Accueil    |    Présentation    |    Les zoos en Europe   |   Les zoos dans le reste du monde    |    Nouveautés    |    Description des espèces   |   EAZA    |    Actualités    |   Mes visites    |     Liens




Parc zoologique de Paris
Zoo de Vincennes



Attention, le parc zoologique de Vincennes a fermé ses portes en novembre 2008.


Parc zoologique de Paris
53, avenue de Saint Maurice
75012 PARIS

Tel: 01 44 75 20 00
Fax: 01 43 43 54 73

www.mnhn.fr

Logo du zoo de Paris



Date de la visite:  21 février 2008



Le zoo de Vincennes a été créé en 1934 à l'issu de l'exposition coloniale de 1931. Ce parc accueille ses visiteurs dans un espace arboré de 15 hectares et présente près de 500 animaux. De nombreuses espèces y sont présentées dont certaines comme le propithèque couronné (Propithecus verreauxi coronatus) sont peu fréquentes en captivité et très menacées dans la nature. Ce parc est rattaché et géré par le Muséum National d'Histoire Naturelle, d'où son investissement dans de nombreux programmes de protection, de sauvergarde en faveur de la conservation des espèces.
Le parc est très connu notamment grace à son grand rocher qui domine tout le zoo et une grande partie de la ville de Paris. Néanmoins, l'ensemble du parc étant doté de faux rochers en béton qui n'ont pas fait l'objet d'une rénovation, le parc commence à se délabrer. Un projet qui devrait débuter au début de l'année 2009, a pour but de remettre à neuf ce parc. Ces travaux de grande ampleur vont nécessité la fermeture totale du parc et le déménagement de ses pensionnaires. La réouverture est prévue pour 2012.



Flèche

Horaires d'ouverture
Tarifs d'entrée 2008
Horaires des animations
Les cobes, autruches, guanacos, lémuriens et girafes
Les phoques, manchots, flamants roses et hippotames
Plaine asiatique, loups, kangourous et ongulés africains
Zèbres, hippotragues, hippopotames nains et coatis
Les oryx algazelles, cabiais et loutres européennes
La grande volière, les ongulés africains et la zone des primates
La maison des singes et les oiseaux Sud Américain
Conclusion



Flèche

Horaires d'ouverture (ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)

Eté :    9 h à 18 h (18h30 les dimanches et jours fériés)
Hiver : 9 h à 17 h (17h30 les dimanches et jours fériés)



Flèche

Tarifs d'entrée 2008 (ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)

Le tarif qui s'applique à ce parc est un tarif unique de 5 €



Flèche

Horaires des animations (ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)

Pélicans :    14h15
Manchots : 14h30
Loutres :     15h00
Phoques :   16h00



Flèche

Présentation du parc

Après avoir franchi l'entrée du parc, le visiteur peut observer sur sa droite, un grand bâtiment en bois, qui regroupe une boutique et différents espaces qui présentent le role des zoos aujourd'hui, les programmes d'élevage européens et les risques qui pèsent sur les habitats des animaux entrainant leur disparition. Sur la gauche du sentier, un nouvel enclos regroupant deux anciennes installations devrait bientôt accueillir une nouvelle espèce.


Le premier enclos accueillant des animaux se situe sur la droite
du chemin, il accueille un important groupe de cobes onctueux
(Kobus ellipsiprymnus). Ces animaux disposent de deux enclos
agrémentés de quelques troncs d'arbre et plantés de bambous.
L'enclos mitoyen à celui des cobes est le lieu de vie de quelques
autruches (Struthio camelus). A ce niveau, une ile, separe le
chemin. Nous prendrons la direction de droite, longeant l'enclos
des guanacos (Lama guanicoe), qui cohabitent avec deux
nandous (Rhea americana). Leur enclos est sableux et agrémenté
de quelques rochers, la séparation du visiteur se fait par un simple
fossé. Deux autres enclos accueillent pour le premier un mâle cobe
onctueux, le second en réfection lors de ma visite, est déstiné à la
présentation de kangourous géants (Macropus giganteus).



Enclos des cobes onctueux
Enclos des cobes onctueux - février 2008



Plaine des girafes
Plaine des girafes - février 2008






A ce niveau, le visiteur peut admirer sur sa gauche, une succession de
petites îles qui accueillent des ibis et différentes espèces de lémuriens.
Entre autre, on peut citer un groupe de makis cattas (Lemur catta),
des makis à ventre roux (Eulemur rubriventer).
En face des îles à singes, le visiteur peut admirer les animaux phares du
zoo de Vincennes, avec la grande plaine des girafes su Niger (Giraffa
camelopardis peralta). Leur plaine est divisée en trois parties et dans
celle du milieu est hebergé un petit groupe d'autruches (Struthio
camelus). La maison des girafes est accessible au public, lorsque le
temps ne permet pas aux animaux de sortir.


Guanaco
Guanaco - février 2008
Enclos des guanacos
Enclos des guanacos - février 2008



Flèche

En poursuivant son chemin, le visiteur peut admirer, en face de
la plaine des girafes, un ensemble de bassins se terminant par
une plage en béton. La première structure est le lieu de vie
d'une importante colonie de manchots de Humbolt
(Spheniscus humboldti). Le bassin suivant est laissé à
l'abandon compte tenu de son degré de délabrement, il abritait
il y a quelques années encore, des otaries à crinière (Otaria
byronia
). Le dernier bassin est lui toujours occupé par des un
petit groupe de 3 phoques gris (Halichoerus grypus). Cette
espèce est également visible de plus en plus fréquemment, en
France dans la baie de Somme. En face des phoques gris,
se trouve une autre plage bétonnée au bord d'un bassin, qui
est le lieu de vie d'hippopotames amphibies (Hippopotamus
amphibius).




Enclos des manchots de Humbolt
Enclos des manchots de Humbolt - février 2008



Flamants roses
Flamants roses - février 2008









A coté de l'installation des hippopotames, un enclos au sol
sableux est le lieu de vie de 2 zèbres de Grévy (Equus
grevyi). Le visiteur continu alors son chemin, en longeant un
vaste plan d'eau, lieu de vie d'une importante colonie de 
flamants roses (Phoenicopterus roseus), de flamants
rouges (Phoeniconaias ruber) et de quelques anatidés dont
des tadornes casarcas (Tadorna ferruginea). Le visiteur
contourne alors une partie du bassin et tout en le longeant,
peut découvrir sur la droite du chemin, un grand enclos
herbeux, lieu de vie d'un couple de calaos terrestres
(Bucorvus leadbeateri).



Enclos des calaos
Enclos des calaos - février 2008
Bassin des flamants roses
Bassin des flamants roses - février 2008



Phoque gris
Phoque gris - février 2008
Zèbre de Grévy
Zèbre de Grévy - février 2008



 Flèche



Mitoyen à l'enclos des calaos, on trouve une vaste installation qui
accueille différentes espèces d'ongulés asiatiques. Cette plaine
offre aux animaux, de nombreuses possibilités de cachettes pour
se soustraire à la vue des visiteurs. Les différentes espèces coh-
abitant dans cette plaine sont des antilopes cervicapres (Antilope
cervicapra), des nilgauts (Boselaphus tragocamelus) et des cerfs
axis (Axis axis axis). Le sentier bifurque alors sur la droite, pour
se terminer en cul de sac. Sur la droite du sentier, on trouve
toujours la grande plaine asiatique. En face, sur la gauche du
sentier, on trouve un grand enclos divisé en 3, où vivent deux
loups arctiques (Canis lupus arctos).



Cerfs axis
Cerfs axis - février 2008



Enclos des rennes
Enclos des rennes - février 2008
En poursuivant sur ce sentier, le visiteur arrive au bout de la plaine
asiatique et trouve un nouvel enclos sableux occupé par des rennes
(Rangifer tarandus). Le visiteur poursuit alors sa visite avec sur sa
droite, plusieurs enclos engazonnés où cohabitent des kangouroux
roux (Macropus rufus) et des wallabies de tammar (Macropus
eugenii). En face des wallabies, on trouve un enclos plat au sol de
sable qui accueille un groupe d'oryx gemsbocks (Oryx gazella).
A coté des oryx, un petit enclos de contact héberge des chèvres
naines (Capra hircus hircus). En face des chèvres, on trouve un
enclos de même type que celui des kangourous, où vit un couple
reproducteur de grues antigones (Grus antigone). Le visiteur
revient alors sur ses pas jusqu'au niveau de la plaine asiatique au
niveau de la bifurcation. La suite de la visite longe d'anciennes
fosses laissées à l'abandon qui accueillaient à l'époque différentes
espèces d'ours.



Enclos des kangourous
Enclos des kangourous - février 2008
Oryx beisa
Oryx gemsbock - février 2008



 Flèche

En face des différentes fosses, on trouve deux enclos en butte
et au sol sableux, occupés par deux espèces africaines. Le
premier est le lieu de vie de zèbres de Grant (Equus
burchellii boehmi
), le second est occupé par un mâle hip-
potrague noir (Hippotragus niger). Au bout de cette allée, le
visiteur trouve sur sa gauche un petit enclos délimité par des
faux rochers où vit un important groupe de coatis à queue
annelée (Nasua nasua). Leur enclos est bien planté et agré-
menté de nombreuses structures en bois, offrant aux animaux
de nombreuses possibilités d'escalade. En longeant l'arrondi de
l'enclos des coatis, le visiteur est invité à entrer dans un faux
rocher, qui abrite les loges intérieures de Aldo et de sa maman,
les hippopotames pygmés (Hexaprotodon liberiensis) du parc.
Leur installation intérieure est composée de 3 loges, chacune
disposant de son propre bassin. Ces installations sont très
anciennes.




Plaine des zèbres de Grant
Plaine des zèbres de Grant - février 2008
Enclos des watusis (anciens enclos des éléphants)
Enclos des watusis (anciens enclos des éléphants) - février 2008




En ressortant de la maison, le visiteur tombe en face de l'enclos des
watusis (Bos primigenius taurus). Ces animaux disposent d'une
vaste installation composée de trois enclos reliés entre eux. Ces trois
installations ont toutes un sol bétonné, avec cependant une petite
partie herbeuse pour le troisième. Il y a une dizaine d'année, ces en-
clos étaient occupés par des éléphants asiatiques (Elephas maximus),
des éléphants d'Afrique (Loxodonta africana) et "Coco", un éléphant
appartenant à une espèce rare, puisqu'on l'a associé à la sous espèce
de l'éléphant des forêts (Loxodonta africana cyclotis). Le zoo de
Vincennes a connu avec ces espèces, de nombreux succès de
reproduction. Les dernières éléphnates d'Asie du zoo de Vincennes
Nina et Kaveri ont été accueillies au zoo du Pal. Sur la droite du sentier,
le visiteur longe l'enclos des hippopotames nains.
Enclos des coatis
Enclos des coatis - février 2008
Aldo et sa maman
Aldo et sa maman - février 2008



Zèbre de Grant
Zèbre de Grant - février 2008
Coati
Coati - février 2008



Flèche



En poursuivant ce sentier, le visiteur passe entre deux rochers
pour trouver sur sa gauche, une nouvelle installation au sable
rouge qui est aujourd'hui occupée par un groupe de cabiais
(Hydrochaeris hydrochaeris). Cette partie du parc était cons-
acrée, il y a 5 ans encore, à la présentation d'addax et de
rhinocéros blancs, espèce qui s'était reproduite pour la
première fois en France, au zoo de Paris. En face des capy-
baras, un enclos destiné à la présentation d'oryx algazelles
(Oryx dammah) est en cours de réfection. Au bout de
l'installation des cabiais, un petit enclos situé dans un renfon-
cement rocheux, est le lieu de vie de suricates (Suricatta
suricatta). Le visiteur retourne alors sur ses pas, juqu'au
niveau de l'enclos des éléphants d'où il aperçoit le grand
rocher typique du parc.



Grand rocher
Grand rocher - février 2008



Enclos des loutres
Enclos des loutres - février 2008



Le visiteur poursuit alors sa visite le long de l'enclos des watusis, et
prend le chemin situé sur la droite, le chemin de gauche, longeant les
anciens plateaux des fauves (lions, tigres...), adossé au grand rocher
de Vincennes, est fermé au public. En contournant le grand rocher
par la droite, le visiteur longe l'enclos des loutres d'Europe (Lutra
lutra). Leur enclos est divisé en deux parties bien plantées, au sol
recouvert de terre. Une petite rivière coule entre les deux enclos.
Une des particularités de ces loutres est la façon dont elles sont nour-
ries au zoo de Vincennes. En effet, les loutres sont nourries de poisson
vivant, ce qui éveil leur instinct de chasseur et constitue un bon
enrichissement. La suite de la visite se poursuit pour regagner la grande
volière de Vincennes.



Flèche

La volière de Vincennes est une grande structure à flanc du grand
rocher au sol engazonné. Diverses espèces y cohabitent, on y
retrouve des ibis chauves (Geronticus eremita), des vautours
fauves (Gyps fulvus) et des vautours moines (Aegypius
monachus).
La suite de la visite se fait par un chemin avec sur la gauche, les
flancs du grand rocher, et sur la droite, quatre enclos consacrés à
des mammifères africains. Le premier enclos est occupé par un
petit groupe d'addax (Addax nasomaculatus). Le second est
occupé par des oryx algazelles (Oryx dammah) en attendant la
réfection de leur autre enclos et le troisième est occupé par un
couple de grands koudous (Tragelaphus stepsiceros) et de leur
jeune né en 2007. Enfin, le dernier enclos heberge un important
groupe de sitatungas (Tragelaphus spekii). Tous ces enclos sont
du même type, à savoir engazonnés, avec une partie terreuse, et
séparés du public par un fossé sec ou rempli d'eau pour les guibs
d'eau.





Grande volière adossé au grand rocher
Grande volière adossé au grand rocher - février 2008

Babouin
Babouin - février 2008



La suite de la visite amène le visiteur vers une nouvelle zone consacrée
à la présentation de singes. Le premier enclos situé sur la droite du
chemin était il y a peu occupé par des macaques du Japon (Macaca
fuscata) et devrait, après rénovation, héberger un groupe de magots
(Macaca sylvanus). A coté de cet enclos vide on trouve un vaste
enclos en béton recréant une falaise aux nombreuses aspérités.Cette
installation est occupée par un important groupe de babouins de
Guinée (Papio papio) qui représente le plus important groupe
d'Europe. En face des babouins, trois îles accueillent pour la première
un gibbon à joues pâles (Hylobates leucogenys), la seconde est le
lieu de vie d'atèles à ventre blanc (Ateles chamek). Ces deux îles
sont agrémentées de nombreuses structures d'escalade en bois et
en cordes, mais aussi de grands arbres. La troisième île quant à elle
est occupée par des makis varis noir et blanc (Varecia variegata
variegata). Autour des îles vit une colonie de pélicans blancs
(Pelecanus onocrotalus).




Enclos des addax
Enclos des addax - février 2008
Rocher des babouins
Rocher des babouins - février 2008



Singe araignée ou atèle
Singe araignée ou atèle - février 2008
Koudou femelle et son jeune
Koudou femelle et son jeune - février 2008



Ile des makis vari
Ile des makis vari - février 2008
Pélicans blancs
Pélicans blancs - février 2008



Flèche



Au bout des îles le visiteur retombe sur l'enclos en réfection aperçut
dès l'entrée, avec sur sa droite, une île consacrée aujourd'hui
à la présentation des singes hurleurs. Cette installation était à l'origine
et jusqu'en l'an 2000, le lieu de présentation des pandas géants
(Ailuropoda melanoleuca). En revenant quelque peu sur ses pas
le visiteur peut entrer dans la maison des primates. Trois enclos
accueillent des espèces de singes différentes. Les primates sont
visibles à travers de grandes baies vitrées. La première volière
est occupée par un groupe de singes hurleurs (Alouata caraya).
La volière suivante accueille une cohabitation entre des ouistitis
à toupets blancs (Callithrix geoffroyi) et des sakis à face blanche
(Pithecia pithecia). Enfin, la dernière volière hérberge de rarissimes
propithèques couronnés (Propithecus verreauxi coronatus), qui se
sont reproduits en 2008.



Propithèque couronné
Propithèque couronné - février 2008



Volière Sud Américaine
Volière Sud Américaine - février 2008

En sortant de la maison des primates le visiteur peut observer de
grandes cages transitoires, qui accueillent des magots (Macaca
sylvestris) et des suricates (Suricatta suricatta). La suite du sentier
nous amène devant la maison des lémurs à ventre roux. La suite de
la visite longe à nouveau la plaine des girafes, pour emprunter un
autre chemin menant aux cabiais. Avant cette installation, le visiteur
est amené à entrer dans l'ancienne maison des okapis (Okapia
johnstoni
). Cette maison, aujourd'hui recouverte d'un sol d'écorce
et plantée de quelques arbres est occupée par des ibis rouges
(Eudocimus ruber), des tamarins à mains rousses (Saguinus midas),
 des amazones à ailes oranges (Amazona amazonica), et une grande
colonie d'amazones à front jaune (Amazona ochrocephala
ochrocephala
).



Enclos des sakis à face blanche
Enclos des sakis à face blanche - février 2008




En sortant de la maison des oiseaux, le visiteur peut retourner sur ses pas, de sorte à longer l'installation des girafes et des îles à lémuriens, pour retomber au niveau des guanacos et de l'enclos des anatidés. La visite du parc de Vincennes se termine ainsi.



Flèche

En conclusion, le parc zoologique du zoo de Vincennes a fortement réduit sa collection ces dernières années. Néanmoins, il présente encore de nombreuses espèces très intéressantes du point de vue de la conservation et qui sont peu courantes en captivité. L'état de délabrement des structures en béton dominantes dans le parc, a conduit les dirigeants du zoo à abandonner la présentation de certaines espèces comme les fauves, les mouflons, les markhors ou les autres ongulés. La fermeture totale du zoo pour sa reconstruction est prévue pour la fin de l'année 2008, pour une réouverture aux alentours de 2012. Cependant, même si ces travaux sont nécessaires la décision finale n'est pas encore fixée.


Copyright ©  -  2007-2017  -  J. Bordonné  -  Tous droits réservés