Accueil    |    Présentation    |    Les zoos en Europe  |   Les zoos dans le reste du monde    |    Nouveautés    |    Description des espèces   |   EAZA    |    Actualités    |   Mes visites    |     Liens

Eltoro Zoo de La Castellana



Eltoro Zoo de la Castellana

Gomez St. Brgy. Robles
La Castellana
Negros Occidental
Philippines

Tel : +63 943 239 5742
Logo du parc

Ma visite : 21 mars 2018
Mise en ligne : 15 aout 2018







Horaires d'ouverture 2018
Tarifs d'entrée 2018
Présentation du parc
Les autruches et phasianidés
Les crocodiles et petits carnivores
Les oiseaux à bec droit
Les suidés, les becs crochus et calaos
Les rapaces et les aquariums
Les cerfs, poissons et lézards
Les chouettes et les vivariums
Les colombidés et les casaors
Les volières individuelles des becs crochus
Conclusion



Rale
Rale à crète - mars 2018



Flèche

Horaires d'ouverture 2018 (Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)


Ecureuil de Finlayson
Ecureuil de Finlayson - mars 2018





Ouvert tous les jours et toute l'année
de 9h00 à 17h00



Flèche

Tarifs d'entrée 2018 (Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)









Ticket journalier

     Adulte : 100,00 Php (1,65 €)
     Enfant (inférieur à 1,20 m) : 80,00 € (1,32 €)
Calao à casque rouge
Calao à casque rouge - mars 2018



Flèche

Présentation du parc


Vipère des Philippines
Vipère des Philippines - mars 2018



L’Eltoro zoo est un parc privé situé en
plein cœur de la ville de La Castellana
sur l’île de Negros aux Philippines.

Ce parc est né de la passion d'un hom-
me, et dispose également d’un
centre de reproduction de becs crochus.



Flèche

Visite du zoo



Après avoir traversé le portail, le visiteur
découvre sur la droite, une succession
d’enclos au sol en béton, tous recouvert
d’un auvent apportant de l’ombre aux
animaux hébergés ici.

Le premier enclos est occupé par une
autruche (Struthio camelus), les deux en-
clos qui suivent accueillent des sangliers
des Visayas (Sus cebifrons) tandis que le
troisième héberge un cochon issu d’un
croisement entre un cochon Vietnamien
(Sus scofra domesticus) et un sanglier des
Visayas (Sus cebifrons).


Enclos des autruches
Enclos des autruches - mars 2018


Enclos du macaque nègre
Enclos du macaque nègre - mars 2018
Cette première allée se termine par une
volière de taille moyenne, agrémentée
de quelques structures d’escalade en
cordes et en bois et présente un ma-
caque nègre (Macaca nigra).

La visite continue alors sur la gauche,
pour emprunter une allée longeant
plusieurs volières installées au milieu
de la végétation luxuriante.

Sur la gauche de cette allée se dresse
une volière bien plantée agrémentée de
quelques perchoirs en bois et accueille
des hérons canelles (
Nycticorax
caledonicus
).



Face aux hérons, se dressent trois volières
contigues, au sol en terre, agrémentées de
quelques pneus, de bassins et de perchoirs
en bois.

Au sein de la première, qui est aussi la plus
petite, on peut observer des canards des
Philippines (Anas luzonica), des canards
pékinois (Anas domesticus) et un calao à
casque plat (Buceros mindanensis
mindanensis
).
Volière des canards
Volière des canards - mars 2018


Volière des hérons
Volière des hérons - mars 2018



La seconde volière héberge  des canards
pékinois (Anas domesticus), des dendro-
cygnes à lunules (Dendrocyga arcuata)
et des pigeons de Nicobar (Caloenas
nicobarica
). 

Enfin, la troisième structure est le lieu de
vie de paons bleus (Pavo cristatus) et de
pintades communes (Numida meleagris).

Face aux pintades, un petit bassin ac-
cueille quelques poissons rouges
(Cyprinus carpio).


Ambiance dans les allées du parc
Ambiance dans les allées du parc - marc 2018
Bassin des poissons rouges
Bassin des poissons rouges - mars 2018



Flèche


Au bout de cette allée, face à nous, se dres-
se un préau où plusieurs panneaux pédago-
giques mettent en avant l’histoire du parc.
Sur la droite de cet abri, un enclos bétonné
creusé d’un bassin est consacré à des cro-
codiles marins (Crocodylus porosus).


L’allée de visite bifurque alors sur la droite,
pour traverser un espace couvert d’une bâ-
che, offrant une lumière tamisée. Sous ce
toit s’alignent plusieurs cages surélevées.


Enclos des crocodiles
Enclos des crocodiles - mars 2018


Allée des petits carnivores
Allée des petits carnivores - mars 2018
Intégré dans le coin de droite, on découvre
une volière de taille moyenne, occupée par
des renards volants des Philippines
(Acerodon jubatus).

Les 3 volières qui suivent sont accolées et
agrémentées de plateformes en bois et de
troncs. Plusieurs chats du Bengale
(Prionailurus bengalensis) y vivent.

A la suite des félins, s’alignent trois autres
volières du même type. La première est le
lieu de vie de civettes (Viverra tangalunga),
la seconde présente des civettes palmistes
(Paradoxurus hermaphroditus) tandis qu’un
binturong (Arctictis binturong) s’ébat dans
la dernière.




Le visiteur ressort alors à l’air libre, pour se
retrouver dans un jardin végétalisé. Sur la
gauche du sentier, bordant le mur d’enceinte
du parc, se dresse une petite volière hors sol
occupée par un macaque crabier (Macaca
fascicularis philippensis
).

Un petit groupe de martins huppés
(Acridotheres cristatellus) évolue dans la
seconde volière hors sol de cette rangée.
Une troisième volière hors sol, vide lors de
ma visite, complète cette rangée.
Volières des petits chats
Volières des petits chats - mars 2018



Flèche

A la suite de ces volières on trouve une
rangée de volières mitoyennes.
L’ensemble de ces structures est traversé
par un canal en eau. Des plages en sable
s’étendent de part et d’autre de ce bras
d’eau. Quelques rochers, des perchoirs en
bois et des plantes vertes complètent les
décors.

Au cœur de la première volière, on pourra
observer des canards mandarins (Aix
galericulata
), des goulins gris (Sarcops
calvus
), des phasianelles des Philippines
(Macropygia tenuirostris) et des tourterelles
tigrines (Streptopelia chinensis tigrina).


Volières des mandarins
Volières des mandarins - mars 2018
Volière des étourneaux
Volière des martins - mars 2018


La seconde structure héberge des sar-
celles à collier (Callonetta leucophrys), des

goulins gris (Sarcops calvus)
, des carpopha-
ges à ventre rose (Ducula poliocephala) et
des colombards giouanens (Treron vernans).

Des phasianelles
des Philippines (Macropygia
tenuirostris
)
s’ébattent aux cotés de goulins gris
(Sarcops calvus)
, de tourterelles à tête grise
(Streptopelia tranquebarica), de
tourterelles
tigrines (Streptopelia chinensis tigrina)
et d'un
râle à crête (Gallicrex cinerea) .





Enfin, une quatrième structure accueille un
râle à crête (Gallicrex cinerea), un râle tiklins
(Gallirallus philippensis) et des tourterelles
de Chine (Streptopelia chinensis).


Face à cette rangée de volière, se dresse un
rectangle d’autres volières que nous allons
contourner par la suite. Ce bloc est devancé
par un perchoir auquel est enchainé une
cor-
neille à bec fin (Corvus enca pusillus).
Allée des volières
Allée des volières - mars 2018


Volière des tourterelles
Volière des tourterelles - mars 2018




Flèche

A l’extrémité de la rangée, le sentier bifurque
sur la droite de sorte à longer sur la gauche,
3 enclos en béton, disposant chacun d’un petit
bac de sable et d’un point d’eau. Ces enclos
sont occupés par des cochons domestiques
(Sus scofra), puis par des sangliers des Visayas
(Sus cebifrons) puis par un individu issu du
croisement de ces deux espèces.

Sur la droite de l’allée, face aux suidés,
on retrouve le bloc de volières au sein
duquel s’alignent plusieurs structures
accolées, disposant d’un sol bétonné et
agrémentées de nombreuses branches
et autres plateformes en bois.


Enclos typique pour suidé
Enclos typique pour suidé - mars 2018


Centre de reproduction
Centre de reproduction - mars 2018
Cet espace est notamment consacré à la
reproduction de différentes espèces.

La première de ces volières héberge des
perruches à collier (Psitaculla alexandri)
de mutation blanche. Une colonie de
conures jandayas (
Aratinga jandaya) et
une autre de conures soleils (Aratinga
solstitialis
) occupent respectivement la
seconde et troisième volière.

Des loris des dames (Lorius lory) évoluent
dans la quatrième structure tandis que la
cinquième est consacrée à des (Lorius
garrulus
).



Face à ce lots de volière se dresse une
succession de plusieurs structures ac-
colées au mur d’enceinte du zoo. Ces
volières au sol naturel sont plantées de
quelques végétaux et traversées de
perchoirs en bois.

La première voit cohabiter des carpo-
phages à ventre rose (Ducula
poliocephala
), des carpophages pauline
(Ducula aena) et des carpophages bico-
lores (Ducula bicolor).


Volières des pigeons frugivores
Volières des pigeons frugivores - mars 2018


Volière typique pour calaos
Volière typique pour calaos - mars 2018
La seconde héberge des carpophages
bicolores (Ducula bicolor), des pigeons
de Nicobar (Caloenas nicobarica) et
des gouras couronnés (Goura cristata).

Un couple de calaos de Palawana
(Anthracoceros marchei) est présenté
dans la troisième volière de cette ran-
gée.

Enfin, les trois dernières volières de cet
espace sont occupées par des calaos
tarictics (Penelopides panini panini) et
par deux groupes de calaos à casque
plat (Buceros hydrocorax mindanensis)
et (Buceros hydrocorax semigaleatus).




Flèche



L’allée débouche alors sur un escalier
montant une légère inclinaison. Sur la
droite, en contrebas des marches, se
trouve un enclos de taille moyenne,
composé d’une plage bétonnée et d’un
bassin.

Cet enclos qui peut être divisé en deux
est le lieu de vie de crocodiles marins
(Crocodilus porosus).


Enclos des crocodiles
Enclos des crocodiles - mars 2018


Volière des rapaces
Volière des rapaces - mars 2018


Face aux sauriens, s’alonge une autre
allée de volières, plus hautes que les
précédentes et légèrement plus végé-
talisées. Un spizaète huppé (Spizaetus
cirrhatus
) s’y ébat aux cotés d’un spizaète
de Pinsker (Spizaetus pinskeri).

La seconde volière accueille des pygar-
gues blagres (Haliaeetus leucogaster)
et un héron cannelle (Nycticorax
caledonicus
).


Un groupe de milans de Brahm (Milvus
indicus
) profite de la troisièle volière
tandis que la collection de rapaces est
complétée par des serpentaires bachas
(Spilornis holospilus).

Au sommet de cet escalier, sous un abri de
tôles, le visiteur découvre plusieurs aqua-
riums d’eau douce. Sur la gauche, un en-
semble de 4 cages bétonnées, agrémentées
de quelques souches et autres troncs, sont
le lieu de vie de pythons réticulés (Python
reticulata
) et de pythons birmans (Python
bivittatus
).


Allée des volières des rapaces
Allée des volières des rapaces - mars 2018
Zone des aquariums
Zone des aquariums - mars 2018




Au niveau des aquariums, on pourra admirer
des pangas géants (Pangasius sanitwongsei) ;
des tortues à nez de cochons (Carettochelys
insculpta
), des anguilles electrique
(
Electrophorus electricus) ; des poissons chats
à queue rouge (Phractocephalus
hemioliopterus
) ; des pacus (
Colossoma
macropomum
) ; des gouramis géants
(Osphronemus goramy) ; des poissons chats
marbrés (Amphilius jacksoni) ; des poissons
couteau du Mékong (Chitala blanci) ; ...




..., des lépisostés osseux (Lepisosteus
osseus
) ; des piranhas (Pygocentrus nattereri) ;
des dipneuses d’Afrique (Protopterus
annectens
) ; des poissons rouges (
Carassius
auratus
) ou encore des trionyx de Chine
(Pelodiscus sinensis).

La suite de la visite nous conduit à emprunter
un second escalier pour redescendre vers la
zone inférieure.
Terrarium pour python
Terrarium pour python - mars 2018



Flèche

Sur la gauche de cet escalier, on peut ob-
server un enclos au sol en béton et en
sable, intégré entre le couloir de visite et
l’enceinte du parc. Cet espace formé de
plusieurs terrasses, est le lieu de vie d’un
troupeau de cerfs du Prince Alfred (Rusa
alfredi
).

De retour sur une plateforme parallèle au
couloir des aquariums, le visiteur peut
observer un ensemble de bacs bétonnés,
percés d’une vitre offrant une vue sub
aquatique et surmonté d’un grillage.


Enclos des cerfs
Zone des aquariums - mars 2018


Aquariums et terrariums
Aquariums et terrariums - mars 2018
Le premier de ces bassins héberge des raies
(Potamotrygon motoro). Le second bac est
consacré à des poissons alligatores
(Atractosteus spatulata). Des tortues à nez
de cochon (Carettochelys insculpta) coha-
bitent avec des (Megalops cyprinoides) dans
le troisième aquarium.

Le quatrième bac permet à des pangas
(Pangasius sanitwongsei) de nager tandis
que le cinquième aquarium est occupé
par des tortues serpentines (Chelydra
serpentina
). Enfin, le dernier aquarium est
le lieu de vie de tortues alligatores
(Macrochelys temmincki).



Face à ces aquariums on peut admirer deux
bacs en eau, de taille réduite, qui compose
la nursery des tortues. Lors de ma visite, ils
étaient occupés par des tortues alligatores
(Macrochelys temmincki) et des tortues à
long cou (Chelodina longicollis).

A la suite de ces aquariums, se trouve un
alignement de trois cages surélevées par
rapport au sol. Ces dernières sont agré-
mentées de troncs en bois et présentent
des boas constricteurs (Boa constrictor)
albinos.


Exemple de terrarium pour reptile
Exemple de terrarium pour reptile - mars 2018


Vivariums des hydrosaures
Vivariums des hydrosaures - mars 2018
Le sentier redescend alors devant un second
enclos occupé par des cerfs du Prince Alfred
(Rusa alfredi) pour revenir dans la partie
basse du parc, à l’ombre de la végétation
luxuriante. Là, une allée parallèle à celle des
boas, longe, sur la droite, un ensemble d’en-
clos formé d’un muret en béton surmonté d’un
haut grillage, le tout étant recouvert d’un filet. 

Ces enclos, traversés par plusieurs branches
et plantés de quelques buissons, sont le lieu
de vie de divers reptiles. Dans l’ordre de
visite, on pourra y observer des iguanes verts
(Iguana iguana), des hydrosaures pustuleux
(Hydrosaurus pustulatus) puis des varans de
Salvator (Varanus salvatori).




Flèche


Au bout de cette allée, le visiteur retombe sur
l’enclos des crocodiles marins (Crocodylus
porosus
) que nous avions dominé au niveau
des volières des rapaces.

Au bout de l’allée, sur la gauche, intégrée à
la végétation, se trouve une cage surélevée,
divisée en 2 sections. Un perchoir en bois
traverse chaque coté de la cage. La partie
droite est occupée par une chouette effraie
des prairies (Tyto longimembris), tandis que
la partie gauche est le lieu de vie de busau-
tours à joues grises (Butastur indicus).


Volières des rapaces
Volières des rapaces - mars 2018


Allée des serpents
Allée des serpents - mars 2018

Plusieurs jeunes chouettes des prairies sont
présentées au sein de 3 autres batteries
situées plus loin le long de cette allée. Le
visiteur arrive alors devant une série de
plusieurs terrariums tous aménagés de ma-
nière naturelle, suivant les besoins des
espèces.

Des pythons verts (Morelia viridis) sont pré-
sentés dans un terrarium garni de plantes
artificielles. Plusieurs autres vivariums sont
présentés et agrémentés de sable et de bran-
ches.




Une liste non exhaustive des espèces visibles
le long de cette allée pourrait être : serpent
des mangroves (Boiga dendrophila), varan
émeraude (Varanus prasinus), serpent liane
(Ahaetulla prasina), python royal (Python
regius
), vipère des Philippines (Parias
flavomaculatus
) ou encore vipère de Bornéo
(Tropidolaemus subannulatus).


Vivarium typique pour serpents
Vivarium typique pour serpents - mars 2018

Vivarium typique pour serpents
Allée des serpents - mars 2018


Le visiteur débouche alors sur un croisement.
En empruntant l’allée la plus à gauche, nous
pouvons retourner vers la zone des aquariums.
Face à nous se trouve le sentier nous condui-
sant vers la sortie tandis que sur la droite, nous
pourrions observer plusieurs volières.
C’est cette dernière option que nous allons
choisir.



Flèche

Là, sur la gauche, s’alignent 4 volières au sol en
terre, traversées par de nombreux perchoirs et
plantées de palmiers. La première volière est le
lieu de vie de paons bleus (Pavo cristatus) et de
pigeons domestiques (Columbia livia).

La seconde volière héberge des carpophages
bicolores (Ducula bicolor) et un faisan doré
(Chrysolophus crispus).

Un faisan à collerette issus d’un croisement en-
tre un faisan de lady Amhrest (Chrysolophus
amherstiae
) et un faisan doré (Chrysolophus
crispus
) et des pigeons (Columba vitiensis).


Allée des volières des faisans
Allée des volières des faisans - mars 2018


Volière pour gallinacés
Volière pour gallinacés - mars 2018
Enfin, des pintades (Numida meleagris) coha-
bitent avec des faisans argentés (Lophura
chrysomelas
) et des poules nègres soies
(Gallus gallus) dans la dernière volière.

Face à ces gallinacés, se dresse l’imposant
bloc de volières des becs crochus, déjà ob-
servé auparavant. Dans cette rangée, on
pourra y admirer, à raison d’une espèce par
volière,  des microglosses (Probosciger
aterrimus
), des cacatoès à huppe jaune
(Cacatua galerita), des cacatoès à huppe
blanche (Cacatua alba) et des cacatoès des
Philippines (Cacatua haematuropygia).



A la suite des cacatoès, on peut encore ob-
server deux cages surlévées. La première
accueille des macaques nègres (Macaca
nigra
) tandis que la seconde est le lieu de
vie d’un loriot de Chine (Oriolus chinensis)
et de paddas de Java (Padda oryzivora).

Enfin, une corneille à bec fin (Corvus enca
pusillus
) est présenté sur un perchoir.
Nous revenons alors sur nos pas pour re-
venir au niveau du carrefour et emprunter
le sentier dirigé vers la sortie. Ce dernier
est entouré de deux enclos cubiques au
sol en béton, ombragés tous deux par les
grands arbres alentours.


Salle pédagogique
Salle pédagogique - mars 2018
Enclos du casoar
Enclos du casoar - mars 2018

L’enclos de droite accueille un casoar
(Casuarius unappendiculatus auranticus)
tandis qu’un casoar à casque (Casuarius
casuarius
) évolue dans le second enclos.

Le visiteur traverse alors une salle péda-
gogique où des squelettes d’animaux
sont exposés. Au sein de cette pièce abri-
tée, une étagère présente plusieurs es-
pèces de mygales ainsi que des tortues
à nez de cochons (Carettochelys insculpta)
au sein de divers vivariums.



Flèche


En quittant cette salle, le visiteur longe,
sur la droite, une volière hors sol de taille
moyenne au cœur de laquelle vit un pic à
ventre blanc (Dryocopus javensis
philippensis
).

Perpendiculaire à cet oiseau se dresse
une autre volière du même type, qui
peut être divisée en deux sections et
qui présente des écureuils de Pallas
(Sundasciurus steerii).


bVolière des écureuils
Volière des écureuils - mars 2018


Bassin des arapaimas
Bassin des arapaimas - mars 2018
La visite se poursuit alors tout en con-
tournant une vaste zone fermée au
public, au sein de laquelle s’alignent
les volières de reproduction consacrée
à l’élevage de becs crochus.

Sur la gauche de l’allée, un bassin ré-
haussé de grille est occupé par des
arapaimas (Arapaima gigas).

Face aux poissons et installé le long de
la cloture entourant le centre de repro-
duction s’alignent plusieurs cages hors
sol. La première est consacrée à un
gris du Gabon (Erithacus psittacus).



Un alignement de trois cages accueille
un cacatoès à huppe blanche (Cacatua
alba
), un microglosse (Probosciger
aterrimus
) et un couple d’eclectus
(Eclectus roratus).

Plus loin, d’autres cages sont occupées
par des cacatoès des Molluques
(Cacatua moluccensis), des aras ara-
raunas (Ara ararauna), des aras chloro-
ptères (Ara chloroptera) ou encore des
cacatoès corella (Cacatua sanguinea).


Volière pour becs crochus
Volière pour becs crochus - mars 2018


Volière du macaque
Volière du macaque - mars 2018


Sur la droite, le visiteur peut encore
observer deux volières hors sol. La
première agrémentée d’une plateforme
est le lieu de vie d’un macaque crabier
(Macaca fascicularis) tandis qu’un bin-
turong (Arctictis binturong) s’ébat au
cœur de la volière suivante.

Le visiteur franchit alors un portail pour
retrouver l’allée des suidés et de l’au-
truche avant de quitter le zoo.




Flèche





En conclusion, l’Eltoro zoo est une collection
privée de grande taille, installée au cœur
d’un quartier résidentiel de la ville de la
Castellana sur l’ile de Negros.

La collection se compose essentiellement
d’espèces originaires des Philippines, que
l’on ne retrouve que rarement dans les parcs
européens. La durée de visite recomman-
dée est de l’ordre de 2 à 3 heures.
Corneille à bec fin
Allée des serpents - mars 2018



Copyright ©  -  2007-2018  -  J. Bordonné  - Tous droits réservés