Accueil    |    Présentation    |    Les zoos en Europe   |   Les zoos dans le reste du monde    |    Nouveautés    |    Description des espèces   |   EAZA    |    Actualités    |   Mes visites    |     Liens


Safari de Peaugres


Safari de Peaugres
Montanet
07340 PEAUGRES
France

Tel : +33 (0)4 75 33 00 32
Fax : +33 (0)4 75 33 77 97

www.safari-peaugres.com


Logo Safari de Peaugres


Plan du zoo
Plan du zoo


Ma visite : le 24 septembre 2011
Mise en ligne : le 20 février 2012

Vue aérienne
Vue aérienne






Horaires d'ouverture 2012
Tarifs d'entrée 2012
Historique des nouveautés
Le safari voiture
Les flamants, ongulés et la plaine sud américaine
Le vivarium
Les kangourous, les vautours et les atèles
Les guépards, la mini ferme et les lamas
Les singes
Des griffes et des crocs
Les petits singes, loutres, potamochères et gibbons
Conclusion
Ours baribal
Ours baribal - septembre 2011



Flèche

Horaires d'ouverture 2012 (Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)

Guépard
Guépard - septembre 2011

Horaires 2012



Flèche

Tarifs d'entrée 2012 (Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)

Tarifs individuels
     Adulte :                    19,00 €
     Enfant (3 à 12 ans) : 16,00 €
     Handicapé :              13,50 €
    
Tarifs groupes (mini 20 pers.)
     Adulte :                    14,50 €
     Enfant (0 à 16 ans) : 10,00 €
     Handicapé :              10,00 €

Pass annuel
     Adulte :                    38,00 €
     Enfant (3 à 12 ans) : 32,00 €
     Handicapé :              27,00 €
Serpent ratier
Serpent ratier - septembre 2011



Flèche

Historique des principales nouveautés





1993 : ouverture de l'enclos de contact des makis
1994 : création du labyrinthe des miroirs
1995 : arrivée des bongos, tamarins lions et vautours
1997 : arrivée des tamarins empereurs, colobes
1998 : arrivée des suricates
1999 : construction du bassin des manchots et ours polaires
2000 : le bassin des otaries
2001 : arrivée des hyènes
2002 : les lions rejoignent le circuit à pied
2003 : arrivée des chevaux de Przewalski
Girafe
Girafe - septembre 2011





2004 : création de l'espace amazonien
2005 : arrivée des pélicans gris et des rhinocéros
2006 : création des cabanes pédagogiques
2007 : arrivée des chameaux, gnous et lycaons
2008 : création de la mini ferme
2009 : arrivée des ânes de Somalie et enclos des kangourous
2010 : arrivée des bantengs et des potamochères
2011 : des griffes et des crocs
2012 : la serre tropicale



Flèche

Présentation du parc

Le safari de Peaugres, situé au coeur de l'Ardèche, se compose
comme son nom le laisse entendre, d'une zone visitable à bord
de son véhicule personnel et d'une zone plus classique que l'on
peut découvrir à pied.

L'entrée se franchit en voiture et le visiteur entre alors dans la
première zone du parc. Un parking permet aux visiteurs de
descendre de leur véhicule, pour se diriger vers le snack bou-
tique du parking, en face duquel se trouve un grand bâtiment
accolé à un double enclos en terre. De nombreux rochers y
ont été disposés, tout comme des souches en bois et des
troncs d'arbre. Un bassin complète ces aménagements. Un
groupe d'éléphants africains (Loxodonta africana) y coha-
bite avec des phacochères (Phacochoerus africanus).

Le visiteur regagne sa voiture, pour entrer dans la partie afri-
caine du circuit en voiture.



Enclos des éléphants
Enclos des éléphants - septembre 2011

Zone des addax
Zone des addax - septembre 2011
Le visiteur débute sa visite en voiture par l'Afrique sèche. Ainsi,
le premier enclos, à l'herbe rase et où la roche est très présen-
te, héberge des autruches (Struthio camelus), des ânes sauva-
ges de Somalie (Equus africanus somalicus), des addax
(Addax nasomaculus), des élands du Cap (Taurotragus oryx)
et des watusis (Bos primigenius).

Au milieu de l'enclos, sur la gauche de la route, derrière un haut
grillage à maille, un enclos relativement plat, enherbé et agré-
menté de quelques buissons, est occupé par un groupe de
hyènes tachetées (Crocuta crocuta).
Enfin, délimité par des fils éléctriques, un petit enclos en sable
qui se termine sur un bassin de taille moyenne, est consacré à
des hippopotames amphibies (Hippopotamus amphibius).
Sur la droite de la route, on peut découvrir les bâtiment d'hiver
de ces animaux, ainsi que leurs préparcs, dans lesquels étaient
hébergés des dromadaires (Camelus dromedarius).


Maison des éléphants
Maison des éléphants - septembre 2011
Enclos des hyènes
Enclos des hyènes - septembre 2011


Le visiteur quitte alors le premier parc africain, pour se rendre
dans le second, consacré à la savane arborée. Sur la droite de
l'entrée, un grand bâtiment est entouré de 3 enclos en terre,
chacun disposant  de mares de boues et de quelques touffes de
graminées. Un groupe de rhinocéros blancs (Ceratotherium
simum simum) dispose de ce complexe depuis 2005. Ces
mastodontes, bénéficient également d'une zone forestière.

La plaine en elle-même héberge un important troupeau de
cobes lechwe (Kobus leche), des zèbres de Boehm (Equus
burchellii boehmi), des bongos (Tragelaphus eurycerus)
et des gnous bleus (Connochaetes taurinus taurinus).

Dans le prolongement des rhinocéros, un second enclos dé-
limité par un grillage à mailles larges, se compose d'une zone
en herbe et d'une partie forestière. Des girafes (Girafa
camelopardalis) vivent à ce niveau.



Enclos des rhinocéros
Enclos des rhinocéros  - septembre 2011

Enclos des bisons
Enclos des bisons - septembre 2011
Après avoir traversé la forêt et la plaine des zèbres, le par-
cours revient au niveau des rhinocéros, pour quitter l'Afrique.

Le second continent que l'on découvre lors du circuit en voi-
ture est l'Amérique du Nord.
Ce parc est le plus vaste du parcours et le visiteur traversera
une zone forestière, une large prairie et un grand lac. Au dé-
tour d'un virage, une zone boisée a été entourée d'un haut et
solide grillage. Des hautes herbes, des rochers et un bassin
offrent de nombreux enrichissements aux ours polaires (Ursus
maritimus) qui évoluent dans cette enceinte. D'autres enclos
identiques, sont consacrés à des ours bruns (Ursus arctos).

La plaine sud américaine accueille pour sa part, une cohabi-
tation entre des ours noirs (Ursus americanus) et des
bisons d'Amérique (Bison bison).


Enclos des zèbres
Enclos des zèbres - septembre 2011
Enclos des hippopotames
Enclos des hippopotames - septembre 2011


Plaine des girafes
Plaine des girafes - septembre 2011
Plaine des zèbres
Plaine des zèbres - septembre 2011


Après avoir traversé l'Amérique du Nord, le visiteur découvre
la dernière zone du circuit en voiture, composée de 3 enclos.
Le premier, en sable, agrémenté de quelques arbres, d'un sol
en terre et d'un bassin. Le premier enclos est occupé par des
bantengs (Bos javanicus), des buffles d'eau d'Asie (Bubalus
bubalis), des nilgauts (Boselaphus tragocamelus) et des an-
tilopes cervicapres (Antilope cervicapra).

Le second enclos, de type forestier, présente un groupe de
cerfs sikas (Cervus nippon pseudaxis).

Enfin, des yacks (Bos mutus) vivent dans le dernier enclos
du safari.

Le visiteur revient alors devant la maison des éléphants, pour
poursuivre son chemin et laisser la voiture sur un vaste parking.


Enclos asiatique du safari
Enclos asiatique du safari - septembre 2011
Enclos asiatique
Enclos asiatique - septembre 2011
Enclos des ours polaires
Enclos des ours polaires - septembre 2011



Flèche

Le visiteur franchit alors le portail du parc à pied, pour em-
prunter un large chemin, bordé sur la gauche par de la roc-
he et par de grands arbres masquant un lac, sur la droite.

Une première volière se dresse contre la paroi rocheuse,
aménagée de quelques arbres morts. Un groupe de har-
fangs des neiges (Nyctea scandiaca) vivent à ce niveau.

En face des chouettes, une maison percée de vitres permet
de mettre le groupe de pélicans gris (Pelecanus rufescens)
hébergés sur le lac.
Au détour d'un virage, un second plan d'eau de petite
taille, accolé à une plage en terre, situé sur la gauche, est
occupé par une colonie de flamants roses (Phoenicopterus
roseus).


Enclos des chouettes
Enclos des chouettes - septembre 2011


Enclos des bongos
Enclos des bongos - septembre 2011
Un carrefour met un terme à cette première allée. En bifurquant
sur la gauche, pour suivre le sentier de visite, on longe un enclos
sous le couvert de grands arbre, à l'herbe haute, au sein duquel
vit un groupe de bongos (Tragelaphus eurycerus), une espèce
relativement peu courante dans les parcs français.

En face des bongos se trouve la plage des flamants roses. Le
sens de visite nous conduit sur la droite, pour découvrir une in-
stallation bordée par un muret. Cette installation est plantée de
nombreux buissons et autres rhododendrons. Un chemin de
bois permet aux petits pandas (Ailurus fulgens) vivant dans cet
enclos d'évoluer.

Au bout du sentier, légèrement sur la droite, se dressent deux
volières placées côte à côte. La première, dont les seuls amé-
nagements résident en de simples branches, héberge des ama-
zones à front bleu (Amazona aestiva). La seconde volière dis-
pose de nombreux végétaux et est consacrée à des aras nobles
(Diopsittaca nobilis).


Enclos des flamants
Enclos des flamants - septembre 2011
Enclos des petits pandas
Enclos des petits pandas - septembre 2011


A côté des volières se trouve une vaste plaine en herbe, con-
sacrée à la présentation de chameaux (Camelus bactrianus)
et à des chevaux de Przewalski (Equus przewalski).

A côté de la plaine asiatique, se trouve un enclos forestier, au
sol en herbe, occupé par le groupe reproducteur de girafes
de Rotschild (Giraffa camelopardalis rotschildi).

En face des girafes se trouve le complexe sud américain du
parc. Une vaste plaine, traversée par un ponton en bois, au
sol en terre et en herbe, agrémentée de bosquets, est le lieu
de vie de tapirs terrestres (Tapirus terrestris), de cabiais
(Hydrochaerus hydrochaerus), de maras (Dolichotis
patagonum) et de nandous (Rhea americana).


Plaine des chameaux
Plaine des chameaux - septembre 2011



Volière des aras
Volière des aras - septembre 2011
En poursuivant sa visite sur le sentier principal, le visiteur dé-
couvre, sur la gauche, les loges de nuit de la plaine sud amé-
ricaine. A côté de ce bâtiment se dresse une grande volière
de contact, dont la partie réservée aux animaux, est parse-
mée de rochers et de branches. Des aras militaires (Ara
militaris), des aras chloroptères (Ara chloroptera), des
aras araraunas (Ara ararauna) et une espèce africaine, le
gris du Gabon (Psittacus erithacus) l'occupent.

Le visiteur ressort de la volière et découvre, sur la gauche, le
dernier enclos sud américain, situé à l'ombre de grands arbres.
Cet enclos naturel est occupé par des loups à crinière
(Chrysocyon brachyurus).

Enfin, en face de la zone sud américaine, adossée à la plaine des
girafes, se trouve l'installation des cigognes blanches (Ciconia
ciconia), qui vivent sous le couvert d'acacias.


Enclos des girafes
Enclos des girafes - septembre 2011


Volière des aras nobles et des amazones
Volière des aras nobles et des amazones - septembre 2011
Plaine des tapirs
Plaine des tapirs - septembre 2011
Manoir de Peaugres
Manoir de Peaugres - septembre 2011



Flèche

Au bout de cette allée, se trouve le manoir du Safari de Peaugres.
Cette grande bâtisse rappelant un château, abrite dans son sous
sol, le vivarium du zoo.

Le visiteur contourne l'enclos des girafes et la terrasse panora-
mique du château pour faire face à l'entrée du vivarium. A noter
que l'ensemble des reptiles du vivarium devrait être transféré
dans la nouvelle serre du zoo dès l'été 2012. Les sous sols du
château seront, à partir de 2014, transformés en un noctarium.

Un premier grand terrarium composé d'un vaste bassin avec
vision sous marine, qui se termine en une plage ensablée. Cette
structure peut être divisée en 2 enclos grâce à une barrière
métallique. Des crocodiles du Nil (Crocodylus niloticus) vivent
dans ce bassin.

Le visiteur arrive alors dans un tunnel de verre traversant des
terrariums.




Enclos des crocodiles
Enclos des crocodiles - septembre 2011
Allée au milieu des terrariums
Allée au milieu des terrariums - septembre 2011
Sur la droite, un petit bassin entouré de cailloux, compose le plus
grand vivarium de cette pièce, qui est agrémenté de branches et
de plantes artificielles. Cette installation héberge des pythons tig-
res (Python molurus bivittatus).

Sur la gauche se trouvent les 2 autres vivariums de cette salle. Le
premier, au sol en résine, agrémenté de bois mort est consacré
à des iguanes verts (Iguana iguana). Le second, pour sa part,
voit un sol en écorces alterner avec un sol en cailloux. Quelques
branches y ont également été disposées et permettent aux pyt-
hons molures albinos d'évoluer.

Le visiteur arrive alors dans une troisième salle, consacrée à
d'autres reptiles, qui accueille 3 terrariums densément végéta-
lisés. Situé dans un angle, le premier bac présente des boas
constricteurs (Boa constrictor).


Des pythons royaux (Python regius) occupent un enclos dont
les murs sont peints et aménagé de quelques écorces et autres
rochers.
Enfin, le troisième vivarium héberge des téjus noirs et blancs
(Tupinambis merianae).

Une autre pièce est consacrée aux serpents. Quatres vivariums
y ont été installés. Chacun dispose d'un sol en terre, sur lequel
poussent des végétaux et au sein desquels ont été disposés
différents éléments en bois. Des serpents ratiers à queue rayée
(Elaphe taeniura) cohabitent avec des serpents ratiers jaunes
(Elaphe obsoleta quadrivittata) dans la première installation.

A côté des ratiers, des serpents rois de Californie
(Lampropeltis getulus californiacus) occupent un terrarium
garni de rochers, d'un petit bassin et de plantes artificielles.



Terrarium pour pythons
Terrarium pour pythons - septembre 2011

Terrarium typique pour serpent
Terrarium typique pour serpent - septembre 2011
Un vivarium planté de nombreuses lianes, présente des pythons
verts (Chondropython viridis).
Le dernier terrarium de cette pièce est consacré à des pythons
à queue courte (Python curtus), qui évoluent sur un sol en écor-
ces agrémenté de nombreux troncs.

Quelques étagères pédagogiques présentent les menaces pesant
sur les reptiles, ainsi que les objets fabriqués à partir de ces ani-
maux, comme des couteau en os de crocodiles, des sacs en
peau de serpents...

Une dernière salle de quatre vivariums cloture la présentation de
ces animaux à sang froid. Un des terrarium de taille moyenne
était vide lors de ma visite. Le plus grand, au sol en cailloux, au
sein duquel ont été disposés des troncs d'arbre, héberge des
anacondas (Eunectes murinus).


Enfin, au centre de la pièce, un terrarium agrémenté de sable
et de quelques morceaux de bois est consacré à des serpents
faux corails (Lampropeltis triangulum sinaloe).

Avant de sortir de la pièce, des serpents des blés (Elaphe
guttata) vivent sur un sol en écorces duquel ressortent
des branchages et un petit bassin.

Le visiteur traverse alors un petit tunnel au sein duquel a été
construit, derrière des baies vitrées, une grotte dont le pla-
fond est tissé de grillage offrant des prises à la colonie de
roussettes géantes (Pteropus giganteus).

Un labyrinthe de miroirs, "La salle des glaces", cloture la
visite des sous sols du château du Safari de Peaugres.


Enclos des chauves souris
Enclos des chauves souris - septembre 2011


Enclos des anacondas
Enclos des anacondas - septembre 2011
Terrarium pour lézards
Terrarium pour lézards - septembre 2011



Flèche

Au niveau de la terrasse du château, le visiteur découvre
un bassin peu profond, entouré de jonc, dans lequel sont
hébergées des tortues de Floride (Trachemys scripta).

La suite de la visite nous conduit vers le complexe aqua-
tique du Safari. Situé en contre bas du château, cette
zone se compose de 2 enclos bordés par des gradins.

Celui de droite, se compose d'un vaste bassin avec vi-
sion sous marine et se termine sur une plage en sable
plantée de graminées. Une colonie de manchots du Cap
(Spheniscus demersus) l'occupent.

Le second bassin, de grande taille, se termine pour sa
part sur une plage en béton. Un groupe d'espiègles
otaries de Californie (Zalophus californianus) y vivent.



Enclos des manchots
Enclos des manchots - septembre 2011


Enclos des kangourous
Enclos des kangourous - septembre 2011
Le sentier contourne alors le château du Safari de Peaugres,
pour monter légèrement tout en longeant, sur la droite, un
enclos à l'herbe sèche, planté de quelques arbres et au sein
duquel évolue un groupe d'oryx d'Arabie (Oryx leucoryx).

En face des oryx, un enclos de contact a été érigé en 2009,
sous le couvert de pins maritimes. Des wallabies de Benett
(Macropus rufogriseus) et des émeus (Dromaius
novaehollandiae) y évoluent.

A l'extrémité de l'enclos de contact, une petite prairie, déli-
mitée par un grillage accueille des kangourous roux
(Macropus rufus), prairie à côté de laquelle se dresse une
volière qui héberge pour sa part des vautours fauves
(Gyps fulvus).

Le visiteur ressort de l'enclos des wallabies pour découvrir
une île accolée à un bâtiment en pierres. Cette île, au sol en
herbe, est tendue d'agrès et occupée par des atèles de
Geoffroy (Ateles geoffroyi).


Bassin des otaries
Bassin des otaries - septembre 2011
Ile des atèles
Ile des atèles - septembre 2011


Enclos des oryx
Enclos des oryx - septembre 2011
Volière des vautours
Volière des vautours - septembre 2011



Flèche

Une seconde île plus vaste mais dont la constition est com-
parable à celle des atèles, est le lieu de vie de mandrills
(Mandrillus sphynx).

Le sentier longe toujours l'enclos des oryx et nous amène
vers un enclos en herbe, planté d'un grand chène. Cette
installation, de faible largeur mais relativement longue, est
agrémentée de cordes et de branches. Un groupe de
saimiris de Bolivie (Saimiri boliviensis boliviensis) évo-
luent à ce niveau.

Le visiteur découvre alors les débuts de la mini ferme du
Safari. Sur la droite, une dernière espèce sauvage est
présentée dans 2 enclos vastes, à l'herbe haute et plantés
de quelques arbres. Un groupe reproducteur de guépards
(Acinonyx jubatus) évolue dans ce complexe. Ces
animaux se reproduisent régulièrement à Peaugres.




Enclos des saimiris
Enclos des saimiris - septembre 2011

Poulailler
Poulailler - septembre 2011
Sur la gauche, un enclos en terre agrémenté de grands arbres,
marque l'entrée de la mini ferme et de la présentation d'animaux
domestiques. Un important groupe de lamas (Lama glama) vit
à ce niveau.

En face des lamas, un petit enclos en herbe, duquel dépasse une
cabane en bois, perchée faisant office de poulailler et offrant un
abri aux poules naines (Gallus gallus) qui y sont présentées.

Un enclos de contact au sol en herbe et en sable, borde le sentier
de visite. Cette installation doublée d'une étable en bois est oc-
cupée par des chèvres (Capra hircus) et des moutons (Ovis
aries).
A l'arrière des moutons, une grande prairie où ont été disposés
des jeux ludiques et pédagogiques, est entourée de 3 grands en-
clos en herbe, entouré de grillage à grosses mailles.


Le premier parc accueille des baudets du Poitou (Equus
asinus domesticus), le second est consacré à des bovins
(Bos taurus domesticus), dont 2 races sont représen-
tées, la vache Vosgienne et la Highland Cattle. Enfin, des
ânes gris (Equus asinus) occupent le dernier enclos.
Ces animaux disposent d'un appentit en bois pour se
soustraire aux intempéries.

En revenant au niveau de l'encos de contact, on découvre,
à ses côtés, les 2 derniers installations de la mini ferme.
Un parc boueux héberge des cochons (Sus scorfa
domesticus), en face desquels évoluent des cobayes
(Cavia aparea domesticus).
Un pont de cordes accessible aux enfants traverse l'enclos
de ces petites bêtes.


Enclos des cochons
Enclos des cochons - septembre 2011

Territoire des lémuriens
Territoire des lémuriens - septembre 2011
Sur la gauche, un bout de forêt a été délimité par un grillage à
grosses mailles. Un sentier parcours cet enclos de contact au
milieu duquel cohabitent des lémurs cattas (Lemur katta) et
des varis roux (Varecia variegata rubra).

Le visiteur ressort de la forêt des lémurs, et découvre, sur la
droite, le futur emplacement de la nouveauté 2012, la serre
vivarium.
Avant de quitter la mini ferme, le visiteur peut encore observer
une volière au sol en gravier, occupée par des perruches on-
dulées (Melopsittacus undulatus).
Deux autres enclos, situés de part et d'autre d'un mur de pier-
res, disposent d'un sol en sable et sont plantés de quelques
plantes originaires des déserts. Le premier est occupé par des
porc-épics à crête (Hystrix cristata), tandis qu'une colonie
de suricates (Suricatta suricatta) évoluent dans le second.


Enclos des suricates
Enclos des suricates - septembre 2011
Enclos des guépards
Enclos des guépards - septembre 2011



Flèche

La suite de la visite se situe dans le secteur des primates. Débutant
par l'enclos des saïmiris déja observé et qui s'étend jusqu'au niveau
des suricates.
Un second point de vue nous permet d'observer l'île des mandrills,
en contrebas de laquelle une fosse de grande taille, au sol en herbe
tendue de structures en bois, héberge de nombreux colobes gué-
rézas (Colobus guereza kikuyuensis).

Le sentier situé entre ces 2 derniers enclos nous conduit dans la
maison des grands singes, dont l'intérieur, consacré aux mandrills,
est agrémenté de quelques morceaux de bois.
Il est à noter que cette maison accueillait jusqu'en 2000, Bimbo,
un mâle orang outan qui a été transféré à Leipzig où il se reproduit
toujours.

Le visiteur revient au niveau de l'île des mandrills, pour emprunter
le sentier situé sur la gauche, qui permet d'entrer au coeur de la
nouveauté 2011, le secteur "Griffes et crocs".




Enclos des colobes guérézas
Enclos des colobes guérézas - septembre 2011

Lagune des flamants
Lagune des flamants - septembre 2011
Un premier enclos visible à partir d'un point d'observation situé
en hauteur, est le lieu de vie de lynx (Lynx lynx). Ces petits
félins bénéficient d'un enclos enherbé, planté de quelques arbres
et agrémenté d'un bassin.

Le sentier bifurque sur la gauche, pour longer une volière den-
sément plantée, dont les aménagements sont complétés par des
cordes et des branches. Un groupe de tamarins lions dorés
(Leontopithecus rosalia) et des ouistitis pygmés (Callithrix
pygmaea) cohabitent dans cette volière de taille moyenne.

Le sentier se dirige une seconde fois sur la gauche pour laisser,
sur sa droite, l'enclos des colobes et sur la gauche une lagune
composée de différents canaux en eau, occupée par une colonie
de flamants du Chili (Phoenicopterus chilensis).
Mitoyen aux flamants, le visiteur retrouve la volière des vau-
tours.


En face de la volière des vautours et de la lagune des flamants
se trouve une petite place au centre de laquelle a été érigée
une volière densément végétalisée. Un groupe de sakis à face
blanche (Pithecia pithecia) y évoluent. Ces primates ont ac-
cès, via un tunnel surélevé, à une loge de nuit chauffée.

Le bâtiment visible sur la place, est percé de baies vitrées.
Sur la droite se trouvent la loge des sakis, tandis que celle de
gauche est occupée par les colobes.

Deux autres baies vitrées, permettent d'observer 2 petites
volière végétalisées et agrémentées de bois. La première est
consacrée à des ouistitis à pinceaux noirs (Callithrix
penicillata
) pour la première et à des tamarins empereurs
(Saguinus imperator) pour la seconde.

Le visiteur revient alors au niveau de l'enclos des lynx.



Volière extérieure des sakis
Volière extérieure des sakis - septembre 2011
Loge pour tamarins
Loge pour tamarins - septembre 2011
Loge intérieure des singes
Loge intérieure des singes - septembre 2011



Flèche

Laissons de côté l'enclos des lynx, pour entrer pleinement dans
le secteur "Griffes et Crocs" qui, comme son nom l'indique,
héberge différentes espèces de félins.

Sur la gauche, en face des lynx, un enclos en cours de finition
sera consacré à la présentation de servals (Leptailurus serval).
A côté de cette construction, une baie vitrée offre un point d'ob-
servation sur un enclos légèrement valloné, au sol en herbe, ag-
rémenté de rochers et de troncs d'arbre, occupé par des pan-
thères des neiges (Panthera uncia).

Le sentier principal, surplombant l'enclos des panthères des
neiges le contourne également. Sur la droite, se trouve une in-
stallation en herbe plantée de nombreux arbres, lieu de vie de
guépards (Acinonys jubatus). Un fil permettant de simuler
la course d'une proie est en cours d'installation dans cet en-
clos.



Enclos des panthères des neiges
Enclos des panthères des neiges - septembre 2011

Enclos des lions
Enclos des lions - septembre 2011
Le visiteur emprunte alors une passerelle en bois, traversant
plusieurs enclos. Sur la gauche, une vaste prairie agrémentée
de quelques bosquets est consacrée à une famille de lions
(Panthera leo).

Sur la droite en revanche, deux grands enclos forestiers,
présentent une meute de lycaons (Lycaon pictus). L'un des
enclos, le plus petit, dispose également d'une structure en
bois et sera probablement consacré à une autre espèce de
carnivores.

Un escalier nous conduit au niveau du sol de l'enclos des
lycaons, et débouche dans un tunnel de verre traversant
l'installation des lions à coté de laquelle un second parc en-
herbé, agrémenté de rochers, d'arbre et d'un bassin est le
lieu de vie de tigres de Sibérie (Panthera tigris).


En face de l'enclos des tigres, une seconde installation
boisée, comparable à celle des lycaons est le lieu de
vie d'une meute de loups gris (Canis lupus).

La visite nous amène à longer les enclos des tigres et
des loups sur toute leur longueur, pour découvrir, sur
la gauche, un des nouveaux enclos inauguré en 2011.
Cette installation en herbe, disposant d'un bassin et
de rochers, est consacrée à un jeune couple de tigres
de Sibérie (Panthera tigris altaica).
Le mâle est arrivé d'un parc anglais tandis que la
femelle est née en République Tchèque.

Le jeune couple de tigres marque la fin de la zone
"Griffes et crocs".


Nouvel enclos des tigres de Sibérie
Nouvel enclos des tigres de Sibérie - septembre 2011


Enclos des guépards
Enclos des guépards - septembre 2011
Enclos des loups
Enclos des loups - septembre 2011



Flèche

Sur la gauche du sentier, se dresse une volière garnie de
conifères reliés entre eux par un ensemble de cordes.
Une famille de tamarins pinchés (Saguinus oedipus) y
est hébergé.

Légèrement en contrebas des petits singes, une seconde
volière au sol en sable accueille des tortues sillonées
(Geochelone sulcata).

Le visiteur poursuit sa visite pour découvrir la seconde
nouveauté 2011, dénomée GITAKI, partie qui reprend
les différents types d'habitats des animaux, une partie
est consacrée aux mammifères, tandis qu'une autre est
plus spécifique aux oiseaux. GITAPLUME présente
ainsi divers types de nichoirs.


Volière des tamarins
Volière des tamarins - septembre 2011

Enclos des loutres naines
Enclos des loutres naines - septembre 2011
Sur la gauche du sentier, une première volière est consacrée
à des harfangs des neiges (Nyctea scandiaca). Ces oiseaux,
disposent d'une installation sombre entourée de bois, dont
l'intérieur est aménagée à l'aide de roches et de racines.

A côté des chouettes se dressent deux volières octogonales,
plantées de feuillus et agrémentées de quelques branches. La
première était en réfection lors de ma visite tandis que la se-
conde hébergeait des hiboux grands ducs (Bubo bubo).
En contrebas du sentier se trouve toujours l'espace Gitaki.

Au bout de l'allée, un enclos situé sur la gauche offre une
vision sous marine sur un bassin bordé par une plage roc-
heuse dans la continuité de laquelle se trouve une partie au
sol en terre, agrémentée de quelques souches.
Un groupe de loutres à griffes courtes (Amblonyx cirenea)
évolue à ce niveau.


En face des loutres, un vaste enclos en terre, planté de
quelques arbres, à l'extrémité duquel on devine le lac
des flamants roses, est consacré à des potamochères
(Potamochoerus pictus).

En empruntant le sentier situé sur la droite de cette in-
stallation, pour se diriger dans la partie basse de l'es-
pace Gitaki et y découvrir, outre les maisons des
mammifères sauvages, le jardin de Lola, ainsi qu'un
enclos boisé occupé par un troupeau de daims
(Dama dama).

Le visiteur revient sur ses pas, longe l'enclos des
potamochères, celui des flamants et revient au niveau
du grand lac au centre duquel on peut observer le
dernier enclos du safari, une large île densément
végétalisée et tendue d'agrès sur laquelle vivent des
gibbons à mains blanches (Hylobates lar).




Ile des gibbons
Ile des gibbons - septembre 2011
Enclos des daims
Enclos des daims - septembre 2011
Enclos des potamochères
Enclos des potamochères - septembre 2011


Gitaki  écureuil
Gitaki  écureuil - septembre 2011
Gitaki castor
Gitaki castor - septembre 2011


Le Jardin de Lola
Le Jardin de Lola - septembre 2011
Volière des grands ducs
Volière des grands ducs - septembre 2011


Le visiteur quitte alors le zoo en traversant la boutique du Safari.



Flèche



En conclusion, le Safari de Peaugres, est un parc relativement
intéressant puisque de nombreuses espèces originaires de 3
continents y sont présentées en semi liberté.

Le parc à pied présente pour sa part un parcours ludique où
la pédagogie a été fortement développée. Les espèces héber-
gées au parc sont pour la plupart relativement courantes en
captivité, mais bénéficient d'enclos de grande taille.
Loutre naine
Loutre naine - septembre 2011

Copyright ©  -  2007-2014  -  J. Bordonné  - Tous droits réservés