord
Entrée Est
Entrée Roserai
Janvier
9h00 à 16h00
10h00 à 16h00
11h00 à 16h00
Fermé
Février
9h00 à 17h00
10h00 à 17h00
11h00 à 17h00
Fermé
Mars
9h00 à 17h00
9h00 à 17h00
11h00 à 17h00
Fermé
Avril
9h00 à 17h30
9h00 à 17h30
10h00 à 17h30
10h30-16h30
dimanches et jours fériés
Mai à
Septembre
8h00 à 18h00
9h00 à 18h00
10h00 à 18h00
10h30-16h30
dimanches et jours fériés
Octobre
01 au 15
16 au 31

9h00 à 17h30
9h00 à 17h00

10h00 à 17h30
10h00 à 17h00

10h00 à 17h30
10h00 à 17h00

Fermé
Novembre
9h00 à 16h00
10h00 à 16h00
10h00 à 16h00
Fermé
Décembre
9h00 à 16h00
10h00 à 16h00
11h00 à 16h00
Fermé



flèche


Tarifs d'entrée 2012 (ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)


Ticket journalier
Adultes
6,50
Tarifs réduits
5,50
Enfants (6-15 ans) 3,00
Groupes scolaires
21,00


Carte annuelle (ramener une photo d'identité pour l'acquisition)
Adultes 30,00
Tarifs réduits
20,00
Enfants (6-15 ans)
15,00


Carte combinée (avec les zoos de Landau et Heidelberg)
Adultes 14,00
Enfants
7,00



flèche


Horaires des animations 2012 (ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)


Eté
Hiver
Pélicans
14h00
--
Hippopotames
08h30-16h30
16h00
Eléphants
10h00-16h00
10h00-16h00
Anthropoïdes
11h30-14h30
11h30-14h30
Fauves
16h00
15h00 sauf lundis et mercredi
Ours polaires
cf. affichage
cf. affichage
Phoques - manchots
15h30
15h30
Otaries
16h00
16h00



flèche


Présentation du parc

Dans ce compte rendu, nous ne parlerons que du parc zoologique et non de toute la partie jardin botanique


Après avoir franchi l'entrée de la gare centrale, le visiteur fait face
au grand  lac du parc.  Sur la gauche,  un chemin mène le visiteur
devant  l'enclos des flamants roses  (Phoenicopterus ruber). Le
chemin se  dirige ensuite vers  l'embarcadaire à  partir duquel  les
visiteurs peuvent faire un tour  du plan d'eau sur lequel sont prés-
entés des pélicans blancs  (Pelecanus onocrotalus).  Le visiteur
revient    sur  ses   pas  jusqu'au   niveau de  l'entrée,  il emprunte
alors le chemin    situé  en face de  lui en prenant   légèrement sur
sa droite.  Le premier enclos que rencontre le visiteur est occupé
par un couple de nandous (Rhea americana), qui se sont repro-
duits en 2008, donnant naissance à 4 jeunes. A coté de cet enc-
clos,  une nouvelle  installation  est le lieu de  vie du  troupeau de
gazelles  à goitre  (Gazella subgutturosa).  Il est à noter que  le
zoo de Karlsruhe possède  la plus importante population  euro-
péenne de  ces gazelles.  Ces deux  enclos sont légèrement pen-
tus et séparés du visiteur par un grillage à grosses mailles.




Enclos des gazelles à goitre
Enclos des gazelles à goitre - septembre 2008



Plaine africaine des oryx
Plaine africaine des oryx - septembre 2008
En longeant cet enclos, le visiteur trouve sur sa gauche, une grande
zone de travaux  qui se prolonge  jusqu'à l'ancien  enclos des man-
chots et  des phoques. Le zoo de Karlsruhe construit à cet endroit,
à flanc de colline, un nouvel enclos pour ses panthères des neiges.
En face de ces travaux,  un premier enclos entièrement sableux,
constitue la première plaine africaine du zoo. Dans cette installation 
cohabitent  un  groupe  reproducteur  de watusis (Bos taurus),  un
autre groupe reproducteur  d'oryx algazelles (Oryx dammah)  et
un groupe de  damalisques à front blanc (Damaliscus pygargus
phillipsi
).
A coté de cette installation, un petit plateau en herbe, au fond du-
quel se dresse un grand bâtiment, est consacré à la présentation du
groupe reproducteur de girafes réticulées (Giraffa camelopardalis
reticulata). Le visiteur peut longer le plateau des girafes, en face
duquel se trouve le bâtiment de l'association des amis du zoo et
l'ancien enclos des manchots de Humbold (Spheniscus humboldti)
qui cohabitaient avec des phoques veau marins (Phoca largha) et
de rarissimes manchots de Magellan (Spheniscus magellanicus).
En 2009, le zoo a inauguré un nouveau bassin avec vision sous
marine accolé à une plage rocailleuse et à de nombreux nichoirs en
pierre. Les 2 espèces de manchots sont à nouveau présentées à ce
niveau.



Ancien enclos des manchots et des phoques
Ancien enclos des manchots et des phoques - février 2006
Ancien enclos des manchots en reconstruct
Ancien enclos des manchots en reconstruction - septembre 2008


Travaux de l'enclos des panthères
Travaux de l'enclos des panthères - novembre 2009


Nouvel enclos des manchots
Nouvel enclos des manchots - novembre 2009
Jeunes nandous
Jeunes nandous - septembre 2008
Gazelle à goitre
Gazelle à goitre - septembre 2008


Manchot de magellan
Manchot de magellan - novembre 2009
Manchot de Humboldt
Manchot de Humboldt - novembre 2009


 En face des phoques, adossée à la maison des girafes, se trouve une petite volière dans laquelle vit un couple de gris du Gabon (Psittacus erithacus).


Volière extérieure des gris du Gabon
Volière extérieure des gris du Gabon - septembre 2008


Mise à jour suite à ma visite du 26 février 2012 :

La construction de l'enclos des panthères des neiges (Uncia uncia)
débutée en 2010 a été achevée au début de l'année 2012. Les pan-
thères y ont été transférées et bénéficient désormais d'un vaste en-
clos principal au sol fait de galets et de gros rochers. Quelques
rares conifères ont été dispersés dans au coeur de l'installation.

Ces fauves disposent de 2 enclos secondaires en terre, recou-
verts d'un filet, permettant de séparer les félins.

Le sentier de visite longe de larges baies vitrées offrant plusieurs
point de vision sur cette toundra érigée dans le prolongement du
complexe des ours polaires.
Un second sentier, conduisant au Lauterberg surplombe l'enclos
des onces.



Enclos des panthères des neiges
Enclos des panthères des neiges - février 2012
Point de vision sur l'enclos des panthères
Point de vision sur l'enclos des panthères - février 2012
Point de vision sur l'enclos des panthères
Point de vision sur l'enclos des panthères - février 2012


Enclos des panthères des neiges
Enclos des panthères des neiges  - février 2012
Enclos secondaire des panthères des neiges
Enclos secondaire des panthères des neiges - février 2012



flèche


Le visiteur se dirige alors vers la maison des girafes dans laquelle il
est invité à entrer. La maison des girafes se compose de trois boxes.
De nombreux  girafons ont  déja vu le  jour à Karlsruhe,  le dernier
étant né en hiver 2006. Par ailleurs, un nouveau mâle a été accueilli
durant l'été 2008.
En sortant de la maison des girafes, le visiteur fait face à un plateau
sablo-herbeux agrémenté d'un tronc d'arbre, dans lequel vivent des
chameaux (Camelus bactrianus), qui se reproduisent souvent. Sur
la droite  de  la maison  des girafes,  un petit enclos est  occupé par
des marabouts africains  (Leptoptilos crumeniferus).  Enfin,  entre
l'enclos des marabouts et celui des chamleau, se trouve la dernière
installation  sableuse  de la partie  africaine  du  zoo,  dans  laquelle 
cohabitent  des  zèbres de Grant (Equus quagga boehmi), des
élands du Cap (Taurotragus oryx) et  des autruches  (Struthio
camelus
).  Leur  installation  est comparable à celle des oryx.

Enclos et bâtiment des girafes
Enclos et bâtiment des girafes - septembre 2008


Plateau des chameaux
Plateau des chameaux - septembre 2008




Le visiteur regagne alors le chemin principal et contourne l'enclos
des chameaux. Un petit chemin  sur la gauche, conduit  le visiteur
vers  un  enclos  en  béton  et  en sable,  dans lequel  vivent deux
femelles  bantegs  (Bos  javanicus).  Cet enclos  est relativement
étroit pour de tels  animaux.  En face  des  bantegs,  se trouve un
petit  étang  au milieu duquel  se dressent  deux îles à  singes con-
sacrées   pour  la   première  aux   atèles  de   Geoffroy   (Ateles
geoffroyi). La seconde est le lieu de présentation  de makis catta
(Lemur catta).  Sur le lac vivent de  nombreux  anatidés comme
des eiders  à duvet  (Somateria mollissima),  des  harles piettes
(Mergus albellus), des fulligules morillons (Aythya fuligula), des
siffleurs du Chili (Anas sibilatrix), des pilets des Bahamas (Anas
bahamensis) ou encore des nettes rousses (Netta rufina).
Iles des singes
Iles des singes - septembre 2008
Plaine africaine des zèbres
Plaine africaine des zèbres - septembre 2008


Enclos des bantegs
Enclos des bantegs - septembre 2008




flèche


Le visteur poursuit  alors sa visite en longeant  ce petit  plan
d'eau  le  visiteur  tombe  sur trois  loges extérieures visibles
au   travers  des  baies  vitrées. Dans  la première vivent des
atèles  de  Geoffroy  (Ateles   geoffroyi). La  seconde  est
occupée par de rares  cercocèbes couronnés (Cercocebus
torquatus), la troisième l'est par des cercopithèques noirs
et verts (Allenopithecus nigroviridis). 
En poursuivant  sa  visite,   le  visiteur  trouve  sur sa droite, 
l'entrée  de la maison des singes. En face de lui se dressent
d'anciennes  cages  pour  primates  dans   lesquelles  vivent 
aujourd'hui des cercopithèques noirs et verts (Allenopithecus
nigroviridis
). Le visiteur entre alors dans la maison des sin-
ges.  Celle ci se  compose  de trois  grandes salles.  Dans la
salle  de droite,  on peut  observer les  loges  intérieures des
mangabeys  et  des   cercopithèques.   Dans   cette  salle  se
trouvent également deux terrariums occupés pour le premier
par des rats des moissons (Micromys minutus), pour le se-
cond des souris épineuses de Silifke (Acomys cilicicus).





Loges intérieures des mangabeys
Loges intérieures des mangabeys - septembre 2008



Cercopithèque noir et vert
Cercopithèque noir et vert - septembre 2008




Dans la seconde salle, se trouve la loge intérieure des makis
catta  (Lemur catta),  entièrement carrelée et  agrémentée
de quelques structures d'escalade. Au sein de cette salle se
trouve également une vitrine consacrée à la présentation de
squelettes animaux et permet de faire un point sur dles me-
naces  qui pèsent sur la faune mondiale.
La troisième salle enfin, est composée de deux loges situées
sur la gauche, visibles à travers des baies vitrées et dans les-
quelles  sont  présentés  des  cercopithèques  noirs  et verts
(Allenopithecus nigroviridis). Enfin, une grande loge reliée
à une  grande volière extérieure  est occupée par  un groupe
de  chimpanzés  (Pan troglodytes).  La loge  des singes est
en  béton  recouvert  d'une  couche  lisse  et  agrémentée de
quelques troncs d'arbre. Le visiteur ressort alors de la mai-
son des  singes  en face de laquelle  se trouve un vaste parc
en herbe  dans lequel  sont présentées des grues antigonnes
(Grus antigone).


Volière des chimpanzés
Volière des chimpanzés - septembre 2008
Ancien enclos des chimpanzés occupé par les porc épics
Ancien enclos des chimpanzés occupé par les porc épics
septembre 2008


Loges intérieures des makis catta
Loges intérieures des makis catta - février 2006
Mangabey couronné
Mangabey couronné - septembre 2008



Le visiteur continu ensuite sa visite en empruntant le chemin situé sur sa droite et découvre l'ancienne cage extérieure des chimpanzés (Pan troglodytes) qui est aujourd'hui consacrée à la présentation de porc-épics à crète (Histryx indica). La suite de la visite nous amène à longer la loge intérieure des chimpanzés visible à travers des baies vitrées et la volière extérieure engazonnée de ces animaux, derrière laquelle se trouve la villa de l'administration du parc.



flèche


En face de la volière des chimpanzés se trouve une petite instal-
lation en  sable  bordée par un  large fossé en eau.  Cette  instal-
lation, vide depuis 3 ans était consacrée à la présentation de lions
(Panthera leo). Le visiteur  poursuit sa  visite en longeant le fos-
sé  en eau et la  volière des chimpanzés.  Il  tombe  alors  sur  un
petit enclos agrémenté de troncs d'arbre et de nombreux buis-
sons dans lequel vit un couple de lynx boréaux (Lynx lynx). Le
visiteur est alors invité à entrer  dans la maison  des fauves. Cette 
maison est assez  ancienne  et se caractérise  par de  grandes 
loges  intérieures  entièrement carrelées  visible à travers de larges
baies vitrées dans lesquelles ont été présentées de nombreuses
espèces de fauves au cours de l'histoire du parc.
Sur sa droite,  le visiteur peut observer un petit enclos lieu de vie
d'un   couple   de  chats   de  Geoffroy   (Leopardus  geoffroyi
salinarum
), espèce peu courante en captivité.

Ancien enclos des lions
Ancien enclos des lions - septembre 2008



Enclos des panthères des neiges
Enclos des panthères des neiges - septembre 2008


A coté des chats de Geoffroy se trouve un autre enclos de type
naturel, au sol en terre dans lequel est présenté un couple de
panthères de neiges (Uncia uncia), qui se reproduisent réguliè-
rement. En face de ces enclos, se trouve une grande loge dans
laquelle vivait les lions (Panthera leo) du parc. Suite au décès
de la grande troupe présentée, cette installation a accueillit et
accueille toujours des fennecs (Vulpes zedra). Mitoyen à cette
loge, une autre loge est occupée depuis 2009 par un groupe de
tortues léopards (Testudo pardalis). Le visiteur entre alors
dans une petite salle sur les bords de laquelle on découvre 2
terrariums. Le premier est le lieu de vie de pythons royaux
(Python regius), le second accueille des grenouilles lichens
(Theloderma corticale) mis en place pour la campagne EAZA
2008.


Le visiteur entre alors dans la dernière salle de la maison des
fauves sur la partie gauche, se dressent trois cages intérieures
dans lesquelles sont présentés un couple de lions (Panthera
leo) et des panthères de Chine (Panthera pardus
japonensis
). Il est à noter que le zoo de karlsruhe a accueilli
dans ces cages, de rares panthères de Java ou encore des
tigres de Sibérie. En face des loges se trouvent 3 terrariums
lieu de vie respectifs de grenouilles taureaux (Rana
catesbeiana), d'iguanes de roc (Petrosaurus thalassinus) et
de serpents des blés (Pantherophis guttata) cohabitant avec
des serpents cornus (Pantherophis emoryi). Au niveau de
cette maison, ont également lieu de nombreuses expositions.
En 2008, des panneaux et des vitrines concernant la prote-
ction des amphibiens ont été mis en place.
Terrarium des iguanes de roc
Terrarium des iguanes de roc
- septembre 2008


Enclos des chats de Geoffroy
Enclos des chats de Geoffroy - septembre 2008
Loges intérieures des lions
Loges intérieures des lions - septembre 2008



Le visiteur sort alors de la maison des fauves. Sur sa droite, un pré en herbe accueille temporairement les ânes domestiques (Equus asinus) et les aplagas (Lama pacos) de la mini ferme du parc. En face de la maison des fauves, le visiteur peut observer une petite rotonde dans laquelle était présentée une colonie de perruches ondulées (Melopsittacus undulatus). Les perruches ont aujourd'hui quitté le parc et cette installation est le lieu d'une exposition consacrée à un des projets du zoo. En effet, en vue de son 150ème anniversaire qui aura lieu en 2015, le zoo de Karlsruhe entreprend de rénover l'ensemble de ses installations, hormis l'enclos des ours polaires, rénové en 2000. Actuellement, ce sont les enclos des manchots, des phoques et des otaries qui sont en travaux, leur ouverture étant prévue pour le printemps 2009. Un des projets en réflexion, est l'aménagement d'un nouvel enclos pour les panthères des neiges au niveau du Lauterberg, le petit mont situé à proximité de l'entrée de la gare. Par ailleurs, le zoo souhaite également créer une maison tropicale dans laquelle seraient présentés les petits singes américains et des oiseaux en vol libre. Suite à ces travaux, le zoo prévoit de refaire l'enclos des éléphants pour finir par ceux des hippopotames et des lions.




Mise à jour suite à ma visite du 26 février 2012 :


Dans le cadre du Masterplan 2015 du parc de Karlsruhe, les panthères
des neiges ont été transférées dans leur nouveau logis au début de l'an-
née 2012.
Leur ancien complexe est maintenant occupé par les lynx des Carpates
(Lynx lynx carpathicus).

A l'occasion de la campagne 2011 - 2012, la maison des fauves ac-
cueille une exposition sur les grands singes.
Enclos des lynx
Enclos des lynx - février 2012



flèche


En contournant le pré des animaux de la ferme, le visiteur longe
sur sa gauche, une petite ile bien végétalisée et agrémentée de
branchages, entourée d'eau peu profonde, adossée à une maison
dans laquelle le visiteur est invité à entrer. Il s'agit de la maison
des pachydermes du parc. Sur la gauche de l'entrée, un petit
enclos intérieur en eau peu profonde, relié à  l'ile que le visiteur
a pu observer est le lieu de vie d'une colonie de flamants nains
(Phoenicopterus minor). En poursuivant sa visite, le visiteur
passe sur un grand pont enjambant deux  bassins intérieurs.
Ces bassins, situés dans deux enclos, et reliés à une petite plage
bétonnée, sont le lieu de vie d'un couple d'hippopotames amp-
hibies (Hippopotamus amphibius). Enfin, le visteur retrouve le
couloir principal de la maison des pachydermes, et fait face à
3 boxes séparés par des barrières en acier qui peuvent être
modulées afin d'offrir 1 à 3 boxes. Ces boxes sont le lieu de vie
de 2 éléphantes asiatiques (Elephas maximus). Le zoo de
Karlsruhe a présenté jusqu'à 5 éléphants de cette espèce.



Entrée de la maison des pachydermes
Entrée de la maison des pachydermes - septembre 2008
Enclos de la mini ferme
Enclos de la mini ferme - septembre 2008
Sur la droite de la plateforme des éléphants se trouve un
grand aquarium consacré à la présentation de cichlidés
africains. Le visiteur ressort alors de la maison des pac-
hydermes et bifurque sur la gauche, pour se rendre au
niveau de la mini ferme du parc. Celle ci se compose
d'un ensemble d'enclos au sol pavé et séparé du visiteur
par de petites rembardes en bois. Dans cette installation
sont présentés des moutons de Valachie (Ovis aries),
des poneys Shetland (Equus caballus), des ânes nains
de Sarde (Equus asinus), des chèvres naines (Capra
hircus
) et des alpagas (Lama pacos).
De l'autre côté du sentier, à droite, des cobayes domes-
tiques (Cavia porcellus) et des lapins domestiques
(Oryctolagus cuniculus) cohabitent dans un petit enclos
en sable.


Loges intérieures des éléphants
Loges intérieures des éléphants - septembre 2008
Enclos intérieur des hippopotames
Enclos intérieur des hippopotames - septembre 2008


Aquarium des cichlidés
Aquarium des cichlidés - septembre 2008
Flamant nain
Flamant nain - septembre 2008


En continuant sur ce chemin, le visiteur quitte ma partie zoologique pour visiter l'ensemble des jardins botaniques du parc ainsi que la grande aire de jeux pour enfants. Pour continuer sa visite du parc zoologique, le visiteur revient sur ses pas jusqu'au niveau du pré où sont présentés les alpagas et au niveau de l'enclos extérieur des flamants nains.


Mise à jour suite à ma visite du 26 février 2012 :

Suite à l'incendie de la mini ferme fin 2010, le parc devrait agrandir l'enclos des éléphants. Les lamas, poneys et moutons hébergés à cet endroit bénéficient désormais de 2 enclos et de cabanes en bois érigés sur la prairie située entre la maison des fauves et celle des hippopotames.
Une nouvelle mini ferme devrait être inaugurée à proximité de la place de jeux située au coeur du jardin botanique.



flèche


Le visiteur bifurque alors sur sa droite, pour découvrir les enclos
extérieurs des hippopotames (Hippopotamus amphibius). Cet-
te installation se compose d'un grand bassin principal au centre
duquel se dresse une petite ile. Sur  ses  bords a  été construite
une plage en béton.  Un enclos secondaire est  destiné à isoler les
animaux en cas de besoin ou  d'isoler une mère  et son petit. Cet
enclos,  est actuellement  occupé par les phoques veax marins
du parc, durant les travaux de rénovation de leur installation.
Enfin,  le visiteur découvre  un autre  plateau  sableux,  d'environ
1000 m²,   agrémenté de troncs d'arbre et d'un plan d'eau com-
pose la partie extérieure de l'enclos des éléphants. Le visiteur
fait alors un demi tour, pour se diriger vers un nouveau complexe
composé d'un bâtiment central constitué de plusieurs enclos int-
érieurs visibles à travers des baies vitrées et de volières extérieu-
res reliées à ces loges.



Enclos extérieur principal des hippopotames
Enclos extérieur principal des hippopotames - septembre 2008


Volière intérieure des tamarins
Volière intérieure des tamarins - septembre 2008
Ce bâtiment est consacré à la présentation de petits animaux
d'Amérique du Sud. La première loge intérieure et les deux pre-
mières   volières  sont   occupées   par  des   tamarins   pinchés
(Saguinus  oedipus).  La loge suivante  est le  lieu  de vie  d'un
couple d'aras  macaos (Ara  macao).  Des aras araraunas (Ara
ararauna) sont présentés dans la  loge suivante. Les prochains
enclos  sont  respectivement   occupés  par  des  iguanes  verts
(Iguana iguana) et des varans de Gould (Varanus gouldii).
Cette dernière espèce est très peu courante en captivité et les
animaux sont difficilement  visibles car ils  sont souvent cachés
sous des racines.  La dernière loge est occupée par un couple
de tamarins de Goeldi (Callimico goeldii). Le visiteur a alors
fait  le  tour de  la maison des  animaux d'Amérique  du Sud et
peut  encore observer  deux volières extérieures  en bois dans
lesquelles  sont  présentés  en  cohabitation,  des  amazones  de
Tucuman   (Amazona   tucumana),  des   cobayes  sauvages
(Cavia aparea), des dègues  du Chili (Octodon degu),  la deu-
xième volière est le lieu de vie du couple de aras macaos (Ara
macao).

Enclos secondaire des hippopotames
Enclos secondaire des hippopotames  - septembre 2008
Enclos extérieur des élépahnts
Enclos extérieur des élépahnts - septembre 2008


Enclos des varans de Gould
Enclos des varans de Gould - novembre 2009
Varan de Gould
Varan de Gould - novembre 2009


Le visiteur fait alors face à un grand plan d'eau autour duquel sont présentés de nombreux anatidés. On peut ainsi y observer des cygnes à col noir (Cygnus melanocoryphus), des cygnes noirs (Cygnus atratus), des oies empereurs (Anser canagicus), des oies cygnoides (Anser cygnoides), des tadornes casarcas (Tadorna ferruginea), des tadornes de Belon (Tadorna tadorna), des canards mandarins (Aix galericulata), des canards carolins (Aix sponsa), des canards colverts sauvages (Anas plathyrynchos) mais aussi des pélicans blancs (Pelecanus onocrotalus).


Mise à jour suite à ma visite du 26 février 2012 :

Les varans de Gould ont quittés le zoo de Karlsruhe et ont été remplacés par des varans de Salvatori (Varanus salvatori).



flèche


Le visiteur revient alors sur ses pas et au niveau de la sortie de la
maison des fauves, il continue sur le sentier longeant les cages
extérieures des fauves. Ces cages, rénovées dans les années
1996, se composent de deux grandes volières, la première étant
consacrée à la présentation des panthères de Chine. cette volière
est fortement végétalisée et agrémentée de nombreux troncs
d'arbre, reconstituant parfaitement le milieu de vie de ces ani-
maux. La volière suivante est occupée par les lions du zoo. Enfin,
le dernier plateau sur lequel étaient autrefois présentés les lions
reste vide. Le visiteur poursuit son parcours en se redirigeant
jusqu'au niveau du chantier de l'installation des manchots. A ce
niveau, se trouve sur la droite, un premier enclos herbeux con-
sacré à la présentation de grues demoiselles (Anthropoides
virgo).


Volière extérieure des panthères
Volière extérieure des panthères - septembre 2008

Enclos principal des ours polaires
Enclos principal des ours polaires - septembre 2008
En face de cet enclos, le visiteur peut observer l'installation
phare du zoo de Karlsruhe, à savoir le panorama des ours
polaires (Ursus maritimus). Cette installation gigantesque
avec en son centre un iceberg se compose de 3 enclos sé-
parés. Le premier, que le visiteur peut admirer, correspond
en fait à un enclos d'isolement pour un individu ou un enclos
de maternité. Pour le moment, cet enclos est occupé par les
otaries de Californie (Zalophus californianus) en attendant
la reconstruction de leur bassin. Un autre petit enclos d'isol-
ement dont les vitres de séparation du public restent de taille
réduite est  occupé par  des  tadornes  de  Belon  (Tadorna
tadorna
)  et des  oies  empereurs (Anser  canagicus).  Par
ailleurs, cette  installation possède également un enclos prin-
cipal  organisé en  petites  terrasses  blanches  rappelant  les
blocs  de  glace,  disposant d'une  partie  herbeuse  et d'une
autre sableuse située dans la  partie haute  de l'enclos. Un
grand  bassin avec des points d'observation sous marins
complète cet enclos.



Aujourd'hui ce sont 3 ours qui sont présentés à Karlsruhe
et du fait que ces individus aient atteints leur maturité sex-
uelle,  le zoo de Karlsruhe espère réussir  à nouveau leur
reproduction comme il y a quelques années. Il est à noter
que la nouvelle installation des ours polaires a été érigée à
la place des anciennes  installations des  otaries de Cali-
fornie (Zalophus californianus), des ours bruns (Ursus
arctos) - qui ont  quitté le  parc en  direction du zoo de
Landau
- et des ours blancs (Ursus maritimus).
En face des ours, un petit enclos herbeux mitoyen à celui
des grues demoiselles est occupé par des wallabies de
Bennett (Macropus rufogriseus). Au bout de cet enclos
un petit chemin bifurquant sur la droite, conduit le visiteur
vers la partie sud américaine. Nous poursuivons notre
visite en continuant sur le chemin principal.



Enclos des wallabis
Enclos des wallabis - septembre 2008
Callimico de Goeldi
Callimico de Goeldi - septembre 2008
Panthère de Chine
Panthère de Chine - septembre 2008



flèche


En poursuivant sur ce chemin, le visiteur retombe sur une
partie  du grand lac.  Après avoir passé par un jardin,  le
visiteur tombe sur le chantier de reconstruction du bassin
des otaries de Californie (Zalophus californianus).
Leur  nouveau  bassin  sera élargi et  offrira des points de
vision sous l'eau.  Ce bassin a accueillit avant 1999, un
groupe  d'otaries à crinières,  depuis  cette date,  corres-
pondant à la destruction de l'ancien de bassin des otaries
de Californie pour la conception de la nouvelle installation
des ours polaires. A partir de cette période, les otaries de
Californie ont rejoint le bassin des otaries à fourrure. Ce
bassin  était  de taille  assez  réduite  pour le  groupe de 5
animaux qui y était présenté. Ce bassin se composait d'une
plage en  rochers et  d'un piscine  bleue. En face du bassin
des otaries  se trouve la  terrasse du  grand restaurant  du
zoo.
Depuis fin 2008, le nouveau complexe des otaries et des
phoques a été inauguré en continuité de l'enclos des ours
polaires. Ce nouveau bassin est deux fois plus grand que
le précédent, offre aux visiteurs des points de visions sous
marine et se situe au milieu de faux rochers.






Enclos des otaries en construction
Enclos des otaries en construction - septembre 2008
Entrée de l'enclos des otaries
Entrée de l'enclos des otaries - novembre 2009
Nouvel enclos des otaries
Nouvel enclos des otaries - novembre 2009


Vision sur l'enclos des otaries
Vision sur l'enclos des otaries - novembre 2009
Nouvel enclos des otaries
Nouvel enclos des otaries - novembre 2009



Enclos des mériones de Mongolies
 Enclos des mériones de Mongolies - septembre 2008
Le visiteur poursuit sa visite en montant un petit escalier adossé
au mont Lauterberg. Au bout de ces escaliers, se trouve un bât-
iment tout en longueur      constitué de 2 petites   cabanes,  dans
lesquelles   sont   présentées   des   gerbilles   à  queue   touffue
(Sekeetamys calurus) et des mériones de Mongolie (Meriones
unguiculatus).  Le bâtiment  possède  encore trois  loges  inté-
rieures.  La  première  vide  actuellement  était  consacrée  à  la
présentation des fennecs (Vulpes zedra), qui ont aujourd'hui été
transférés dans la maison des fauves. La seconde loge intérieure
est le lieu de vie d'un  groupe  de  mangoustes  rayées (Mungos
mungo), la troisième étant occupée par des suricates (Suricatta
suricatta).  Le visiteur poursuit alors son chemin et peut monter
au sommet du mont Lauterberg, d'où il y a une  vue imprenable
sur la ville de Karlsruhe et ses environs.  Le visiteur redescent
alors au niveau de la maison des mangoustes.

En contournant la maison, le vieiteur peut observer 2 enclos
extérieurs en rochers et en sable et bien végétalisés, qui com-
muniquent avec les loges intérieures des  animaux cités pré-
cédemment à savoir les suricates, et les mangoustes rayées
qui cohabitent avec des bernaches à crinière (Chenonetta
jubata) .
La suite de la visite nous conduit à emprunter le sentier
bordant le Lauterberg, passant au dessus des enclos exté-
rieurs des mangoustes. En continuant sur ce sentier, le visi-
teur trouve un nouveau point de vue sur l'enclos des ours
polaires (Ursus maritimus) partie haute, et sur une an-
cienne installation à l'abandon dans laquelle étaient pré-
sentées des grues couronnées (Balaerica pavonina).
Enclos extérieurs des mangoustes
Enclos extérieurs des mangoustes - septembre 2008


Suricate
Suricate - septembre 2008
Mangouste rayée
Mangouste rayée - septembre 2008




flèche


En poursuivant son chemin, le long duquel ont été installé des panneaux pédagogiques sur les oiseaux de nos régions et les moyens avec lesquels on peut les aider et les protéger. Puis il arrive au niveau de la partie supérieure de l'enclos des gazelles à goitre (Gazella subgutturosa). En face de cet enclos, 4 volières en grillage rigide sont aménagées de branchages, de perchoirs et de buissons. Ces volières accueillent 4 espèces de rapaces nocturnes, à savoir des chouettes lapones (Strix nebulosa), des hiboux grands-ducs d'Europe (Bubo bubo),qui se reproduisent régulièrement, un couple de harfangs des neiges (Nyctea scandiaca) et un couple de chouettes à lunettes (Pulsatrix perspicillata).


Volières des chouettes et hiboux
Volières des chouettes et hiboux - septembre 2008
Gazelle à goitre
Gazelle à goitre - septembre 2008



Chouette à lunettes
Chouette à lunettes - septembre 2008
Harfang des neiges
Harfang des neiges - septembre 2008





flèche


En conclusion, le zoo de Karlsruhe est un petit parc situé
au coeur d'une grande ville. Les installations sont typiques
des anciens zoos allemands, et pour certaines un peu vie-
illottes. Un ambitieu programme de réaménagement et de
rénovation du parc est en cours de réalisation, pour les
150 ans du zoo qui seront fêtés en 2015. La collection
de ce parc est assez intéressante avec, outre des espèces
classiques, des espèces très peu courantes en captivité,
comme par exemple les manchots de Magellan ou encore
les varans de Gould.
Otarie de Californie
Otarie de Californie - septembre 2008



Copyright ©  -  2007-2019  -  J. Bordonné  -  Tous droits réservés