Accueil    |    Présentation    |    Les zoos en Europe   |   Les zoos dans le reste du monde    |    Nouveautés    |    Description des espèces   |   EAZA    |    Actualités    |   Mes visites    |     Liens


Oceanário de Lisboa


Oceanário de Lisboa
Esplanada D. Carlos I
1990 - 005 Lisboa
Portugal

Tel : +351 218 917 000
Fax : +351 218 917 001

www.oceanario.pt
Oceanario Lisboa


Ma visite : 14 mars 2017
Mise en ligne : 19 novembre 2017





Horaires d'ouverture 2017
Tarifs d'entrée 2017
Présentation du parc
Exposition temporaire
Les cotes nord européennes
Les cotes de Patagonie
Les cotes de Californie et tropicales
Les aquariums des cotes portugaises
Les amphibiens menacés
Les requins de port jackson et les manchots
Les grands fonds marins
Les bacs des récifs 1/3
Les bacs des récifs 2/3
Les bacs des récifs 3/3
Le grand aquarium des requins
Conclusion


Loutre de mer
Loutre de mer - mars 2017



Flèche

Horaires d'ouverture 2017 (Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)


Huitrier de Bachmann
Huitrier de Bachmann - mars 2017



Le parc est ouvert tous les jours toute l'année

En été : de 10h00 à 20h00
En hiver de 10h00 à 19h00

Dernière admission 1h00 avant la fermeture



Flèche

Tarifs d'entrée 2017 (Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)






Tarifs individuels pour les 2 sections
     Adulte : 16,50 €
     Enfants (4 à 12 ans) : 10,80 €
     Séniors (+ 65 ans) : 10,80 €
Rainette versicolore
Rainette versicolore - mars 2017



Flèche

Présentation du parc



L’Oceanarium Lisboa est l’aquarium de
la capitale portugaise, situé au nord de la
ville au bord du Tage.

Il a été construit à l’occasion de l’expo-
sition universelle de 1998 qui s’est dé-
roulée dans la ville et qui avait pour
thème principal « les Océans ».


Veuve de mer
Veuve de mer - mars 2017


Requin léopard
Requin léopard - mars 2017
Ce bâtiment à l’architecture cubique
s’étend sur deux étages. Les différents
aquariums essentiellement d’eau de mer,
totalisent plus de 7 000 000 de litres.

En plus de l’exposition permanente, l’éta-
blissement propose diverses expositions
temporaires ayant chacune un thème
différent.

Arrivé au portique d’entrée, le visiteur
pourra s’acquitter de son droit d’entrée
et choisira de découvrir les deux exposi-
tions ou uniquement l’exposition permanente.



Flèche

Exposition temporaire


L’exposition en place lors de ma visite était con-
sacrée aux eaux douces du monde et nommée
« Florestas : forests underwater ».

Ainsi, après avoir gravi deux escaliers, le visiteur
se trouve plongé dans une salle obscure, au cœur
de laquelle a été installé un aquarium en forme de
« U » totalisant 40 mètres linéaires de longueur,
2.5 m
de profondeur et 1.5 m de profondeur.

Cet aquarium de 160 m3 a été entièrement décoré
et aménagé par Takashi Amano. Le bac au sol en
sable est garni de plantes aquatiques et de racines.


Exposition temporaire
Exposition temporaire - mars 2017


Exposition temporaire
Exposition temporaire - mars 2017



En son cœur on pourra observer des bancs de
cardinalis (Paracheirodon axelrodi) ; de tétras
royaux (Inpaichthys kerri) ; de barbus crayons
(Sahyadria denisonii) ; de tétras du Congo
(Phenacogrammus interruptus) ; de crevettes
d’Amano (Caridina multidentata) ; de tétras
citrons (Hyphessobrycon pulchripinnis) ; de
tétras fantomes rouges (Hyphessobrycon
sweglesi
) ...


... ; d’épalzéos (Epalzeorhynchus kalopterus) ;
de néons noirs (Hyphessobrycon
herbertaxelrodi
) ; de rasboras arlequins
(Trigonostigma heteromorpha) de gouramis
perlés (Trichopodus leeri), de tétras diamants
(Moenkhausia pittieri) ; de néons roses
(Hemigrammus erythrozonus) et de tétras
lunes d’Afrique (Bathyaethiops
caudomaculatus
).

La salle est également tapissée de panneaux
pédagogiques sur les forêts du monde. C’est
ainsi que s’achève la découverte de cette
exposition temporaire.


Exposition temporaire
Exposition temporaire - mars 2017


Tétra du Congo
Tétra du Congo - mars 2017




Le visiteur revient alors dans le hall d’accueil
puis traverse un ponton sur lequel a été in-
stallée la boutique de l’aquarium, avant de
gagner le bâtiment cubique principal qui abrite
l’exposition permanente.



Flèche

Exposition permanente


Le parcours de visite démarre à l’étage du
bâtiment, représentant la terre ferme. Ce
cube ce divise en 4 écosystèmes organisés
autour du bassin central totalisant près de
5 millions de litres d’eau de mer.

Face à l’entrée dans l’exposition per-
manente, une large vitre s’ouvre sur le bac
central. Nous retrouverons ce dernier tout
au long de la visite.
Nous allons alors démarrer notre décou-
verte sur la droite, pour entrer dans le
premier monde de l’Océonario, l’Atlantique
Nord.


Cube de l'Oceanarium Lisboa
Cube de l'Oceanarium Lisboa - mars 2017


Falaises des macareux
Falaises des macareux - mars 2017



Il est à noter que les 4 grandes sections que
nous allons traverser se compose de la par-
tie terrestre à l’étage et d’un bassin que nous
découvrirons en vision sous-marine au sous-
sol.

Ce premier espace aérien, s’organise donc
autour d’un bassin et est composé d’impo-
santes falaises, relativement hautes.
Des plantations de conifères entourent éga-
lement ces falaises.



La faune aviaire qui occupe cette première
volière est représentée par des macareux
moines (Fratercula arctica), des pingouins
tordas (Alca torda) et des guillemots de
Troïl (Uria aalge).

Le sens de visite nous amène alors à quitter
la falaise atlantique pour traverser un couloir
sombre, sur la gauche duquel, une autre vitre
s’ouvre sur le bac principal des requins. Sur
la droite, un espace pédagogique permet de
découvrir les différentes morphologies et
physionomies des poissons.
Bassin des macareux
Bassin des macareux - mars 2017



Flèche

Espace pédagogique
Espace pédagogique - mars 2017




Nous arrivons alors dans le second monde
de l’Océonario, l’Antarctis.
Là encore, le visiteur est plongé dans une
vaste volière entourée de falaise de faux
rochers, garnies de neige et de glace,
abaissant la température ambiante.
Au milieu des rochers, des trous d’eau
s’ouvrent sur un aquarium que nous re-
trouverons au niveau inférieur.





L’espace arctique met en avant les man-
chots de Magellan (Spheniscus
magellanicus
) - une espèce qui reste
bien moins représentée que son cousin
le manchot de Humboldt – les gorfous
sauteurs (Eudyptes chrysocome) et les
sternes incas (Larosterna inca).


Enclos polaire
Enclos polaire - mars 2017


Enclos polaire
Enclos polaire - mars 2017



Le second couloir vers lequel nous nous
rendons encore offre un troisième point
de vue sur le bac central. Là encore, sur
la droite, un écran diffuse un fil pédago-
gique sur les océans avant de franchir
une autre porte pour gagner la zone con-
sacrée au Pacifique tempéré.



Flèche


Là encore de nombreuses falaises per-
cées de petites mares, entourent un
bassin de taille moyenne doublé d’une
plage rocailleuse.

Cet espace est occupé par deux es-
pèces très peu courantes en Europe à
savoir la loutre de mer (Enhydra
lutris
) et du dernier huitrier de
Bachmann (Haematopus bachmani).


Zone nord américaine
Zone nord américaine  mars 2017


Bassin des loutres
Bassin des loutres - mars 2017


Le zoo est en pourparler avec un parc
américain pour recréer une colonie de
ces oiseaux.
Sur la droite, un aquarium, visible au
travers d’une vitre, a été posé au cœur
de la falaise et héberge quelques ané-
mones.
 
Suite à l’espace nord-américain, un
autre couloir nous permet de découvrir
la quatrième face du bassin des requins.


Ce dernier est agrémenté de nombreux
rochers formant un récif pélagique. Enfin,
nous arrivons dans le dernier espace
aérien de l’Océonario, les eaux tropicales
de l’Océan indien.

Là, sur la gauche de la pièce se dresse
l’aquarium récifal de cet espace dont
seule la surface est visible à ce niveau.
Sur la droite, un pont suspendu nous per-
met de traverser une forêt équatoriale
reconstituée.


Espace tropical
Espace tropical - mars 2017


Bac de la mer rouge
Bac de la mer rouge - mars 2017




Dans cet espace, aucune espèce animale
terrestre n’est à l’honneur, mais une es-
sence végétale, le palmier à queue de
poisson (Caryota mitis).

Nous allons quitter la zone tropicale, pour
retrouver l’entrée du vivarium. Le sens de
visite nous amène vers un escalier nous
conduisant vers les fonds marins au sous-
sol de l’édifice.
Espace tropical
Espace tropical - mars 2017
Aquarium des huitres nord américaines
Aquarium des huitres nord américaines - mars 2017



Flèche

Là, la vitre principale nous permet d’ob-
server le bassin des requins. Ce grand bac
sera visible sur l’ensemble du parcours
sous-marin, offrant ainsi de multiples points
de vue sur les différents bancs de poissons
évoluant dans ces 5 millions de litres.

Comme précédemment, la première salle
nous permet d’admirer les fonds de l’in-
stallation de l’Atlantique nord et notam-
ment les macareux en plongée. Sur la
gauche du bassin principal se trouvent
plusieurs petits aquariums.


Aquarium central de l'Oceanarium
Aquarium central de l'Oceanarium - mars 2017



Cotes rocheuses portugaises
Cotes rocheuses portugaises - mars 2017
Le premier, tout en hauteur, agrémenté
de rochers et de quelques gorgones,
représentant les fonds rocheux des
côtes portugaises. Ce bac est le lieu de
vie d’anémones vertes (Anemonia
viridis
), de sars communs (Diplodus
sargus sargus
) et de crénilabres com-
muns (Symphodus melops). 

Jouxtant les récifs rocailleux, se trouve un
aquarium plat, au fond en sable, consacré
à des barbues (Scophthalmus rhombus),
des turbos (Scophthalmus maximus),
des plies communes (Pleuronectes
platessa
) et de soles communes (Solea
solea
).





Sur la gauche, on retrouve l’aquarium des
requins. La visite se poursuit alors pour
gagner un aquarium au sol en sable, planté
de végétaux filiformes. Ce bac voit coha-
biter des seiches (Sepia officinalis) et des
hippocampes mouchetés (Hippocampus
guttulatus
).


Aquarium des hippocampes
Aquarium des hippocampes - mars 2017


Aquarium des girelles
Aquarium des girelles - mars 2017


Deux aquariums relativement volumineux
complète la zone Atlantique. Le premier
à la lumière tamisée est consacré à des
méduses de l’Atlantique (Chrysaora
quinquecinha
) tandis que dans le second
nagent des girelles paons (Thalassoma
pavo
), des bécasses de mer
(Macroramphosus scolopax), des san-
gliers de mer (Capros aper) et des ca-
stagnoles rouges (Apogon imberbis).



Flèche



L’allée de visite nous amène alors sous la
salle pédagogique. Ce vaste espace est
consacré à une exposition sur les am-
phibiens.
Outre les multiples panneaux pédagogiques
qui tapissent les murs, tandis que de nom-
breux vivariums ont été installés au centre
de la pièce. Le visiteur traverse ainsi ces
vivariums.


Bassin des salamandres sombres
Bassin des salamandres sombres - mars 2017


Vivarium typique pour amphibiens
Vivarium typique pour amphibiens - mars 2017

Le premier dispose d’un fond en haut est
garni de gros galets en partie immergés le
tout étant complété par des fougères. Ce
terrarium présente des salamandres som-
bres du Nord (Desmognathus fuscus)
et des rainettes versicolores (Hyla
versicolor
).

Le second aquarium est du même type,
mais agrémenté de rochers et de racines.
Ce dernier est occupé par des cécélies
(Typhlonectes natans).



La découverte de la section des am-
phibiens continue avec un terrarium
renfermant une haute racine, le sol
étant planté de mousses. Un groupe de
dendrobates jaunes (Dendrobates
aureus
) y évolue.

Des dendrobates d’Anthony
(Epipedobates tricolor) évoluent pour
leur part dans le terrarium suivant au
milieu d’une végétation dense.


Terrarium des dendrobates
Terrarium des dendrobates - mars 2017


Vivarium des grenouilles
Vivarium des grenouilles - mars 2017


A la suite de ces grenouilles, se dressent
deux aquariums plongés dans l’obscurité.
Ces derniers totalement en eau et agré-
mentés de racines et de plantes sont oc-
cupés respectivement par des salaman-
dres rouges (Pseudotriton ruber) puis
des axolotls (Ambystoma mexicanum).

L’allée nous amène alors vers un viva-
rium traversé par une grosse racine de
laquelle partent plusieurs lianes feuillues.
Des rainettes aux yeux rouges
(Agalychnis callidryas) vivent dans ce
bac.


S’en suite un terrarium au fond recouvert
de gravier, dont une partie immergée
s’ouvre sur une plage quelques peu ver-
doyante. Des rochers complètent les
décors du territoire des salamandres
tachetées (Salamandra salamandra)
et de rainettes de White (Hyla arborea).

Enfin, un dernier terrarium complète la col-
lection. Ce dernier dispose d’un fond en
eau et d’une zone immergée plantée de
mousses. Des tritons mandarins
(Tylototriton verrucosus) y évoluent aux
cotés de grenouilles mousses (Theloderma
corticale
).
Territoire des salamandres
Territoire des salamandres - mars 2017



Flèche





Une autre vitre nous permet encore d’ob-
server les fonds rocheux du bassin central,
avant de rejoindre la seconde salle con-
sacrée à l’Arctique. Le fond du bassin des
manchots forme un amas de rochers
recouverts d’algues rouges.
Des serrans des algues (Paralabrax
clathratus
) s’ébattent aux coté des
oiseaux.


Bassin des manchots
Bassin des manchots - mars 2017


Bassin des anémones
Bassin des anémones - mars 2017





Sur la droite, un petit aquarium est consacré
différentes espèces d’anémones à savoir :
anémone rayée (Anthothoe stimpsoni) ;
anémone du Cap (Bunodosoma capensis) ;
fausse anémone plumeuse (Pseudactinia
flagellifera
) ; étoile de mer chauve souris
(Patiria granifera) et des étoiles de mer
épineuses (Marthasterias glacialis).


Sur la gauche des anémones, on trouve le
plus grand aquarium de cette salle, au sol
recouvert de galets et garni de rochers.
Ce fond de l’Atlantique présente des per-
ches pies (Cheilodactylus nigripes), des
veuves de mer (Enoplosus armatus), de
jeunes requins de Port Jackson
(Heterodontus portusjacksoni) que le
parc est fier de reproduire et des raies
guitares Australiennes (Trigonorrhina
fasciata
).


Bassin des requins
Bassin des requins - mars 2017
Aquarium des dragons d'eau
Aquarium des dragons d'eau - mars 2017
Nous allons continuer notre avancée pour
gagner la salle du Pacifique où se dresse
un premier aquarium circulaire en forme
de colonne, occupé par des dragons de
mer (Phyllopteryx taeniolatus).

Sur la droite, face aux larges vitres
s’ouvrant sur les rochers du bassin des
loutres de mers, on peut observer un
autre aquarium de taille moyenne, con-
sacré à des chabots grogneurs
(Ramphocottus richardsonii) qui
s’ébattent aux côtés d’hippocampes à
gros ventre (Hippocampus abdominalis)
et d’anémones fraises (Corynactis
californica
).



Flèche

Dans un recoin de l’aquarium, on pourra
observer un bac sombre recréant les
fonds du Pacifique sur lesquels évoluent
des crabes araignées du Japon
(Macrocheira kaempferi) et des chi-
mères tachetées (Hydrolagus colliei).

Plus loin encore, se trouve un aquarium
au fond recouvert de sable, planté de
quelques herbes marines et tapissé de
rochers. Ce dernier abrite des loups de
mer (Dicentrarchus labrax) et des
poissons bagnards peints (Oxylebius
pictus
).


Aquarium des crabes araignées
Aquarium des crabes araignées - mars 2017
Bac des méduses
Bac des méduses - mars 2017


Des méduses à points blancs
(Phyllorhiza punctata) sont mises en
valeur dans un aquarium rond à la
lumière tamisée.

Enfin, un autre bac présente des ané-
mones vertes géantes (Anthopleura
xanthogrammica
), des anémones
piscivores (Urticina piscivora), des
étoiles de mer épineuses géantes
(Pisaster giganteus) et des oursins
de la mer rouge (Strongylocentropus
franciscanus
).


Un dernier aquarium complète cette
salle. Ce dernier tout en longueur est
agrémenté de nombreux rochers aux
anfractuosités importantes. Celles-ci
offrent de nombreuses cachettes aux
poulpes (Enteroctopus dolfeini) qui
y évoluent.

Nous traversons alors une salle péda-
gogique consacrée aux impacts hu-
mains sur les océans et notamment la
pollution qui est abordée ici par le
biais du tri sélectif.
Aquarium des poulpes
Aquarium des poulpes - mars 2017



Flèche

La visite se poursuit alors en direction
des eaux de l’océan indien. Là, sur la
droite, se dresse un premier bac,
visible au travers de 2 vitres distinctes.

Ce dernier est aménagé de nombreux
rochers sur lesquels se sont fixés
coraux et anémones. Pour faire réfé-
rence aux coraux, on peut citer : corail
lacet (Pocillopora damicornis) ;
corail plateau (Montipora capricornis) ;
euphyllia divisée (Euphyllia divisa) ;
corail cuir (Lobophytum pauciflorum) ;
corail dur des vallées (Oulophyllia
crispa
).


Bacs récifals
Bacs récifals - mars 2017
Chelmon
Chelmon  à bec médiocre - mars 2017

Au niveau des poissons, on pourra y
voir évoluer des poissons barbiers
rouges (Pseudanthias squamipinnis),
des chirurgiens à poitrine blanche
(Acanthurus leucosternon), des chi-
rurgiens clowns (Acanthurus lineatus),
des chelmons à bec médiocre
(Chelmon rostratus), des éléotris à
trois couleurs (Ptereleotris evides) et
des labres nettoyeurs (Labroides
dimidiatus
).






Un peu plus loin, se dresse un petit aqua-
rium de forme cubique, à la lumière ta-
misée et bleutée, au sol recouvert de sable
blanc, laissant apparaitre les têtes des
anguilles des jardins (Heteroconger hassi).


Aquarium des anguilles des jardins
Aquarium des anguilles des jardins - mars 2017


Aquarium fluorescent
Aquarium fluorescent - mars 2017


A la suite de ces poissons, se dresse un
autre bac de grande taille, plongé dans
l’obscurité, où la lumière permet de mettre
en avant la fluorescence des coraux. Ce
bac est occupé par des coraux bulles
(Plerogyra sinuosa), des coraux cactus
(Pavona cactus), des demoiselles bleues-
verts (Chromis viridis), des demoiselles
à queue blanche (Dascyllus aruanus) et
des demoiselles bicolores (Chromis
margaritifer
).



Flèche

Le visiteur arrive alors devant un autre
bac, représentant un récif corallien
joliment coloré. Ce dernier garni de
nombreuses anémones, héberge des
anémones à bouts renflés (Entacmaea
quadricolor
), des crevettes d’Amboine
(Lysmata amboinensis), des poissons
anges à deux épines (Centropyge
bispinosa
), des poissons clown
(Amphiprion ocellaris), des chirurgiens
bleus (Paracanthurus hepatus), des
chirurgiens à queue jaune (Zebrasoma
xanthurum
), chirurgien barbier
(Acanthurus bahianus).


Aquarium des anémones
Aquarium des anémones - mars 2017


Bac des poissons archers
Bac des poissons archers - mars 2017
Cette salle compte encore 3 aquariums. Le
premier recrée une mangrove d’eau sau-
mâtre. En partie basse, les racines plongent
dans la zone aquatique. Des poissons archers
(Toxotes jaculatris) y cohabitent avec des
poissons pavillons tachetés (Scatophagus
argus
).

Plus loin, c’est un fond marin rocheux que
nous découvrons, dont le fond est rempli
d’anfractuosité offrant diverses cachettes
aux murènes léopards (Gymnothorax
favagineus
), murènes étoilées (Echidna
nebulosa
), murènes zébrées
(Gymnothrorax zebra), ...



...; rascasses volantes (Pterois volitans)
et des poissons trompettes d’Asie
(Aulostomus chinensis).

Enfin, le dernier bac de cet espace est le
plus petit, agrémenté de rochers et de quel-
ques algues et présente des crevettes bar-
bier cardinal (Lysmata debelius), des
poissons rasoirs (Aeoliscus strigatus) et
des poissons anguille à raies jaunes
(Dunckerocampus pessuliferus).
Aquarium des murènes
Aquarium des murènes - mars 2017



Flèche

Sur la gauche de la salle, on retrouve la
partie immergée de l’aquarium récifal de
l’océan indien. Ce dernier est peuplé de
raies pastenagues à tâches bleues
(Taeniura lymma) ; de poissons chauves
souris (Platax orbicularis) ; de chirur-
giens bleus (Paracanthurus hepatus) ;
de poissons napoléons (Cheilinus
undulatus
) ; de poisson ballon à taches
noires (Arothron nigropunctatus) ; de
poissons papillons jaunes (Chaetodon
auriga
) ; ...


Bac récifal
Bac récifal - mars 2017


Poisson ange à six bandes
Poisson ange à six bandes - mars 2017


...; de licornes gros nez (Naso vlamingii) ;
de poissons licornes à points (Naso
brevirostris
) ; de poissons anges empe-
reurs (Pomacanthus imperator) ; de
poissons anges à six bandes (Pomacanthus
sexstriatus
); de balistes ondulés (Balistapus
undulatus
) ; de chaetodon à demi masque
(Chaetodon semilarvatus) ; de labre à
tache auxiliaire (Bodianus axillaris) ; de
nasons à éperons oranges (Naso lituratus)
ou encore de chirurgiens à voile (Zebrasoma
velifer
).





Avant de quitter l’Océanario de Lisbonne,
le visiteur d’un dernier point de vue sur
l’aquarium central. Ce dernier a pu être
observé tout au long du parcours de visite,
mais également à l’arrière de chaque bassin
thématique.
Salle pédagogique
Salle pédagogique - mars 2017



Flèche

Bac central des requins
Bac central des requins - mars 2017



Dans ce vaste bac de plus de 2 millions de
litres d’eau de mer, on pourra admirer les
espèces suivantes : raie guitare
(Rhynchobatus djiddensis) ; diable de
mer de Méditerranée (Mobula mobular) ;
raie taureau (Pteromylaeus bovinus) ; raie
aigle commune (Myliobatis aquila) ; raie
léopard (Himantura uarnak) ; raie paste-
nague américaine (Dasyatis americana) ;
poisson lune (Mola mola) ; requin à pointe
noire (Carcharhinus melanopterus) ; re-
quin gris (Carcharhinus plumbeus) ;
requin taureau (Carcharhinus taurus) ; ...


...; requin zèbre (Stegostoma fasciatum) ;
requin léopard (Triakis semifasciata);
grand barracuda (Sphyraena barracuda) ;
maquereau espagnol (Scomber colias) ;
grogneur courbine (Argyrosomus regius) ;
sar à museau pointu (Diplodus puntazzo) ;
sar à tête noire (Diplodus vulgaris) ; lippu
rondeau (Anisotremus virginicus) ; caran-
gue crevalle (Caranx hippos) ; pompaneau
plume (Trachinotus falcatus) ; liche glauque
(Trachinotus ovatus) ; murène verte
(Gymnothorax funebris) ; murène
léopard (Gymnothorax favagineus) ; ...


Bac central des requins
Bac central des requins - mars 2017


Mérou brun
Mérou brun - mars 2017
... ; spare à selle blanche (Chrysoblephus
laticeps
) ; mérou géant (Epinephelus
lanceolatus
); labre nettoyeur (Labroides
dimidiatus
) ; mérou brun (Epinephelus
marginatus
) ; chelmon à bec médiocre
(Chelmon rostratus) ; poisson cocher
commun (Heniochus acuminatus) et
poisson papillon jaune (Chaetodon
auriga
).

Le visiteur remonte alors l’escalier pour
traverser la passerelle et quitter l’Océanium
de Lisbonne.



Flèche

En conclusion, l’Océonario de Lisbonne est
un établissement de taille moyenne, fortement
axé sur la pédagogie. 

Les différentes salles thématiques rendent la
visite très intéressante et le parc s’est efforcé
à recréer de véritables écosystèmes tous en
lien avec les eaux salées de la planète.

La collection qu’elle soit aviaire, mammifère
ou poissons, présente de nombreuses es-
pèces très peu courantes en captivité.
Une visite de 3 heures permettra de dé-
couvrir l’ensemble des installations.

Requin de Port Jackson
Requin de Port Jackson - mars 2017


Copyright ©  -  2007-2017  -  J. Bordonné  - Tous droits réservés