Accueil    |    Présentation    |    Les zoos en Europe  |   Les zoos dans le reste du monde    |    Nouveautés    |    Description des espèces   |   EAZA    |    Actualités    |   Mes visites    |     Liens

Dallas World Aquarium

Dallas World Aquarium
1801 N Griffitn Street
Dallas TX 75202
Etats Unis

Tel : +1 214 720 2224

www.dwazoo.com
Logo Dallas World Aquarium


Je tiens à remercier chaleureusement Josef, Carolina et Paula pour leur accueil et l'ensemble des informations qu'ils m'ont apporté lors de ma visite.

I would like to thank and be very gratefull to Josef, Carolina and Paula who welcome me and who gave me a lot of information.


Mes visites : 31 mars 2014; 02 avril 2014
Mise en ligne : 19 octobre 2014








Tarifs d'entrée 2014
Horaires d'ouverture 2014
Historique du parc
Les volières de l'entrée 1/2
Les volières de l'entrée 2/2
Jungle Jewels et Jungle Jonction et le plateau
Les petits singes et l'Orinoco hall
Les toucans et toucanets
La grotte des chauves souris
Le bassin des lamantins et les hoccos
L'Aquarium 1/4

Toucanet multibandes
Toucanet multibandes - mars 2014





L'Aquarium 2/4
L'Aquarium 3/4
La zone africaine
L'Aquarium 4/4
La grotte Maya
Les Aquariums des requins
Les reptiles et les chouettes
Les chauves souris, crocodiles et l'aquarium récifal
Mundo Maya 1/2
Mundo Maya 2/2
Conclusion




Flèche

Tarifs d'entrée 2014 (Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)




Ticket individuel

     Adulte : 22,50 $ (16,80 €)
     Enfant (2 à 12 ans) : 14,00 $ (10,45 €)
     Senior (+ 65 ans) :  18,50 $ (13,81 €)


Ticket groupe (+ de 15 personnes) :
     Adulte : 17,00 $ (12,70 €)
Paresseux tridactile
Paresseux tridactile - mars 2014



Flèche

Horaires d'ouverture 2014 (Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)

Toucan à poitrine rouge
Toucan à poitrine jaune - mars 2014





L'Aquarium est ouvert tous les jours
de 9h00 à 17h00



Flèche

Historique du parc









Le Dallas World Aquarium est un établissement privé

mondialement reconnu pour ses succès d’élevage de
toucans et autres poissons. Installé dans une ancienne
usine de textile transformée en aquarium, le Dallas
World Aquarium, qui ne comptait au départ que la
partie aquarium, a ouvert ses portes au public en
octobre 1992.



Manakin à couronne bleue
Manakin à couronne bleue - mars 2014


Manakin à cape rouge
Manakin à cape rouge - mars 2014





En 1996, un second bâtiment jouxtant l'aquarium a
été acheté puis démoli pour laisser place au hall de
l'Orénoque.

Enfin, en 2000 un autre agrandissement donne nais-
sance à la serre Mundo Maya. Deux ans de travaux
ont été nécessaires pour ce dernier espace.

Aujourd'hui, le Dallas World Aquarium présente la
faune des forêts tropicales sud américaines, africaines.




Flèche

Présentation du zoo



Le long du parking se trouve l’ancienne façade et en-

trée du DWA, aujourd’hui réservée aux groupes.
Jouxtant l’escalier d’accès à cette entrée se trouve un
aquarium extérieur peuplé de cichlidés africains.

Le visiteur contourne la première bâtisse pour se diriger
vers la nouvelle entrée de l’aquarium. La rue que nous
empruntons est traversée par une passerelle sur laquelle
ont été construites de vastes volières dans lesquelles on
peut apercevoir des coqs de roche et des harpies.


Volière passerelle au dessus de la rue
Volière passerelle au dessus de la rue - mars 2014


Volière des paradisiers
Volière des paradisiers - mars 2014

Cette passerelle fait le lieu entre la partie ouverte au

public et les coulisses du DWA. Avant de gagner les
caisses du parc entièrement intérieur, le visiteur sillonne
au milieu de petites volières extérieures, formées de
cannes de bambous et noyées dans une végétation
luxuriante.

La première volière que l’on peut observer, située sur la
droite, dispose d’un sol en terre et est plantée de nom-
breux bambous et autres palmiers. Elle est le lieu de vie
de paradisiers petit émeraude (Paradisaea minor) co-
habitant avec des pigeons nobles (Otidiphaps nobilis
nobilis
).


La seconde volière, située pour sa part dans le virage de
gauche est beaucoup plus petite, agrémentée de perchoirs
en bois et de quelques branches. Elle présente des para-
disiers rouges (Paradisaea rubra).

De retour sur la droite, le visiteur peut observer un aqua-
rium dénudé d’algues, au sol en cailloux, dans lequel sont
présentés des arowanas (Scleropages aureus).

A l’arrière des poissons, on
peut observer une partie de
la troisième volière bordant
le sentier de visite. Cette
dernière densément plantée
recrée une forêt de bam-
bous.


Aquarium des arowanas
Aquarium des arowanas - mars 2014


Volière des perroquets de Pesquet
Volière des perroquets de Pesquet - mars 2014



Des gouras couronnés (
Goura cristata) et des ptilinopes
jambus (Ptilinopus jambu) l'occupent.
Après avoir emprunté un virage sur la droite duquel vivent
dans une petite volière dénudée de végétation, des perro-
quets de Pesquet (Psittrichas fulgidus), le visiteur re-
trouve la partie supérieure de la volière des gouras.

Face aux pigeons se trouve une encore une volière, ac-
colée à celle des perroquets, consacrée à des calaos
rhinocéros (Buceros rhinoceros). Toujours sur la
gauche, se dresse une installation au sol en sable, rela-
tivement peu éclairée, au cœur de laquelle sont pré-
sentés des argus géants (Argusianus argus).



Flèche

Sur la droite de l’allée s’étend une troisième volière au
volume important et bien végétalisée. Sur la droite de
cette dernière, intégrée dans un mur de faux rochers, se
trouve une structure plus petite plantée de quelques ar-
bres morts et occupée par des étourneaux de Bali
(Leucopsar rotschildii) et des gallicolombes poignar-
dées (
Gallicolumba luzonica).

La grande volière, bien végétalisée, est pour sa part con-
sacrée à des paradisiers de Raggi (Paradisaea
raggianna augustavictoriae
) et à des ptilinopes ma-
gnifiques (Ptilinopus magnificus). Enfin, sur la gauche
de l’allée serpentée, se trouve une dernière volière, ac-
colée à la paroi vitrée des caisses.


Volière des ptilinopes
Volière des ptilinopes - mars 2014
Ambiance de l'allée d'entrée
Ambiance de l'allée d'entrée - mars 2014
Cette dernière, agrémentée de multiples jeux et branches,
est le lieu de vie de cacatoès des Moluques (Cacatua
moluccensis
).

Le visiteur s’acquitte alors de son droit d’entrée, avant
de découvrir encore quelques volières située à l’extérieur
du bâtiment.  Située face aux caisses se trouve une loge
vitrée, au sol en sable, parcourue par de nombreuses
branches et autres arbres morts.

Cette structure est le lieu de vie de dendrolagues de
Matschie (Dendrolagus matschiei). Dans le prolon-
gement de la loge des mammifères se dresse une se-
conde volière du même type, au sol légèrement sur-
élevé par rapport au visiteur.




Cette structure héberge des microglosses (
Probosciger
aterrimus
) et des gouras de Victoria (Goura victoria).
Enfin, la troisième volière est pour sa part à ciel ouvert.

Le sol de cette dernière s’élève sur 2 niveaux. La partie
haute est faite de faux rochers, tandis que la partie basse
au sol en gravillons, est creusée d’un bassin et bien vé-
gétalisée. De hauts arbres complètent la verdure.

Cette structure consacrée à l’Afrique est le lieu d’une
cohabitation entre des becs en sabot (Balaeniceps rex),
des touracos géants (Corythaeola cristata), des tou-
racos de Fischer (Tauraco fischeri) et des sarcelles du
Cap (Anas capensis).


Volière des microglosses
Volière des microglosses - mars 2014



Enclos des petits manchots bleus
Enclos des petits manchots bleus - mars 2014
Le visiteur entre alors à proprement parler dans l’a-
quarium. Sur la droite du hall d’entrée se trouve une
large baie vitrée, s’ouvrant sur un enclos de petite taille,
relativement long
mais de faible largeur.
Cet enclos surélevé par rapport au sol se compose d’un
bassin peu profond, au lit recouvert de gravier. Des
plages en faux rochers ont été construites aux extrémités
du plan d’eau. Cette installation est le lieu de vie d’un petit
groupe de petits manchots bleus (Eudyptula minor).

Le visiteur emprunte alors un escalier pour gagner l’étage
supérieur où se situe le restaurant de l’aquarium, dont la
salle à manger est bordée de vitre s’ouvrant sur la troi-
sième partie de l’Aquarium. Le visiteur traverse alors une
porte vitrée pour entrer dans le premier hall du Dallas
World Aquarium, « Orinoco Rainforest ».


Aquarium des cichlidés face au parking
Aquarium des cichlidés face au parking - mars 2014
Volière des becs en sabot
Volière des becs en sabot - mars 2014



Flèche

Sur la droite de l’entrée, installée derrière une baie vitrée in-
tégrée à la falaise de faux rochers se trouve une loge den-
sément végétalisée et relativement profonde, intitulée
« Jungle Jewels ».

De multiples plantes tropicales recréent un véritable mor-
ceau de forêt tropicale, complété par de multiples lianes et
autres branches. Cet enclos est occupé par plusieurs ma-
nakins et tangaras. On pourra ainsi y observer des tersines
hirondelles (Tersina viridis), des pigeons ramirés
(Patagioenas speciosa), des tinamous souis
(Crypturellus soui), des manakins à couronne bleue
(Lepidothrix coronata), des manakins à tête d'or (Pipra
erythrocephala
), des manakins à cape rouge (Pipra
mantalis), des manakins à collier d'or (Manacus vitellinus)

et des Cabézon de Frantzius (Semnornis frantzii).



Volière des manakins "Jungle Juwels"
Volière des manakins "Jungle Juwels" - mars 2014
Jungle junction
Jungle junction - mars 2014

Sur la gauche de l’entrée en revanche se trouve une

grande loge délimitée par un filet métallique et des vitres.
Cette loge en terre, creusée d’un bassin et agrémentée
de fougères offrant une végétation clairsemée est con-
sacrée aux corridors entre les forêts denses. On pourra
y observer des fourmiliers géant (Myrmecophaga
tridactyla
), des bihoreaux violacés (Nyctanassa
violacea
), des râles ypecahas (Aramides ypecaha),
des toucanets à croupion rouge (Aulacorhynchus
haematopygus
), des toucans tocos (Ramphastos toco),
des toucans de Swaison (Ramphastos swainsonii), des
hoccos pierre (Pauxi pauxi) et des savacous huppés
(Cochlearius cochlearius).


Face aux fourmiliers se trouve un balcon surplombant un
grand bassin situé en contrebas, bassin au milieu duquel
ressort une île bien plantée. Nous allons continuer notre
visite sur la passerelle pour contourner la canopée domi-
nant le plan d’eau. Au centre du bassin se dresse une île 
plantée de grands arbres et accueillant un des pilonnes
de la structure métallique.

Cet îlot de verdure accueille des tamarins à mains rousse
(Saguinus midas) et des sakis à face blanche (Pithecia
pithecia
).
Sur la gauche, en contrebas du sentier, face à l’île des pri-
mates  se trouve un enclos de taille moyenne, installé au
cœur d’une caverne de faux rochers. Cet enclos est constitué
de ber
ges en herbe et d’un profond bassin vers lequel nous
re
viendrons par la suite. Des loutres géantes (Pteronura
brasiliensis
) et des tamarins bicolores (Saguinus bicolor)
y cohabitent.



Ile des tamarins et des sakis
Ile des tamarins et des sakis - mars 2014
Enclos des loutres géantes
Enclos des loutres géantes - mars 2014


Le visiteur poursuit sa découverte de la canopée, pour ar-
river au niveau d’une terrasse dominant la serre où il pourra
se restaurer. A l’entrée de la place se trouve
une petite volière
plantée de p
almiers et de bambous, dont une façade est
composée de plexiglas. Cette volière est le
lieu de vie de
toucanets émeraudes à gorge bleue
(Aulacorhynchus
prasinus caeruleogularis
) et de toucanets à bec tacheté
(
Selenidera maculirostris).

Des soigneurs proposent aux jeunes visiteurs de nourrir ces
oiseaux à travers des portes percées dans le plexiglas. Face
aux toucanets, installé à proximité de la passerelle se dresse
un vivarium relativement peu profond, mais bien planté et
agrémenté de multiples structures en bois et en cordes.
Toucanet émeraude à gorge bleue
Toucanet émeraude à gorge bleue - mars 2014
Toucanet à bec tacheté
Toucanet à bec tacheté - mars 2014



Flèche

Une famille de ouistitis pygmés (Callithrix pygmaea) y a
été installée. Le visiteur traverse alors la place au centre
de laquelle perce la partie haute d’une volière. Cette der-
nière agréméntée de lianes, branches, est également bien
végétalisée. Elle présente une cohabitation entre des tou-
cans à gorge citron (
Ramphastos vitellinus citreolaemus),
des toucans de Baillon (
Baillonius bailloni), des toucanets
émeraude à gorge noire (
Aulacorhynchus prasinus
dimidiatus
) et des tamarins empereurs (Saguinus
imperator
).

Mitoyen à cette volière et perpendiculaire au bar, se trouve
un espace planté de ficus où vit un couple de paresseux
tridactyles (
Bradypus variegatus). La coloration jaunâtre
du dos du mâle est caractéristique de cette espèce. Au
dessus du café, situé dans l’angle de la serre et à distance
des visiteurs se trouve une vaste volière remontant jusqu’au
sommet de la serre.




Loge des ouistitis
Loge des ouistitis - mars 2014
Volière des singes hurleurs
Volière des singes hurleurs - mars 2014







Cette volière est agrémentée de faux troncs, et de nom-
breuses branches. Elle présente un groupe de singes hur-
leurs roux (
Alouatta seniculus). Le visiteur emprunte
alors une seconde passerelle en bois surplombant un
grand bassin entouré de hauts arbres. Nous reviendrons
également vers ce bassin plus tard. Il est à noter que
cette passerelle en pente douce, marque la descente vers
la zone terrestre.
Plateau des paresseux
Plateau des paresseux - mars 2014


Volière du toucans et des tamarins
Volière du toucans et des tamarins - mars 2014
Paresseu tridactyle
Paresseu tridactyle - mars 2014
Toucan de Baillon
Toucan de Baillon - mars 2014


Toucanet émeraude à gorge noire
Toucanet émeraude à gorge noire - mars 2014
Toucan à gorge citron
Toucan à gorge citron - mars 2014



Au niveau de ce sentier, le visiteur dispose d’un point de
vue général sur l’Orinoco Rainfore
st et les espèces pré-
sentées en liberté. Un œil attentif et beaucoup de patience
permettront aux visiteurs d’apercevoir des araçaris à
croupion rouge (Pteroglossus erythropygius), des ibis
rouges (Eudocimus ruber), des spatules roses (Platalea
ajaja
), des geais huppés (Cyanocorax cristatellus), des
orioles troupiales (Icterus icterus icterus), des tangaras à
dos citron (Ramphocelus icteronotus), des cassiques
cul jaune (Cacicus cela), des cassiques huppés
(Psarocolius decumanus) ou encore des pics de Porto
Rico (
Melanerpes portoricensis).


Vue d'ensemble sur le hall Oronico
Vue d'ensemble sur le hall Oronico - mars 2014


Volière des sakis à barbe
Volière des sakis à barbe - mars 2014





Le visiteur entame alors sa descente vers la partie terrestre.
Sur la droite de l’allée se dresse une grande volière s’éle-
vant, comme précédemment, jusqu’au sommet de la serre.
Là encore, cette volière au sol en terre, plantée de petits
palmiers, dispose de faux arbres, de troncs et de branches
pour aménagements.

Le visiteur pourra y admirer un groupe de sakis à barbe
(
Chiropotes sagulatus), des toucans à poitrine rouge
(
Ramphastos dicolorus) et des araçaris à collier
(
Pteroglossus torquatus).
Vue d'ensemble sur le hall Oronico
Vue d'ensemble sur le hall Oronico - mars 2014
Vue d'ensemble sur le hall Oronico
Vue d'ensemble sur le hall Oronico - mars 2014



Flèche

Un second pont suspendu en bois nous conduit vers un
couloir bordant une grande baie vitrée curviligne, s’ou-
vrant sur le bassin des loutres géantes que nous con-
tournons pour traverser une grotte à l’intérieur de laquelle
a été creusé un terrarium aménagé de mousses et de
plantes tropicales. Des grenouilles singes (Phyllomedusa
sauvagii
) y vivent. L’allée de visite borde alors le plan
d’eau et l’île des tamarins.

En relevant la tête, le visiteur peut observer, derrière un
rideau de plantes tombantes, une grande volière
dont la distance rend l’observation difficile. Cette grande
volière est consacrée à un important groupe de coq de
roches des Andes (Rupicola peruviana) et de coracines
chauves (Perissocephalus tricolor).


Loge des grenouilles
Loge des grenouilles - mars 2014
Volière des toucans montagnards
Volière des toucans montagnards - mars 2014



Sous la volière des coqs de roche installé au milieu
des faux rochers se dresse un second vivarium bien
planté, disposant également d’un bassin. Ce ter-
rarium est consacré à des lézards caïmans
(
Dracaena guianensis).

Le visiteur poursuit sa descente sur un sentier parallèle
au précédent et longe une petite volière occupée par
des tamarins lions dorés (
Leontopithecus rosalia),
des toucans montagnards (Andigena laminirostris),
des araçaris de Frantzius (Pteroglossus frantzii) et
de rares agamis à ailes blanches (Psophia leucoptera).
Volière des coqs de roche
Volière des coqs de roche - mars 2014
Terrarium des lézards caimans
Terrarium des lézards caimans - mars 2014


Agami à ailes blanches
Agami à ailes blanches - mars 2014
Toucan montagnard
Toucan montagnard - mars 2014


Cette volière est entourée de faux rochers au milieu
desquels ont été installés d’autres vivariums, tous de
type humide et agrémentés de mousses. Le premier
présente des dendrobates à bandes jaunes
(
Dendrobates leucomelas) tandis que le second
présente des dendrobates vertes (
Dendrobates
auratus
).

Face aux amphibiens se trouve une autre structure vitrée,
plus grande, agrémentée de perchoirs en bois et au sol
recouvert de plantation. Des amazones à tête jaune
(
Amazona oratrix) y sont présentées. Le visiteur se
retrouve alors au niveau du sol de la serre, à la limite
terre-eau. Sur la droite, on retrouve la partie basse de
la volière des tamarins empereurs visible à travers une
baie vitrée qui permet également d’observer
l’aquarium installé au bas de la volière.



Loge des amazones
Loge des amazones - mars 2014
Aquarium des discus
Aquarium des discus - mars 2014


Ce bac est le lieu de vie de discus (Symphysodon
discus
) et de cardinalis (
Paracheirodon axelrodi). 

Sur la gauche des petits singes et des toucans, se
trouve une autre grotte. On pourra y admirer un
premier vivarium encore éclairé, disposant d’un
bassin avec vision sous marine et d’une plage
végétalisée. Cette installation est le lieu de vie
d’anacondas verts (
Eunectes murinus).



Flèche

Sur la droite de la grotte se trouve un petit enclos minéral
composé d’un bassin bordé d’une plage en béton. Ce
terrarium est le lieu de vie de caïmans nains (Paleosuchus
palpebrosus
). Face aux crocodiliens, se trouve un en-
semble de 4 vivariums garnis de mousse et de racines.
Ils sont occupés respectivement par des mygales de Blond
(Theraphosa blondi), des mygales à poils blancs
(Brachypelma albopilosum), des grenouilles cornues
(Ceratophrys ornata) puis des grenouilles lait
(Trachycephalus resinifictrix).

Au fond de la grotte se trouve un enclos nocturne, fait de
faux rochers, dans lequel évolue une colonie de chauves
souris vampires (
Desmondus rotundus).


Enclos des chauves souris vampires
Enclos des chauves souris vampires - mars 2014


Enclos des crocodiles
Enclos des crocodiles - mars 2014
Le visiteur ressort alors de la caverne et découvre sur sa
droite, le bassin surplombé par les ponts suspendus. Ce
dernier bordé d’une plage en galets, est le lieu de pré-
sentation de crocodiles de l’Orénoque (Crocodylus
intermedius
), de pacus (
Colossoma macropomum)
et de piranhas (Pygocentrus cariba).

Le visiteur poursuit alors sa descente dans les pro-
fondeurs, en sillonant au milieu des faux rochers.
Sur la gauche, encastrés dans le béton, se trouvent
2 aquariums garnis de Vallisnéris. Ces bacs sont
occupés par des anguilles électriques (
Electrophorus
electricus
) pour le premier et par des caecilies
(
Typhlonectes natans) pour le second.





Enfin avant d’entrer sous terre, le visiteur peut encore
voir, sur sa droite, accolé à l’enclos des crocodiles,
un petit bassin doublé d’une plage en sable dans lequel
cohabitent des raies d’eau douce (
Potamotrygon
motoro
), des arowanas argentés (Osteoglossum
bicirrhosum
) et des tortues à points jaunes
(
Podocnemis unifilis).
Aquarium des anguilles
Aquarium des anguilles - mars 2014



Flèche

Le visiteur entre alors dans une partie « sous-terraine »
peu éclairée, située sous la volière « Jungle Junction ».

Sur la droite de l’entrée, se trouve une loge vitrée, bien
plantée et agrémentée de quelques branches, dans la-
quelle vivent des perroquets maillés (
Deroptyus
accipitrinus
).

Le visiteur emprunte alors un escalier dominé par une
autre volière vitrée, traversée par des lianes et à la
végétation courte. Cette structure est le lieu d’une
cohabitation entre des cabezons oranvers (Capito
aurovirens
) et des colombes rouviolettes (Geotrygon
montana
).


Volière des cabezons
Volière des cabezons - mars 2014


Cabezon oranver
Cabezon oranver - mars 2014


Au bas de l’escalier se trouve une grande salle bor-
dant le bassin entourant l’île des sakis et des tamarins,
ouverture offrant la seule source de lumière.

Ce bassin est le lieu de vie de nombreux anatidés et
on pourra y observer des cygnes à col noir (Cygnus
melanocoryphus
), des oies de l’Orénoque
(Neochen jubata), des dendrocygnes veufs
(Dendrocygna viduata), des canards à bec jaune
(Anas flavirostris), des pilets des Bahamas (
Anas
bahamensis), des sarcelles à collier (Anas
leucophrys
), des nettes demi deuil (
Netta peposaca)
ou encore des nettes brunes (
Netta
erythrophthalma
).


Sur la droite de la vitre s’ouvrant sur le bassin des
anatidés se trouve un petit aquarium au sol en sable,
dans lequel sont présentées des raies étant identifiées
comme étant des (
Potamotrygon henlei), bien qu’il
semble s’agir d’individus issus de croisement.

Dominant l’aquarium, se trouve une volière de faible
profondeur traversée par de nombreuses branches
et par des troncs. Cette volière héberge des hoccos
de Albert (
Crax alberti) et des araçaris multibandes
(
Pteroglossus pluricinctus).

A l’arrière de la salle, se trouve une autre volière très
sombre, peu profonde, faite de faux rochers et de
sable.


Volière des hoccos d'Albert
Volière des hoccos d'Albert - mars 2014

Volière des hoccos et paresseux
Volière des hoccos et paresseux - mars 2014
Quelques branches y ont été installées servant de per-
choirs. Cette structure accueille des hoccos globuleux
(
Crax globulosa) et des paresseux de Hoffmann
(
Choloepus hoffmanni).
Au cœur de cette salle se trouvent encore deux volières
vitrées. Celle située la plus à gauche est composée
d’un sol en terre, plantée de plantes rases et traversée
par des lianes. Des chevêches des terriers (
Athene
cunicularia
) y évoluent aux côtés d’araçaris de
Humboldt (
Pteroglossus inscriptus).

Des disputes peuvent être observées entre ces deux
espèces. Enfin, la dernière volière, comparable à la
précédente présente des tamarins lions à tête dorée
(Leontopithecus chrysomelas) et des grands
tinamous
(Tinamus major).


Le visiteur emprunte alors un autre escalier pour pour-
suivre sa descente vers les profondeurs. Un palier
permet d’observer un petit vivarium rempli de mousse
humide, et disposant d’un petit point d’eau surmonté
d’une nappe brumeuse.
Cette structure est occupée par des grenouilles de
Budgett (
Lepidobatrachus laevis).

Le visiteur arrive alors au niveau le plus bas de la
serre consacrée à l’Orénoque, fleuve Vénézuelien.
Cette salle est bordée par une vaste baie vitrée
offre une vision sous marine sur le bassin cerclant
l’île des sakis. Ce bassin est le lieu de vie de la-
mantins (
Trichechus manatus), d’arapaimas
(Arapaima gigas), de pacus (
Colossoma
macropomum
), de raies du Xingu (Potamotrygon
leopoldi
), de poissons chats à queue rouge
(Phractocephalus hemioliopterus), de léporines
à bandes (Leporinus fasciatus) et de tortues arraus
(Podocnemis expansa).





Enclos des grenouilles
Enclos des grenouilles - mars 2014


Aquarium des poissons archers
Aquarium des poissons archers - mars 2014
Face à la baie vitrée des lamantins, se trouve une
série de 3 terrariums garnis de mousse et de quel-
ques racines, consacrés à 3 espèces de dendro-
bates à savoir des dendrobates vertes et noires
(Dendrobates auratus), des dendrobates bleues
(Dendrobates azureus) et des dendrobates à
tapiré (Dendrobates tinctorius).

C’est par cette salle que se termine la visite du premier
secteur du Dallas World Aquarium, consacré au plus
grand fleuve Vénézuélien. Sur la gauche du bassin des
lamantins, le visiteur peut rejoindre l’entrée des groupes,
mais également une salle cinématographique au bord de
laquelle se trouve un aquarium présentant de rares pois-
sons archers de Blyth (Toxotes blythii), des poissons
arc en ciel de Boesmann (
Melanotaenia boesemani)
et des poissons arc en ciel bleu (Melanotaenia
lacustris
).


Bassin des lamantins
Bassin des lamantins - mars 2014
Loge des tamarins lions
Loge des tamarins lions - mars 2014



Flèche

La visite se poursuit quant à elle sur la droite du bassin
des siréniens pour découvrir la partie la plus ancienne
du parc à savoir l’aquarium à proprement parler.

L’aquarium du DWA représente les débuts de cette in-
stitution privée qui a su se développer et se moderniser
au fur et à mesure de ses réalisations. Installé sous le hall
consacré à l’Orénoque, l’aquarium se compose de
plusieurs bassins, chacun consacré à une mer du globe.

Chaque mer dispose en fait de 2 bacs mitoyens, un
aquarium principal de grande taille et un plus petit
secondaire.


Ambiance dans l'aquarium
Ambiance dans l'aquarium - mars 2014



Bac australien
Bac australien - mars 2014
La visite de l’aquarium débute sur notre gauche, vers les
profondeurs sombres. Le grand bac dénué de toute sour-
ce lumineuse, est agrémenté de simples rochers et héberge
des poissons phares (
Photoblepharon palpebratus) et
des poissons lampe de poche (
Anomalops katoptron).

Le petit bac tout aussi nu, présente un groupe de méduses
bleues (Aurelia aurita). Installé perpendiculairement aux
précédents, le visiteur se dirige vers les mers du Sud de
l’Australie.

Un premier petit bac au sol garni de galets desquels
ressort une seule et unique plante, est le lieu d’une
cohabitation entre des hippocampes feuilles
(Phycodurus eques) et des dragons de mer
(Phyllopteryx taeniolatus).


Le grand bassin consacré à ces eaux est éclairé par
une lumière tamisée. Là encore, les décors résident
en des galets au sol, quelques rochers et des plantes
marines.
On pourra y observer de rares poissons pêcheurs à
frange (Rhycherus filamentosus), des requins de
Port Jackson (Heterodontus portusjaksoni) et des
hippocampes ventrus de Nouvelle Zélande
(Hippocampus abdominalis).

Le cinquième aquarium de cette partie, situé en face d’un
petit point de restauration, est consacré à une petite île
volcanique en forme de croissant, située à l’Est de
l’Australie, l’ïle de Lord Howe. Ce bac récifal au sable
blanc est agrémenté d’une barrière de rochers sur laquelle
ont élu domicile quelques coraux.


Bac de l'ile de Lord Howe
Bac de l'île de Lord Howe - mars 2014
Poisson clown à bandes larges
Poisson clown à bandes larges - mars 2014


Les poissons nageant dans ce bac sont : labre à front

rouge (Coris picta), poissons clown à bandes larges
(Amphiprion latezonatus), poissons anges à lunettes
(Chaetodontoplus conspicillatus), poissons clown
de Mc Cullochi (Amphiprion mccullochi), demoi-
selles peintes (Pseudanthias pictilis), demoiselles
vertes (Chromis viridis) et labres communs
(Labroides dimidiatus).



Flèche

Le dernier aquarium installé dans le prolongement de ce
premier mur recrée les océans bordant les îles Salomon.
Ce bac au fond tapissé de faux rochers présente des
poissons anges lyres (Genicanthus watanabei), des
poissons fléchettes décorés (Nemateleotris decora),
des nasiques à éperons orange (Naso elegans), des
chirurgiens à queue jaune (Zebrasoma xanthurum),
des poissons aiguilles à bande (Doryrhamphus
dactyliophorus
), des sigans magnifiques (Siganus
magnificus
), des poissons mandarins (Synchiropus
splendidus
), poissons clown à capuchon blanc
(Amphiprion leucokranos), des labres à six lignes
(Pseudocheilinus hexataenia) et des demoiselles de
Starck (Chrysiptera starcki).


Bac des iles Salomon
Bac des îles Salomon - mars 2014



Anthias rouge
Anthias rouge - mars 2014
Le petit aquarium doublant le précédent, est également
consacré aux îles Salomon et est occupé par des pois-
sons de feu (Nemateleotris magnifica), des crevettes
arlequins (Hymenocera picta), des poissons clown de
Thielle (Amphiprion thiellei) et des pommes de mer
(Pseudocolochirus violaceus).

Sur le retour du mur situé en face des eaux australiennes,

et parallèle à la terrasse du restaurant, se trouve un vaste
bassin consacré aux îles Fidji. Des barbiers rouges à
queue de lyre (Pseudanthias squamipinnis) y sont à
l’honneur aux côtés de sigans à lignes bleues (Siganus
doliatus
), de poissons clowns à collier (Amphiprion
perideraion
), de poissons clowns tomates (Amphiprion
frenatus
) et de têtes de renard (Lo uspi).


Le visiteur se dirige alors vers le mur perpendiculaire à
l’aquarium des îles Fidji, pour découvrir les eaux de
Nouvelle Guinée. Ce bac au sol recouvert de sable et
composé d’amas rocheux, est le lieu de présentation de
poissons diables bleus (Assessor macneilli), de pois-
sons diables jaunes (Assessor flavissimus), de chirur-
giens palettes (Paracanthurus hepatus), de poissons
anges empereur (Pomacanthus imperator), de pois-
sons mandarins (Synchiropus splendidus), de chelmons
à bec médiocre (Chelmon rostratus) et de poissons
couteaux striés (Aeoliscus strigatus).

Mitoyen au grand aquarium se trouve le petit bac composé
de quelques galets et de plantes aquatiques, bac qui héberge
des syngnathes rubans (Haliichthys taeniophorus) et des
chelmons à long bec (
Forcipiger longirostris).


Bac de Nouvelle Guinée
Bac de Nouvelle Guinée - mars 2014

Demoiselle de Starck
Demoiselle de Starck - mars 2014
A côté des eaux tropicales, le visiteur peut admirer l’aquarium
portant le n°7 consacré à la Colombie britannique. Cet aqua-
rium composé de plusieurs rochers massifs, est relativement
sombre.

Il présente des poulpes géants du Pacifique (Enteroctopus
dofleini
), des sébastes tigres (Sebastes nigrocinctus) et de
nombreux invertébrés tels des étoiles de mer ocrées
(Pisaster ochraceus), des étoiles de mer chauves souris
(Patiria miniata), des anémones peintes (Urticina
crassicornis
), des anémones géantes vertes (Anthopleura
xanthogrammica
), comcombres de mer de Californie
(
Parastichopus californicus), des dahlias de mer
(Urticina felina), des oursins pourpres
(Strongylocentrotus purpuratus) ou des oursins verts
(Strongylocentrotus droebachiensis).




Flèche

Comme pour les régions précédentes, le grand bac
pacifique est doublé s’une structure plus petite ab-
ritant des gobies aux yeux bleus (Rhinogobiops
nicholsii
), des poissons tubes (Aulorhynchus
flavidus
), des sébastes à bandes jaunes (Sebastes
nebulosus
), des sculpins grogneurs (Rhamphocottus
richardsonii
), des sculpins à longues nageoires
(Nautichthys oculofasciatus) ou encore des anguilles
à face de singe (Cebidichthys violaceus).

Le visiteur bifurque alors légèrement sur sa gauche dans un
recoin présentant un grand aquarium Sri Lankais.
Ce dernier au fond tapissé de parois rocheuses, est agré-
menté de multiples invertébrés orange offrant une lumière
originale.


Bac du Sri Lanka
Bac du Sri Lanka - mars 2014

Labre nain à 6 bandes
Labre nain à 6 bandes - mars 2014
Des barbiers à queue jaune (Pseudanthias evansi) y coha-
bitent avec des poissons papillons indiens (Chaetodon
mitratus
), des poissons clown d'Allard (Amphiprion
allardi
), des poissons anges lyres zébrés (Genicanthus
caudovittatus
), des zancles cornus (Zanclus cornutus),
des chirurgiens à gorge blanche (Acanthurus leucosternon),
des anthias de Carberry (Nemanthias carberryi), des pois-
son scorpions feuillus (Rhinopias frondosa) et des poissons
scoprions d'Eschmeyer (Rhinopias eschmeyeri).

Face au bac Sri lankais, une porte nous conduit dans la
boutique du zoo, proposant outre des souvenirs, une
importante collection de livres. Après avoir traversé la
boutique, le visiteur se retrouve à l’extérieur, dans un
petit espace recouvert d’un grillage.


Poisson clown de Thielle
Poisson clown de Thielle - mars 2014
Poisson clown orangé
Poisson clown orangé - mars 2014



Flèche

Ce secteur entouré de hauts murs en faux rochers est
consacré à l’Afrique et à Madagascar. Au centre de la
place se dresse un bassin disposant de quelques rares
îles bétonnées. Une colonie de manchots du Cap
(Spheniscus demersus) y a été installée.

A l’extrémité de leur bassin, on peut observer une cas-
cade qui prend naissance dans le bassin de la volière
des becs en sabot que l’on peut à nouveau observer en
hauteur.

Au fond de la cour, installé dans une caverne, se trouve
l’espace malgache. Ce dernier se compose d’une multi-
tude de petits terrariums vitrés ou grillagés.


Enclos des manchots
Enclos des manchots - mars 2014


Terrarium des tortues radiées
Terrarium des tortues radiées - mars 2014

Le premier, situé sur la gauche de l’allée, dispose d’un

sol en terre, planté de quelques plantes grasses et agré-
menté de rochers et de racines. Ce vivarium est occupé
par un petit groupe de tortues radiées (Geochelone
radiata
).

Au fond de la grotte se trouve un grand renfoncement
percé dans les faux rochers, délimité par un grillage en
façade et parcouru de branches.
Cette volière qui dispose également d’un peu de verdure
est le lieu de vie de caméléons panthères (Furcifer
pardalis
) et de geckos diurnes de Madagascar
(Phelsuma madagascariensis).



Un autre terrarium agrémenté de mousse, de plusieurs

plantes grasses et de racines est occupé par des geckos
mousse à queue foliacéee (Uroplatus sikorae).

Perpendiculaire à la volière des caméléons, se trouve un
petit terrarium garni de mousses et autres végétaux, dans
lequel vivent des geckos à poussière d'or (Phelsuma
laticauda
).

Enfin, le long de l’allée nous amenant vers la sortie de la
caverne se trouvent encore 3 terrariums au sol en terre et
agrémentés de structures en bois.
Ambiance dans la cour malgache
Ambiance dans la cour malgache - mars 2014


Volière des calaos
Volière des calaos - mars 2014
On pourra y observer respectivement des mantellas
dorées (Mantella aurantiaca), des tortues à grosse
tête (Erymnochelys madagascariensis) puis des
grenouilles tomates de Madagascar (Dyscophus
guineti
).

Le visiteur revient alors autour du bassin des manchots,
pour se diriger vers le hall. Avant de pénétrer dans la suite
de l’aquarium, le visiteur passe devant une petite volière
d’angle, relativement sombre, agrémentée de faux rochers
et de bananiers.
Cette dernière est le lieu d’une cohabitation entre des
calaos à bec jaune (Tockus flavirostris) et des damans
des rochers (Procavia capensis). Le visiteur revient
alors dans l’aquarium pour découvrir un premier bac
r
elativement grand, marquant la séparation entre la salle
découverte précédemment et le couloir ou nous nous
trouvons.



Flèche



Ce bac végétalisé est occupé par des crabes araignées
du Japon (
Macrocheira kaempferi), des poissons à
longues épines à tête jaune (Trachinops noarlunga)
et des bécasses de mer (
Macroramphosus scolopax).

Le visiteur emprunte alors un tunnel de verre installé au
cœur d’un aquarium de 82 500 litres représentant les
côtes continentales.


Tunnel des eaux continentales
Tunnel des eaux continentales - mars 2014


Tunnel des eaux continentales
Tunnel des eaux continentales - mars 2014

Ce bac est peuplé de balistes bleus (
Odonus niger), de
labres rasoirs (Novaculichthys taeniourus), de poissons
arlequins (Choerodon fasciatus), de nasons à éperons
bleus (Naso unicornis), de acanthures à pierre
(Zebrasoma gemmatum), de nasiques à éperons oranges
(Naso lituratus), de poissons anges lyres zébrés
(Genicanthus melanospilos), de lutjans voiliers
(Symphorichthys spilurus), de chirurgiens d'Achilles
(Acanthurus achilles), de ballistes clown (Balistoides
conspicillum
), de poissons anges à nageoires dorées
(
Pomacanthus chrysurus) et de ballistes écharpes
(Rhinecanthus rectangulus).


A la sortie du tunnel, le visiteur peut soit poursuivre tout
droit vers la troisième section du Dallas World Aquarium,
soit bifurquer sur la droite pour revenir au niveau de la
salle principale de l’aquarium et y découvrir les 3 derniers
bacs.

L’aquarium faisant face au tunnel est consacré aux mers
japonaises et héberge des poissons anges à demi masque
(Genicanthus semifasciatus), des poissons papillons
soyeux noirs (Chaetodon daedalma), des anthias re-
tournés (Odontanthias borbonius), des poissons chirur-
giens clowns (Acanthurus japonicus), des poissons anges
à bandes bleues (Chaetodontophus septentrionalis), des
poissons clowns à joues épineuses (Premnas biaculeatus),
des labres à bandes jaunes (Bodianus izuensis), des an-
guilles jardinières mouchetées (Taenioconger hassi) et des
anguilles des jardins (Gorgasia preclara).



Bac indonésien
Bac indonésien - mars 2014
Aquarium des seiches
Aquarium des seiches - mars 2014



Sur le dernier mur, situé sur la gauche de l’entrée de

l’aquarium (côté bassin des lamantins), se trouvent les
deux derniers aquariums.
Ceux-ci, un grand et un petit sont consacrés aux pro-
fondeurs indonésiennes. Le petit bac dispose en son
centre d’un gros rocher sur lequel grandissent des
coraux soleils (Tubastrea sp.).

Ce bac héberge des seiches encriers (Metasepia tullbergi),
des poissons anguilles à bandes (Doryrhamphus
dactyliophorus
) et des syngnathes de Janss
(Doryrhamphus janssi).


Le grand aquarium indonésien est agrémenté d’arches en
pierre et de rochers et présente des poissons clowns à
bande dorsale (Amphiprion sanderacinus), des poissons
anges lyres splendides (Genicanthus bellus), des apogons
de Kaudern (Pterapogon kauderni), des labres nains à
six bandes (Pseudocheilinus hexataenia), des demoiselles
à diadème (Pseudochromis diadema), des anthias à face
rayée (Serranocirrhitus latus), de poissons clown ocellés
(Amphiprion ocellaris), des poissons diables bleus
(Assessor macneilli), des chirurgiens chocolats
(Acanthurus pyroferus) et des poissons fléchettes zébrés
(Ptereleotris zebra).
Non identifié
Non identifié - mars 2014



Flèche


C'est ainsi que se termine la partie « aquarium » du Dallas

World Aquarium. La suite de la visite nous conduit vers le
tunnel des côtes continentales, pour entre dans la troisième
section de l’établissement « Mundo Maya », le monde des
Mayas.

Comme pour le hall Orénoque, cet espace se divise en 2
étages, l’un souterrain, par lequel nous allons débuter la
visite, et l’autre aérien. Une fois entré dans le monde des
Mayas, le visiteur est plongé dans une ambiance à la
lumière tamisée, représentant une grotte.


Entrée dans Mundo Maya
Entrée dans Mundo Maya - mars 2014


Terrarium des iguanes
Terrarium des iguanes - mars 2014

Sur la droite se trouve un premier terrarium, humide,

composé d’un petit bassin et agrémenté de nombreuses
plantes. Ce dernier est le lieu de vie d'atélopes du
Panama (Atelopus zeteki).

Sur la gauche de l’entrée se trouve un aquarium cir-
culaire, entouré par le sentier de visite. Cet aquarium
« River Delta » surmonté d’une berge végétalisée, est
 le lieu de vie de cichlidés jaguars (Parachromis
managuense
), de cichlidés de Jack Dempsey (Rocio
octofasciata
) et de tortues à tempes rouges
(Trachemys scripta elegans).


Sur le mur perpendiculaire au terrarium des grenouilles,
le visiteur découvre 4 vivariums construits côte à côte.
Le premier, au sol en sable et agrémenté de racines,
est le lieu de présentation de scoprions écorces
(
Centruroides sculpturatus).

Le second, un peu plus végétalisé, accueille des iguanes
casqués (
Corytophanes cristatus).
Les deux derniers vivariums disposent d’un petit point
d’eau et sont bien végétalisés. On pourra y observer des
rainettes du Mexique (Pachymedusa dacnicolor) dans

le premier puis des rainettes dorées des palmiers
(
Dendropsophus ebraccatus) dans le second.


Terrarium pour tortues
Terrarium pour tortues - mars 2014


Enclos des tinamous
Enclos des tinamous - mars 2014
Le visiteur contourne le bac des cichlidés, et découvre,
situé au centre de la pièce, un vaste enclos intérieur
délimité par une baie vitrée arrondie. Cet enclos au sol
en terre, quelque peu planté et agrémenté de troncs est
le lieu de vie de tinamous élégants (Eudromia elegans)
et de chevêches des terriers (Athene cunicularia).

Face à cet enclos que l’on contourne se trouve un petit
vivarium, relativement long, au sol en terreau humide
recouvert de quelques branches et de plantes.
Des tortues non identifiées y évoluent. Mitoyen aux tor-
tues se trouve un grand aquarium à la lumière bleutée,
représentant une cave sous eau.



Flèche

Ce bac est le lieu de vie de tétras aveugles (Astyanax
mexicanus
). A côté de ces poissons se trouve un petit
enclos délimité par des filins fins.
Cette volière présente un couple de petits ducs maculés
(Megascops asio).

Divers agrès en bois offrent des perchoirs aux oiseaux.
Le visiteur descend alors un petit escalier pour entrer
dans les profondeurs marines.

Le long de ce sentier en pente douce, se trouve un aqua-
rium marin agrémenté de multiples rochers. Il héberge
une cohabitation entre des ophiures fragiles (Ophiothrix
fragilis
), des oursins lances antillais (Eucidaris
tribuloides
), des murènes tachetées (Gymnothorax
moringa
) et des murènes ocellées (Gymnothorax
ocellatus
).



Aquarium des anguilles
Aquarium des anguilles - mars 2014
Bassin des axolotls
Bassin des axolotls - mars 2014


Arrivé au bas de la pente, installé le long du mur rocheux,

se trouve un petit aquarium ouvert sur le dessus et de faible
profondeur. Ce dernier au sol recouvert de gravier, est le
lieu de présentation d’axolotls (Ambystoma mexicanum).

Sur la gauche des axolotls, un puits de lumière attire alors
notre attention. Ce dernier marque l’entrée dans un autre
tunnel de verre, nous transportant dans les profondeurs
marines.


« Cenote », est un bassin de 1,5millions de litres d’eau de
mer, au cœur duquel vivent les requins. On pourra y ad-
mirer, nageant paisiblement, des requins à nez noir
(Carcharhinus acronotus), des requins d'estuaires
(
Carcharhinus plumbeus), des requins marteaux tiburos
(Sphyrna tiburo), des mérous goliaths (Epinephelus
itajara
), des poissons scies tridents (
Pristis pectinata),
des raies pastenagues (
Dasyatis americana) ou encore
des raies léopards (
Aetobatus narinari).

A l’opposé du tunnel, le visiteur est invité à poursuivre
sa découverte sous marine, avec sur la gauche, un
aquarium circulaire, s’enroulant autour d’une colonne
de pierre.


Bassin des requins
Bassin des requins - mars 2014


Aquarium des poissons anges
Aquarium des poissons anges de Clairon - mars 2014
Ce dernier de volume moyen héberge des poissons anges
de Clairon (Holacanthus clarionensis) et de rares crabes
flèches (Stenorhynchus seticornis).
En face de l’aquarium circulaire se trouve un petit terra-
rium fait de mousse, consacré à des crapauds marins
(Bufo marinus).

Mitoyen aux amphibiens, se dresse un autre aquarium d’eau
de mer, de grande taille mais de faible profondeur et ouvert
sur le dessus.
Ce bac installé dans la grotte reste relativement sombre et est
consacré aux petits poissons marins. On pourra y observer
des apogons de Kaudern (Pterapogon kauderni),des
balistes à nageoires noires (Melichthys indicus), des poissons
anges français (
Pomacanthus paru), des grammas royales
(Gramma loreto), des poissons papillons à 4 yeux
(Chaetodon capistratus) ou encore des girelles à tête bleue
(Thalassoma bifasciatum).



Flèche


Le sentier s’enroule alors autour de la colonne aquarium
pour la contourner et découvrir, encastré dans le mur, 2
petits aquariums marins.
Le premier, dénudé de végétation mais agrémenté de
rochers héberge des demoiselles brunes (Chromis
multilineata
).

Le second est planté de quelques algues filamenteuses, et
présente des hippocampes long nez (Hippocampus reidi).
Enfin, installé dans la curviligne d’un virage, le visiteur peut
encore observer un petit aquarium agrémenté de rochers
et des racines, occupé par des opistognathes à front doré
(
Opistognathus aurifrons).


Aquarium des hippocampes
Aquarium des hippocampes - mars 2014


Terrarium typique pour reptiles
Terrarium typique pour reptiles - mars 2014
Les fonds marins laissent alors place au niveau terrestre
avec la présence de 6 vivariums creusés dans le mur de
gauche.
Le premier est densément végétalisé rendant difficile
l’observation de ses occupants, des lézards alligators
(Abronia graminea), une espèce peu courantes dans
les parcs américains comme dans les zoos européens.

Les 3 terrariums qui suivent sont également bien végé-
talisés, agrémentés de plantes rampantes et de souches.
Ils accueillent respectivement des fers de lance
(Bothrops asper) pour le premier, des vipères de

 de Schlegell (Bothrichis schlegelii) puis des
dragons d'Asgard (Laemanctus longipes) pour le
dernier.


Aquarium
Aquarium des apogons  - mars 2014
Terrarium pour vipères
Terrarium pour vipères - mars 2014


Le vivarium qui suit contraste avec le précédent puisqu’il
représente un milieu sec, caractérisé par un sol en sable
et en galets, le tout étant complété de quelques plantes
grasses.

Ce terrarium présente des lézards épineux du Mexique
(Sceloporus poinsettia).
Enfin, le mur compte encore 2 terrariums, offrant plus
d’espace que les précédents à leurs pensionnaires.
Ces derniers prolongent la zone des milieux secs, dont
les aménagements résident en du sable, des rochers,
des souches et des cactus. Le premier est le lieu de vie
de lézards perlés (Heloderma horridum), tandis que
le second présente des crotales cascabelles (Crotalus
simus).


Terrarium des milieux secs
Terrarium des milieux secs - mars 2014
Terrarium des milieux humides
Terrarium des milieux humides - mars 2014
Le vivarium qui suit contraste avec le précédent puisqu’il
représente un milieu sec, caractérisé par un sol en sable
et en galets, le tout étant complété de quelques plantes
grasses.

Ce terrarium présente des lézards épineux du Mexique
(Sceloporus poinsettia).
Enfin, le mur compte encore 2 terrariums, offrant plus
d’espace que les précédents à leurs pensionnaires.
Ces derniers prolongent la zone des milieux secs, dont
les aménagements résident en du sable, des rochers,
des souches et des cactus. Le premier est le lieu de vie
de lézards perlés (Heloderma horridum), tandis que
le second présente des crotales cascabelles (Crotalus
simus).



Flèche

Le sentier entre alors dans un couloir formant une grotte.
De part et d’autre, on trouve deux enclos installés dans
 les faux rochers.
Sur la droite, ce dernier est délimité par de fin filins.
Relativement longue, cette volière dispose d’un sol en
sable sur lequel poussent quelques plantes. A chaque
extrémité de la volière se dressent des troncs se ramifiant
en branches offrant des possibilités de perchoirs aux
chouettes rayées (Strix varia) qui y évoluent.

Face aux rapaces, se trouve un enclos vitré en façade,
occupé par une colonie de carollies communes
(Carollia perspicillata).


Enclos des chauves souris
Enclos des chauves souris - mars 2014


Enclos des crocodiles
Enclos des crocodiles - mars 2014

Le visiteur aperçoit alors à nouveau la lumière et débute

sa remontée. Avant de quitter la grotte, on peut encore
observer un dernier terrarium de taille moyenne, agré-
menté de nombreuses branches, consacré à des rainettes
aux yeux rouges (Agalychnis callidryas).

Le visiteur revient alors à la lumière et se trouve plongé
dans l’atmosphère chaude et humide de Mundo Maya.

Le sentier en pente douce, sillonne alors entre trois enclos.
Le premier, situé sur la gauche, se compose d’un bassin de
taille moyenne, relié à une plage en sable. Cet enclos est le
lieu de vie de crocodiles de Morelet (Crocodylus mereletii).


Mitoyen aux crocodiles se trouve, encastré dans le virage,
une petite structure au sol recouvert de terre, planté de
quelques yuccas, et disposant d’un bassin.
Cette structure héberge des tortues musquées géantes
(Staurotypus triporcatus).

Enfin, face aux reptiles se dresse un grand terrarium, au
sol naturel, bien végétalisé et agrémenté de branches
mortes.
Ce dernier est le lieu de vie de  boas constricteurs (Boa
constrictor
).

Suite à ces enclos, le visiteur poursuit son ascension au
milieu de la végétation touffue pour découvrir, à travers
une petite vitre, un grand aquarium consacré aux eaux
des Caraïbes.


Terrarium des boas
Terrarium des boas - mars 2014

Bac des Caraïbes
Bac des Caraïbes - mars 2014
Des poissons anges français (Pomacanthus paru), y
cohabitent avec des poissons anges royaux
(Holacanthus ciliaris), des poissons limes à points
blancs (Cantherhines macrocerus), des carangues
lunes (Selene vomer), des poissons porcs des
Caraïbes (Anisotremus virginicus), des poissons
disques portugais (Chaetodipterus faber), des ser-
gents majors (Abudefduf saxatilis), des gorettes
jaunes (Haemulon flavolineatum), des poissons
perroquets Princesse (Scarus taeniopterus), des
poissons perroquets bleus (Scarus coeruleus),
des labres capitaines (Lachnolaimus maximus),
des labres espagnols (Bodianus rufus), des chirur-
giens à palette (Paracanthurus hepatus), des
labres à 2 bandes (Halichoeres bivittatus) et des
tortues imbriquées de Hawksbill (Eretmochelys
imbricata
).



Flèche

La montée se poursuit encore pour atteindre la mi-
hauteur des arbres, au niveau desquels le visiteur se
retrouve sur une terrasse offrant un point de vue
global sur le hall. Surplombant la terrasse, se dres-
sent encore 2 étages non accessibles des visiteurs.

Au premier étage, une volière peu végétalisée a été
construite. De multiples branches y ont été disposées.
L’ensemble est consacré à des aras macaos (Ara
macao
).

Au dessus des aras, camouflée par les arbres se trouve
une autre volière difficilement observable, qui héberge
un couple de rares spizaètes ornés (Spizaetus ornatus).


Volière des aras
Volière des aras - mars 2014


Enclos des jaguars
Enclos des jaguars - mars 2014

Cette terrasse offre un point de vue général sur la serre

Maya et permet d’observer, à l’opposé de la volière
des aras, une grande volière accueillant 2 femelles
aigless de nouvelle guinée (Harpyopsis novaeguineae).


Le visiteur quitte alors la terrasse pour contourner un
enclos de forme carrée, entièrement vitrée. Ce dernier
a été construit sur 2 étages, dont seule la partie basse
est visible du public. Il se compose d’un bassin assez
profond, de multiples troncs artificiels et d’un sol en
écorce.
Des jaguars (Panthera onca) y vivent.


A l’arrière des félins, une baie vitrée s’ouvre sur une
grande volière extérieure, densément végétalisée.

Cette volière, que l’on a pu observer en nous dirigeant
vers l’entrée du Dallas World Aquarium a été construite
sur la passerelle reliant la zone publique des coulisses
du parc. Elle est occupée par des harpies féroces
(Harpia harpyja). Après avoir contourné la loge des
jaguars, le visiteur retrouve le dernier sentier de Mundo
Maya.

Ce dernier longe sur la droite, une lagune de laquelle
ressortent quelques plots en béton ainsi qu’une plage
en terre. Ce complexe est le lieu de vie d’une colonie
de flamants rouges (Phoenicopterus ruber).


Volière des harpies
Volière des harpies - mars 2014
Enclos des dindons
Enclos des dindons - mars 2014
A côté de la lagune des flamants, le visiteur découvre
la partie surface du bassin des requins. Face aux
flamants, un petit escalier nous conduit vers une ter-
rasse légèrement surélevée. Un arbre pousse au cen-
tre de cette place qui domine une partie de « Mundo
Maya ».

Sur la droite de cette terrasse se dresse un enclos
délimité par de grandes vitres. Ce dernier au sol en
terre, est bien végétalisé et accueille une cohabi-
tation entre des dindons ocellés (Meleagris ocellata)
et des agoutis ponctués (
Dasyprocta punctata).

A l’arrière des dindons, se trouve une seconde volière
du même type, difficilement observable du fait de son
éloignement.



Flèche




Cette volière bien fournie héberge des chouettes à

lunettes (Pulsatrix perspicillata).
Enfin, au dessus des chouettes à lunettes, camouflée par
les arbres, se dresse une troisième volière accueillant
l’une des raretés du Dallas World Aquarium, l’aigle
tyrans (Spizaetus tyrannus).

Le visiteur redescend alors au niveau de la lagune des
flamants, pour la longer, puis retrouver la surface du
bassin des requins. En relevant la tête, on peut admirer
outre la cime des arbres, la volière des aigles de
Nouvelle Guinée.


Ambiance dans la grande serre
Ambiance dans la grande serre - mars 2014


Lagune des flamants rouges
Lagune des flamants rouges - mars 2014

Avant de ressortir du hall « Mundo Maya », le visiteur

peut encore admirer une dernière volière, de petite taille,
composée d’un bassin et entourée de faux rochers.

Cette dernière structure est le lieu de vie de 2 jabirus
d’Amérique (Jabiru mycteria), une espèce peu
courante dans les parcs.

Avant de quitter la serre, le visiteur peut encore prendre
le temps d’observer les différentes espèces présentées
en totale liberté dans la serre. Les points d’observation
sont souvent bordés de points d’alimentation afin d’at-
tirer les oiseaux.


Néanmoins, la collection des oiseaux présentés en vol libre
s’est réduite ces dernières années. On pourra ainsi y ob-
server 3 espèces de colibris : les amazilies de Lesson
(Amazilia amazillia), les colibris anais (Colibri coruscans)
et les colibris à gorge rubis (Archilochus colubris), des
trogons à queue noire (Trogon melanurus), des trogons à
queue blanche (Trogon viridis), des jacanas noirs (Jacana
jacana
), des coracines noire (Querula purpurata), des
guit-guits sais (Cyanerpes cyaneus), des callistes de
Schrank (Tangara schrankii), des callistes rouverdins
(Tangara gyrola), des callistes safrans (Tangara
icterocephala
), des tangaras fourchus (Thraupis
bonariensis
), des tangaras à bec argenté (Ramphocelus
carbo
), ...


Ambiance dans la serre
Ambiance dans la serre - mars 2014


Surface du bassin des requins
Surface du bassin des requins - mars 2014


...des tangaras à dos citron (Ramphocelus icteronotus),
des cardinals jaunes (Pheucticus chrysopeplus), des
gros becs jaunes (Caryothraustes canadensis), des
cassiques cul jaune (Cacicus cela), des dacnis bleus
(Dacnis
vetusta), des colombes du Chiriqui
(Geotrygon chiriquensis), des grands motmots
(Momotus momota) ou encore des pics glandivores
(Melanerpes formicivorus).

D’autres espèces notamment de tangaras sont proba-
blement encore présentées, mais la grandeur de l’édi-
fice ne permet pas de tout observer.




Le visiteur quitte alors le hall « Mundo Maya », pour

revenir au niveau de la salle du restaurant. Cette salle
s’ouvre sur la serre des Mayas, et permet, tout en
mangeant, d’admirer les différentes espèces en vol
libre.


La suite de la visite nous conduit vers un escalier au
dessus duquel se dresse une petite volière vitrée
présentant des aras à collier jaune (Primolius
auricollis
). Le visiteur descend alors les escaliers
pour se diriger vers la sortie de l’Aquarium.


Jabiru d'Amérique
Jabiru d'Amérique - mars 2014


Volière des jabirus d'Amérique
Volière des jabirus d'Amérique - mars 2014
Volière des perruches
Volière des perruches - mars 2014



Flèche





En conclusion, le Dallas World Aquarium est un établissement

situé au centre de la ville de Dallas. De taille moyenne, il se
divise en 3 grandes sections, permettant de découvrir la faune
de 3 continents.

La plus grosse partie de la collection reste néanmoins Sud
Américaine et témoigne des liens forts que cet aquarium a lié
avec les pays d’Amérique du Sud.
L’aquarium présente une diversité impressionnante de pois-
sons pour la plupart peu courants en captivité.


Dindon ocellé
Dindon ocellé - mars 2014


Manakin à collier d'or
Manakin à collier d'or - mars 2014





Il a également assis sa réputation sur son impressionnante

collection de toucans et toucanets ainsi que sur ses nombreux
succès de reproduction des coqs de roche.

Une visite de 4 heures permet de découvrir l’ensemble du parc.
Néanmoins, du fait des nombreuses espèces présentées en vol
libre, le visiteur peut facilement passer 2 jours complets dans
les serres.


Copyright ©  -  2007-2017   -  J. Bordonné  -  Tous droits réservés