Accueil    |    Présentation    |    Les zoos en Europe   |   Les zoos dans le reste du monde    |   Nouveautés    |    Description des espèces   |   EAZA    |    Actualités    |   Mes visites    |     Liens



ZOO Dvůr Králové nad Labem


                                 Zoo Dvůr Králové
                            544 01 Dvůr Králové n. L.
                                   
Česká Republika

                             Tel.: + 420 499 329 515
                             Fax: + 420 499 320 564

                                    www.zoodk.cz 

                                            Logo Dvur Kralove



Tarifs 2007
Horaires d'ouverture
Historique du zoo
Présentation du zoo, coin des oiseaux
Les oryx, gazelles damas et le monde des eaux, les singes
Okapis, hippopotames pygmés
Les éléphants et animaux de la savane
Le secteur des fauves
Les buffles, zèbres et girafes
Le coin des rhinocéros
Les vastes plaines
Le safari
Conclusion



Flèche

              Tarifs 2007 (ces tarifs sont donnés à titres indicatifs):

Adulte : 110 Kcz   (3, 90 €)
Etudiant (<26 ans) :  75 Kcz   (2, 60 €)
Enfant de 6 à 15 ans : 75 kcz 
(2, 60 €)
Enfant de 3 à 5 ans : 30 Kcz   (1, 06 €)
Enfant < 2 ans : gratuit
Chien : 25 Kcz (1,00 €)
Famille : 280 Kcz  (9, 94 €)



Flèche

                Horaires d'ouverture
(ces informations sont données à titres indicatifs):

Janvier, Décembre :                               9:00 à 18:00
Février à Avril et Octobre Novembre :   9:00 à 16:00
Mai, Juin, Septembre:                            9:00 à 19:00
Juillet et Aout :                                       9h 00 à 18: 00 ou 19:30 ou 21:30 (en fonction des journées et du temps)



Flèche

                 Historique du zoo

Le jardin zoologique de Dvur Kralove a été ouvert au public le 9 mai 1946, il s'étendait alors sur 6, 5 ha. Dans les années 1960, le zoo s'agrandit de 28 ha, et la collection animale accueilla de nombreuses espèces d'animaux exotiques et rares en captivité. Dans les années 1970, le zoo organise 8 expéditions en Afrique où il capture plus de 200 animaux, qu'il rappatrit en République Tchèque dans le but de les élever. A partir de cette période, le zoo se spécialise dans l'élevage d'espèces africaines tels les rhinocéros noirs, les rhinocéros blancs, les buffles du cap et de nombreuses espèces d'antilopes. Aujourd'hui encore, le zoo reste un des spécialistes européen de l'élevage d'ongulés africains.
Le 8 mai 1989 le zoo inaugure son safari, que l'on peut visiter uniquement en bus et qui présente des espèces africaines dans de grands enclos. Aujourd'hui, le zoo organise également des safaris nocturnes, qui permettent d'observer certaines espèces d'anitlopes en pleine activité.
Les dernières grandes évolutions du parc ont été la construction d'une nouvelle maison des fauves en 1993, la reconstruction et le réaménagement de l'enclos des bongos en 1997. Entre 1997 à 1999, le zoo a ouvert une serre aux oiseaux, présentant de nombreux volatiles en vol libre. Ce concept, à l'époque très rare en Europe, s'est aujourd'hui développé. Au cours de cette même période, a été construite une serre nommée "Le monde de l'Eau", regroupant de nombreux aquariums et terrariums consacrés aux reptiles et aux poissons. Une nouvelle maison pour l'éléphant mâle a été inaugurée en 2000. Enfin, en 2002 la maison des hippopotames pygmés et des volières traversées par le chemin de visite ont été créées.
Aujourd'hui, le zoo présente 747 mammifères de 69 espèces, 414 oiseaux de 92 espèces, 47 reptiles de 11 espèces, 274 poissons de 55 espèces et 296 invertébrés de 33 espèces sont élevés dans le jardin. Il faut également préciser que le zoo de Dvur est un des seuls zoos européen à présenter 3 espèces de rhinocéros, dont les rarissimes rhinocéros blancs du Nord, et 4 espèces différentes de zèbres.



Flèche

                    Présentation du zoo.


Cette page a été réalisée avec l'aide de Cyrielle, Marta et Irek, qui m'ont aidé à préparer ma visite et m'ont guidé à travers le parc. Je les en remercie.

Le zoo dispose de 3 entrées différentes, dont une permet d'accèder plus rapidement à la partie safari. En entrant pas l'entrée principale, le visiteur se trouve dans une première zone, lieu de présentation d'une multitude d'oiseaux. Une fois s'être acquitté du droit d'entrée, le visiteur tombe nez à nez avec une volière occupée par une grande colonie de flamants roses (Phoenicopterus ruber), avec en son centre un grand bassin. En faisant le tour de la volière, le visiteur peut descendre vers la maison des flamants est visible à travers de larges baies vitrées. En continuant sur le chemin, on peut observer le chateau du parc, qui accueille aujourd'hui, une exposition sur les dinosaures et dans laquelle, certains d'entre eux ont été reconstitués. 



En sortant du chateau, et en revenant quelque peu en arrière, se
trouve la mini ferme du zoo, qui regroupe des poneys, moutons
et chèvres domestiques, cet enclos permet aux enfants de toucher
et d'être au contact des animaux.
Un peu plus loin, se trouve une volière de grande taille, accolée
à la maison des oiseaux. Cette volière est le lieu de présentation
d'ibis Hagedash (Bostrychia hagedash), de vanneaux et d'aigr-
ettes. De l'autre coté de la maison des oiseaux, on retrouve une
serie de volières lieu de présentation de nombreuses espèces af-
ricaines et indonésiennes, dont le rare calao casque plat (Aceros
corrugatus)
.
Le visiteur peut ensuite entrer dans la serre aux oiseaux, qui se
divise en deux parties. La première partie recrer une jungle tropi-
cale avec en son centre un ruisseau. Dans cette partie, les ois-
eaux sont tous en vol libre, et on peut citer les gouras couronnés
(Goura cristata), les paons du Congo (Afropavo congensis),
et une multitude d'autres petits oiseaux. La seconde partie regr-
oupe plusieurs volières. Les oiseaux présentés dans ces volières
sont des tisserins gendarmes (Ploceus cucullatus), des paons
du Congo, des vanneaux, des huitriers pie, de nombreuses es-
pèces d'échassiers, et des toucans ariels (Ramphastos vitellinus).
Le visiteur ressort ensuite de la serre aux oiseaux.



Serre des oiseaux
Serre  aux oiseaux - aout 2007







Enclos des antilopes roannes
Enclos des antilopes Roanne - aout 2007




En face de la maison des oiseaux, se trouve l'enclos des fossas
(Cryptoprocta
ferox). Deux enclos sont consacrés à cette es-
pèce, il s'agit d'enclos en sable, couverts, visibles à travers de
larges baies vitrées. L'enclos est agrémenté de quelques sou-
ches d'arbre où les animaux peuvent se cacher et escalader.
A coté des fossas, se trouve un autre batiment que l'on peut
visiter. Il s'agit d'une zone nommée le monde des eaux. Dans
ce batiment, on trouve une série de vivariums et d'aquariums,
présentant de nombreux poissons tropicaux et indigènes d'eau
douce, mais aussi des varans et des crocodiles. Tout les anim-
aux sont présentés dans des terrariums aux décors naturels
offrant aux animaux de nombreuses cachettes et possibilités
d'escalade.
En sortant du monde des eaux, le visiteur se retrouve face à une
allée longeant quatre enclos, lieu de vie de différentes espèces
d'antilopes. Le premier est occupé par un groupe d'une douzaine
d'antilopes roannes (Hippotragus equinus). L'enclos est planté
de quelques arbres qui offrent de l'ombre aux animaux. La sépa-
ration de la plupart des enclos des herbivoresavec les visiteurs
est faite par un simple fossé.






Bassin des crocodiles
Bassin des crocodiles - aout 2007
Antilope Roanne
Antilope Roanne - aout 2007



Flèche

Le second enclos est le lieu de présentation d'un groupe d'oryx
algazelles (Oryx dammah). L'enclos est également sableux, avec
une zone pavée. Le groupe d'oryx se reproduit régulièrement.
Le troisième enclos est occupé par deux espèces à tour de role.
Lors de ma visite, le matin il était occupé par un  petit groupe de
gazelles leptocères (Gazella leptoceros). L'après midi, l'enclos
était occupé par un groupe de gazelles damas (Gazella dama).
Les groupes se reproduisent régulièrement et de nombreux petits
sont visibles. L'enclos est aménagé avec des rochers, ce qui per-
met aux gazelles de faire de l'exercice, et de se cacher.
En face de ces deux enclos le visiteur peut avoir un premier
point de vue sur l'enclos des éléphants. On trouve également
deux petites volières, occupées pour la première par des
tamarins lions (Leontopithecus rosalia), pour la seconde par
une cohabitation entre des ouistitis pygmés (Celluba pygmaea)
et des agoutis dorés (Dasyprocta aguti).

Gazelle leptocère
Gazelle leptocère - aout 2007





Plaine des koudous
Plaine des koudous - aout 2007




Le quatrième enclos de cette allée est occupé par un important groupe
de grands koudous (Tragelaphus strepsiceros). Leur enclos sableux
est relié à une grande plaine herbeuse. Les grands koudous cohabitent
avec des damalisques à front blanc (Damaliscus phillips), des girafes
(Giraffa camelopardalis) des diks diks de Kirk (Madoqua kirki) et
des messagers sagittaires (Sagittarius serpentarius).
Le visiteur est à nouveau face à une nouvelle allée perpendiculaire à la
précédente. Sur la gauche, accolée à la plaine des koudous, se trouve
une autre plaine, occupée par des guibs d'eau (Tragelaphus spekeii),
qui cohabitent avec des springboks (Antidorcas marsupialis), des
grues couronnées grises (Baloarica pavonina) et des jabirus du Sén-
égal (Ephippiorhynchus senegalensis). En face de ces deux plaines,
on trouve 5 autres petits enclos. Le premier est occupé par un groupe
de petits koudous (Tragelaphus imberbis). Dans le second sont
présentés en alternance des springboks et des réduncas de montagne
(Redunca fulvorufula), dont les cornes à la forme particulière, ont
été coupées chez le mâle et sont absentes chez les femelles.




Gazelles Damas
Gazelles Damas - aout 2007
Grand koudou
Grand koudou- aout 2007







A coté de ces cobes, sont présentés des potamochères
(Potamocherus
porcus). Leur enclos est sablonneux et
permet aux animaux de creuser le sol. Il est agrémenté
de troncs d'arbre. A coté des potamochères, se trouve
un autre enclos où sont présentés des petits koudous.
Accolé à cet enclos, on trouve des phacochères
(Phacochoerus aethiopicus)
, dont l'installation est du
même type que celle des potamochères.
Enfin, à coté des phacochères, on retrouve deux enclos
herbeux et ombragés, disposant chacun d'un bassin, où
sont présentés des hippopotames pygmés
(Hexaprotodon liberiensis) et des sarcidiornes
(Sarkidiornis melanotos).


Enclos des potamochères
Enclos des potamochères- aout 2007






Enclos des gorilles
Enclos des gorilles - aout 2007






En face de cette rangée d'enclos, se trouve la maison des grands singes.
On peut y voir les loges intérieures des gorilles (Gorilla gorilla), de
relative petite taille, et agrémentées des quelques structures métalliques.
La loge intérieure des gorilles est raccordée à un enclos extérieur.
A coté des gorilles, se trouve deux loges dans lesquelles sont présentés
des orangs outans de Bornéo (
Pongo pygmaeus), un mâle et deux
femelles avec leurs petits. La loge suivante est le lieu de vie de 4
chimpanzés (Pan troglodytes). Enfin, les deux derniers enclos
intérieurs sont le lieu de vie d'un groupe de langurs de Java 
(Trachypithecus
auratus) pour la première et  par de rarissimes
colobes d'Angolas (Colobus angolensis) pour la dernière. Ces deux
dernières loges sont de par leur taille, plus appropriées à ces espèces.
En sortant de la maison des singes, le visiteur tombe nez à nez avec
une volière, dans laquelle sont présentés en alternance les colobes et
les langurs.



Flèche



En poursuivant son chemin autour de la maison des singes, on
retrouve une première fosse herbeuse agrémentée d'un tronc
d'arbre, où sont présentés en alternance les chimpanzés et les
orang-outans. A coté, de cette fosse, on retrouve un deuxième
enclos du même type qui est le lieu de présentation des gorilles.
En face de l'enclos extérieur des gorilles, se trouve une plaine
herbeuse où est présenté un groupe de zèbres de Grant
(
Equus burchelli granti). Dans l'enclos voisin, sont présentées
deux jeunes vaches africaines noires. En face des herbivores,
on trouve un dernier abris vitré, relié à la maison des singes et
dans lequel sont présentés les femelles orang-outans et leurs
petits. On se retrouve alors à nouveau au niveau de l'entrée de
la maison des singes, avec en face, l'enclos des hippopotames
pygmés.
Zèbres de Grant
Zèbres de Grant - aout 2007



Enclos des okapis
Enclos des okapis - aout 2007






Le visiteur peut ensuite longé l'enclos des hippopotames sur toute sa
longueur, pour se retrouver devant l'installation des okapis (Okapia
johnstoni)
. Leur installation se compose de deux enclos séparés par
la loge de nuit, visible à travers des baies vitrées. Le premier enclos
est celui du mâle okapi, le second est occupé par deux femelles. En
face de l'installation des okapis, se trouvent les deux installations de
nuit des hippopotames, elles aussi visibles à travers de larges baies
vitrées. Les loges des hippopotames recréent un décor de mangrove
avec de grandes racines et deux bassins. En tout 4 hippopotames
pygmés occupent cette installation.





Hippopotame pygmé
Hippopotame pygmé - aout 2007
Colobe d'Angola
Colobe d'Angola - aout 2007





Flèche


En continuant sur ce chemin, le visiteur se retrouve devant la plaine
des éléphants d'Afrique (Loxodonta africana). Un groupe de 3
individus est présenté dans des enclos sableux et plantés de
quelques arbres. Le groupe se compose d'un mâle et de 2 femelles.
Le visiteur peut faire le tour de l'installation et entrer dans les loges
de nuit des deux femelles, loges qui recréent un décor de savane.
Au sein de la maison des éléphants, sont présentés, dans des ter-
rariums reliés à un enclos extérieur, des damans des rochers
(Procavia capensis) et un petit groupe de mangoustes fauves
(Cynictis penicillata).

En sortant de la maison des éléphants, se trouve le secteur des
fauves. Le premier enclos est le lieu de vie de guépards
(Acinonyx jubatus),
il s'agit d'un vaste enclos herbeux, entouré
de baies vitrées, avec en son centre, de petites buttes offrant
des points de vision aux animaux.

Enclos des éléphants
Enclos des éléphants - aout 2007







Serval
Serval - aout 2007



En longeant l'enclos des guépards par la droite, le visiteur tombe sur un
autre enclos où sont présentés des servals (Leptailurus serval).
L'enclos est là encore herbeux et offre de nombreux points d'observation
et des possibilités de cachettes aux animaux. En face de l'enclos des ser-
vals, le chemin nous conduit vers une grande volière de haut vol, où sont
présentées de nombreuses espèces d'oiseaux, tels des ibis rouges
(Eudocimus ruber), des spatules roses (Platalea ajaja), des ombrettes
(Scopus umbretta), des vanneaux du Sénégal (Vanellus senegallus) ...
En sortant de la volière et en faisant le tour de celle, ci, le visiteur peut
admirer de nombreux anatidés occupant le fossé d'eau entourant l'ile
des makis cattas (Lemur catta). Il s'agit d'une grande ile herbeuse
plantée de nombreux arbres.
En face des makis cattas, une autre ile très végétalisée est le lieu de vie
de perroquets aras araraunas (Ara ararauna) qui cohabitent avec un
groupe de ouistitis à pinceaux blancs (Callithrix jacquus). En
continuant sur ce chemin, on retrouve à droite le secteur des fauves.






Maki catta
Maki catta - aout 2007
Eléphant mâle
Eléphant mâle - aout 2007





Flèche

Le chemin nous mène à nouveau devant l'enclos des servals,
et nous offre une vue sur 4 enclos alignés, tous construits
suivant un même principe, regroupant une zonne herbeuse
et une zone sableuse, avec quelques arbres. Le premier enc-
los est occupé par les servals, le second est occupé par des
fennecs (Vulpes zerda), le troisième par des chacals (Canis
aureus)
, enfin le quatrième est le lieu de vie d'une troupe de
lycaons (
Lycaon pictus) très active. En face des lycaons,
se trouve un petit enclos sableux, lieu de vie d'un groupe
d'écureuils africains.

Le parcours de visite nous invite à contourner l'enclos des
lycaons, pour se retrouver devant deux vastes enclos
herbeux, agrémentés d'un point d'eau, lieu de vie de tigres
de Sibérie (Panthera tigris altaica). A coté des tigres, se
trouve l'enclos des léopards de Perse (Panthera pardus),
il s'agit d'un couple et ses jeunes de l'année. Les deux
derniers enclos du secteur des fauves sont occupés
respectivement par des hyènes brunes (Parahyaena
brunnea
) et des hyènes tachetées (Crocuta crocuta).



Enclos des panthères de Perse
Enclos des panthères de Perse - aout 2007





Bongo
Bongo - aout 2007




Le visiteur revient quelque peu sur ses pas pour quitter le secteur
des fauves, on peut alors voir la plaine herbeuse des antilopes
bongos (Tragelaphus eurycerus). Leur enclos est une vaste
plaine engazonnée, bien plantée offrant aux animaux, des coins
d'ombre et des cachettes. Leur enclos est mitoyent à celui des
okapis. Le chemin de visite nous mène alors vers l'entrée du safari
en passant devant la boutique du zoo. L'entrée du safari, est
également la gare du train qui conduit les visiteurs aux bus, en
passant rapidement devant de nombreux autres enclos. L'idéal est
de se rendre au safari à pied ce qui permet d'observer encore de
nombreuses espèces. Tous les enclos de cette zone sont de même
construction, à savoir des enclos sableux, séparés des visiteurs par
un fossé. Le premier enclos est occupé par un petit groupe de buffles
de forêt ou buffle nain (Syncerus caffer nanus). A coté des buffles
nains, est présenté un grand groupe de buffles du Cap (Syncerus
caffer
), constitué de femelles et de leurs jeunes.



Flèche


En face de l'enclos des buffles, se trouve une vaste installation
herbeuse, occupée par un groupe de suricates (Suricata
suricatta
). Leur enclos est agrémenté de nombreux arbres,
rochers et plantes et creusé de multiples galeries. Il est relié à
un abri chauffé, visible à travers des vitres. A coté des buffles,
se trouve une autre plaine sableuse où sont présentés des
zèbres de Burchell (Equus burchelli borensis). L'enclos
suivant est celui des girafes réticulées (Giraffa camelop-
ardalis
), ce groupe est assez important et de nombreux
jeunes accompagnent les adultes. En face de tous ces enclos,
se trouve une vaste plaine herbeuse dans laquelle cohabitent
des zèbres de Grant, des gnous bleus (Connochaetes
taurinus
), des antilopes roannes, des jabirus du Sénégal,
des grues couronnées et des marabouts (Leptoptilos
crumeniferus
).
Enclos des buffles
Enclos des buffles - aout 2007





Enclos des girafes
Enclos des girafes - aout 2007




L'enclos voisin de celui des girafes réticulées est occupé par
un autre groupe de zèbres de Burchell. A coté des zèbres, on
trouve trois plaines consacrées à la présentation de rhinocéros
noirs (Diceros bicornis). Le zoo de Dvur Kralove est spécialisé
dans l'élevage des rhinocéros et possède la plus grande popul-
ation de rhinocéros noirs en Europe, puisque le zoo en compte
16, sortant à tour de role sur les plaines. Dans cette première
partie, trois enclos sont consacrés à cette espèce. A coté des
rhinocéros noirs, se trouve deux autres enclos dans lesquels
sont présentés deux groupes de girafes de Rotschild. Là encore,
le groupe d'adulte est acccompagné de nombreux jeunes. A
coté des girafes, se trouve l'enclos des zèbres de Grévy (Equus
grevyi)
. Cet animal très menacé, est représenté à Dvur par
une quinzaine d'individus qui se reproduisent régulièrement.





Rhinocéros noir
Rhinocéros noir - aout 2007
Rhinocéros noir
Rhinocéros noir - aout 2007



Flèche



La suite de la visite, nous conduit vers l'installation des oryx
gemsboks (Oryx gazella), composé là encore d'une dizaine
d'individus. Mitoyent aux oryx, on retrouve un plaine dans
laquelle se trouvent des zèbres de Hartmann (Equus zebra
hartmannae
). Le visiteur a donc pu voir 4 sous espèces de
zèbres, du plus petit au plus grand. A coté des zèbres, deux
plaines africaines sont à nouveau consacrées à la présent-
ation de rhinocéros noirs. La première plaine est occupé par
un couple de ces animaux, la seconde par deux jeunes sevrés.
L'enclos suivant est le lieu de présentation du mâle reprodu-
cteur des rarissimes rhinocéros blancs du Nord
(Ceratotherium simum). Cette sous espèce n'est présenté
qu'à Dvur et dans deux zoos américains.
Elle est gravement menacée, puisqu'il ne reste guère plus de
20 individus de cette sous espèce dans la nature.



Oryx beisa
Oryx Gemsbok - aout 2007








Rhinocéors indien
Rhinocéors indien - aout 2007



Le zoo de Dvur reproduit régulièrement ces animaux, par la méthode
de l'insémination artificielle. La prochaine plaine sableuse est occupée
par 2 femelles rhinocéros indien (Rhinoceros unicornis). Enfin, le
dernier enclos est assez vaste et est le lieu de vie des 4 femelles rhino-
céros blanc du zoo. Leur plaine sableuse est plantée de nombreux
arbres, agrémentée de troncs d'arbre et de marres de boue où les
animaux se roulent pour se rafraichir.

En face de tous ces enclos, le visiteur peut toujours admirer la vaste
plaine herbeuse des zèbres, gnous et antilopes roannes. La suite du
chemin de visite, longe une autre vaste plaine avec un large plan
d'eau. Cette plaine herbeuse est le lieu de présentation d' important
groupes d'impalas (Aepyceros melampus), qui cohabitent avec des
nyalas (Tragelaphus angasii) et des cobes defassas (Kobus
ellipsiprymnus defassa)
, des hérons et des pélicans gris (Pelecanus
 rufescens
).





Plaine des rhinocéros blancs
Plaine des rhinocéros noirs - aout 2007
Jeune rhinocéros noir
Jeune rhinocéros noir - aout 2007




Groupe de rhinocéros blanc du Nord
Groupe de rhinocéros blanc du Nord - aout 2007



Plaine des gnous et zèbres
Plaine des gnous et zèbres - aout 2007




Flèche

Le sentier de visite, nous conduit dans une forêt, où l'on peut toujours
observer les impalas. Le denrier enclos du parc à pied se situe au bout
de la forêt, à proximité du safari, il s'agit de l'enclos des lions (Panthera
leo), dans lequel sont présentés plusieurs mâles. L'enclos est vaste,
bossu et agrémenté de troncs d'arbre et de rochers. Le visiteur peut
ensuite embarquer dans les bus du Safari du parc.
Pour continuer dans le parc à pied, le visiteur doit revenir sur ses pas.
Après la plaine des impalas, un sentier nous conduit vers une plaine
dans laquelle cohabitent des anes sauvages de Somalie (Asinus asinus
somaliensis), qui cohabitent avec un important groupe d'addax (Addax
nasomaculatus) et un couple de dromadaires (Camelus dromedarius).





Plaine des addax
Plaine des addax - aout 2007



Oryx d'Arabie
Oryx d'Arabie - aout 2007







En face de cette plaine, se retrouve la plaine des zèbres, gnous et
antilopes Roannes. Le sentier de visite longe à nouveau cette plaine,
et de l'autre coté, se trouve la dernière plaine du zoo, lieu de vie
d'oryx d'Arabie (Oryx leucoryx), de cobes de Mrs Gray (Kobus
megaceros), de damalisques à front blancs et de grues couronnées.
Le visiteur retrouve alors l'enclos des suricates et la sortie du parc au
niveau de l'entrée du Safari.




Flèche

Le Safari du parc de Dvur Kralove

Le safari du zoo de Dvur Kralove, se visite à bord de 4 bus. Il se divise en 3 grandes zones. Chaque zone possède une partie herbeuse, des zones de sable, des zones de forêts et des plans d'eau. Dans la première partie du safari, sont présentés des cobes defassas, et des oiseaux d'eau, tels les  pélicans. La seconde partie, plus vaste est le lieu de vie d'important groupes d'élands du Cap (Taurotragus oryx), de zèbres de Hartmann, de watusis (Bos primigenius taurus), d'addax et de cobes de Lechwe (Kobus lechwe). Enfin, le troisième enclos est le lieu de vie d'impalas, de cobes defassas, d'un zèbre de Grévy, de gnous à queue blanche (Connochaetes gnou) et de nyalas. La visite du safari se termine par cette installation.



Enclos du safari
Enclos du safari - aout 2007
Groupe de watusis
Groupe de watusis - aout 2007




Gnou à queue blanche
Gnou à queue blanche - aout 2007




Mâle nyala et impala
Mâle nyala et impala - aout 2007



Flèche

En conclusion, on peut noter que le zoo de Dvur possède une grande collection d'ongulés africains regroupés en troupeaux de taille importante, ce qui favorise la reproduction de nombreuses espèces, dont les rhinocéros. Les plaines africaines, offrent de grands espaces aux animaux, mais certaines installations assez anciennes sont trop exigues pour les animaux présentés, comme celles des grands singes. Le concept de safari est intéressant et offre, à certaines périodes, la possibilité d'observer les animaux évoluer de nuit.



Copyright ©  -  2007-2018  -  J. Bordonné  -  Tous droits réservés