Accueil    |    Présentation    |    Les zoos en Europe   |   Les zoos dans le reste du monde   |    Nouveautés    |    Description des espèces   |   EAZA    |    Actualités    |   Mes visites    |     Liens



Zoo de Nürnberg



Tiergarten der Stadt Nünrnberg
Am Tiergarten 30
90480 NÜRNBERG
Allemagne

Tel (0911) 5 45 46

www.tiergarten.nuernberg.de


Logo du zoo


La ville de Nürnberg dispose de son propre zoo depuis les années 1912, puis en 1939, le zoo a été reconstruit à l'endroit où il se trouve actuellement. Ce zoo s'étend sur 70 hectares, il se classe parmi les plus grands zoos européens et est le second zoo allemand en terme de surface. La répartition des différentes espèces au sein du parc s'est faite en fonction des zones dans lesquelles les animaux vivent.

Mes visites : 09 sptembre 2008; 22 aout 2011
Mise en ligne : 07 octobre 2008
Mise à jour : 18 septembre 2011



Horaires d'ouverture 2008
Tarifs d'entrée 2008
Horaires des animations 2008
La maison de la nature (Mise à jour 2011)
Les girafes, enclos australien et perroquets
Les singes, le delphinarium
La lagune des dauphins (Mise à jour 2011)
Les cerfs du Père David et la maison tropicale
Les lacs aux oiseaux, grues, addax, guanacos et ânes sauvages de Somalie
Les plaines africaines, maison des rhinocéros et herbivores asiatiques
La mini ferme, petits herbivores, bisons, chevaux de Przewalski
Les éléphants, herbivores asiatiques et animaux de montagne
Le secteur de fauves, mouflons et nandous
L'Aqua parc et les rapaces
La maison tropicale et les chouettes harfangs
Conclusion



Flèche

Horaires d'ouverture 2008 (ces informations ne sont données qu'à titre indicatif):

Mars à octobre:  8h00 à 20h00 (les horaires de fermeture sont modifiées chaque jour et affichées à l'entrée)
Novembre à février: 9h00 à 18h00 (les horaires de fermeture sont modifiées chaque jour et affichées à l'entrée)

Fermeture des maisons des animaux:

Novembre à février : 16h15
Mars et octobre: 17h15
Avril à Septembre: 17h45



Flèche

Tarifs d'entrée 2008 (ces informations ne sont données qu'à titre indicatif):


Zoo
Delphinarium
Adulte
7,50 €
4,50 €
Enfant (4 à 13 ans)
3,70 €
2,00 €
Tarifs réduits (étudiants, handicapés...)
6,00 €
4,00 €
Groupes adultes (>15 personnes)
6,00 €
4,00 €
Groupes enfants (>15 personnes)
3,00 €
1,50 €



Flèche

Horaires des animations 2008 (ces informations ne sont données qu'à titre indicatif):


Eléphants
novembre à mars: entre 15h00 et 15h30
mars et octobre: entre 15h00 et 16h00
avril à septembre: entre 16h45 et 17h00      
Girafes
octobre à mars: entre 15h00 et 16h00
avril à septembre: vers 17h00
Fauves
octobre à mars: vers 15h00
avril à septembre: vers 15h30
Pinnipèdes: 15h15
Ours polaire: 14h30
Loutres: 14h00
Manchots: 16h00
       
Céphalophe géant
Céphalophe géant - septembre 2008



Flèche

Présentation du zoo

Avant de débuter la visite du zoo et directement après les caisses, un
sentier bifurque sur la gauche en direction de la Wustenhaus ou mai-
son de la nature. Cette maison à l'architecture originale est dévancée
par un petit enclos délimité par des vitres, enclos au herbe au sein du-
quel ont été plantés quelques buissons et entassés des rochers. Cet
enclos est occupé par des putois marbrés (Vormela peregusna),
une espèce peu représentée en captivité.

Le visiteur entre alors dans la maison de la nature et découvre, direc-
tement sur la droite, un enclos intérieur en sable, en rochers et planté
de cactus. Cette installation est le lieu d'une cohabitation entre des
mangoustes zèbrées (Mungo mungo) et des calaos à bec rouge
(Tockus erythrorhynchus).
A coté des petits carnivores se trouve un vivarium tout en hauteur,
agrémenté de plantes tropicales et de branchage, enclos occupé par
un caméléon du Yémen (Chamaeleo calyptratus).



Wustenhaus
Wustenhaus - aout 2011


Colone des terrariums
Colone des terrariums - aout 2011
A coté du caméléons, une série de trois terrariums sont consacrés à
des insectes. Ce petit ensemble est aménagé de ronces et les bacs
accueillent des phasmes australiens (Extotosoma tiaratum) pour le
premier, des mygales du Chili (Grammpstola rosea) pour le second
et par des phasmes noirs du Pérou (Peruphasma schultei).

Au centre de ce pavillon, une colone est composée de 4 vivariums.
Le premier est occupé par des caméléons panthères (Furcifer
pardalis), le second est le lieu de vie de dragons d'Asgard
(Abronia graminea).
En continuant sa visite, le visiteur découvre le troisième vivarium,
lieu de vie de caméléons du Yémen (Chamaeleo calyptratus)
tandis que le dernier présente des polychres marbrés (Polychrus
marmoratus).
Deux derniers terrariums, situés sur la gauche de l'entrée recréent
des milieux désertiques. Ces enclos sont occupés respectivement
par des dragons à collerette (Chlamydosaurus knigii) et par des
agames barbus (Pogona barbatus).
Le visiteur ressort de la maison de la Nature pour démarrer la
visite du zoo.


Terrariums des insectes
Terrariums des insectes - aout 2011
Enclos des mangoustes zébrés
Enclos des mangoustes zébrés - aout 2011



Flèche




Le visiteur revient alors sur le sentier faisant face à l'entrée, le visiteur
passe devant un grand nombre de boutiques et de snacks consacrés
à la vente de jouets et sandwichs.  En face de ces boutiques, la ter-
rasse des snacks située sur une zone sableuse est entourée de nom-
breux panneaux pédagogiques décrivant les paysages désertiques. 
Cette zone sableuse est bordée à l'arrière par un enclos légèrement
pentu,  divisé en une grande zone engazonnée et en une zone sab-
leuse. Cette installation  consacrée à la présentation de kangourous
roux géants  (Macropus   giganteus),   de   wallabies   de  Benett 
(Macropus rufogriseus) et d'émeus (Dromaius novaehollandiae).





Enclos australien
Enclos australien - septembre 2008

Girafe réticulée
Girafe réticulée - septembre 2008
En face de cet enclos, se trouve une volière adossée à une grande
maison et reliée à une île par une corde passant au dessus du sen-
tier de visite.  Cette  installation  est  le lieu de vie d'une troupe de
singes écureuils à casque noir (Saïmiri boliviensis). En se dirigeant
vers  l'entrée  de  la  maison,  le visiteur longe sur sa droite l'ile des
saimiris  et  sur sa  gauche une grande  volière dans laquelle vivent
de  nombreux  calaos  à  bec  rouge   (Tockus erythrorhynchus).
Le  visiteur peut  alors entrer dans la maison des girafes réticulées
(Giraffa  camelopardalis reticulata). Cette maison se compose
de 3 grands boxes  consacrés à la présentation du groupe repro-
ducteur de girafes composé de 6 individus dont le dernier est né le
09 aout 2008.  Le visiteur est alors  invité à ressortir de la maison
pour rejoindre le  chemin principal et longer la volière des saïmiris
avant d'arriver  devant la plaine  herbeuse des  girafes, qui est ag-
rémentée de troncs d'arbre, d'arbres et de rochers. Cette plaine
accueille également un groupe d'autruches à cou bleu (Struthio
camelus
).


Maison des girafes
Maison des girafes - septembre 2008
Volière des calaos
Volière des calaos - septembre 2008



En face de la plaine des girafes, un groupe de 3 volières attenantes
à un bâtiment, accueillent:   pour   la  première   des  microglosses
(Probosciger   atterimus),   dans   la    seconde,  un   couple  de
aras  hyacynthes  (Anodorhynchus  hyacinthinus)  cohabite avec
des agoutis dorés (Dasyprocta leporina). Enfin, la troisième vol-
ière est occupée par des aras macaos (Ara macao). Les trois vol-
ières  sont  bien  végétalisées  et  agrémentées  de nombreux bran-
chages qui font office de perchoir pour les animaux.
Mitoyen à l'enclos des girafes se trouve une gare, dans laquelle
passe un train que le visiteur peut emprunter pour se rendre vers
la mini ferme du zoo, l'accès au train est payant en sus du droit
d'entrée.
Le visiteur découvre alors une grande place avec quelques bou-
tiques sur le zoo et la présentation de l'association des amis du
zoo. Une fois cette place passée, le visiteur entre dans la partie
du zoo consacrée aux singes.




Volières des perroquets
Volières des perroquets - septembre 2008
Gare du petit train
Gare du petit train - septembre 2008
Maison des girafes et des saimiris
Maison des girafes et des saimiris - septembre 2008


Mise à jour suite à ma visite du 22 aout 2011:

Suite à l'ouverture de la nouvelle lagune des dauphins, la gare du zoo est fermée, tout comme son circuit.



Flèche

La première  installation des singes,  est une grande fosse en
béton  dotée de  2  îles reliées entre  elle par des branchages
et des  cordes.  Au milieu  des  îles,  se  dressent  des  troncs
d'arbre. Une importante troupe reproductrice de babouins de
Guinée  (Papio paio) y vit.  La  deuxième  installation,  située
un peu  plus loin est de  même type et   héberge un groupe de
magots (Macaca sylvanus). Au bout de ce sentier, le visteur
se retrouve sur  une nouvelle place  avec face à lui,  un grand
bâtiment entouré  de guichets.  Ce bâtiment est en fait le del-
phinarium  du parc qui  héberge  un groupe  reproducteur de
dauphins  souffleurs  (Tursiops truncatus).  En face de cette
installation  imposante,  se trouve  un grand  enclos engazoné,
garnit  de  nombreux  arbres,  rochers,  branchages  et objets
d'enrichissement.  Cet  enclos  est  le  lieu  de  vie d'un groupe
de  gorilles  de  plaine  (Gorilla gorilla).  A coté du bush des
gorilles,  une  volière   fortement   végétalisée   et  agrémentée
de   structures   d'escalade  est   occupée  par  un   groupe  de
makis bruns (Eulemur fulvus).




Ile des babouins de Guinée
Ile des babouins de Guinée - septembre 2008
Volières extérieures des gibbons et gorilles
Volières extérieures des gibbons et gorilles - septembre 2008




Le visiteur entre alors dans la maison des anthropoïdes, qui se com-
pose de 4 grandes loges  intérieures visibles à  travers des baies vit-
rées et  qui sont agrémentées de branchages, troncs et autres objets.
En  face  de  cette série de  loges,  se  trouve une  série d'aquariums
présentant des poissons d'eau de mer, d'eau douce et des coraux.
Le visiteur  sort alors de la  maison des  singes par  l'autre extrémité
et peut contourner la maison sur la gauche pour observer les ancien-
nes cages des gorilles. Certaines sont maintenant le lieu de présen-
tation d'un couple de gibbons à mains blanches (Hylobates lar) et de
leurs jeunes. Une autre volière est occupée par des  hoccos à casque 
(Pauxi pauxi). D'autres volières sont désormais vides mais bien ent-
retenues.
Le visteur revient  alors légèrement sur ses pas,  pour  retourner au
niveau de la place du delphinarium.

Delphinarium
Delphinarium - septembre 2008
Grand dauphin
Grand dauphin - septembre 2008



Maison des gorilles
Maison des gorilles - septembre 2008
Enclos des gorilles
Enclos des gorilles - septembre 2008



Flèche

Mise à jour suite à la visite du 22 aout 2011 :

2011 marque l'année de l'inauguration du plus grand chantier qu'ait
connu le zoo de Nurnberg. Après 22 mois de travaux, le complexe
a été ouvert au public en juillet 2011 et marque la fermeture pro-
visoire de l'ancien delphinarium qui est conservé pour héberger les
dauphins pendant la saison froide.

L'entrée du complexe a été construite en face de l'ancien enclos
des magots qui a été totalement transformé et héberge aujourd'hui
des espèces Méditerrannéenne. Ainsi des spermophiles d'Europe
(Citellus citellus), des perdrix des Alpes (Alectoris graeca), des
tortues d'Hermann (Testudo hermani), des tortues marginées
(Testudo marginata), des lézards ocelés (Timon lepida) et des
orvets (Pendopulus apodus).

Le visiteur entre alors dans le complexe des dauphins, pour dé-
couvrir, sur la gauche, un premier bassin extérieur.




Méditerrannéum
Méditerrannéum - aout 2011


Maison des lamantins
Maison des lamantins - aout 2011
La suite de la maison, se déroule au coeur de la maison tropicale
inauguré cet été, qui accueille les lamantins (Trichechus manatus).
Ces animaux bénéficie d'une véritable lagune aliant grandes profon-
deurs et zones peu profondes. Leur bassin contourne l'ensemble de
cette serre densément végétalisée, où le bois est prédominent et où
évoluent en liberté quelques oiseaux et de nombreux papillons.
On peut ainsi y observer des papillons hiboux (Caligo memnon),
des morphos bleus (Morpho peleides), des grands monarques
(Danaus plexippus), des flambeaux (Dryas julia), des heliconius
à bandes noires (Dryadula phaetusa), des papillons à ailes bleues
rayées (Myscelia cyaniris), des hécoles (Heliconius hecola), des
papillons zebrés (Heliconius charitonius), des nymphes à ailes
blanches
(Heliconius cydno), des papillons passion bleus
(Heliconius doris), des facteur (Heliconius melpomena) et des
papillons tigres (Heliconius ismenius).


Des  guit-guits saïs (Cyanerpes cyaneus), des organistes à bec
épais (Euphonia laniirostris), des tangaras du Mexique
(Tangara mexicana), de rares colombes à bec jaune
(Columbina cruziana) et des sakis à face blanche (Pithecia
pithecia
) évoluent également en liberté dans la serre des
lamantins.

Au niveau des canaux en eau, les lamantins cohabitent pour leur
part avec des poissons chats noirs (Pseudodoras niger), des
pacus (Colossoma macroponum), des cichlidés du Brésil
(Geophagus brasiliensis), des plécos voile (Glyptoperichthys
gibbiceps
) et des tortues à tête jaune (Podocnemis unifilis).

Au dessus de la lagune, trois plateaux en bois reliés entre eux
par des branches, est le lieu de vie de fourmis maniocs
(Atta sexdens).




Vue sous marine à partir du salon bleu
Vue sous marine à partir du salon bleu - aout 2011

Lagune des dauphins
Lagune des dauphins - aout 2011
Le visiteur ressort alors de la serre pour découvrir une zone
qui a été végétalisée et aménagé à la façon d'un bord de mer.

La visite nous amène à contourner une butte pour entrer dans
le "Blauer Salon" (Salon bleu) qui offre une vision sous marine
sous la partie la plus profonde de la lagune des lamantins,
mais aussi sur le bassin principal de la zone des dauphins.
En sortant du salon, un sentier nous conduit au sommet de la
butte pour découvrir l'ensemble du complexe des dauphins
souffleurs (Tursiops truncatus) qui cohabitent avec des
otaries de Californie (Zalophus californianus).

Ce complexe se compose de 5 bassins extérieurs totalisant
5,4 millions de litres d'eau de mer sur 1 580 m². Le visiteur
peut longer les différents bassins des dauphins, pour regagner
le sentier qui longe l'ancienne maison des hippopotames.


Maison des lamantins
Maison des lamantins - aout 2011
Maison des lamantins
Maison des lamantins - aout 2011



Flèche

En quittant cette place, le visiteur fait face à un grand enclos en
pente  aménagé  de  quelques  rochers,  d'une zone de forêt et
d'une partie sableuse. Cette installation accueille un groupe rep-
roducteur de cerfs du père David (Elaphurus davidianus). La
séparation du visiteur se fait par un  fossé sec. Autour   du parc
des cerfs se dressent de grands arbres, dont un coupé sur le-
quel un couple de  cigognes  blanches  (Ciconia ciconia) a élu
domicile.
Le visiteur emprunte alors le sentier situé sur sa droite, contour-
nant ainsi le  delphinarium qui se  trouve sur la droite du sentier
de visite.  Au bas de  ce sentier,  se trouve  une vaste  étendue
herbeuse  dans  laquelle  vit un  grand groupe  de cerfs sikas de
Dybowski  (Cervus  nippon  dybowski).   En  face  de   cette
plaine,   le  visiteur  est  invité à entrer sous le delphinarium, de
sorte à  avoir une vision sous marine.   Dans  cette galerie sont
également  exposés  de   nombreux   panneaux   informatifs  et
squelette de cétacés.



Enclos des cerfs du Père David
Enclos des cerfs du Père David - septembre 2008
Guêpiers à front blanc
Guêpiers à front blanc - septembre 2008





En ressortant de la galerie, le visiteur fait face à une grande plaine
herbeuse non utilisée, sur laquelle devrait être bâtie prochainement
une lagune à ciel ouvert reliée au delphinarium, dans laquelle coh-
abiteront les dauphins (Tursiops truncatus) et les otaries de cali-
fornie (Zalophus californianus). En contre bas de cette future
zone de travaux, le parc a pour projet de construire une maison
tropicale destinée aux lamantins (Trichechus manatus) et à la
présentation de petits singes sud-américains et d'oiseaux en
liberté dans la maison. Les travaux de ce complexe, dont l'ouver-
ture est prévue pour 2011, ont débuté au mois d'avril 2009.
En contre-bas de l'enclos des cerfs sikas, se trouve l'ancienne
maison des hippopotames, qui a aujourd'hui été transformée en
vivarium et maison des oiseaux. En effet, un grand enclos constitué
d'une plage et d'un grand bassin est le lieu de vie de caïmans à
lunettes (Caiman crocodilus), au dessus des caimans, des tou-
racos violets (Musophaga violacea), des guêpiers à front
blanc (Merops bullockoides) et des geckos verts (Phelsuma
madagascariensis) évoluent en liberté.


Maison tropicale des oiseaux
Maison tropicale des oiseaux - septembre 2008
Cerf de Dybowsky
Cerf de Dybowsky - septembre 2008




A gauche de l'entrée de la maison-vivarium, se trouve deux terrariums consacrés à la présentation d'amphibiens. Dans le premier vivent des dendrobates à bandes jaunes (Dendrobates leucomelas) et des dendrobates rouges à bandes jaunes (Epipedobates tricolor). Dans le second vivent des dendrobates bleues (Dendrobates azureus), des phyllobates terribles (Phyllobates terribilis), des rainettes aux yeux rouges (Agalychnis callydrias) et des basilics à casque (Laemanctus longipes). Trois autres terrariums situés en face du grand bassin sont consacrés à la présentation de serpents. On trouve ainsi des pythons verts (Morelia viridis), puis des pythons royaux (Python regius). Le visiteur quitte alors la maison tropicale.



Flèche


En sortant de la maison, le visiteur peut la contourner  pour
admirer un enclos adossé à la maison tropicale. Ce dernier
est en sable  et agrémenté de rochers et  troncs d'arbre.  Il
est le lieu  de vie d'une grande  troupe de  chiens de prairie
(Cynomys ludovicianus). En face des chiens de prairie, un
grand enclos divisé en zones herbeuses, sableuses et arbo-
rées est le lieu de présentation d'un groupe d'ânes sauvages
de Somalie (Equus africanus somalicus). Mitoyen à cette
installation, un enclos du même type est occupé par des
antilopes addax (Addax nasomaculatus).
Le sentier que le visiteur emprunte alors longe le petit train
situé sur la droite du sentier. A gauche du sentier, se trou-
vent de grands lacs sur lesquels vivent de nombreux oiseaux.
Le premier lac est occupé par des cigognes blanches
(Ciconia ciconia), des cormorans (Phalacrocorax carbo),
des grues couronnées (Balearica regularum), des chaunas
(Chauna torquata) des cigognes noires (Ciconia nigra) et
des hérons gardes boeufs (Bubulcus ibis).





Enclos des chiens de prairie
Enclos des chiens de prairie - septembre 2008
Enclos des anatidés et grand lac
Enclos des anatidés et grand lac - septembre 2008


En face de cet étang, un grand enclos de type forestier est
occupé  par un couple  de  grues  de  Mandchourie (Grus
japanensis).  Au bout  du lac,  un bassin clos bordé d'une
île herbeuse  est consacrée à  la  présentation  d'un groupe
reproducteur  de flamants  rouges (Phoenicopterus ruber
ruber),  de  flamants  roses  (Phoenicopterus  ruber)  et
de flamants du Chili (Phoenicopterus chilensis).
En  face des  flamants,  deux grands  enclos  bien plantés et
reliés  entre eux,  sont le  lieu de  vie de  plusieurs outardes
koris (Ardeotis kori).
Un second lac  s'étend alors le long du sentier,  celui ci est
occupé par  2 colonies de pélicans,  à savoir des pélicans
roses   (Pelecanus  onocrotalus)   et  des   pélicans  frisés
(Pelecanus crispus). De nombreux autres anatidés y sont
également présentés ou y ont élu domicile.
Enclos des flamants roses
Enclos des flamants roses - septembre 2008
Enclos des addaxs
Enclos des addaxs - septembre 2008


Enclos des outardes kori
Enclos des outardes kori - septembre 2008



On peut y observer des canards colverts (Anas plathyrynchos), des nettes rousses (Netta rufina), des milouins d'Europe (Aythya ferina), des morillons huppés (Aythya fuligula), des garrots d'Europe (Bucephala clangula), des grèbes castagneux (Tachybaptus ruficollis), des oies à tête barrée (Anser indicus) et des bernaches du Canada (Branta canadensis). Un dernier enclos, situé en face du lac est le lieu de vie d'un groupe de guanacos (Lama guanicoe). A coté des guanacos, se dresse la gare terminus du train et une partie du parc consacrée à la mini ferme et aux jeux pour enfants. Cependant, afin de suivre le sens de visite du parc, le visiteur retourne sur ses pas, jusqu'au niveau du delphinarium et du haut de l'enclos des cerfs sikas (Cervus  nippon  dybowski).



Flèche

A ce niveau, le visiteur retrouve un chemin situé sur sa droite,
sentier qu'il emprunte,  longeant ainsi  la plaine des cerfs sikas
(Cervus  nippon  dybowski). Suite aux cerfs,  le visiteur peut
voir un enclos herbeux de grande taille, avec en son centre un
bosquet et sur son coté une maison  en bois  typique de celles
mises en  place  au niveau des  enclos pour herbivores.  Cette
installation  en pente est  le lieu de  présentation  d'une femelle
céphalophe géante ou céphalophe à dos jaune (Cephalophus
sylvicultor), espèce peu courante en captivité, puisque seules
2 femelles  sont  présentées  en Europe,  l'une à  Nürnberg et
l'autre au zoo de Wuppertal.  Un  mâle en provenance du zoo
de   Tapei  devrait  être   accueilli   prochainement  au zoo  de
Nürnberg. Mitoyen à l'enclos de la céphalophe, une autre ins-
tallation, au sol sableux est le lieu de vie d'un couple reproduc-
teur de vaches Highland (Bos primigenius taurus) et de leur
jeune.




Enclos du céphalophe géant
Enclos du céphalophe géant - septembre 2008
Volières des rapaces nocturnes
Volières des rapaces nocturnes - septembre 2008
En face de ces deux enclos, trois volières accolées, présentent
différentes  espèces de  rapaces  nocturnes.  Elles  sont  toutes
aménagées de rochers et d'arbres, adaptées à chacune des es-
pèces. La  première  volière  est occupée  par   des  chouettes
de  l'Oural  (Strix uralensis),  la  suivante  par   des  chouettes
lapones (Strix nebulosa)  et la dernière  par des hiboux grands
ducs (Bubo bubo).
Le visiteur fait alors face à une grande prairie en herbe qui n'est
pas exploitée. Sur sa droite se trouve un sentier menant au point
de vision de l'enclos des flamants roses, alors que sur sa gauche,
on retrouve une grande maison à la façade en verre.
Cette maison est composée de trois boxes visibles du public et
d'une partie non visible. Deux boxes étaient consacrés à la pré-
sentation d'éléphants et un boxe de taille plus réduite destiné à
l'accueil des rhinocéros indiens (Rhinoceros unicornis) du parc.



Céphalophe à dos jaune
Céphalophe à dos jaune - septembre 2008
Chouette de l'Oural
Chouette de l'Oural - septembre 2008
 
 
Mise à jour suite à ma visite du 22 aout 2011 :

Les chouettes de l'Oural ne sont plus présentées à Nurnberg et leur volière a été intégrée à celle des hiboux.


En poursuivant sur ce sentier, le visiteur longe l'enclos pentu
des rhinocéros. Il se compose en fait de 2 parties qui com-
muniquent entre elles par une porte permettant de séparer
les animaux en cas de besoin. Chaque enclos dispose d'un
bassin, d'une partie en sable, d'une partie recouverte d'éco-
rces et d'une partie en herbe. Un couple de rhinocéros oc-
cupe cette installation. De nombreuses naissances ont déja
été enregistrées au parc.
En face des rhinocéros, et légèrement en contre bas du
sentier de visite, se trouve une grande plaine engazonnée,
occupée par un groupe reproducteur d'impressionnants buf-
fles d'Afrique (Syncerus caffer). Mitoyen à cet enclos, se
trouve une autre plaine de grande taille,  agrémentée de
rochers, de points d'eau et de zones sableuses.



Enclos des buffles d'Afrique
Enclos des buffles d'Afrique - septembre 2008
Enclos des gazelles à goître
Enclos des gazelles à goître - septembre 2008


Cette plaine est occupée par des autruches (Struthio camelus),
des   zèbres de Böhm  (Equus  quagga  boehmi) et des élands
du Cap   (Taurotragus   oryx).  Toutes   de   ces   espèces  se
reproduisent  régulièrement.  Tout le long de leur enclos se dres-
sent  de  petites  animations  dans  lesquelles les enfants peuvent
toucher des cornes ou de la peau. En face de cette seconde pla-
ine, un enclos entièrement sableux et en pente est occupé par un
groupe  gazelles à goitre  (Gazella  subgutturosa),  espèce peu
courante  en  captivité,  dont  le plus grand  groupe européen se
trouve au zoo de Karlsruhe.
A coté des gazelles, une autre plaine herbeuse de même type que
les plaines africaines,  est le lieu d'une  cohabitation originale entre
de  rares  kulans  (Equus  hermionus  kulan)  et  des  chameaux
(Camelus ferus bactrianus).
Rhinocéros unicorne de l'Inde
Rhinocéros unicorne de l'Inde - septembre 2008
Buffles d'Afrique
Buffles d'Afrique - septembre 2008


Gazelle à goitre
Gazelle à goitre - septembre 2008
Kulan
Kulan - septembre 2008


Le visiteur tombe alors sur une grande place au milieu de laquelle se dresse un restaurant et une estrade consacrée à Flocke, le petit ours polaire (Ursus maritimus), né à Nürnberg en 2007. En face de cette place, on retrouve la ferme du zoo et la gare du petit train.



Flèche

Le visiteur peut commencer sa visite en contournant la plaine
des élands, jusqu'à la gare du petit train. A ce niveau, un sen-
tier bifurque sur la gauche, vers l'enclos des alpagas (Lama
pacos). En face des alpagas se dressent de nombreux jeux
et structures d'escalade pour les enfants. Le visiteur en pour-
suivant son chemin, tombe sur la place de la ferme, au milieu
de laquelle a été construite une petite maison ronde, dans la-
quelle sont présentés des chinchillas (Chinchilla laniger), des
lapins nains (Oryctolagus cuniculus), des dègues du Chili
(Octodon degus), des souris domestiques (Mus musculus)
et des cobayes (Cavia porcellus). Chaque espèce dispose
d'une grande volière au sol en sable. Le visiteur ressort alors
de la maison et tombe sur un pré dans lequel sont présentés
des poneys shetland (Equus domesticus). A coté des Shet-
land se trouve un grand bâtiment entouré d'enclos.


Maison des rongeurs
Maison des rongeurs - septembre 2008
Centre équestre
Centre équestre - septembre 2008
Ce bâtiment est la grange de la mini ferme. Les enclos qui
l'entourent sont le lieu de vie de cobayes (Cavia porcellus),
de cochons (Porcus dom.), de poules naines (Gallus
dom.
), et de zèbus nains (Bos dom.). En face de l'enclos
des zébus et des poules, se trouvent deux vastes enclos de
contact, dans lesquels vivent des chèvres naines (Capra
dom.) et des moutons du Cameroun (Ovis dom.).
Enfin, un petit centre équestre entouré de deux enclos en
sable est occupé par des chevaux Shire (Equus dom.),
l'autre enclos étant occupé par des baudets du Poitou
(Asinus dom.) et des ânes gris (Asinus dom.).
On peut également découvrir un rucher dans cette partie
de la ferme. Le visiteur poursuit alors sa visite dans une par-
tie forestière sans animaux, avant de retomber sur la zone
de restauration et l'estrade de Flocke.

 
Maison des alpagas
Maison des alpagas - septembre 2008
Alpagas
Alpagas - septembre 2008



A ce niveau, le visiteur emprunte le chemin montant, longeant
l'enclos des chameaux et kulans sur la gauche et un autre en-
clos divisé en une zone de terre, un bassin et une zone fores-
tière et qui est occupé par des bisons d'Amérique (Bison
bison). Le chemin monte alors légèrement vers une zone
d'enclos situés dans la forêt. Un peu plus loin sur le sentier,
le visteur peut admirer sur sa gauche, un enclos herbeux avec
une grande partie forestière, dans lequel cohabitent des grues
de Paradis (Anthropoides paradisea) et un groupe de 4
céphalophes du Natal ou céphalophes rouges (Cephalophus
natalensis), espèce relativement peu courante en captivité.
En face des grues, un autre enclos en pente, entièrement
sableux est  le lieu de vie d'un important groupe reproducteur
de chevaux de Przéwalski (Equus przewalskii). Le visiteur
se retrouve alors au niveau d'un carrefour de 4 sentiers.
Enclos des céphalophes rouges et des grues
Enclos des céphalophes rouges et des grues - septembre 2008





Enclos des castors
Enclos des castors - septembre 2008
Le sens de la visite nous amène à emprunter le sentier situé en
face de celui sur lequel nous étions. Sur la gauche du sentier,
se trouve un enclos en contre bas du chemin, enclos entière-
ment terreux, occupé par des zèbres de Grévy (Equus grevyi)
et leurs jeunes de l'année. En poursuivant le sentier longe sur
la droite un enclos doté de 2 grands bassins avec vision sous
marine, disposant d'une partie en herbe sur 2 niveaux et  bien
plantée d'arbres, dans lequel vivent des castors européens
(Castor fiber), des harles piettes (Mergus albellus) et de
nombreux poissons de nos rivières comme des brochets, des
perches ou encore des carpes.
Un peu plus loin, se trouve une maison en bois dont l'intérieur
est visible à travers de larges baies vitrées, maison reliée à un
enclos bien planté, dans lequel cohabitaient 3 muntjacs de Chine
(Muntiacus reevesi) et des petits panda (Ailurus fulgens).
Malheureusement, le couple de pandas a été retrouvé mort en
juillet 2008, il s'agirait d'un empoisonnement et une enquête a
été ouverte. Un nouveau couple devrait être accueillit prochai-
nement.


Céphalophe du Natal
Céphalophe du Natal - septembre 2008
Chevaux de Przewalski
Chevaux de Przewalski - septembre 2008



Muntjacs de Chine
Muntjacs de Chine - septembre 2008
Bison d'Amérique
Bison d'Amérique - septembre 2008



Flèche

En face des pandas, se dresse l'enclos des éléphants. Une femelle
éléphant d'Afrique (Loxodonta africana), prénommée Yvonne,
était présentée en compagnie de Kiri, une éléphante d'Asie
(Elephas maximus), décédée en aout 2007. Yvonne qui vivait
seule depuis cette période, a été transférée en juillet 2008, au zoo
de Rotstock, où elle vit désormais au contact d'une autre femelle
africaine. Le parc de Nürnberg souhaite effectuer des travaux au
niveau de l'enclos et de la maison des éléphants, avant d'accueillir
un nouveau groupe de pachydermes. Le sentier permet de faire le
tour de l'ensemble de l'installation des éléphants. En revenant sur
le sentier principal, le visiteur peut observer sur la gauche, une
fosse de même style que celle des zèbres de Grévy, dans laquelle
vit une troupe de rennes (Rangifer tarandus). Accolée à l'enclos
des rennes, une autre vaste installation en forme de L est le lieu de
vie d'un harem de cerfs wapitis (Cervus elaphus canadensis).
Les bois des cerfs ont été fixés sur un grand tronc, ce qui permet
aux visiteurs de voir l'évolution de la taille des bois au fil des
années.





Enclos des éléphants
Enclos des éléphants - septembre 2008

Volière des panthères des neiges
Volière des panthères des neiges - septembre 2008
En face de l'enclos des rennes, une grande volière engazonnée
et adossée à une falaise est le lieu de vie d'un couple d'onces
(Uncia uncia). En face de cette belle installation, un enclos iden-
tique à celui des cerfs, rennes et zèbres est le lieu de vie d'un
groupe de bisons européens (Bison bonasus), dont un très
beau mâle. Le visiteur poursuit alors sa visite entre l'enclos des
bisons et des wapitis. A coté des wapitis, se trouve un nouvel
enclos occupé par Smilla, la dernière femelle bongo
(Tragelaphus euryceros) du parc de Nürnberg. Dans l'attente
de nouveaux animaux de son espèce, 2 chèvres naines
cohabitent avec elle. En face des chèvres et du bongo, un enc-
los intégré dans la forêt est occupée par des grues à cou blanc
(Grus vipio). Du fait de la végétation dense, l'observation n'est
pas très aisée.
Le visiteur franchit alors un petit pont en bois bordé, sur sa
droite, par un enclos vide séparé en 2, dont la partie visible de ce
point de vue est en travaux. Des zones de sable, d'herbe et une
petite rivière y ont été construites. Le visteur tourne alors sur sa
droite, suivant cet enclos.


Enclos du bongo
Enclos du bongo - septembre 2008
Enclos des cerfs wapitis
Enclos des cerfs wapitis - septembre 2008


Cerf wapiti
Cerf wapiti - septembre 2008
Bison d'Europe
Bison d'Europe - septembre 2008





Mise à jour suite à ma visite du 22 aout 2011 :


Suite à la mort du dernier bongo, leur enclos a été transformé, agrémenté
de branches de sapins et accueille maintenant des cerfs du Prince Alfred
(Cervus alfredi).

De même, après le départ des éléphantes, leur enclos a été réaménagé
pour accueillir les femelles rhinocéros.
Enclos des cerfs du Prince Alfred
Enclos des cerfs du Prince Alfred - aout 2011


Sur la gauche de ce nouveau sentier, une installation sableuse,
dotée de quelques monticules rocheux, est occupé par un im-
portant groupe reproducteur de takins de Mishmi (Budorcas
taxicolor taxicolor).  Le zoo de Nürnberg a vu la naissance
jumeaux de cette espèce en  2007 et la troupe s'est agrandie
de 3 nouveaux jeunes nés en 2008. La reproduction de cette
espèce  est totalement  maitrisée au  parc de  Nürnberg. Le
visiteur fait alors face à un nouveau chemin, en se dirigeant sur
sa droite,  il peut longer l'enclos  en réfection et voir la partie
de l'enclos intacte,  dans laquelle vivent les animaux.  Des
nilgaus (Boselaphus tragocamelus) y cohabitent avec des
antilopes cervicapres (Antilope cervicapra). Ces deux  es-
pèces  auront  prochainement  à  nouveau  accès  à l'ensemble
de leur enclos.
Enclos des nilgau en réfaction
Enclos des nilgau en réféction - septembre 2008



Enclos des bouquetins
Enclos des bouquetins - septembre 2008



Le visiteur retourne alors sur ses pas, jusqu'au niveau de l'enclos
des takins et peut poursuivre sur le sentier sur lequel il se trouve.
Afin de voir sur sa droite, une grande installation, à flanc de fala-
ise, dont la partie basse est plantée d'herbe. Cette installation est
consacrée à la  présentation  de  bouquetins des Alpes  (Capra
ibex ibex)  et de  marmottes  des  Alpes (Marmota  marmota
marmota).  Leur installation est très bien adaptée et aménagée
pour ces animaux. Les marmottes peuvent y creuser de grandes
galeries sous terraines, mais sont difficilement visibles.
Le visiteur peut alors emprunter le sentier longeant la gauche de
cet enclos pour bifurquer ensuite sur sa gauche et passer sous
une arche creusée dans la roche. Il entre alors dans le secteur
consacré aux carnivores.


Enclos des takins
Enclos des takins - septembre 2008
Takin du Mishmi
Takins de Mishmi - septembre 2008


Nilgau
Nilgau - septembre 2008
Bouquetin des Alpes
Bouquetin des Alpes - septembre 2008



Flèche

Une fois l'arche franchie, le visiteur peut observer sur sa droite,
un grand enclos herbeux, planté de grands arbres et légèrement
en valloné,  dans  lequel vit un  groupe de 3   loups  à  crinière
(Chrysocyon brachyurus). En face des loups à crinière, une
grande volière, adossée à une falaise et agrémentée d'une cas-
cade se terminant par une rivière, est le lieu de vie d'ibis chauves
(Geronticus eremita), de spatules blanches (Platalea
leucorodia
) et de hérons garde-boeufs (Bubulcus ibis). Le visi-
teur est invité à entrer dans la volière, afin de pourvoir observer
les oiseaux. En sortant de cette volière, le visiteur fait face à une
série de 3 grandes fosses. Ces fosses sont toutes de même type,
à savoir sol en béton recouvert d'herbe, agrémentées de buis-
sons et autres arbres et de troncs d'arbre. Un bassin permet de
faire la séparation entre les animaux et le visiteur.


Volière des ibis chauves
Volière des ibis chauves - septembre 2008


Fosse des ours
Fosse des ours - septembre 2008


La première fosse est occupée par un couple d'ours à  lunettes
(Tremarctos ornatus). La seconde fosse, vide lors de ma vis-
ite était occupée par des lions d'Asie (Panthera leo persica).
Une entrée dans le rocher, fermée lors de ma visite permettait
aux visiteurs d'entrer dans la maison des fauves située de l'aut-
re coté de la falaise. Une nouvelle maison des fauves est actu-
ellement en construction, les travaux sont visibles à partir d'un
autre point de vue. Cette nouvelle installation sera circulaire et
permettra au visiteur de se trouver au centre de la maison.
L'ouverture de la maison est prévue pour la fin de l'année
2008. Lors des travaux, les lions ont été transférés au zoo de
Berlin, et les tigres de Sibérie (Panthera tigris altaica) qui
occupaient la dernière fosse ont été transférés au zoo de
Hoyerswerda.
Entrée de la maison des fauves
Entrée de la maison des fauves - septembre 2008
Fosse des tigres
Fosse des tigres - septembre 2008





Mise à jour suite à ma visite du 22 aout 2011 :


Après les travaux de rénovation, la maison des fauves a réouvert au public.
Outre les loges des félins, situées à flanc de rochers, la maison héberge des
oiseaux qui évoluent en liberté à savoir des amandas tigrées (Amandava
amandava), des merles shamas (Copsychus malabaricus) et des bulbuls
orphées (Pycnonotus jocosus).
Maison des fauves
Maison des fauves - aout 2011




A coté des tigres, un autre enclos fortement pentu, se terminant
par une plaine au bord de ce sentier, bien arborée représentant
une forêt est  occupée  par  une  meute  de  loups  espagnols 
(Canis lupus signatus). Le visiteur peut alors emprunter un
chemin parallèle, au bout duquel se trouve une volière composée
d'une partie forestière, d'une partie herbeuse et d'un grand plan
d'eau. Cette installation récente a été ouverte au début de l'année
2008, et remplace l'ancien enclos à lynx suite au décès des der-
niers animaux. Cette volière est le lieu de vie de 2 rarissimes
martres à gorge jaune (Martes flavigula). Le visiteur retourne
alors sur ses pas jusqu'au niveau des loups.



Volière des martres à gorge jaune
Volière des martres à gorge jaune - septembre 2008


Enclos des mouflons à manchette
Enclos des mouflons à manchette - septembre 2008



En descendant le sentier qui traverse la forêt, le visiteur
tombe sur une installation comparable à celle des bou-
quetins dans laquelle sont présentés des mouflons à
manchette (Ammotragus lervi).
En continuant sur ce chemin, le visiteur emprunte un pont
en  bois  qui  surplombe  sur  la droite,  l'enclos des petits
pandas, et longe sur la gauche, un enclos pentu entièrement
herbeux   dans  lequel   vivent  des  nandous   de  Darwin
(Pterocnemia  pennata).   Le  visiteur  entre  alors  dans
l'Aqua  parc  du  zoo,  qui  regroupe  différentes  espèces
aquatiques.

Martre à gorge jaune
Martre à gorge jaune - septembre 2008
Martre à gorge jaune
Martre à gorge jaune - septembre 2008


Mouflon à manchette
Mouflon à manchette - septembre 2008
Ours à lunettes
Ours à lunettes - septembre 2008



Flèche

Tous les enclos de l'aquaparc sont de même type, à savoir
un grand bassin avec baies vitrées, des rochers de couleur
rouge et des plages alliant gallets, herbe et buissons. Tous
ces enclos sont assez vastes et adaptés aux espèces pré-
sentées.
Le premier  enclos est occupé  par une colonie  de manchots
de Humboldt   (Spheniscus  humboldti)   et  une  colonie 
de manchots du Cap (Spheniscus demersus). L'installation
suivante est très vaste et est occupée par des otaries de Cali-
fornie (Zalophus californianus) - qui devront à terme coha-
biter  avec   les  dauphins -  des  phoques   veaux   marins
(Phocaena vitulina) et des bernaches du Canada (Branta
canadensis).
En face des otaries se trouve un vaste enclos à l'herbe
haute, planté de nombreux troncs d'arbre et disposant
d'un grand bassin. Cet enclos est occupé par des loutres
d'Europe (Lutra lutra).




Enclos des manchots
Enclos des manchots - septembre 2008
Enclos secondaire des ours polaires
Enclos secondaire des ours polaires - septembre 2008



Le visiteur contourne alors l'enclos des otaries, pour arriver sur
une place gardée, où l'entrée est surveillée et sur laquelle se
dresse une estrade. Cette estrade fait face au plus grand enclos
des ours polaires (Ursus maritimus), dans lequel est présenté
Flock, l'ourson né au parc en 2007. Une grande campagne de
publicité et de marketing a été faite par le zoo de Nürnberg sui-
te à la naissance de cet ourson. Séparé par une grande baie
vitrée, le second enclos des ours accueille un individu adulte.
Cette seconde installation est un peu plus petite que la première.
La suite de la visite nous amène à quitter l'Aqua parc au niveau
des ours. Le sentier longe alors l'extérieur du parc et traverse
une grande forêt. Pour arriver sur une place disposant d'un
restaurant et d'un snack. Cette place est le point le plus haut
du zoo et offre une belle vue sur la région de Nürnberg.
Enclos des pinnipèdes
Enclos des pinnipèdes - septembre 2008
Enclos de l'ourson Flock
Enclos de l'ourson Flock - septembre 2008



Ourson Flock
Ourson Flocke - septembre 2008
Otaries de Californie
Otaries de Californie - septembre 2008



En face de la plaine, se trouve une grande fosse, dont les bords
rapellent un contre fort de chateau. Cette fosse est herbeuse et
agrémentée de quelques rochers. Elle est le lieu de vie d'un co-
uple de guépards (Acyonix jubatus). Ces animaux se reprod-
uisent régulièrement et le zoo de Nürnberg a eu la chance de
voir naitre un guépard royal qui a aujourd'hui été transféré au
zoo de Wuppertal. En poursuivant son chemin, le visiteur longe
2 volières de grande taille, au sol en terre et bâties dans une
forêt.
La première est occupée par un couple de condors des Andes
(Vultur gryphus), la seconde est occupée par des pygargues
de Steller (Haliaeetus pelagicus).
En face de lui, le visiteur voit alors une fosse herbeuse   dotée
d'un bassin, au sein de laquelle est présenté un couple d'ours
de Syrie (Ursus arctos syriacus).




Volières des pygargues et des condors
Volières des pygargues et des condors - septembre 2008
Volière des corbeaux
Volière des corbeaux - septembre 2008



Devant la fosse des ours, le visiteur peut emprunter le chemin situé
sur sa gauche, pour se diriger vers une série de volières consacrées
à la présentation de rapaces diurnes. Ces volières disposent toutes
d'un sol en gravier et sont garnies de troncs d'arbre et autres branc-
hages et rochers. Les espèces présentées dans ces volières, sont,
dans l'ordre de présentation, des corbeaux freux (Corvus corax),
des percnoptères d'Egypte (Neophron perucopterus), des pygar-
gues à tête blanche (Haliaeetus leucocephalus), de jeunes vaut-
ours de l'Himalaya (Gyps himalayensis), des harpies féroces
(Harpia harpyja), et des vautours de l'Himalaya adultes.
En poursuivant son chemin, le visiteur tombe sur un enclos dont
le sol a été retourné, mais conservant quelques parties en herbe.



Enclos des guépards
Enclos des guépards - septembre 2008
Fosse des ours
Fosse des ours - septembre 2008


Ours de Syrie
Ours de Syrie - septembre 2008
Harpie féroce
Harpie féroce - septembre 2008


Mise à jour suite à ma visite du 22 aout 2011 :

La harpie féroce présentée à Nurnberg a été transférée au Weltvogelpark de Walsrode pour en tenter la reproduction. Sa volière héberge de jeunes vautours.



Flèche

Cet enclos séparé du visiteur par un fossé en eau est le lieu de vie
d'un trio de potamochères  (Potamochoerus  porcus  pictus). A
coté des potamochères,  un autre  enclos de même type,  mais au
sol recouvert  d'herbe  et garni de quelques arbres,  est le lieu de
vie de  2 femelles tapirs  terrestres (Tapirus  terrestris).  En face
des tapirs,  se trouve la  partie haute  de l'enclos des loups que le
visiteur a déja pu observer plus tôt. Le visiteur longe alors l'enclos
des tapirs, adossé à la maison tropicale du zoo, dans laquelle il est
invité à entrer.  A droite  de l'entrée  de la maison,  se trouve un
box carrelé agrémenté d'un bassin dans lequel vivent les tapirs ter-
restres. A coté de ce box, un bassin  peu profond,  faisant  le tour
d'une   île   artificielle   est  le  lieu   de  vie  de   quatre   lamatins
(Trichechus manatus). Le zoo de Nürnberg coordonne le prog-
ramme européen d'élevage de cette espèce. L'installation actuelle
du zoo est à mon sens très petite et peu adaptée à cette espèce,
mais le projet de lagune actuellement en cours de construction
permettra d'améliorer grandement les conditions de vie de ces
animaux.


Enclos des potamochères
Enclos des potamochères - septembre 2008

Maison tropicale des lamantins
Maison tropicale des lamantins - septembre 2008
A coté du bassin des lamatins, se trouve une volière en forme
de L,  qui se termine derrière le bassin.  Cette volière est oc-
cupée  par  des  ouistitis  pygmés  (Cebuella  pygmaea).
Enfin, sur le coté  gauche de la porte,  deux  boxes disposant
d'un bassin  et agrémentés de  plantes artificielles  sont le lieu
de  vie   des  tapirs   à  chabraque  (Tapirus   indicus).   De
nombreux  succès d'élevage  pour cette espèce ont été enre-
gistrés  au  zoo  de   Nürnberg,  qui  coordonne  aujourd'hui
l'EEP de cette espèce.
Des  paresseux  à 2 doigts  (Choloepus didactylus)  et  des
sarcelles à collier (Callonetta leucophrys) sont présentés en
liberté dans la maison tropicale. Ces animaux disposent de
perchoirs en bois et de cordes accrochées au plafond de la
maison de sorte à pouvoir se déplacer.
Le visiteur ressort alors de la maison et emprunte le chemin
situé sur sa droite.


Enclos des tapirs terrestres
Enclos des tapirs terrestres - septembre 2008
Box intérieur des tapirs terrestres
Box intérieur des tapirs terrestres - septembre 2008



Paresseu à 2 doigts
Paresseu à 2 doigts - septembre 2008
Tapir malais
Tapir malais - septembre 2008


Mise à jour suite à ma visite du 22 aout 2011 :

Les lamantins, comme décrit plus haut ont quitté ce gros point noir. La maison est toujours ouverte au public et acccueille les tapirs.


Le visiteur découvre alors les deux enclos dans lesquels sont présentés
les tapirs indiens. Ces deux enclos sont identiques à celui des tapirs
terrestres et disposent également d'une zone sableuse.
En face de cette installation, le visiteur peut observer le chantier de la
future maison des fauves, dont les travaux sont déja bien avancés. Le
visiteur contourne alors cette maison de forme ovale, pour poursuivre
sur le sentier surplombant l'enclos des lions. Au bout de ce sentier, le
visiteur peut voir la partie haute de la volière des ibis chauve, et admi-
rer une nouvelle volière tout en longueur, avec des zones de forêt, des
zones d'herbe et des zones de sable et rochers. Cette volière est le
lieu de vie d'un trio de harfangs des neiges (Nyctea scandiaca).
Le visiteur redescend alors au niveau de l'arche sous laquelle il est
passé plus tôt. A ce niveau, il emprunte le sentier situé sur sa droite,
qui continu à descendre jusqu'au niveau des wallabies et  des kangou-
rous. Le visiteur regagne alors la sortie en repassant devant les
girafes et les saïmiris.



Chouette harfang
Chouette harfang - septembre 2008
Chantier de la maison des fauves
Chantier de la maison des fauves - septembre 2008
Volière des chouettes harfangs
Volière des chouettes harfangs - septembre 2008



Flèche



En conclusion, le zoo de Nürnberg est un beau parc, qui présente
certaines espèces peu courantes en captivité. Les installations sont
assez vastes et rappellent les milieux d'origine des animaux, même
si certaines installations vétustes, ne sont plus vraiment adaptées
aux espèces qu'elles présentent. Néanmoins, les projets sont nom-
breux et devraient permettre de mettre une fin aux gros points
noirs du zoo. La naissance de Flock et la publicité qui a été faite
autour de ce petit ours polaire, ont permis au parc de développer
ses projets et de les concrétiser plus rapidement.
Vautour de l'Himalaya
Vautour de l'Himalaya - septembre 2008



Copyright ©  -  2007-2017  -  J. Bordonné  -  Tous droits réservés