Accueil    |    Présentation    |    Les zoos en Europe  |   Les zoos dans le reste du monde    |    Nouveautés    |    Description des espèces   |   EAZA    |    Actualités    |   Mes visites    |     Liens


Zoo de Bordeaux Pessac


Zoo de Bordeaux Pessac
3, chemin du Transvaal
33600 Pessac
France

Tel : +33 (0)5 57 89 28 10
Fax :  +33 (0)5 56 36 22 30

www.zoo-bordeaux-pessac.com


Logo du zoo


Je tiens à remercier Pierre Jean qui m’a accompagné lors de ma visite, pour son accueil et l’ensemble des informations qu’il m’a fourni.


Plan du zoo
Plan du zoo


Ma visite : 24 mai 2015
Mise en ligne : 01 novembre 2015
Vue aérienne du zoo
Vue aérienne du zoo






Ouistiti à toupets blancs
Ouistiti à toupets blancs - mai 2015

Horaires d'ouverture 2015
Tarifs d'entrée 2015
Les petits pandas, loutres et chats
La plaine des tapirs et africaine
Les guépards et les lions
Les petits carnivores et les wallabies
Les aras et les dinosaures
La mini ferme et les loups
Les ouistitis et les porc-épics
Conclusion



Flèche

Horaires d'ouverture 2015 (Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)





Novembre à mars :
     en semaine : 13h30 à 17h30
     les mercredis : 10h00 à 12h00 et 13h30 à 17h30
     Les weekends : 10h00 à 17h30

Avril à juin et septembre : 9h30 à 18h00

Juillet et Août : 9h30 à 19h00

Octobre :
     les weekends et vacances : 10h00 à 17h30
     en semaine : 10h00 à 12h00 et 13h30 à 17h30
Girafe
Girafe - mai 2015



Flèche

Tarifs d'entrée 2015 (Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)


Mangouste fauve
Mangouste fauve - mai 2015


Tarif individuel
     Adulte : 15,50 €
     Enfant (3 à 11 ans) : 12,00 €

Pass' Annuel
     Adulte : 46,50 €
     Enfant (3 à 11 ans) : 36,00 €



Flèche

Présentation du parc


Le zoo de Bordeaux Pessac est situé en péri-
phérie de la capitale de la Gironde, au cœur
d’une forêt. Ce parc de petite taille a long-
temps été propriété de la famille
Da Cunha,
propriétaire du zoo de la Flèche
.

Cette relation entre les deux parcs est encore
visible aujourd’hui notamment dans la conce-
ption et les décors des enclos. Après avoir
stationné sa voiture sur le parking du zoo, le
visiteur franchiti un petit porche et se retrouve
dans une cour sur la gauche de laquelle un
ponton surplombe un lac entouré de berges
en terre, plantée de saules.


Enclos des pélicans
Enclos des pélicans - mai 2015



Enclos des petits pandas
Enclos des petits pandas - mai 2015
Cet enclos de grande taille est consacré à des
pélicans frisés (Pelecanus crispus) et des
pélicans blancs (Pelecanus onocrotalus).

Le sentier nous amène alors vers les caisses du
zoo puis dans le parc à proprement parler. Une
fois dans le zoo, le visiteur fait directement face
à un enclos relativement long mais de faible lar-
geur.

Ce dernier entouré de palissades en bois, est
d’un grand arbre et de plantes plus buisson-
nantes. Un réseau de planches en bois et de
cabanes complète les aménagements de cette
installation occupée par des petits pandas
(Ailurus fulgens).



Quelques vitres ont été installées dans la paroi
pour permettre aux jeunes visiteurs d’admirer
ces animaux.

La visite démarre alors sur la gauche, en dire-
ction d’un enclos de grande taille, légèrement
vallonné, au sol en herbe, parsemé de galets.
Des troncs couchés complètent les décors.
Enfin, une cascade parcourt l’enclos et se jette
dans un bassin situé à proximité de l’allée.
Cette installation est le lieu de vie de loutres
naines (Aonyx cinerea).


Enclos des loutres
Enclos des loutres - mai 2015


Bassin des loutres
Bassin des loutres - mai 2015



Nous allons alors continuer notre découverte
sur la gauche pour arriver à un carrefour sur la
gauche duquel se trouve la sortie du zoo.

Pour notre part, nous allons tourner à droite,
laissant l’enclos des loutres sur notre droite
derrière une haie de bambous. Sur la gauche
en revanche, une paroi en bois est interrom-
pue par quelques baies vitrées.

Ces dernières s’ouvrent sur un enclos de gran-
de taille, à l’herbe haute, bien planté et agré-
menté d’un bassin.



Les nombreux palmiers, buissons et autres feuillus
permettent aux chats pêcheurs (Prionailurus
viverrinus
) présentés ici de se soustraire à la vue
du public.

Le sentier longe toute la longueur de l’enclos
des chats pêcheurs avant de bifurquer sur la
droite, pour retrouver la partie arrière de l’en-
clos des loutres naines (Aonyx cinerea) of-
frant une vision sous-marine sur le second bas-
sin de l’enclos.

Enclos des chats pêcheurs.
Enclos des chats pêcheurs - mai 2015



Flèche

Sur la gauche, un grillage rouillé marque la
frontière du zoo. La visite continue alors et nous
pouvons voir, sur la droite, séparées l’une de
l’autre par un massif de bambous, deux volières
de conception ancienne.
Ces dernières sont rondes, à l’armature faite de
tubes de serres.

Elles disposent d’un sol en terre et disposent pour
seuls aménagements, de quelques troncs couchés
et d’une cabane en bois. La première volière est le
lieu de vie de gibbons à mains blanches (Hylobates
lar
) tandis que la seconde présente des makis varis
noirs et blancs (Varecia variegata).


Volière des lémuriens
Volière des lémuriens - mai 2015


Plaine des tapirs
Plaine des tapirs - mai 2015
Des bâtiments en bois non visibles du public, joux-
tent ces volières et renferment les loges de nuit des
singes. La visite se poursuit le long de la limite du
zoo et le visiteur peut observer, sur la droite, un va-
ste enclos en herbe.

Au sein de cet enclos, quelques rochers protègent de
grands arbres apportant de l’ombre à cette plaine
creusée d’un bassin. De rares yuccas rappellent l’ori-
gine des animaux présentés dans ce qui constitue la
plaine sud-américaine du zoo de Pessac.

Cet espace accueille une cohabitation entre des tapirs
terrestres (Tapirus terrestris), des nandous (Rhea
americana
) et des alpagas (Lama paco).



A l’extrémité de l’enclos des alpagas, un sentier tour-
ne sur la droite, en direction d’une aire de jeux. Nous
allons pour notre poursuivre la visite sur l’allée prin-
cipale et continuer tout droite en direction d’un bâ-
timent de couleur ocre. Des vitres s’ouvrent sur de
grands boxes intérieurs au sol recouvert de sciure.
Cet édifice est entouré d’une grande plaine en herbe,
légèrement vallonnée, consacrée au continent noir.
Plusieurs pré-parcs entourent aussi le bâtiment faisant
la transition entre la maison et la plaine africaine du
zoo de Pessac.


Loges intérieures des girafes
Loges intérieures des girafes - mai 2015


Plaine africaine
Plaine africaine - mai 2015


Des girafes (Giraffa camelopardalis) cohabitent
avec des zèbres (Equus burchelli), des autruches
(Struthio camelus) et des cobes de Lechwe
(Kobus lechwe) au cœur de cette savane.

L’allée fait alors le tour de cette plaine africaine et
permet de rejoindre plusieurs points de vision pro-
tégés par des auvents en bois. Après avoir longé les
2/3 de la plaine africaine, le visiteur arrive au niveau
d’un croisement.



Flèche

A ce niveau, nous allons poursuivre la visite tout droit,
pour longer, sur la gauche, un ancien enclos en terre,
dépourvu de tout aménagement, dans lequel vivent des
guanacos (Lama guanicoe) et un très vieil âne (Equus
asinus
).

Face aux camélidés, sur la droite du sentier, nous
longeons alors une palissade de planches de bois.
Quelques vitres percent cette barrière et s’ouvrent
sur un vaste enclos en herbe, légèrement vallonné,
agrémenté de quelques rochers et de troncs d’ar-
bre couchés. De jeunes arbres apportent éga-
lement de la verdure à cet ensemble consacré à des
guépards (Acinonyx jubatus).


Enclos des guanacos
Enclos des guanacos - mai 2015

Plaine des guépards
Plaine des guépards - mai 2015
Le visiteur peut faire le tour de la totalité de leur
enclos et observer ces félins aux 4 coins de leur
installation. Après avoir longé les 3 premiers côtés
de cet enclos, le visiteur arrive au niveau d’un car-
refour.

En empruntant le sentier se dirigeant sur la droite,
nous pouvons revenir vers l’enclos des ânes. En
partant sur la gauche nous rejoignons la mini ferme
du zoo.

Nous allons alors opter pour la troisième possibilité
et poursuivre la visite face à nous pour traverser une
aire de pique nique et longer, sur la droite la plaine
des girafes. Face à la plaine et jouxtant le carrefour
se dresse une très vieille volière de forme carrée, à
l’armature métallique rouillée.


Cette structure est agrémentée de nombreuses bran-
ches et de tuyaux de pompier.
Elle héberge un groupe de coatis à queue annelée
(Nasua nasua).

Dans le prolongement de ces petits carnivores, le
visiteur pourra encore observer, sur la gauche, à
travers une grande vitre, un enclos de taille
moyenne, au sol en herbe, planté de quelques ra-
res arbres et entouré de massifs de bambous.
Cette installation est occupée par des lions blancs
(Panthera leo).
Il est à noter que le zoo de Pessac, ancien petit frère
de la Flèche, fait la part belle aux animaux mélaniques
(lions et tigres).
Volière des coatis
Volière des coatis - mai 2015


Plaine africaine
Plaine africaine - mai 2015
Enclos des lions
Enclos des lions - mai 2015



Flèche

Le visiteur contourne alors l’enclos des lions, que
l’on laisse sur la gauche, pour bifurquer à 90 ° et
retrouver, sur la droite, la pampa des tapirs.
Là au niveau du milieu de la plaine africaine, un
sentier bifurque sur la gauche, de sorte à longer un
mur de couleur ocre.

Nous allons emprunter cette déviation pour longer,
sur la droite, ce haut mur. Une vitre le perce et
s’ouvre sur une volière carrée au sol en herbe, plan-
tée d’herbes de la pampa et de conifères. Des
troncs et des branches ont été disposés au sol et
offre des possibilités d’escalade aux lynx d’Europe
(Lynx lynx) présentés à ce niveau.


Enclos des lynx
Enclos des lynx - mai 2015


Enclos des servals
Enclos des servals - mai 2015
Accolé aux lynx se trouve un second enclos du
même type mais dépourvu de végétation. Ce der-
nier accueille des servals (Leptailurus serval). Face
à ces félins, s’étend un enclos en herbe, de taille
moyenne, planté d’herbes de la pampa et dont le
grillage est masqué par des massifs de bambous.

Quelques huttes et des rondins complètent les
décors de ce qui constitue le milieu de vie de loups
à crinière (Chrysocyon brachyurus).

Au bout de cette allée, sur la gauche, dans le pro-
longement de l’enclos des servals, se trouve un
autre enclos qui compose la nouveauté 2015.


Ce dernier au sol en sable, est agrémenté de buses
de béton décorées et agrémentés de plantes grasses.
Cet enclos de conception moderne a été réalisé avec
l’idée de faire ressortir le coté urbain du zoo.
Il est occupé par une colonie de suricates (Suricatta
suricatta).

Le visiteur arrive alors à un autre carrefour et tour-
ne sur la droite. Là, le chemin borde, sur la gauche
un vaste enclos paysagé rappelant la taïga. Ce der-
nier est creusé d’un bassin de grande surface, dis-
pose d’un sol en herbe légèrement vallonné et est
planté de nombreux conifères et de rochers.
Cet espace est le lieu de vie de tigres blancs
(Panthera tigris).


Enclos des suricates
Enclos des suricates - mai 2015


Enclos des tortues géantes
Enclos des tortues géantes - mai 2015



A l’extrémité de l’installation des tigres, le chemin
se divise en 2 de sorte à contourner 2 enclos. Le
premier au sol en terre, est planté de yuccas et
agrémenté d’un cabanon en bois et traversé par
ce qui semble être le lit d’un ruisseau asséché. Il
présente des wallabies de Bennett (Macropus
rufogriseus
).

Le second, situé dans le prolongement des marsu-
piaux, dispose d’un sol en herbe et est agrémenté
de quelques bananiers. Ce dernier présente une
tortue géante des Seychelles (Geochelone
gigantea
).
Enclos du tigre blanc
Enclos du tigre blanc - mai 2015

Tigre blanc
Tigre blanc - mai 2015



Flèche

Sur la droite de l’allée, se dresse une volière au sol
en terre, agrémentée de quelques branches et de
cordes. Cette structure constitue la volière de repos
des quelques oiseaux participants au spectacle du
zoo de Bordeaux Pessac.
On pourra y observer des cacatoès de Goffin
(Cactua goffini), des aras araraunas (Ara ararauna)
ou encore des eclectus (Eclectus roratus).

Le sentier longe alors les enclos des wallabies puis
destortues pour se retrouver à proximité de l’entrée.
Légèrement sur la gauche du sentier se trouvent
deux petites fosses circulaires. Toutes deux dis-
posent d’un sol recouvert d’écorces, sont agré-
mentées de branches, de cordes et d’un arbre de
taille moyenne.


Rotonde des aras
Rotonde des aras - mai 2015
Volière des makis
Volière des makis - mai 2015

La première fosse est consacrée à des aras chlo-
roptères (Ara chloroptera) tandis que la secon-
de était inoccupée lors de ma visite.

 Le visiteur continue alors sa découverte du zoo
de Pessac tout droit, pour découvrir, sur la droite
de l’allée, une volière circulaire identique à celle
des gibbons.
Cette dernière au sol en terre, est traversée par
quelques branches formant les agrès offerts aux
makis varis roux (Varecia rubra) qui s’y
ébattent.



Le visiteur est alors invité à entrer dans un com-
plexe créé en 2014, « Opération Raptors ».
Cette espace pédagogique et interactif plonge le
visiteur dans le jurassique.

Après avoir franchi le porche en bois marquant
l’entrée dans cette zone, le visiteur sillonnera un
sentier traversant des bacs de sables, où les plus
jeunes peuvent s’exercer à l’archéologie.
Plusieurs ossements, squelettes ou encore em-
pruntes sont exposées dans des camps recon-
stitués.


Entrée dans opérations raptors
Entrée dans opérations raptors - mai 2015


Lagune des flamants
Lagune des flamants - mai 2015


Au détour d’une allée, on pourra admirer une petite
lagune ombragée par des forêts de bambous. Cette
lagune composée d’un bassin de petite taille et
d’une plage en terre, accueille des flamants du Chili
(Phoenicopterus chilensis).

Le sentier traverse alors un enclos en bois. Les pa-
lissades l’entourant sont décorées d’écrans repré-
sentant les baies vitrées. Ces derniers présentent
des dinosaures virtuels.

Le visiteur peut entrer dans l’enclos ainsi délimité et
via un système de caméra placé, sera retransmis sur
les écrans d’observation aux côtés des dinosaures.
Vision des raptors
Vision virtuelle des raptors - mai 2015
Enclos des dinosaures
Enclos des dinosaures - mai 2015



Flèche

Le visiteur quitte alors l’aventure du Jurassique, pour
se retrouver au cœur de la mini ferme du zoo, com-
posée d’un enclos de contact en sable, occupé par
des chèvres naines (Capra hircus domesticus) et
des moutons d’Ouessant (Ovis aries domesticus).

En ressortant de cet enclos de contact, le visiteur
peut admirer, sur la droite, une prairie délimitée
par des cordages, lieu de vie d’émeus (Dromaius
novaehollandiae
).

Dans le prolongement de cette plaine, se trouve une
zone désaffectée qui devrait être transformée pro-
chainement. A l’arrière de cette zone, l’allée longe
un enclos de grande taille, représentant une forêt
clairsemée avec son sol en herbe, son bassin et de
nombreux feuillus.



Enclos de contact de la ferme
Enclos de contact de la ferme - mai 2015
Enclos des loups
Enclos des loups - mai 2015



Des cavernes en pierre complètent les décors du
territoire des loups de l’Arctique (Canis lupus
arctos
).

Après avoir contourné l’enclos des loups, nous re-
venons sur l’allée principale et découvrons, sur la
gauche du sentier, une volière de grande taille.

Cette dernière au sol en herbe légèrement vallonné
est densément végétalisée et dotée de structures
d’escalade en bois. Elle héberge des panthères
noires (Panthera pardus).
Volière de la panthère
Volière de la panthère - mai 2015
Enclos des émeus
Enclos des émeus - mai 2015



Flèche

La visite continue sur l’allée principale pour ret-
rouver l’autre côté de l’enclos des tigres blancs
(Panthera tigris) que nous allons contourner
pour revenir au niveau de l’enclos des suricates,
puis des servals, des lynx et de la pampa sud-
américaine.

A ce niveau, nous allons bifurquer sur la gauche
de sorte à longer la pampa et à contourner l’en-
clos des loups à crinière à l’arrière duquel se
dresse une volière au sol en écorces, plantée de
bambous et agrémentée de quelques branches.

Cette dernière abrite une cohabitation entre des
ouistitis à toupets blancs (Callithrix jacchus) et
des agoutis d’Azara (Dasyprocta azarae).



Volière des ouistitis
Volière des ouistitis - mai 2015
Aire de spectacle
Aire de spectacle - mai 2015


La visite continue alors de sorte à arriver au
niveau de la zone de spectacle des oiseaux
située sur la gauche du sentier. Sur la droite
en revanche se dresse une zone de travaux
visant à construire un nouvel espace pour les
coatis (Nasua nasua). 

Leur enclos disposera d’une zone enherbée,
d’un grand bassin et de grands arbres alentours
qui seront accessibles aux animaux.


Après avoir emprunté un virage, le visiteur
découvre, sur la droite, un enclos en terre et
en herbe de taille moyenne, agrémenté de
nombreuses souches et d’amas de branches.

Ce dernier, consacré aux milieux secs, est le
lieu de vie de mangoustes fauves (Cynictis
pennicillata
) et de porcs-épics à crète
(Hystrix cristata). Face aux mangoustes, on
retrouve l’enclos des petits pandas (Ailurus
fulgens
) que l’on contourne par la gauche
pour border l’installation des loutres (Aonyx
cinerea
) puis des chats pêcheurs
(Prionailurus viverrinus) et tourner sur la
gauche en direction de la boutique du zoo que
l’on traverse avant de quitter le zoo de
Bordeaux Pessac.

Enclos des mangoustes
Enclos des mangoustes - mai 2015



Flèche




En conclusion, le zoo de Bordeaux Pessac est
un petit parc de ville où les nouvelles réalisations
tendent à offrir plus d’espace aux animaux et
contrastent fortement avec les anciennes infra-
structures dont certaines sont encore visibles.

La direction commune que le parc a longtemps
partagé avec le zoo de La Flèche est encore
très visible tant au niveau de la conception des
enclos, que de leur décors ou des panneaux
pédagogiques.


Chat pêcheur
Chat pêcheur - mai 2015


Lion blanc
Lion blanc - mai 2015





Suite aux changements de propriétaire, le zoo
devrait se développer dans les prochaines
années mais les possibilités d’extension restent
très réduites.

La collection animale est pour sa part classique
avec tout de même la présence de nombreux
carnivores.


Copyright ©  -  2007-2017  -  J. Bordonné  -  Tous droits réservés