Accueil    |    Présentation    |    Les zoos en Europe   |   Les zoos dans le reste du monde    |    Nouveautés    |    Description des espèces   |   EAZA    |    Actualités    |   Mes visites    |     Liens


Vogelpark Olching


Logo du parc

Vogelpark Olching

Tony März Staße 1
82140 Olching
Allemagne

Tel : +49 160 98 02 41 50

www.vogelpark-olching.de



Flèche

Motmot
Motmot d'Argentine  - juin 2019





Horaires d'ouverture 2020
Tarifs d'entrée 2020
Présentation du zoo
Les cariamas, les petits rapaces et les aras
Les becs crochus et la volière sud américaine
Les pélicans, les émeus et les insectivores
Les buses, les motmots et les perroquets
La volière asiatique et la volière africaine
Les chouettes et la zone marécageuse
Les canards et les buses
Conclusion



Flèche

Horaires d'ouverture 2020






Le parc est ouvert uniquement les
samedis, dimanches et jours fériés

du 19 avril à fin novembre

de 10h00 à 17h00
Autour
Autour gabar - juin 2019



Flèche

Tarifs d'entrée 2019


Cormoran nain
Cormoran nain - juin 2019




Entrée individuelle :
     Adulte : 5,00 €
     Enfant (4 à 14 ans) : 3,00 €

Carte de 10 entrées :
     Adulte : 45,00 €
     Enfant (4 à 14 ans) : 25,00 €   

Visites commentées pour les groupes :
     Adulte : 6,00 €
     Enfant (4 à 14 ans) : 4,00 €
Montant minimum : 35,00 €



Flèche

Présentation du parc





Le parc des oiseaux d'Olching est géré par l'association
des amoureux des oiseaux de la ville.
Chaque membre de l'association peut disposer de
volières pour y héberger ses oiseaux qui seront alors
visibles du public.

Tous les membres participent également à la constru-
ction et à la rénovation des différentes installations
du parc.

Situé aux portes de Munich, ce parc s'étend sur deux
hectares entre forêt et zones humides.
Chouette mouchettée
Chouette mouchettée - juin 2019



Flèche

Visite du zoo


Une fois entré dans le parc, le visiteur suit une
allée sur la gauche de laquelle se trouve une
rivière naturelle. Sur la droite se dresse la pre-
mière structure de ce parc, une volière au sol
en sable, plantée de conifères et d'arbustes.

Plusieurs perchoirs agrémentent l'ensemble.
Un couple de cariamas (Cariamas cristata) y
cohabite avec des pénélopes à gorge bleue
(Pipile cumanensis).

La visite continue alors pour tourner légè-
rement sur la droite et longer, sur la gauche,
deux volières de taille moyenne, accolées.


Volière des cariamas
Volière des cariamas - juin 2019
Volière des petits ducs
Volière des petits ducs - juin 2019
Chaque volière dispose d'un sol en sable et
est aménagée de branches, de troncs, de
souches et de rochers. Des petits ducs in-
diens (Otus bokkamoena) évoluent dans la
première tandis que la seconde accueille
des petits ducs à face blanche (Ptilopsis
leucotis).

Face aux hiboux, un plan d'eau entouré de
berges en herbe présente des paons
bleus (Pavo cristatus) et des carpes koïs
(Cyprinus carpio).

Plus loin on peut observer un complexe de
trois volières.


Ces trois volières sont densément plantées,
et aménagées de branches, de troncs et de
quelques souches. Chaque volière est
occupée par un couple de podarges gris
(Podargus strigoides), que le parc reproduit
régulièrement.

L'allée de visite tourne alors à angle droit de
sorte à découvrir une imposante volière très
haute, en forme de L, au sol en sable et
traversée par des branches et des troncs.
Cet espace est occupé par un groupe d'aras
araraunas (Ara ararauna).

Après un second virage à angle droit, se
trouve une exposition sur la diversité des
oeufs dont celui du "lapin de Pâques".



Complexe des podarges
Complexe des podarges - juin 2019
Volière des chouettes mouchettées
Volière des chouettes mouchettées - juin 2019
Le visiteur débouche alors sur une place où
plusieurs garnitures permettent de profiter
du snack du parc. C'est également à ce
niveau que se trouve la caisse où l'on pour-
ra s'acquitter du droit d'entrée.

La visite continue alors en direction de la
forêt dans laquelle est installée du zoo.

Là, sur la droite de l'allée, se dressent deux
volières de taille moyenne, au sol en terre,
agrémentées de quelques souches. La pre-
mière héberge des chevêches d'Athéna
(Athene noctua). Des chouettes mouchettées
(Ciccaba virgata) évoluent dans la seconde.

 
Exposition d'oeufs
Exposition d'oeufs - juin 2019
Volière des aras
Volière des aras - juin 2019



Flèche

Dans le prolongement des volières des chouettes,
se trouve un ensemble de deux autres volières en
cours de réfection.

Au bout de l'allée, légèrement en retrait sur la
droite, sont accolées quatre volières dépourvues
de végétation. Ces volières au sol en sable, sont
traversées par des branches et par des cordes.
La première est occupée par des caïques à ven-
tre blanc (Pionites leucogaster). La seconde et
la troisième volière présentent des perruches à
capuchon noir (Psephotus dissimilis), tandis que
la dernière est le lieu de vie de perruches de
Barrabant (Polytelis swainsonii).


Allée des petites perruches
Allée des petites perruches - juin 2019

Volière des amazones et eclectus
Volière des amazones et eclectus - juin 2019
L'allée bifurque alors légèrement sur la gauche
de sorte à découvrir deux autres volières, con-
sacrées aux becs crochus.

La première de ces volières, plantée de noisetiers,
héberge des amazones à front jaune (Amazona
ochrocephala
).
Des grands eclectus (Eclectus roratus) évoluent
dans la seconde volière identique à la précéden-
te mais légèrement plus grande.

Face à ces perroquets, se dresse une petite
volière au sol en sable, agrémentée de quelques
souches et d'herbes sèches. Un groupe de
cailles du Japon (Coturnix japonica) y est pré-
senté.


La visite continue alors pour découcher sur une
petite place, sur la gauche de laquelle a été
érigée une volière en forme de "L", au sol re-
couvert d'écorces et traversée par de multiples
cordes et des branches. Cette installation est
occupée par des loriquets arc en ciel
(Trichoglossus haematodus moluccensis).

A l'extrémité de cette volière, un sentier,
tourne sur la gauche en direction d'une
volière bien plantée que nous allons retrouver
plus tard.

Sur la gauche de la place, se situent deux
volières de grande taille en structure métal-
lique.



Volière des loriquets
Volière des loriquets - juin 2019
Volière des aras
Volière des aras - juin 2019
Ces volières sont plantées d'orties et aménagées
de quelques souches et branches. La première
est occupée par des aras chloroptères (Ara
chloroptera) tandis que la seconde était vide lors
de ma visite.

Enfin, sur la troisième bord de cette place, se
trouvent deux volières mitoyennes. La première
est la plus grande et est densément végétalisée.
Une partie est plus ouverte et dispose d'un sol
en sable. Cette installation est consacrée à
l'Amérique du Sud et est occupée par un groupe
de guiras (Guira cantata), des chevêches des
terriers (Athene canicularia) et des geais à
face blanche (Calocitta formosa).


Volière des cailles
Volière des cailles - juin 2019
Volière des guiras
Volière des guiras - juin 2019



Flèche

Une dernière volière est accolée à celle des
guiras et est le lieu de vie de cacatoès à
huppe jaune (Cacatua sulphurea).

La visite nous amène alors sur un petit
sentier, bordant sur la droite, un grand
étang entouré de berges en herbe,
plantées de quelques arbres. Cet enclos
voit cohabiter des ibis sacrés (Threskiornis
aethiopicus) et des pélicans blancs
(Pelecanus onocrotalus).

Dans le prolongement de l'installation
des pélicans et séparé de cette dernière
par une palissade en bois se trouve un
autre enclos.



Espace des pélicans
Espace des pélicans - juin 2019
Volière des oiseaux recueillis
Volière des oiseaux recueillis - juin 2019



Cet enclos en herbe accueille des émeus (Dromaeus
novaehollandiae). Face aux émeus, se trouve un
sentier de visite bifurquant sur la gauche et jouxtant
une petite volière cubique. Cette volière agrémentée
de branches, permet de recueillir les oiseaux indi-
gènes avant de les relâcher.

Lors de ma visite on pouvait y observer entre autre
des merles (Turdus merula), des chardonnerets
(Carduelis carduelis), des verdiers (Chloris chloris),
des rougequeues noirs (Phoenicurus ochruros),
des rouges gorges (Erithacus rubecula) ou encore des
bergeronettes (Motacilla alba).


Enclos des émeus
Enclos des émeus - juin 2019
Volière des eclectus
Volière des eclectus - juin 2019


En restant sur l'allée principale, le visiteur
arrive au niveau d'un carrefour.

Sur la gauche de ce carrefour se dresse une
volière au sol en sable qui forme un "L"
autour du bâtiment de nuit. Cette volière
est occupée par plusieurs becs crochus à
savoir des perruches calopsittes (Nymphicus
hollandicus), des perruches de Barraband
(Polytelis swainsonii), des conures de
Molina (Pyrrhura molinae) ou encore des
conures soleil (Aratinga solstitialis).

L'allée tournant sur la droite, permet de
longer une série de volières qui devraient
être rénovées prochainement.



Volière des becs crochus
Volière des becs crochus - juin 2019
Volière typique des insectivores
Volière typique des insectivores - juin 2019
Ces volières sont toutes bien plantées et doublées
d'un bâtiment de nuit. Un couple de martins chas-
seurs à ailes bleues (Dacelo leachii) s'ébat dans la
première volière qui est aussi la plus grande.
La seconde volière voit cohabiter des colombines
turverts (Chalcophaps indica) et des blongios
nains (Ixobrychus minutus).
La troisième volière est consacrée à un rollier à
long brin (Coracias caudata) tandis que des étour-
neaux de Bali (Leucopsar rotschildi) occupent
l'avant dernière volière. Enfin, la dernière instal-
lation de cette rangée est le lieu de vie de
méliphages à oreillons bleus (Entomyzon cyanotis).



Flèche

Nous revenons alors sur l'allée centrale, face à
la volière des becs crochus, au niveau de la-
quelle nous allons poursuivre la visite sur la
droite, pour contourner l'installation des kooka-
buras.

Face à ces martins chasseurs géants se dresse
une autre volière, qui prolonge celle des per-
ruches.
Cette installation est plantée de conifères et
de sureau. elle héberge des perdrix grises
(Perdix perdix), des pinsons des arbres
(Fringilla coelebs), des étourneaux sansonnets
(Sturnus vulgaris) et des tourterelles à collier
(Streptopelia decaoto).


Volière européenne
Volière européenne - juin 2019
Volière des caracaras
Volière des caracaras - juin 2019
Au bout de cette allée, se dressent trois hautes et
larges volières relativement bien plantées, qui
forment la zone des rapaces, dont seule une partie
est visible du public.
La première volière, plantée de troncs et de quel-
ques arbres, héberge un caracara à tête jaune
(Milvago chimachima).

La volière du centre qui semble être la plus
volumineuse accueille un couple de buses
chacals ou buses rounoirs (Buteo rufofuscus).

Enfin, la dernière volière de ce complexe est oc-
cupée par les seuls autours gabars (Micronisus
gabar) présentés en Europe.


Volière des buses chacales
Volière des caracaras - juin 2019
Volière des autours
Volière des autours - juin 2019



Le visiteur revient alors sur ses pas jusqu'à
la volière des perruches, et celle des oiseaux
en convalescence. A ce niveau, nous tour-
nons sur la droite, pour découvrir une volière
en forme de "L", doublée d'un bâtiment
chauffé. Cette installation au sol en sable,
creusée d'un petit bassin, est plantée de
bambous et de faux acacias.
On pourra y voir une cohabitation entre des
glaréoles à collier (Glareola pratincola) et
de rares motmots d'Argentine (Momotus
subrufescens argenticinctus).


Volière des motmots
Volière des motmots - juin 2019


Volière des harfangs
Volière des harfangs - juin 2019
Plus loin sur la droite de l'allée se trouve une
autre volière au sol en sable, plantée de quelques
arbres, dans laquelle s'ébat un couple de harfangs
des neiges (Nyctea scandiaca).

La découverte du parc des oiseaux d'Olching con-
tinue sous le couvert végétal, pour découvrir, sur
la gauche, un alignement de plusieurs volières
métalliques. Ces volières de faible hauteur, sont
dépourvues de végétation et datent des débuts
du zoo. Des perchoirs en bois y ont été disposés.

La première volière présente des corbeaux
(Corvus corax). La seconde volière accueille des
gris du Gabon (Erithacus psittacus).


Un couple d'amazones à front blanc
(Amazona albifrons) évolue dans la
troisième volière de ce complexe tan-
dis que la quatrième est consacrée à
des piones à couronne blanche
(Pionus senilis).

Ce complexe compte encore deux
volières accolées, occupées respec-
tivement par des caiques à tête
noire (Pionites melanocephala) et
par des perroquets jardines
(Poicephalus gulielmi).
Complexe des becs crochus
Complexe des becs crochus - juin 2019



Flèche

Dans le prolongement de l'installation des
psittacidés se dresse une grande et haute
volière au sol recouvert de graviers et
plantée de nombreux arbustes de haute
taille. Cette volière présente de nom-
breuses espèces originaires, pour la plu-
part, d'Asie.

On pourra ainsi y admirer des argus géants
(Argusianus argus), des pigeons de Nicobar
(Caloenas nicobarica), des gouras de
Victoria (Goura victoria), des gouras de
Sheepmaker (Goura sheepmakeri), des
hérons crabiers de Java (Ardeola speciosa),
des roulrouls (Rollulus roulroul) et des
touracos gris (Crinifer piscator).



Volière du sud est asiatique
Volière du sud est asiatique - juin 2019
Volière des léiothrix
Volière des léiothrix - juin 2019
L'allée contourne cette vaste volière en
forme de "L" pour arriver au niveau d'un
carrefour. Face à nous se dresse une in-
stallation de 4 m², au sol creusé d'un bassin
entouré de plantes des marécages. Cet
espace voit cohabiter des marouettes
ponctuées (Porzana porzana) et des
léiothrix jaune (Leiothrix lutea).

Nous allons alors continuer la visite sur la
gauche. Là, l'allée est bordée de part et
d'autre par deux volières.

Sur la gauche se dresse la plus longue
d'entre elles, qui s'étend à l'arrière de la
volière asiatique.


Cette volière d'une dizaine de mètres de
longueur est densément plantée, dispose
d'un point d'eau peu profond et offre de
multiples possibilités de perchoirs aux
oiseaux qui y vivent.

On pourra y observer des blongios nains
(Ixobrychus minutus), des vanneaux
huppés (Vanellus vanellus), des corvi-
nelles noires et blanches (Urolestes
melanoleucus), des cossyphes à calotte
blanche (Cossypha albicapilla), des
râles des genêts (Crex crex), ...


Volière africaine
Volière africaine - juin 2019




Volière des sternes incas
Volière des sternes incas - juin 2019
..., des cailles des blés (Coturnix coturnix),
des oedicnèmes criards (Burhinus
oedicnemus) et des rolliers longs brins
(Cauracias caudata).

Face à la volière africaine, se trouve une
autre volière en herbe, agrémentée d'un
bassin avec cascade, de quelques arbustes
et d'un sol en sable. Cette dernière pré-
sente des sternes incas (Larosterna inca),
des sarcelles à collier (Callonetta
leucophrys) et des échasses d'Amérique
(Himantopus himantopus).

En continuant sur cette allée nous revenons
sur la place des aras et des guiras. Nous al-
lons alors revenir sur nos pas jusqu'au
carrefour. 


Volière africaine
Volière africaine - juin 2019
Volière africaine
Volière africaine - juin 2019



Flèche

Après avoir repassé devant la volière des
sternes et des marouettes, nous conti-
nuons la visite sur le sentier, situé face à
nous de sorte à longer, sur la gauche, une
volière de grande taille, intégrée à la forêt
environnante.

Cette volière au sol naturel est plantée
de nombreux arbustes et traversée par
des cordes et des branches. L'intérieur
est visible à travers une ouverture gril-
lagée parcée dans un mur de palissade
en bois. On pourra y voir une cohabitation
originale entre des chouettes lapones
(Strix nebulosa) et des chouettes éper-
vières (Surnia ulula).



Volière des chouettes lapones
Volière des chouettes lapones - juin 2019
Complexe des rapaces
Complexe des rapaces - juin 2019

Un peu plus loin sur la droite, se dresse un
complexe de trois volières mitoyennes. Ces
dernières profitent d'un sol recouvert
d'écorces, sont agrémentées de quelques
conifères et de perchoirs en bois. La pre-
mière abrite des chouettes de Tengmalm
(Aegolius funereus), la seconde présente
un faucon crécerelle (Falco tinnunculus),
tandis que la dernière qui est aussi la plus
haute héberge un groupe reproducteur de
chouettes leptogrammes (Strix
leptogrammica).


Face aux chouettes, se dresse une autre
installation de grande taille, au sol re-
couvert de sable et d'écorces. De gros
troncs, des rochers et quelques arbustes
complètent les décors. Cet espace est
consacré à un couple de caracaras
austraux (Phalcoboenus australis).

L'allée bifurque alors à angle droit, sur
la gauche, de sorte à longer, sur la
droite, un bras d'eau entouré de saules.

Une volière a été érigée à ce niveau et
intègre une partie de ce plan d'eau.


Volière des caracaras
Volière des caracaras - juin 2019
Volière des cormorans
Volière des cormorans - juin 2019


La partie aquatique traversée par des bran-
ches est doublée d'une zone en sable. Des
huitriers pies (Haematopus ostralegus) y
évoluent aux cotés de chevaliers gambettes
(Tringa totanus) et de rares cormorans
pygmés (Microcarbo pygmaeus) qui se re-
produisent au zoo.

Face à la volière côtière se dresse une
autre volière cubique.



Flèche


Cette dernière au sol en terre, est plantée
de quelques conifères et de feuillus.
Cette installation traversée par des
branches, voit cohabiter des diamants
mandarins (Taeniopygia guttata), des
canaris domestiques (Serinus canaria)
et des perdrix bartavelles (Alectoris
graeca).

La visite continue alors pour longer sur
la droite, une vaste volière très haute,
recouverte d'un filet.


Volière des diamants
Volière des diamants - juin 2019


Volière des canards
Volière des canards - juin 2019

Cette volière englobe un bras d'eau et de
multiples saules et autres arbustes
poussent ses berges en herbe.

Cette grande volière est occupée par des
ombrettes africaines (Scopus umbretta),
des cigognes d'Abdim (Ciconia abdimi),
des goélands argentés (Larus argentatus),
des goélands à queue noire (Larus
crassirostris), des goélands gris
(Leucophaeus modestus), des mouettes
rieuses (Chroicocephalus ridibundus) et
des eiders à duvet (Somateria mollissima).


L'allée débouche alors sur la place de
restauration et sur le snack que nous
avions observé à l'entrée.

Bordant cette aire de pique nique, se
dresse une volière que nous n'avons
pas encore observée, relativement
haute, bien végétalisée et agrémentée
de perchoirs en bois. Cette dernière
est le lieu de vie d'un groupe de buses
de Harris (Parabuteo unicinctus).

Le visiteur longe alors la volière des
mouettes, pour gagner la sortie du
parc.
Volière des buses de Harris
Volière des buses de Harris - juin 2019



Flèche

Chouette lapone
Chouette lapone - juin 2019

En conclusion, le Vogelpark d'Olching est un
petit parc créé et géré par des passionnés,
qui permettent aux visiteurs de découvrir de
nombreuses espèces à plumes dont certaines
sont unique en Europe.

Les développements se font au fur et à
mesure des investissements des membres de
l'association. Les projets de rénovation sont
cependant très nombreux et prometteurs.

La collection ne cesse d'évoluer et une visite
de 2 heures permettra à chacun de profiter
pleinement du zoo.


Copyright ©  -  2007-2020  -  J. Bordonné  -  Tous droits réservés