The Tropical Butterfly House


The Tropical Butterfly House
Wildlife and Falconery Centre
Woodsetts Raod
North Anston - Sheffield
Royaume Uni

Tel : +44 (0)1909 569 416

www.butterflyhouse.co.uk


Logo du zoo


Plan du zoo
Plan du zoo


Ma visite : 01 juin 2019

Mise en ligne : 20 octobre 2019
Vue aérienne du zoo
Vue aérienne du zoo






Petit duc de Choliba
Petit duc de Choliba - juin 2019


Horaires d'ouverture 2019
Tarifs d'entrée 2019
Présentation du zoo
Les rapaces et les aras
Les cygnes et l'aire de jeux
La serre tropicale 1/3
La serre tropicale 2/3
La serre tropicale 3/3
La mini ferme et les lémuriens
L'enclos de contact et les faisans
Les dinosaures et les suricates
La maison des petits mammifères
Les tortues et les volières marécageuses
Les loris et la forêt enchantée
Les loutres et les écureuils
Conclusion



Flèche

Horaires d'ouverture 2019 (Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)






Ouvert tous les jours de l'année
de 10h00 à 17h30

Sauf le jour de Noël
Lophophore resplendissant
Lophophore resplendissant - juin 2019



Flèche

Tarifs d'entrée 2019 (Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)


Ouistiti mélanure
Ouistiti mélanure - juin 2019

Tarif individuel
    Adulte : 13,75 £ (15,22 €)
    Enfant (2 à 15 ans) : 12,50 £ (13,84 €)
    Etudiant et séniors (+ 65 ans)  : 12,50 £ (13,84 €)
    Pass famille (2 adultes + 2 enfants) : 44,40 £ (49,14 €)
    Pass famille (2 adultes + 3 enfants) : 52,70 £ (58,32 €)



Tarif groupe (à partir de 15 personnes)
    Adulte : 12,00 £ (13,28 €)
    Enfant (2 à 15 ans) : 10,75 £ (11,90 €)



Flèche

Présentation du parc



Le Tropical Butterfly House est un parc inauguré
le 23 mars 1994. A l'origine il présentait unique-
ment des papillons et quelques reptiles.

Au fil des années, le parc s'est élargi et a reçu
plusieurs espèces exotiques et menacées.

Aujourd'hui, ce sont près de 150 000 visiteurs
qui foulent le sol de ce parc chaque année.

De nombreuses animations sont proposées aux
visiteurs tout au long de la journée.
ecko dirune de Standing
Gecko dirune de Standing - juin 2019



Flèche

Visite du zoo


Après avoir laissé son véhicule sur le parking
engazonné du zoo, le visiteur se dirige vers
le porche d'entrée.
L'allée qui conduit à ce chalet est bordée, sur
la droite, par un ensemble de deux volières
en "L".

La première dispose d'un sol recouvert de
galets et est agrémentée de quelques ro-
chers, de mousses et de quelques branches.
Elle présente un autour chanteur (Melierax
canorus).

La seconde volière est comparable en ter-
mes d'aménagements, mais plusieurs ar-
bustes apportent davantage de verdure.



Volière des autours
Volière des autours - juin 2019
Volière des ouistitis
Volière des ouistitis - juin 2019
Des grands ducs du Turkumen (Bubo bubo turcomanus)
s'ébattent dans cette volière.

Le visiteur s'acquitte alors de son droit d'entrée, pour
entrer dans un monde féérique.

Une haie de tuyas nous conduit vers une volière rela-
tivement longue mais de faible largeur. Cette dernière
est bien plantée et agrémentée de plusieurs cordes
et autres branches. Des ouistitis pygmés (Cebuella
pygmaea), de rares ouistitis mélanures (Mico
melanurus) et un individu issu d'un croisement entre
ces deux espèces y évoluent.


Face aux petits singes se trouve un petit enclos
en sable, agrémenté de plusieurs maisons, d'un
moulin, et de quelques statues de personnages
de comte. Cet enclos présente une colonie de
cobayes (Cavia porcellus).

Devant l'enclos des rongeurs, nous allons em-
prunter un sentier qui bifurque sur la droite,
pour passer devant l'aire de spectacle des ra-
paces.

Dans le prolongement de cette esplanade, se
trouve une volière de grande longueur, amé-
nagée de nombreux rochers, de plantes vertes
et de cordes.



Enclos des cochons d'Inde
Enclos des cochons d'Inde - juin 2019


Volière des aras
Volière des aras - juin 2019

Cette installation présente certains oiseaux du
spectacle à savoir des aras chloroptères (Ara
chloroptera), des aras araraunas (Ara ararauna),
des aras sévères (Ara severa), des amazones à
front bleu (Amazona aestiva) ou encore des
cacatoès rosalbins (Eolophus roseicapilla).

A la suite de la volière des becs crochus se
trouve une autre volière au sol recouvert d'un
tapis en mousse. Plusieurs perchoirs en bois
complètent les aménagements de cette struc-
ture occupée par des milans noirs (Milvus
migrans
).



Flèche

Au bout de cette allée se dresse un espace
paysager creusé d'un bassin sur lequel nagent
des cygnes noirs (Cygnus atrata).

Une allée située sur la gauche du plan d'eau
des cygnes, nous conduit vers le restaurant
du parc et une vaste aire de jeux qui se ter-
mine en cul de sac.

Nous allons alors revenir sur nos pas jusqu'à
l'installation des cochons d'Inde que nous
allons contourner de sorte à gagner une
grande serre au sein de laquelle se poursuit
la visite.
Bassin des cygnes noirs
Bassin des cygnes noirs - juin 2019


Aire de jeux
Aire de jeux - juin 2019
Bassin des cygnes noirs
Aire de jeux - juin 2019



Flèche

Une fois dans la serre, le visiteur est plongé
dans une ambiance tropicale, chaude et
humide. Plusieurs cascades et un grand bas-
sin offrent un milieu de vie à un groupe de
carpes koïs (Cyprinus carpio).

La visite de la serre démarre sur la gauche,
pour traverser la végétation luxuriante.
Le parcours de visite est bordé par quel-
ques terrariums. Le premier est agrémenté
de plusieurs ronces et présente des
phasmes du Pérou (Peruphasma schultei).

Un petit sentier, bifurque sur la gauche, de
sorte à rejoindre un second bassin.



Bassin des carpes
Bassin des carpes - juin 2019
Enclos des caïmans
Enclos des caïmans - juin 2019
Jouxtant cette allée se trouve un vivarium den-
sément planté et consacré à des anoles de
Barbados (Anolis extremus), des dendrobates
dorées (Dendrobates auratus) et des dendro-
bates jaguars (Dendrobastes leucomelas).

Nous allons revenir sur l'allée principale, pour
continuer la progression au coeur de la jungle
tropicale. Là, sur la gauche, des vitres délimi-
tent un espace composé de plages en terre, de
bambous et d'un bassin. Le tout est recouvert
d'un filet et accueille des caimans à lunettes
(Caiman crocodilus).


Face aux caïmans, se dresse un mur percé de
trois terrariums. Le premier dispose d'une par-
tie basse humide, garnie de mousse et de
racines. Des lianes et des plantes grimpantes
remontent vers la zone aérienne. Ce bac voit
cohabiter des geckos de Standing (Phelsuma
standingi) et des crapauds verts (Bufo viridis).

Le second vivarium représente une lande
sèche avec ses rochers, écorces et plantes
grasses. Il héberge des lézards ocellés
(Timon lepidus).
Enfin, le dernier bac est consacré au désert
californien, représenté ici par un serpent
ratier de Californie (Lampropeltis getula
californiae).



Vivarium des serpents
Vivarium des serpents - juin 2019
Enclos typique du vivarium
Enclos typique du vivarium - juin 2019
Le visiteur est alors invité à entrer dans un
chalet de bambous, formant le noctarium du
zoo.
Plongé dans le noir, le visiteur découvre face
à lui, un terrarium agrémenté de rochers, de
plantes artificielles et de quelques souches.
Des scinques à langue bleue (Tiliqua
scincoides) y évoluent.

Sur la gauche, perpendiculaire aux scinques,
se trouve un réseau de tuyaux et de boites
en plexiglas, formant le complexe des rats
taupes nus (Heterocephalus glaber).



Flèche


La suite de la visite nous amène au sein du
couloir qui traverse le vivarium. Sur la droite,
à la suite de l'installation des scinques, se
trouvent deux vivariums de faible largeur,
tous deux agrémentés de branches et de
plantes artificielles. Le premier bac pré-
sente des rainettes de White (Litoria
caerulea
) tandis que le second accueille
des phasmes de Thaïlande (Ramulus thaii)
et des phasmes épineux de Brueckner
(Trachyaretaon brueckneri).

Un troisième terrarium complète cette série.
Illuminé par une lumière bleue, ce dernier
met en avant la fluorescence des scorpions
de forêt (Heterometrus sp.).


Terrarium des rainettes
Terrarium des rainettes - juin 2019


Terrarium des mygales
Terrarium des mygales - juin 2019


La rangée de gauche compte encore trois bacs,
plus larges que les précédents. Le premier d'en-
tre eux est tapissé de plantes artificielles et de
tiges de bambous et héberge des crapauds buf-
fles (Rhinella marina).

Celui du centre était inoccupé lors de ma visite
alors que le dernier était relativement dégagé,
agrémenté de quelques planches verticales et
de mousses et est consacré à des grands ten-
recs (Tenrec ecaudatus).

Sur la droite du couloir, se dressent d'autres
vivariums consacrés plus spécialement aux in-
sectes.


L'insectarium du parc, intégré au noctarium,
compte plusieurs vivariums tapissés de
liège, d'écorces et de souches. Dans l'ordre
de visite et à raison d'une espèce par bac,
on pourra observer des amblypyges
(Amblypygi sp.); des blattes de Madagascar
(Gromphadorhina portentosa); des mygales
à pattes rouges (Brachypelma smithi) puis
des mygales roses du Chili (Grammostola
rosea
).

Le visiteur ressort alors du noctarium et
peut observer sur la gauche, la volière
intérieure des
ouistitis pygmés (Cebuella
pygmaea) et des ouistitis mélanures
(Mico melanurus).



Volière intérieure des singes
Volière intérieure des singes - juin 2019
Ilot des fourmis
Ilot des fourmis - juin 2019
Sur la droite, on peut observer le lac déja
croisé en entrant dans la serre. Au centre
de ce lac, on découvre une caisse entourée
d'eau. Des lianes relient cette caisse à
plusieurs îles. Une colonie de fourmis man-
geuse de feuilles (
Atta cephalotes) y vit.

Enfin, une vitrine présente plusieurs chry-
salides.

Avant de quitter la serre, le visiteur peut
encore profiter des espèces qui y
évoluent en liberté.



Flèche

Parmi ces espèces on retrouve divers oiseaux
et des papillons.

Oiseaux vivant en liberté :
diamant mandarin (Taeniopygia guttata); co-
lombe diamant (Geopelia cuneata); padda de
Java (Lonchura oryzivora); zostérops du Japon
(Zosterops japonicus); colious striés (Colius
striatus); euplectes vorabés (Euplectes afer);
loriquet de Swainson (Trichoglossus
haematodus); touraco pauline (Tauraco
erythrolophus); gallicolombe tristigmate
(Gallicolumba tristigmata); colombine turvert
(Columba indica); caille du Japon (Coturnix
japonica); gallicolombe de Barlett
(Gallicolumba crinigera); erismature à tête
blanche (Oxyura leucocephalus) ou encore
sarcelle à collier (Callonetta leucophrys).





Ambiance dans la serre
Ambiance dans la serre - juin 2019


Ensemble des chrysalides
Ensemble des chrysalides - juin 2019
Au niveau des papillons, on peut citer : le morpho
bleu (Morpho melenaus), le papillon mosaïque
variable (Hamadryas feronia), le papillon aux ailes
de verre (Greta oto), le papillon de Lebeau
(Rothschildia lebeau), la nymphe dido (Phileathria
dido
), le papillon tête de bétail (Parides eurimedes),
le voilier géant (Papilio thoas), le papillon hiboux
(Opsiphanes tamarindi), le papillon vague bleue
(Myscelia cyaniris), le papillon feuille tacheté
(Hypna clytemnestra)
, le papillon hécole (Heliconius
hecale); le papillon malachite (Siproeta stelenes),
le papillon sapho (Heliconius sapho), le papillon
facteur (Heliconius melpomena), le papillon grandes
ailes de Doris (Laparus doris), le papillon grandes
ailes zébré (Heliconius charithonia), le papillon
glauque (Papilio glaucus), le flambeau (Dryas julia),
le papillon chouette bleu (Eryphanis polyxena), ...



le heliconius à bandes noires (Dryadula phaetusa),
le monarque (Danaus plexippus), le mosaïque
zébré (Colobura dirce), le cordonnier grec
(Catonephele numilia), le papillon lueure bleue
(Archaeoprepona demophon), le papillon hiboux
(Caligo eurilochus), le papillon trèfle (Battus
polydamas), le citron voltigeanr (Anteos clorinde),
le bolina (Hypolimnas bolina), le voilier vert
(Graphium agamemnon), le papillon rose
(
Pachliopta kotzebuea), le papillon feuille morte
(
Doleschallia bisaltide), le clipper bleu (Parthenos
sylvia
), lea grande piéride (Hebomoia glaucippe),
le papillon atlas (
Attacus atlas), le petit monarque
(
Danaus chrysippus), le machaon émeraude
(
Papilio palinurus), ...


Volière dans la serre des papillons
Volière dans la serre des papillons - juin 2019


Mygale de Smith
Volière des autours - juin 2019


..., le grand planeur (Idea leuconoe), le papillon
ailes froissées rouges (Cethosia biblis), le pa-
pillon de Scarlet (Papilio rumanzovia) ou encore
le voilier mormon (Papilio xuthus).

Cette liste peut évoluer en fonction des saisons.

En plus des oiseaux et des papillons, le visiteur
pourra également découvrir en vol libre, un
groupe de roussettes d'Egypte (Pteropus
rodricensis
); des roussettes paillées africaines
(Eiodon helvum) ou encore des iguanes verts
(Iguana iguana).

Le visiteur achève ainsi la découverte de la
serre aux papillons et poursuit sa visite.



Flèche

De retour à l'air libre, le visiteur retrouve sur
la gauche, l'enclos des cochons d'Inde (Cavia
porcellus), tandis que sur la droite se trouve
la mini ferme du zoo.

Un premier pré accolé à la serre présente
des poules domestiques (Gallus gallus), des
canards (Anas anas) et des poneys (Equus
caballus).
Accolé à la prairie des poneys se trouve une
grange agricole. Devant cette grange, un
enclos bétonné héberge des bernaches à
cou roux (Branta ruficollis).


Pré de la mini ferme
Pré de la mini ferme - juin 2019


Bâtiment de la mini ferme
Bâtiment de la mini ferme - juin 2019
Nous pouvons alors entrer dans la grange pour
découvrir les stabulations intérieures des
poneys et des poules, ainsi qu'un grand espace
dévolu aux chèvres naines (Capra hircus), aux
dindons (Gallopavo meleagris), aux oies de
Guinée (Anser anser) et aux paons bleus (Pavo
cristatus).

Nous ressortons alors de la grange pour décou-
vrir l'enclos extérieur des chèvres.
Au bout du parc des chèvres, un conteneur gril-
lagé renferme un tyrannosaure rex. Ce costume
est passé par les employés du zoo, pour une
animation quotidienne.


Face au dinosaure, se dresse la dernière
grande nouveauté du parc, un bâtiment
en bois vitré en façade. Au sein de cette
maison, se trouvent trois loges inté-
rieures, tendues de branches et de cor-
des.
Une zone est réservée aux visiteurs qui
peuvent admirer les lémuriens qui
évoluent dans ce complexe. Le bâtiment
est doublé d'un enclos de contact de
grande taille, au sol en herbe, creusé
d'un bassin et tendu de cordages et
autres branchages.


Enclos du T Rex
Enclos du T Rex - juin 2019


Enclos de contact des lémuriens
Enclos de contact des lémuriens - juin 2019
L'île rouge de Madagascar est représentée
ici par un groupe de makis cattas (Lemur
catta) et par des varis roux (Varecia rubra).

L'enclos de contact est accessible unique-
ment en présence de l'un des employés du
zoo qui propose une animation pédagogique.

Face au bâtiment des lémuriens et à la
suite de la mini ferme, un sentier bifurque
sur la droite. Cette allée est bordée par deux
poulaillers en hauteur, occupés par des
poules (Gallus gallus), de race orpington
pour le premier et des combattants anglais.


Mini ferme
Mini ferme - juin 2019
Loge pour lémuriens
Loge pour lémuriens - juin 2019


Poulailler
Ensemble des chrysalides - juin 2019
Enclos de contact des lémuriens
Enclos de contact des lémuriens - juin 2019



Flèche

Au bout de l'allée un grillage délimite un enclos
de grande taille, au sol en sable, en herbe et
creusé d'un grand bassin. Cet enclos de contact
met à l'honneur les oiseaux et insectes indi-
gènes. Plusieurs points d'observation ont été
érigés à proximité de zones de nourrissage.
De plus au coeur de cet enclos on voit coha-
biter des maras (Dolichotis patagonum), des
wallabies de Parme (Macropus parma) et des
agoutis d'Azara (Dasyprocta azarae).

Le visiteur ressort alors de l'enclos de con-
tact, pour revenir sur le sentier principal et
continuer la visite en direction d'une rangée
de volières.


Enclos de contact des wallabies
Enclos de contact des wallabies - juin 2019
Allée des volières
Allée des volières - juin 2019


La suite de la visite nous amène devant une
allée de trois volières contiguent. Le fond
de chaque volière est formé de planches de
bois. Le sol est recouvert de cailloux et des
rochers délimitent des zones plantées. Des
perchoirs en bois ont été suspendus dans
chaque volière.

La première est le lieu de vie d'éclectus
(Eclectus roratus), la seconde présente des
calaos trompettes (Bycanistes bucinator)
tandis que la dernière est le lieu de vie de
gris du Gabon (Psittacus erithacus).


Enclos de contact des wallabies
Enclos de contact des wallabies - juin 2019
Exemple de volières
Exemple de volières - juin 2019


Le sentier bifurque alors à angle droit sur
la droite de sorte à entrer dans un petit
bosquet.
Sur la gauche de l'allée, se dresse une
autre volière relativement longue, plan-
tée de quelques conifères. Des écorces
recouvrent le sol de cette volière où
quelques nichoirs en bois ont été dis-
posés. Des faisans dorés (Chrysolophus
pictus) y cohabitent avec des chevêches
d'Athènes (Athene noctua).

Au coeur de ce bosquet, on pourra éga-
lement admirer des reproductions de
dinosaures.



Volière des faisans
Ensemble des chrysalides - juin 2019

Volière des écureuils
Volière des écureuils - juin 2019
Au bout de l'allée, un autre virage à angle
droit nous permet de longer une cinquième
volière, au volume important, garnie
d'écorces et de multiples amas de bran-
ches. Cette volière est occupée par des
lophophores resplendissants (Lophophorus
impejanus), des geais des chênes
(Garrulus glandarius) et des écureuils de
Prévost (Callosciurus prevosti).

Enfin, perpendiculaire à la forêt des geais,
se dresse une sixième longue volière, bien
plantée au sein de laquelle évoluent et se
reproduisent des chouettes lapones (Strix
nebulosa).



Flèche

La suite de la visite nous amène à traverser une
prairie au milieu de laquelle ont été disposées
diverses statues de dinosaures, dont un T-rex
crachant de l'eau. Un bac à sable permet aussi
aux enfants de s'exercer aux recherches
archéologiques.

Plus loin un lutin et des créatures magiques
agrémentent le parcours, tout comme plusieurs
panneaux pédagogiques.

Au bout de ce chemin, l'allée contourne un
enclos de grande taille au sol en sable, planté
de yuccas et de branches.


Pré des dinosaures
Pré des dinosaures - juin 2019

Fosse des suricates
Ensemble des chrysalides - juin 2019
Un abris complète cette installation destinée
à une colonie de suricates (Suricata suricatta).

A coté de la fosse des suricates se trouve un
carrefour au niveau duquel nous allons nous
diriger tout droit, vers la maison des petits
animaux. Avant de rejoindre ce bâtiment, le
visiteur traverse un jardin bordé par les an-
ciennes zones de présentation des rapaces
de spectacle. Ces cases ne sont plus utili-
sées aujourd'hui.

Nous arrivons alors dans un second jardin de
taille moyenne où plusieurs enclos ont été
disposés.



Flèche

Sur la droite de cette seconde cour, se dresse
un bâtiment dans lequel nous allons entrer.
Là, sur la droite du couloir, se dressent quatre
loges dissimulées derrière une palissade de
bois percée de quelques vitres. La première
loge qui est aussi la plus grande est tendue
de cordes et de branches. Le sol est recou-
vert d'écorces. Cet enclos est occupé par
des microcèbes murins (Microcebus
murinus) et par des tenrecs hérissons
(Echinops telfairi).

La seconde loge au sol en sable est con-
sacrée à des hérissons à ventre blanc
(Atelerix albiventris).


Anciennes loges des rapaces
Anciennes loges des rapaces - juin 2019
Loge des petits singes
Loge des petits singes - juin 2019
La troisième loge est traversée par des stru-
ctures d'escalade en bois et en cordes et
héberge des tamarins empereurs (Saguinus
imperator).

Le pan sur la droite du couloir de visite com-
pte une quatrième loge grillagée en façade,
recréant une cuisine au sein de laquelle
évoluent des rats bruns (Rattus norvegicus).

Sur la gauche de l'allée, deux arcs de cercle
en pierres présentent de petits animaux. Le
premier est divisé en deux et présente des
cochons d'Inde (Cavia porcellus).


La seconde loge au sol en sable, agrémentée
de rochers, présente des tortues à éperons
(Geochelone sulcata) et des tortues marginées
(Testudo marginata).

Au bout du couloir, sur la largeur du bâtiment,
se dressent deux boites vitrées en façade. Celle
la plus à droite, bordant la cuisine des rats,
est relativement haute et agrémentée de
hautes herbes. Une colonie de rats des mois-
sons (Micromys minutus) s'y ébat.

La loge de gauche est traversée par une
branche servant de perchoirs et occupée par
des petits ducs de Choliba (Megascops
choliba
).


Enclos des tortues
Enclos des tortues - juin 2019


Enclos extérieur des cochons d'Inde
Enclos extérieur des cochons d'Inde - juin 2019
Le visiteur ressort alors de la maison des petits
mammifères pour se retrouver dans la cour du
cloitre. Sur la droite de la sortie, accolée au mur
d'enceinte du jardin, se dresse une volière de
3 mètres de long agrémentée de lierre et de
quelques branches. Cette volière voit s'ébattre
les petits ducs de Choliba.

Au centre du cloitre, se dressent deux enclos
en engazonnés, garnis de plantes en pot et de
divers décors. Ce pré est consacré aux cochons
d'Inde (Cavia porcellus).

Enfin, au fond de la cour se dresse une seconde
volière plantée de bambous et traversée de
cordes. Reliée à la maison des mammifères,
cette volière offre un accès extérieur aux tama-
rins.



Flèche

Le visiteur repasse alors devant les loges des
rapaces, pour revenir au niveau de la fosse
des suricates et continuer la visite du parc
sur la droite.

Là, l'allée s'enroule autour d'un enclos en
herbe de petite taille, relié à une maison
vitrée, disposant d'un sol en sable, sur le-
quel ont été déposées quelques souches.
Cette maison offre un abri aux tortues à
éperons (Geochelone sulcata) du zoo.

Ces reptiles ont également accès à une
vaste prairie située sur la gauche de
l'allée.

 
Maison des tortues à éperons
Maison des tortues à éperons - juin 2019
Volière des buses
Volière des buses - juin 2019

Un tunnel passant sous le sentier permet de
relier les deux installations. Avant d'admirer
la prairie des tortues, le visiteur peut obser-
ver sur la gauche, une volière au sol recouvert
d'écorces. Cette volière est plantée de quel-
ques bambous et de conifères. Une buse de
Harris (Parabuteo unicinctus) y vit.

L'enclos des tortues est planté de grands ar-
bres apportant de l'ombre aux tortues.



Dans le prolongement de la maison des tor-
tues, se dresse une longue volière au sol
recouvert de gravier, creusée d'un bassin,
et agrémentée de fougères, de plantes
vertes et de nombreux perchoirs.

Cette volière est consacrée aux oiseaux
carnivores et voit cohabiter des vautours à
dos blanc (Gyps africanus) et des corbeaux
(Corvus corax).

A la suite de la volière des vautours, se
dresse une seconde volière tout aussi
grande, cette dernière dispose d'un bassin,
d'un sol en gravier dont une partie est re-
couverte par du gazon artificiel.


Annonce de la volière des vautours
Annonce de la volière des vautours - juin 2019



Volière des kookaburas
Volière des kookaburas - juin 2019
Des bambous et des herbes de la pampas com-
plètent les décors de cette volière occupée par
des aigrettes garzettes (Egretta garzetta), des
podarges gris (Podargus strigoides), des
kookaburas géants (Dacelo novaeguineae), des
vanneaux soldats (Vanellus miles) et des ibis
chauves (Geronticus eremita).

Face à la volière des échassiers, se trouve le
territoire des lémuriens avec ses makis cattas
(Lemur catta) et ses varis roux (Varecia rubra).

En continuant sur ce chemin, nous revenons
vers l'entrée du zoo et l'aire de spectacle.
Nous allons revenir sur nos pas jusqu'à l'en-
clos des suricates.


Enclos des tortues
Enclos des tortues - juin 2019
Volière des vautours
Volière des vautours - juin 2019



Flèche

A ce niveau nous allons emprunter le quatrième
sentier du carrefour de sorte à contourner une
marre naturelle occupée par des grenouilles de
passage.

A l'extrémité de l'étang des grenouilles, se
trouve une route parfois barrée par des bar-
rières. Cette route permet aux visiteurs de
faire un tour en remorque de tracteur, sur un
parcours jalloné de créatures magiques et de
jets d'eau.

Sur la gauche de la route, se dressent deux
volières mitoyennes.


Mare des grenouilles
Mare des grenouilles - juin 2019


Volière typique pour bec crochu
Volière typique pour bec crochu - juin 2019
Chacun dispose d'un avant plan en faux gazon,
et d'une partie arrière formée de terrasses de
faux rochers. Des branches ont été suspendues
au toit de la volière offrant divers perchoirs.
Plusieurs buissons et autres arbustes apportent
de la verdure à l'ensemble.

La volière de gauche est occupée par un groupe
reproducteur de loris tricolores (Lorius lory),
tandis que celle de droite est consacrée à des
caïques maïpouris (Pionites melanocephalus).

Nous continuons la découverte du parc sur la
droite.


Une allée nous amène devant un portail en fer
forgé. Sur la droite de l'allée, se dresse une
haute et longue volière au sol recouvert de
cailloux, agrémentée de plantes et de rochers.
Cette structure est le lieu de vie d'un couple
reproducteur de chouettes harfangs des
neiges (Nyctea scandiaca).

Le portail s'ouvre plusieurs fois par jour et
le visiteur est conduit par une fée, au travers
d'un monde enchanté. Plusieurs cabanes de
fées, créatures mystiques et autres lutins
agrémentent le parcours.


Volière des harfangs
Volière des harfangs - juin 2019


Maison des fées
Maison des fées - juin 2019
Au milieu de cette forêt se dresse une volière
comparable à celle des harfangs,  qui recréer
une grange agricole, avec des machines agri-
coles, moulins et autres bottes de paille. Cette
installation accueille des chouettes effraies
(Tyto alba).

Au bas de la forêt enchantée, le visiteur est
invité à entrer dans la maison de la fée
blanche, avant de quitter le jardin enchanté.

Une fois sorti de cette forêt, le visiteur dé-
couvre, sur la droite de l'allée, un enclos
original.


Maison des fées
Maison des fées - juin 2019


Maison des fées
Maison des fées - juin 2019
Foret enchantée
Forêt enchantée - juin 2019
Volière des chouettes effraies
Volière des chouettes effraies - juin 2019


Maison de la sorcière
Maison de la sorcière - juin 2019
Forêt enchantée
Forêt enchantée - juin 2019



Flèche

Fixé à la palissade de l'enceinte du parc.
Plusieurs tunnels grillagés sont reliés à
une volière de taille moyenne. Ce
réseau de tunnel est agrémenté de quel-
ques branches et voit s'ébattre une co-
lonie de tamias rayés (Tamias striatus).

Face aux rongeurs, se dresse un grand
enclos en pente douce, en herbe, agré-
menté de rochers et de branches. Un
ruisseau parcourt l'ensemble et se
jette dans un bassin servant de sépara-
tion avec les visiteurs.


Complexe des tamias
Complexe des tamias - juin 2019


Enclos des loutres
Enclos des loutres - juin 2019



Cet espace est consacré à une famille de
loutres naines (Aonyx cinerea).

Le visiteur arrive alors au niveau d'une
patte d'oie. En empruntant le sentier le
plus à gauche, nous rejoignons les
volières des becs crochus et la marre
des grenouilles.

En empruntant celui de droite, nous tra-
versons une salle de jeux éléctroniques
où les enfants pourront s'amuser.





Au bout de cette allée se trouve la
boutique du zoo que nous allons
traverser avant de revenir devant
la volière de l'autour chanteur
(Melierax canorus) et de regagner
la voiture. C'est ainsi que s'achève
la visite du Tropical and Butterfly
Park.
Loge des tamias
Loge des tamias - juin 2019



Flèche


Autour chanteur
Autour chanteur - juin 2019
En conclusion le Tropical Butterfly Park
est un petit zoo situé au coeur de la
campagne anglaise.

Le parc invite les parents et les enfants
dans un monde magique où les décors
féériques sont très présents.

Les animaux sont logés dans de beaux
enclos et la pédagogie a été fortement
développée.
La collection reste pour sa part classique
dans l'ensemble bien que quelques
pépites puissent y être découvertes.

Une visite de trois à quatre heures est
nécessaire.