Accueil    |    Présentation    |    Les zoos en Europe   |   Les zoos dans le reste du monde    |    Nouveautés    |    Description des espèces   |   EAZA    |    Actualités    |   Mes visites    |     Liens


Wingham Wildlife Park


Wingham Wildlife Park
Wingham
Canterrbury
Kent

Tel : +44 (0)1 22 77 20 836
Fax : +44 (0)1 22 77 22 452

www.winghamwildlifepark.co.uk

Logo Wingham





Horaires d'ouverture 2012
Tarifs d'entrée 2012
Les perruches, les loutres et les singes
Le vivarium 1/3
La maison des rongeurs domestiques
Le vivarium 2/3
Le vivarium 3/3
Les tortues, les suricates et la serre tropicale
La serre des papillons et la faisanderie
La mini ferme et les grands fauves
Les mandrills, les pélicans et les manchots
Les singes et les rapaces
La maison des perroquets
Les tortues et les lémuriens
Conclusion

Lori à joues bleues
Lori à joues bleues - mai 2012



Flèche

Horaires d'ouverture 2012 (Ces informarions ne sont données qu'à titre indicatif)


Vipère de Schlegel
Vipère de Schlegel - mai 2012






Eté :    10h00 à 18h00
Hiver : 10h00 à 16h00



Flèche

Tarifs d'entrée 2012
(Ces informarions ne sont données qu'à titre indicatif)





Tarifs individuels
     Adulte :                                    11,00 £ (13,55 €)
     Séniors :                                   10,00 £ (12,31 €)
     Enfant (3 à 15 ans) :                    9,00 £ (11,08 €)
     Famille (2 adultes + 2 enfants) : 35,00 £ (43,11 €)

Tarifs annuels
     Adulte :                                    34,00 £ (41,87 €)
     Séniors :                                   32,50 £ (40,03 €)
     Enfant (3 à 15 ans) :                  28,00 £ (34,48 €)
Chouette boobok
Chouette boobok - mai 2012



Flèche

Présentation du parc


Le parc de Wingham est un petit zoo privé situé en pleine
campagne, situé à quelques pas du parc de Howletts.
Après avoir traversé le bâtiment d'entrée qui abrite les
caisses du zoo, le visiteur se trouve au milieu de la terrasse
du restaurant du parc. Au centre de la terrasse a été con-
struite une petite volière au sol en sable, agrémentée de
quelques branches.
Cette volière est occupée par des cacatoès rosalbins
(Eolophus roseicapillus roseicapillus).

Le visiteur poursuit alors sa visite sur la gauche, en direc-
tion d'une petit cabanon carré ouvert sur les cotés. Cette
seconde installation présente des caiques à tête noire
(Pionites melanocephala) éjointés.

A coté des caïques se trouve un étang, entouré d'herbe
et ombragé par de grands arbres.



Volière pour caiques
Volière pour caiques - mai 2012
Arbre des aras
Arbre des aras - mai 2012




Des canards mandarins (Aix galericulata) vivent sur cette
étendue d'eau. Un des arbres bordant l'étang est le lieu de
vie d'un ara ararauna (Ara ararauna) et d'un ara chlorop-
tère (Ara chloroptera).

En face des perroquets se trouve un enclos relativement
long, engazonné, agrémenté de quelques buissons et de
structures d'escalade en bois et de cordes. Cet enclos ac-
colé à une maison en bois percée de vitres, est le lieu de
présentation de makis varis noir et blanc (Varecia
variegata variegata).

Mitoyen aux lémuriens se dresse un bâtiment relativement
long. Cette batisse abrite l'école prédagogique du parc
où des animations sont proposées aux visiteurs.
Enclos des varis
Enclos des varis - mai 2012
Maison pédagogique
Maison pédagogique - mai 2012


A l'arrière de l'école du zoo se dressent deux grandes volières
à l'armature en bois. Ces volières s'étendent sur tout la lon-
gueur du bâtiment. Ces volières qui semblent assez récentes,
disposent d'un sol en écorces et sont aménagées de cordes
et de branches.

La première présente un couple de singes grivets
(Chlorocebus aethiops) et leur dernier jeune. La seconde
volière accolée aux grivets est consacrée à des saïmiris
(Saimiri sciureus). Chaque volière est doublée d'une petite
loge vitrée.

En face des singes, se trouve une volière ronde s'enroulant
autour d'un pieu central. Cette volière plantée de nombreux
buissons mais de taille réduite est occupée par des ratons
laveurs (Procyon lotor).


Volière des singes
Volière des singes - mai 2012

Volière des flamants roses
Volière des flamants roses - mai 2012
Mitoyen aux ratons laveurs, se trouve un petit plan d'eau en-
touré de rives en herbe et ombragé par des saules. Ce bassin
a été entouré d'une petite clôture. Le tout est consacré à la
présentation de loutres naines (Aonyx cinerea).

Le visiteur entre alors dans une grande volière de contact, au
sol en herbe, creusé d'un bassin et plantée d'herbes de la
pampa et de genêts. Une colonie de flamants du Chili
(Phoenicopterus chilensis) évolue au coeur de cette instal-
lation.

Accolé à la volière se trouve un enclos de type marécageux,
organisé autour d'un bassin. Les berges en herbe sont plan-
tées de quelques arbustes. De rares loutres à pelage lisse
(Lutra perspicillata) arrivées du Rare Species and Conser-
vation Centre.


Volière des ratons laveurs
Volière des ratons laveurs - mai 2012
Enclos des loutres à pelage lisse
Enclos des loutres à pelage lisse - mai 2012



Flèche

Le visiteur entre alors dans le vivarium du parc. Un bâtiment
simple, dans lequel ont été construits de multiples terrariums,
le tout faisant penser à une animalerie.
Sur la droite, un premier vivarium en sable agrémenté de
quelques souches et héberge des iguanes rhinocéros
(Cyclura cornuta).

Sur la gauche, un terrarium agrémenté d'écorces, est le lieu
de vie de pythons réticulés (Python reticulata). A coté
des serpents, 4 vivariums forment une fenêtre. Le premier,
agrémenté d'écorces et de feuilles, est occupé par des
phasmes feuilles (Extatosoma tiaratum). Le second en
sable, accueille des lézards perlés du Mexique (Heloderma
horridum). Des vipères de Schlegel (Bothriechis schlegelii)
vivaient dans le troisième bac tandis au le dernier était en
travaux lors de ma visite.


Terrarium des iguanes
Terrarium des iguanes - mai 2012



Ambiance dans le vivarium
Ambiance dans le vivarium - mai 2012
Les vivariums suivant sont aménagés de branches et de lierre.
Le premier héberge des geckos à crête (Rhacodactylus
ciliatus) et des rainettes de White (Litoria caerulea). Des
vipères de Taylor (Agkistrodon taylori) vivent dans le ter-
rarium qui suit.

Deux terrariums situés l'un au dessus présentent des lézards
perlés (Heloderma horridum) qui évoluent dans un milieu
rocailleux et des vipères du Gabon (Bitis gabonica) tapis
dans un amas de feuilles mortes.

A coté des serpents ont été superposés 3 vivariums les 2
supérieurs étaient agrémentées de mousses et de racines
tandis que le dernier représente un milieu désertique. Des
phyllobates bicolores (Phyllobates bicolor) évoluent
dans le vivarium supérieur et des dendrobates bleues
(Dendrobates azureus) sont présentées dans le second.


Le terrarium désertique agrémenté de sable et de rochers,
est consacré à des lézards de Cuvier (Oplurus cuvieri).

En face des lézards, le sentier bifurque sur la droite, pour
se diriger dans une pièce récente, dont les murs sont fait
de plaques isolantes translucides.
Sur la droite, dans l'entre-chambre, a été construite une
volière plantée de ficus, et délimitée par un grillage à
mailles rigides. Cet enclos présente des caméléons à
casque du Yémen (Chameleo calyptratus).

Mitoyen aux caméléons, un enclos intérieur en sable,
relativement sombre, creusé d'un bassin, héberge des
caimans à lunettes (Caiman crocodilus).


Enclos des caïmans
Enclos des caïmans - mai 2012


Vivarium pour serpents
Vivarium pour serpents - mai 2012



Sur la partie gauche de l'entre -chambre se dresse un
dernier vivarium  aux plages en sbale entourant un
petit bassin. Des plantes artificielles ont été ajoutées
aux décors qui présentent des crocodiles nains
(Osteolaemus tetraspis).

Le visiteur arrive alors dans la pièce adjointe au vi-
varium.



Flèche

Cette salle pavée, est entourée de nombreuses volières en
bois. Un système de tunnels grillagés accroché au plafond,
dominent les visiteurs.

L'ensemble des volières est agrémenté de planches et de
souches de bois et dispose d'un sol recouvert de sciures.
Cette maison est consacrée aux formes sauvages des
espèces domestiques.

Sur la droite, la première loge est occupée par des
cochons d'Inde (Cavia porcellus). La seconde loge
qui est aussi la plus grande présente des suricates
(Suricatta suricatta).


Loge typique pour animaux domestiques
Loge typique pour animaux domestiques - mai 2012


Tunnels aériens des écureuils
Tunnels aériens des écureuils - mai 2012
Des rats bruns (Rattus norvegicus) évoluent dans le pre-
mier enclos de gauche.

La loge mitoyenne aux rats est reliée aux galeries aériennes,
dans lesquelles ont pourra admirer l'agilité et la rapidité des
tamias rayés (Tamias striatus) qui y évoluent.

La dernière loge de gauche est pour sa part occupée par
des moufettes rayées (Mephitis mephitis).

Avant de quitter la maison des animaux domestiques le vi-
siteur peut encore observer un terrarium organisé sur 2
étages reliés entre eux par une échelle et constituant le lieu
de vie de souris blanches (Mus musculus domesticus).



Flèche

Le visiteur traverse alors une seconde fois le sas des
crocodiliens pour revenir au niveau du vivarium où
se poursuit la visite.

Sur la gauche, se dressent encore 14 terrariums. Le
premier, planté de végétaux tropicaux et au sol en
terre héberge des géckos diurnes à poussière d'or
(Phelsuma laticauda). Le second, identique en
termes d'aménégements est consacré à des fers de
lance asiatiques (Trimeresurus albolabris).

Les 2 terrariums suivant sont superposés. Celui du
haut recréer une plage en sable où évoluent des
bernards l'hermite terrestres (Coenobita clypeatus).

Celui du dessus, en terre est consacré à des grenouilles
cornues (Ceratophrys ornata).


Terrarium
Terrarium - mai 2012


Terrarium des serpents des blés
Terrarium des serpents des blés - mai 2012
Au bas du mur, se trouve un terrarium sombre rappelant
une grotte dans laquelle est présenté un scorpions em-
pereur (Pandinus imperator).

Les terrariums qui suivent sont tous agrémentés de bois,
de sable et de pierres et sont occupés respectivement
par des serpents des blés (Pantherophis guttatus
guttatus) pour le premier, par des geckos bibroni
(Pachydactylus bibronii) pour le second, par des
vipères ammodytes (Vipera ammodytes) pour le
troisième, par des serpents rois de Californie
(Lampropeltis getula californiae) pour le quatrième
et par des mambas verts (Dendroaspis angusticeps)
pour le dernier et le plus vert.


Enfin, les 4 derniers vivariums de petite taille sont superposés
et agrémenté d'écorces. Des mygales arboricoles indiennes
(Poecilotheria regalis) occupe le terrariums le plus haut. Le
second bac présente des mygales roses du Chili
(Grammostola rosea).

Les 2 terrariums du dessous accueillent respectivement des
scorpions de l'Arizona (Hadrurus arizonensis) pour l'avant
dernier et des petits geckos nocturnes (Lepidodactylus
lugubris).

Ces vivariums marquent la fin du premier couloir. Sur la
droite, derrière une vitre se trouve une petite ile en terre,
entourée d'eau. Cette île est consacrée à une colonie de
fourmis coupe-feuille (Atta cephalotes). Ces insectes ont
accès à une seconde ile par des lianes suspendues.



Terrarium des fourmis
Terrarium des fourmis - mai 2012

Enclos des crocodiles de Cuba
Enclos des crocodiles de Cuba - mai 2012
La partie en eau entourant les îles des fourmis est le lieu de
vie de néons du Pauvre (Tanichthys albonubes) et de
plécos royaux (Pterigoplichthys gibbiceps).

Les deux terrariums situés à l'extrémité du couloir quatre
vivariums sont densément végétalisés et doublé d'une par-
tie en eau. Le premier présente des anolis verts (Anolis
carolinensis) tandis que le second présente des grenouilles
à griffes (Xenopus laevis). Le troisième est le lieu de vie
d'anolis bruns (Anolis sagrei), le dernier étant occupé par
des crapauds buffles (Bufo marinus).

Le second couloir du vivarium longe, sur la droite, une
grande loge composée d'un bassin et d'une grande plage
en sable. Quelques plantes complètent les aménagements
destinés aux crocodiles de Cuba (Crocodylus rhombifer).



Flèche

Le premier vivarium situé sur la rangée de gauche, est
agrémenté d'écorces et de plantes. Des basilics à crète
(Basilicus plumifrons) y évoluent.

Le second terrarium aménagé de pierres et de bran-
ches héberge des couleuvres à queue rayée (Elaphe
taeniura).
De rares cobras annelés (Naja annulifera) vivent dans
un bac en sable et en rochers. Cette espèce n'est
présentée que dans 9 parcs européens.

Le vivarium qui suit présente des geckos léopards
(Eublepharis macularius) vivant au milieu du sable et
des rochers.


Ambiance dans le terrarium
Ambiance dans le terrarium - mai 2012
Terrarium pour serpents
Terrarium pour serpents - mai 2012

Juste en dessous des geckos léopards se trouve un
second vivarium agrémenté d'écorces et de rochers,
est le lieu de vie de tokays (Gekko gecko).

A coté des geckos se dresse un vaste terrarium en
sable agrémenté de rochers et de plantes grasses.
Cette installation est le lieu de vie de lézards à col-
lerette (Chlamydosaurus kingii) qui cohabitent
avec des agames barbus (Pogona vitticeps).

A coté des lézards un autre terrarium sec, héberge
des crotales diamantins (Crotalus atrox).


Deux terrariums sont superposés à coté des crotales. Celui
du haut présente des boas de Cook (Corallus cookii) tan-
dis que celui du bas est le lieu de vie de serpents corails
(Micrurus fulvius).

Des lézards bleus (Sceloporus serrifer cyanogenys) vivent
dans un terrarium en sable agrémenté denombreux cailloux.

Deux petits terrariums sont densément végétalisés. Le pre-
mier est agrémenté de racines et accueille des dendrobates
dorées (Dendrobates auratus), tandis que le second hé-
berge des geckos muraux (Tarentola gomerensis).

Des tortues épineuses (Heosemys spinosa) occupent
un vivarium dans lequel s'enchevêtrent de nombreuses
branches.

Ambiance dans le vivarium
Ambiance dans le vivarium - mai 2012
Vivarium des régions sèches
Vivarium des régions sèches - mai 2012



Sur la droite a été construit un vivarium de grande
taille au sol recouvert d'écorces et planté de quelques
végétaux artificiels. Le tout est consacré à la présen-
tation de varans à cou rugueux (Varanus rudicollis).

En face des varans se dresse le dernier terrariums de
la rangée de gauche. Cette structure de grande taille
est consacrée à des téjus noirs et blanc (Tupinambis
merianae
).

Enfin, sur la droite de la sortie, se trouve un dernier
enclos de grande taille agrémenté de nombreuses
structures en bois et consacré à des varans de Gray
(Varanus olivaceus), une espèce présentée dans
deux zoos européens.

Le visiteur quitte alors le vivarium.
Terrarium des varans
Terrarium des varans - mai 2012
Terrarium désertique
Terrarium désertique - mai 2012



Flèche

Sur la droite du vivarium, accolé au bâtiment, se trouve un
petit enclos en herbe, au centre duquel a été creusé un
bassin. Des branches relient le bassin à ses berges et per-
met aux tortues hargneuses (Chelida serpentina) et aux
tortues de Floride (Trachemys scripta elegans) qui y
évoluent.

A coté des tortues se trouve un second enclos relaticement
long, toujours adossé au vivarium, disposant d'un bassin et
de plages en herbe, le tout étant recouvert d'un filer. Cet
enclos offre, fait rare, un accès à l'extérieur aux crocodiles
de Cuba (Crocodylus rhombifer).

La visite se poursuit sur la gauche de la maison des reptiles
puis de la maison des espèces domestiques.


Enclos des tortues et des crocodiles
Enclos des tortues et des crocodiles - mai 2012


Enclos des suricates
Enclos des suricates - mai 2012
Le long de cette seconde maison a été installé un petit
enclos en herbe, dans lequel vivent des lapins
(Oryctolagus cuniculus).

En face des lapins, un enclos de forme ronde, au sol
en terre, dans lequel ont été disposés de faàon anar-
chique, des rondins de bois, des racines et d'autres
rochers, est consacrée aux suricates (Suricatta
suricatta).

Il est à noter que des wallabies de Parme (Macropus
parma) évoluent en liberté sur les pelouses du zoo.

Le visiteur se dirige alors sur la gauche, vers une
grande serre au coeur de laquelle se poursuit la visite.


Une fois entré dans la serre et avoir traversé le sas, le visiteur
est plongé dans un espace densément végétalisé, bercé par la
chute d'une cascade qui se jette dans un petit bassin situé à
proximité de l'entrée.
Cette serre accueille plusieurs espèces d'oiseaux volant en
liberté.

On pourra y observer des touracos à joues blanches
(Tauraco leucotis), des colombes diamants (Geopelia
cuneata
), des colious rayés (Colius striatus), des faisans
d'Edwards (Lophura edwardsi), de rares loris à joues
bleues (Eos cyanogenia), des touracos verts (Tauraco
persa
), des loris noiras (Lorius garrulus) et des loris som-
bres (Pseudeos fuscata).


Serre tropicale
Serre tropicale - mai 2012


Volière des ouistitis
Volière des ouistitis - mai 2012


Au détour d'un bosquet dense a été installée une petite
volière intérieure reliée à une maison vitrée. Des cordes
et des branches offrent des possibilités d'escalade aux
ouistitis à toupets blancs (Callithrix jacchus).

Après avoir traversé la forêt dense, le sentier de visite
pénètre dans une grande volière installée dans la serre.
Plusieurs essences de plantes y ont été installées et of-
frent une variété de nectars aux papillons présentés à
ce niveau.



Flèche

Les lépidoptères vivant à Wingham sont :

- Agrandi (Agroulis vanillae)
- Papillon tigre (Lycorea cleobaea)
- Morpho à bandes bleues (Morpho achylles)
- Mère de perles (Salamis parhassus)
- Papillon des Philippines (Papilio rumanzovia)
- Atlas (Attacus atlas)
- Jlilia à longues ailes (Dryas jlilia)
- Papillon noir et bleu (Junonia oenone)
- Papillon guyanais (Anartia amathea)
- Nymphale du Pourpier (Hypolimnas misippus)
- Papillon zébre (Heliconius charitonius)
- Papillon chouette (Caligo memnon)


Zone des papillons
Zone des papillons - mai 2012


Serre tropicale
Serre tropicale - mai 2012
- Papillon hiboux à ailes jaunes (Caligo atreus)
- Céthosia bible (Cethosia biblis)
- Voilier vert (Graphium agamemnon)
- Siproeta brun (Siproeta epaphus)
- Postier rouge (Heliconius erato)
- Grand mormon (Papilio memnon)
- Monarque (Danaus plexippus)
- Morpho bleu (Morpho peleides)
- Papillon dido (Philaethria dido)
- Postier commun (Heliconius melpomene)
- Papillon sara (Heliconius sara)
- Papillon isablle (Eliades isabellae)

Le visiteur ressort alors de la serre des papillons pour
regagner le sas d'entrée de la serre.


Sur la droite du sas, une volière de taille moyenne,
relativement haute et longue, plantée de quelques
ficus, est consacrée à des calaos à joues argentées
(Bycanistes brevis).

Enfin, avant de quitter la serre tropicale, le sentier
traverse un nocturama vitrée en cycle inversé,
tendu de branches. Cette loge héberge des rous-
settes d'Egypte (Rousettus aegyptiacus) et les
uniques chauves souris rouges (Pteropus
scapulatus) d'Europe.

Le visiteur ressort alors de la serre tropicale et se
dirige sur la droite de sorte à longer une série de
volières extérieures.


Volière des calaos
Volière des calaos - mai 2012
Volière des faisans
Volière des faisans - mai 2012
Toutes ces volières installées sur un sol en graviers,
sont mitoyennes et plantées de quelques et de coni-
fères. Des branches y ont également été installées.

La première volière est occupée par des faisans de
Lady Amherst (Chrysolophus amherstiae). Le
seconde présente des faisans dorés (Chrysolophus
pictus
). Des faisans à huppe blanche (Lophura
leucomelas
) cohabitent avec des martin chasseurs
géants (Dacelo novaeguineae) dans la troisième
volière.

La quatrième volière est consacrée à des faisans
argentés (Lophura nycthemera), tandis que la
dernière était vide lors de ma visite.


Enclos des chauves souris
Enclos des chauves souris - mai 2012
Serre tropicale
Serre tropicale - mai 2012



Flèche

A l'extrémité de la rangée de volières, le visiteur bifurque
sur la droite, pour entrer dans une prairie en herbe, dis-
posant pour seuls aménagements de quelques rochers.
Cet enclos de contact est le lieu de vie de daims (Dama
dama), de cerfs cochons (Axis porcinus), d'ânes
domestiques (Equus asinus), de wallabies de Bennett
(Macropus rufogriseus fructica), de chèvres naines
(Capra hircus domesticus) et de cerfs sikas (Cervus
nippon).

Sur la gauche s'étend une prairie de retrait pour les her-
bivores tandis que sur la droite se dresse une volière de
taille moyenne, agrémentée de structures en bois et de
cordes.


Enclos de contact des cerfs
Enclos de contact des cerfs - mai 2012


Volière des magots
Volière des magots - mai 2012
Cette volière est consacrée à la présentation de magots
(Macaca sylvanus).

Le visiteur ressort alors de l'enclos de contact  pour
contourner l'installation des magots a coté de laquelle
se dresse une seconde volière au sol en herbe, de
taille moyenne, agrémentée de nombreuses structures
en bois. Cette volière présente des pumas (Puma
concolor).
La maison de ces grands carnivores, toute simple, est
visible à travers une baie vitrée.

En face des pumas, un enclos récent, à l'herbe rase,
au milieu duquel se dresse un monticule de terre et
un bassin.



Cet enclos est le lieu de vie de tigres (Panthera tigris)
sans sous espèce particulière. Deux des animaux pré-
sentés à Wingham ont été confiés au parc par l'as-
sociation "Tonga Terre d'Accueil" du zoo de Saint
Martin la Plaine
.

Ces grands félins ont également accès à un accès
secondaire de petite taille.

En face des tigres se trouve une rangée de plusieurs
enclos différents délimités par des barrières en bois.
Chaque enclos est relié à un petit chalet en bois of-
frant un abris aux animaux.


Enclos des tigres
Enclos des tigres - mai 2012


Loge de la mini ferme
Loge de la mini ferme - mai 2012

Le premier enclos de cette rangée, au sol en herbe et en
terre, accolé à une cabane paillée, héberge des cochons
Tamworth (Sus scofra domesticus).
Le second enclos situé à coté des cochons et en face des
tigres, au sol en herbe, est le lieu de vie de rennes
(Rangifer tarandus).

Les deux enclos qui suivent également enherbés, bordant
la frontière du zoo, sont séparés l'un de l'autre par un
chalet en bois. Le premier est occupé par des porc-épics
(Hystrix cristata). Des chèvres naines (Capra hircus
domesticus) cohabitent avec des dindons (Meleagris
gallopavo) dans le second enclos.



Flèche


Sur la droite du sentier, le visiteur découvre alors un grand
lac duquel immerge une île artificielle en terre, agrémenté
de buissons et entourée d'une grillage. Cette île est le lieu
de vie d'une famille de mandrills (Mandrillus sphinx).

Les berges en herbe de cet étang sont occupées par des
nandous (Rhea americana).
Sur la gauche se trouve une prairie de taille moyenne, en-
tourée par de hauts grillages, de forme triangulaire, ag-
rémenté de quelques structures en bois. Cet enclos pré-
sente des lions (Panthera leo).


Ile des mandrills
Ile des mandrills - mai 2012


Ile des pélicans
Ile des pélicans - mai 2012
Le visiteur contourne alors l'ile des mandrills et longe l'in-
stallation des lions, dans le prolongement duquel se
dressent plusieurs volières en construction qui devraient
accueillir d'autres espèces de carnivores.

Les loges des singes et des lions, relativment sommaires,
sont visibles à travers des baies vitrées.

Le sentier bifurque alors sur la droite pour emprunter
un ponton en bois traversant le lac avec sur la droite,
l'ile des mandrills et sur la gauche une seconde île plan-
tée de buissons. Cette partie du lac est le lieu de vie de
cigognes blanches (Ciconia ciconia), de grues royales
(Balearica regulorum) et de pélicans gris (Pelecanus
rufescens).


Enclos des lions
Enclos des lions - mai 2012
Volières en constructions
Volières en constructions - mai 2012



Le visiteur revient alors sur le sentier principal pour
longer les volières en construction s'étendant sur
toute la frontière du zoo.

A l'extrémité de l'allée se trouvent 3 enclos en terre.
Le plus à gauche, creusé de plusieurs trou héberge
des cochons vietnamien (Sus scofra domesticus).

Les 2 autres enclos aux centres desquels se dressent
des monticules de terre, sont le lieu de vie de chiens
de prairie (Cynomys ludovicianus).
Ces petits rongeurs disposent d'une petite cabane
en bois.


Installation des chiens de prairie
Installation des chiens de prairie - mai 2012


Bassin des manchots
Bassin des manchots - mai 2012


Le sentier de visite bifurque alors sur la droite pour
longer l'île des cigognes. Les berges en herbe de
ce lac sont occupées par des cabiais (Hydrochaeris
hydrochaeris).

La visite se poursuit sur la gauche, pour longer un
bassin avec vision sous marine, relié à une petite
plage bétonnée recouverte de galets. Cette instal-
lation aquatique relativement "archaïque" est le lieu
de vie d'une colonie de manchots de Humboldt
(Spheniscus humboldti).
Après avoir contourné la piscine des manchots, le
sentier revient au niveau d'un second point de vue
sur l'enclos des tigres.
Enclos des cabiais
Enclos des cabiais - mai 2012
Plage des manchots
Plage des manchots - mai 2012



Flèche

Le chemin longe l'enclos des tigres dans le prolongement
duquel s'étale la volière des pumas.

Sur la gauche du sentier se touvent deux volières en for-
me de "L", accolées toutes deux à un même bâtiment
vitré. La première volière, dans laquelle ont été disposées
plusieurs sortent de branches et des cordes. Cette volière
est le lieu de vie de hapalémurs de l'Ouest (Hapalemur
occidentalis).

La seconde volière, plus petite, agrémentée de bambous,
de bois et de buissons. Cette installation est occupée par
des tamarins empereurs (Saguinus imperator).

Les loges intérieures de ces singes disposent pour seuls
aménagements, de petites étagères.


Volière des hapalémurs
Volière des hapalémurs - mai 2012
Volière typique des gibbons
Volière typique des gibbons - mai 2012
En face des callithricidés et des lémuriens, se dressent deux
volières cote à cote. Ces volières sont peu larges mais de
grande longueur et relativement hautes.

Des cordes ont été accrochées au plafond de la volière
tandis que certaines pendent et retombent sur le sol. Des
branches et des buissons complètent les aménagements.
La stucture de droite est occupée par des gibbons hyb-
rides (Hylobates muelleri x Hylobates agilis).

La volière de gauche identique en termes de conception
est le lieu de vie de gibbons à favoris blancs du Nord
(Nomascus leucogenys).
A l'extrémité des installations des gibbons se trouvent
les loges intérieures des singes, dans lesquelles ont été
installées des étagères.


Loge intérieure des hapalémurs
Loge intérieure des hapalémurs - mai 2012
Volière des ouistitis
Volière des ouistitis - mai 2012


Le visiteur arrive alors au niveau d'une zone du zoo
où se dressent plusieurs petites volières. Cette par-
tie du parc compose le complexe des rapaces.

La première structre au grillage en plastique, est
agrémentée de buissons et de perchoirs. Elle pré-
sente des hiboux grands ducs (Bubo bubo).

A coté des hiboux se dresse une autre volière au
sol recouvert de cailloux et garnie de perchoirs en
bois. Des grands ducs du Bengale (Bubo
bengalensis), une espèce peu courante en Europe
hormis dans les zoos anglais.


Volière pour rapaces
Volière pour rapaces - mai 2012


Volière des chats sauvages
Volière des chats sauvages - mai 2012


La troisième volière en forme de "L", à l'armature
en bois, au grillage en plastique, est aménagée de
perchoirs et de buissons. Cet enclos est le lieu de
vie de buses variables (Buteo buteo).

Un peu plus loin sur le sentier, se trouve une autre
volière au sol recouvert d'écorces, agrémentée de
quelques arbustes et de planches de bois. Des
chats sauvages (Felis silvestris) vivent dans cette
installation.

Les 3 dernières volières de petites tailles, au sol en
cailloux, agrémentées quelques perchoirs en bois.


La première est le lieu de vie de harfangs des neiges
(Nyctea scandiaca) pour la première, par des
grands ducs africains (Bubo africanus) pour la
seconde et par des ninoxes booboks (Ninox
novaeseelandiae).

Le visiteur termine ainsi la visite de la zone des
rapaces, pour se diriger sur la droite, en direction
d'un bâtiment où a été installé un élevage de per-
roquets.
Volière des chouettes booboks
Volière des chouettes booboks - mai 2012



Flèche


Au centre de la première pièce se trouve une volière
carrée, au sol en sable, dans laquelle ont été installées
des branches. Des aras chloroptères (Ara
chloroptera) y cohabitent avec des aras araraunas
(Ara ararauna), des aras macaos (Ara macao) et
des cacatoès des Molluques (Cacatua moluccensis).

Le visiteur contourne cette volière. Sur la droite du
couloir ont été construites plusieurs installations de
petites tailles. La première de grande taille héberge
des ouistitis à toupets blancs (Callithrix jacchus).


Volière intérieure des ouistitis
Volière intérieure des ouistitis - mai 2012


Volières de la maison des perroquets
Volières de la maison des perroquets - mai 2012

Sur le second pan de mur que l'on longe, les premières
volières hébergent des amazones à front bleu
(Amazona aestiva). La volière qui suit présente des
amazones à front rouge (Amazona autumnalis).

Des amazones du Tucunam (Amazona tucumana),
des amazones à tête jaune (Amazona oratrix) et des
amazones à front jaune (Amazona ochrocephala)
vivent dans 3 des 4 quatres volières installées sur
le 3ème pan de la pièce.

Le visiteur entre alors dans une seconde salle.


Au centre de la pièce se trouve un espace planté de
végétaux décoratifs. Comme précédemment, des
volières ont été érigées sur les 3 murs principaux de
la salle.

La première volière qui, comme les suivantes, dis-
pose d'un sol en sable et est agrémentée de plu-
sieurs perchoirs, présente des cacatoès rosalbins
(Eolophus roseicapilla).

Des cacatoès blancs (Cacatua alba) occupent la
seconde volière de cette pièce. A coté des caca-
toès blancs se trouve une troisième volière qui ac-
cueille des cacatoès à huppe jaune (Cacatua
galerita eleonora).


Volière des aras
Volière des aras - mai 2012

Zone plantée de la maison des perroquets
Zone plantée de la maison des perroquets - mai 2012
Des eclectus (Eclectus rotatus) sont hébergés dans
la volière qui suit et qui débute la seconde rangée.
Mitoyen aux eclectus évolue un second groupe de
cacatoès rosalbins (Eolophus roseicapilla
roseicapilla
).

Les trois volière suivantes présentent respectivement
des cacatoès sulfureux (Cacatua sulfurea), des
amazones de Finsch (Amazona finschi) puis des
amazones à ailes oranges (Amazona amazonica).

Enfin, la dernière volière de la maison des becs
crochu est le lieu d'une cohabitation entre des ama-
zones à tête jaune (Amazona ochrocephala oratrix)
et des amazones à nuque d'or (Amazona
auropalliata).



Flèche

Le visiteur ressort de la maison et découvre sur la droite,
adossées à la maison des perroquets se dressent d'autres
volières extérieures.
Ces installation présentent les becs crochus. On pourra
ainsi y observer outres les 4 dernières espèces d'ama-
zones vues à l'intérieur, des gris du Gabon (Psittacus
erithacus
) s'ébattant dans la dernière volière.

Sur la gauche se dresse un enclos en herbe, de grande
taille, agrémenté de mâts reliés entre eux par des cordes.
Des makis varis roux (Varecia variegata rubra) y
évoluent.

En face des makis se trouve une petite prairie, entourée
d'une cloture basse et creusée d'un petit bassin.


Volière extérieure des perroquets
Volière extérieure des perroquets - mai 2012
Enclos des tortues
Enclos des tortues - mai 2012



Cette installation héberge des tortues de Hermann
(Testudo hermanni), des tortues grecques (Testudo
graeca) et des tortues à éperons (Geochelone
sulcata).

Le sentier continue soit tout droit en direction du
complexe des chiens de prairie et de l'île des pélicans,
soit bifurque sur la gauche pour entrer dans un enclos
de contact relativement long, au sol en herbe, agré-
menté de structures en bois, de cordes et de cordes.

Un groupe de makis cattas (Lemur katta) évolue
dans cette structure.
Enclos de contact des makis cattas
Enclos de contact des makis cattas - mai 2012
Enclos des varis
Enclos des varis - mai 2012


Le visiteur ressort alors de l'enclos des lémuriens pour
revenir à proximité de l'installation des tigres et celle
des manchots.

Le sentier nous amène à longer une seconde fois
l'enclos des tigres, puis les volières des gibbons et des
chouettes avant de traverser la terrasse et de quitter le
zoo.
Une cour intérieure le long de laquelle a été érigée une
volière en sable agrémentée de branches. Cette instal-
lation grillagée relativement longue est le lieu de vie
d'une colonie de perruches moines ou conures veuves
(Myiopsitta monachus).


Volières des perruches moines
Volières des perruches moines - mai 2012


Enclos des émeux et des lamas
Enclos des émeux et des lamas - mai 2012



Le visiteur traverse alors la boutique du zoo, qui reste
artisanale, avant de gagner le parking bordé par une
grande prairie où vivent émeus (Dromaius
novaehollandiae
) et des lamas (Lama glama).

Cette prairie marque la fin de la visite du petit parc de
Wingham.



Flèche



En conclusion, le parc de Wingham profite de la renommée du
zoo de Howletts situé non loin. La collection reste commune
bien que quelques raretées soient arrivées suite à la fermeture
du RSCC.

Les installations sont dans l'ensemble sans correctes sans pour
autant être exceptionnelles. Suite aux différents changements
de propriétaires intervenus ces dernières années, le zoo connait
un nouveau développement.
Gibbons hybrides
Gibbons hybrides - mai 2012


Copyright ©  -  2007-2020  -  J. Bordonné  -  Tous droits réservés