Accueil    |    Présentation    |    Les zoos en Europe   |   Les zoos dans le reste du monde    |    Nouveautés    |    Description des espèces   |   EAZA    |   Mes visites    |     Liens


Zoo Salzburg


Zoo Salzburg
Anifer Landessrasse 1
5081 Anif
Autriche

Tel :  +43 (0)6 62 82 01 760
Fax : +43 (0)6 62 82 01 766

www.salzburg-zoo.at
Logo zoo Salzburg

Ma visite : le 28 septembre 2012
Mise en ligne : le 15 avril 2013





Cercopithèque diane
Cercopithèque diane - septembre 2012
Horaires d'ouverture 2013
Tarifs d'entrée 2013
La zone européenne 1/2
La zone européenne 2/2
La mini ferme, les loups et les vautours
La serre tropicale et le restaurant
La zone sud américaine
La maison amazonienne
La zone des fauves
Les wallabies, chameaux et les plaines africaines
Les guépards, les lions et les grues
La maison des lions, les perroquets et les lémurs
La maison des singes
Conclusion



Flèche

Horaires d'ouverture 2013 (Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif).



Janvier au 23 mars :         9h00 à 17h00
24 Mars à mai :                9h00 à 18h00
Juin à août :                    9h00 à 19h00
Septembre à octobre :     9h00 à 18h00
Novembre et décembre : 9h00 à 16h30

Le zoo est ouvert jusqu'à 23h00 (dernière
admission 21h30) les vendredis et samedis
d'aout.
Gecko nain
Gecko nain - septembre 2012



Flèche

Tarifs d'entrée 2013 (Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)




Tamarin empereur
Tamarin empereur - septembre 2012
Ticket journalier
     Adulte :                                    9,50 €
     Enfant (4 à 14 ans) :                 4,00 €
     Enfant (15 à 19 ans) :               7,00 €
     Senior :                                   8,50 €
     Famille (2 adultes + 1 enfant) : 21,50 €
     Enfant supplémentaire :          3,50 €
     Chien :                                      2,00 €

Tarif groupe (à partir de 15 personnes)
     Adulte :                                    8,50 €
     Enfant (4 à 14 ans) :                 3,50 €
     Enfant (15 à 19 ans) :               6,00 €
    
Ticket annuel
     Adulte :                                   35,00 €
     Enfant (4 à 14 ans) :                15,00 €
     Enfant (15 à 19 ans) :              20,00 €
     Chien :                                      8,00 €



Flèche

Présentation du parc


Deux entrées permettent d'accéder au zoo, la première
située à une des extrémités du zoo, la seconde se situe
au milieu du parcours.

La visite débutera par l'entrée située à une des extré-
mités ce qui nous permettra de découvrir de façon lon-
gitudinale le parc.

Le zoo de Salzburg présente la particularité d'être en-
castré entre une haute falaise rocheuse et une route,
ce qui rend son extension impossible.


Enclos des bouquetins
Enclos des bouquetins - septembre 2012


Enclos des bouquetins
Enclos des bouquetins - septembre 2012
Une fois entré dans le zoo, le visiteur découvre un pre-
mier enclos rocailleux, escarpé. Un premier plateau
est délimité par un fossé en eau tandis que la seconde
partie de l'enclos formant une montagne, est plantée
de quelques grands arbres.
Cet enclos est le lieu d'une cohabitation entre des
bouquetins des Alpes (Capra ibex) et des lièvres
variables (Lepus timidus).

A côté des bouquetin, une petite prairie située au pied
de la falaise, a été entourée d'une petit grillage et
héberge un troupeau de chèvres naines (Capra hircus).

Dans le prolongement de l'installation des chèvres, se
dresse un enclos fortement pentu.



Cette installation, au sol en herbe parsemée de rochers
et plantée de troncs morts, est le lieu de vie de gloutons
(Gulo gulo), une espèce peu fréquente dans les parcs
européens.

A côté de l'installation des gloutons se dresse une mai-
sonette en briques rouges à l'intérieur de laquelle ont
été installées deux vitrines représentant une cuisine
pour la première et un grenier pour la seconde. Ces
loges intérieures hébergent des rats noirs (Rattus
rattus) pour l'atelier en bois et par des souris domes-
tiques (Mus musculus) pour la cuisine.


Enclos des gloutons
Enclos des gloutons - septembre 2012


Enclos des ours
Enclos des ours - septembre 2012
Après être ressorti de la maison des rongeurs, le visiteur
longe un des plus grands enclos de la zone Eurasienne.
Cette installation en pente, située à flanc de falaise, est
agrémentée de nombreux arbres, de rochers et de troncs
morts. Un fossé en eau permet de séparer les animaux
des visiteurs. Cet enclos héberge des ours bruns (Ursus
arctos).

Plus loin sur le sentier, une grotte, toujours située sur la
gauche du sentier, accueille les loges intérieures d'une
famille de mustélidés, les loutres d'Europe (Lutra lutra).

En face de leurs loges se dresse un petit terrarium plan-
té de nombreux feuillus, au milieu desquels évoluent des
rats des moissons (Micromys minutus).


Loge des rats noirs
Loge des rats noirs - septembre 2012
Enclos des loutres
Enclos des loutres - septembre 2012



Flèche

Au sein de cette grotte se trouve également une vitre
qui ouvre sur l'étable des chamois (Rupicapra
rupicapra).

Le visiteur ressort alors de la grotte pour découvrir
l'enclos des loutres, composé d'un vaste bassin et
d'une plage bétonnée. A l'arrière des loutres, surp-
lombant leur point d'eau, se trouve un enclos en
herbe, escarpé, agrémenté de rochers et de quel-
ques arbres, consacré aux chamois.

Le sentier se dirige légèrement sur la gauche, pour
laisser place sur la droite, à une installation en herbe.


Enclos des chamois
Enclos des chamois - septembre 2012


Enclos des rennes
Enclos des rennes - septembre 2012

Cet enclos de taille moyenne représente une prairie
humide, plantée de quelques saules. De petites mar-
res ont été creusées dans cette installation qui cons-
titue le lieu de vie de rennes des forêts (Rangifer
tarandus fennicus).

En face des rennes se dresse le second enclos des
chamois, bien plus minéral que le premier puisqu'il
n'est aménagé que de rochers.

La visite se poursuit pour se diriger vers un autre
"monde" du zoo de Salzburg : la Mini ferme.



Flèche

La mini ferme se compose de 2 bâtiments en bois couverts
par un toit végétal, entourant une cour pincipale au sol en
cailloux.

Le tout se trouve légèrement en contre-bas du sentier de
visite principal. La pente qui nous conduit dans la cour de
la mini ferme, longe un enclos en terre, ombragé par un
grand chêne, au sein duquel est logée une famille de coc-
hons (Sus scofra domesticus).

La cour de la ferme représente un enclos de contact où
évoluent des agneaux (Ovis aries domesticus) et des
chèvres (Capra hircus domesticus).

Le bâtiment de gauche, non visible du public abrite les
loges de nuit des cochons et des chèvres.



Cour de la mini ferme
Cour de la mini ferme - septembre 2012
Chèvrerie et pigeonnier
Chèvrerie et pigeonnier - septembre 2012
Un petit enclos délimité par des palissades en bois, est
consacré aux chèvres adultes.
Ce préparc est relié à un enclos en herbe de grande
taille, creusé d'un bassin. Cet enclos est entouré de
hauts arbres. Les chèvres y cohabitent avec des oies
blanches (Anser domesticus) et quelques poules
naines (Gallus gallus).

Le bâtiment des chèvres est également percé de trous,
permettant l'accueil de pigeons (Columbia livia
domesticus).

Enfin, le dernier bâtiment présente une couveuse et
une pièce d'éclosion ainsi que les loges intérieures des
lapins nains (Orycolagus cuniculus domesticus).


Le visiteur quitte alors la mini ferme pour revenir sur le
sentier principal et fait face à un petit enclos en herbe,
entouré d'un muret en béton et agrémenté d'un bassin
et de souches en bois. Des tortues d'Herrman
(Testudo herrmani) y évoluent.

Au niveau de cette installation, le sentier se divise en
deux. Nous allons emprunter le chemin de gauche,
longeant un jardin d'herbes aromatiques, puis une série
de 3 enclos pentus, en herbe, ombragés par de nom-
breux arbres. Ces enclos peuvent être reliés entre eux
ou au contraire séparés. Une meute de loups (Canis
lupus) vit dans ce complexe.


Enclos des tortues
Enclos des tortues - septembre 2012


Jardin des herbes aromatiques
Jardin des herbes aromatiques - septembre 2012


En face des loups et en contre bas du sentier, se trouve
un enclos tout en longueur au bas duquel coule un petit
ruisseau. Cet enclos où poussent de nombreuses orties,
semble abandonné mais constitue en fait le lieu de vie
de muntjacs de Chine (Muntiacus reevesi).

La visite se poursuit le long de la falaise granitique qui
domine sur la gauche, pour arriver au niveau d'une
petite prairie à ciel ouvert, au milieu de laquelle sont
présentés des vautours fauves (Gyps fulvus).

En face des vautours se trouve une presqu'île, un petit
enclos enherbé, ombragé par de grands saules et planté
de buissons, qui héberge des cygnes à col noir (Cygnus
melanocoryphus).


Enclos des loups
Enclos des loups - septembre 2012
Enclos des cygnes
Enclos des cygnes - septembre 2012



Flèche

Le visiteur revient alors au niveau du seul et unique
sentier qui parcours le zoo de Salzburg. Sur la gauche,
un ponton en bois bifurque en direction d'une bâtisse.
Le ponton surplombe une marre sur laquelle flottent
de nombreuses plantes aquatiques.

Des grenouilles rousses (Rana temporaria) y coha-
bitent avec des grenouilles vertes (Rana esculenta)
et des cistudes d'Europe (Emys orbicularis).

Le visiteur entre alors dans une grande serre entourée
de vitres. Cette serre, que le visiteur traverse sur un
pont surplombant un bassin en eau, est densément
végétalisée et agrémentée de cordes et de branches.


Marre des grenouilles
Marre des grenouilles - septembre 2012


Serre tropicale
Serre tropicale - septembre 2012
Des iguanes verts (Iguana iguana) y évoluent en liberté
aux côtés de tamarins empereurs (Saguinus imperator).
Une partie des baies vitrées s'ouvre sur la salle du res-
taurant attenant à la serre. Les convives peuvent donc se
restaurer en observant les facéties des singes.

En face de la serre des petits singes se trouve un enclos
en terre et en sable, dans lequel ont été disposés des
souches d'arbre. Cette installation, délimitée par une
palissade vitrée, est occupée par des chiens de prairie
sociaux (Cynomys ludovicianus).

Accolé à la serre des tamarins, se trouve une petite île
plantée de cactus, à laquelle ont accès les petits singes
sud américains.


Le visiteur peut s'il le souhaite entrer dans le restaurant
pour y admirer un vivarium dont la partie inférieure, en
eau héberge des poissons archers (Toxotes jaculatrix)
tandis que la partie supérieure est densément végé-
talisée est occupée par des pythons verts (Morelia
viridis).

Le long de la terrasse extérieure se trouve un petit en-
clos entouré d'une palissade en bois, et occupé par
un troupeau de cochons d'Inde (Cavia aparea).

Le restaurant marque l'entrée dans la zone sud amé-
ricaine du parc.
Aquarium des poissons archers
Aquarium des poissons archers - septembre 2012


Enclos des chiens de prairie
Enclos des chiens de prairie - septembre 2012
Extérieur de la serre tropicale
Extérieur de la serre tropicale - septembre 2012



Flèche

La zone sud américaine qui occupe près d'un tiers de la
surface du zoo, débute par une lagune située sur la droite
du sentier. Cette dernière se compose d'un vaste plan
d'eau peu profond, entouré d'une plage en herbe et
planté de quelques herbes de la pampa. Une colonie de
flamants du Chili (Phoenicopterus chilensis) y évolue en
compagnie de bernachés nénés (Branta sandvicensis).

Dans le prolongement de l'installation des flamants, se
trouvent deux enclos en herbe, séparés par un bassin et
par une porte grillagée qui permet de les mettre en
relation. Ces deux enclos sont plantés de grands saules,
mais également d'herbes buissonnantes.


Lagune des flamants roses
Lagune des flamants roses - septembre 2012


Enclos des tapirs et cariamas
Enclos des tapirs et cariamas - septembre 2012
Ces enclos accueillent des tapirs terrestres (Tapirus
terrestris).
Le second enclos, qui est également le plus vaste,
planté d'herbe, dispose en son centre de quelques
mâts reliés entre eux par des branches, composent
les perchoirs de perroquets aras araraunas (Ara
ararauna). Enfin, des cariamas huppés (Cariama
cristata) évoluent également aux côtés des tapirs.

En face de la pampa, à flanc de falaise, s'étend un
enclos légèrement pentu, au sol rocailleux, planté
de quelques buissons, rappelant la Cordillère des
Andes.


Un vaste enclos qui s'allonge sur quelques centaines de
mètres, est consacré à un troupeau d'alpagas (Lama
pacos
), à des maras (Dolichotes patagonum) et à des
nandous (Rhea americana).
Le sentier est interrompu par un bâtiment en bois, dans
lequel ont été installées les loges de nuit des 3 espèces
pré-citées.

Le visiteur poursuit sa traversée Péruvienne, entre les
alpagas et les tapirs, pour découvrir un autre enclos en
herbe, avec en son centre un bassin au centre duquel
ressort une île relativement longue.
Les berges en herbe sont consacrées à des cabiais
(Hydrochaerus hydrochaeris), qui ont également ac-
cès au bassin entourant l'île.


Enclos des alpagas et maras
Enclos des alpagas et maras - septembre 2012
Ile des capucins
Ile des capucins - septembre 2012
L'île bétonnée, plantée de mâts en bois, est occupée par
un groupe de capucins (Cebus apella). Sur l'île, des cor-
des et des branchages offrent diverses possibilités d'es-
calade aux animaux.

A l'extrémité de l'île des capucins se dresse un bâtiment
au coeur duquel se poursuit la visite. Sur la droite de la
bâtisse se trouvent 2 loges intérieures agrémentées de
branches et de cordes et séparé du couloir de visite par
un fossé en eau.

La première loge est consacrée aux capucins, tandis que
le bassin est le lieu de vie de pacus rouges (Piaractus
brachypomus) et d'émydures à carapace rouge
(Emydura subglobosa).



Flèche

Sur la gauche de l'entrée, encastré dans le mur, se trouve
un grand aquarium dont la partie supérieure est densément
végétalisée.
La partie inférieure, en eau, est le lieu de vie de piranhas
à ventre rouge (Serrasalmus nattereri), de néons noirs
(Hyphessobrycon herbertaxelrodi) et d'anolis chevaliers
(Anolis equestris).

Au centre de la pièce se dresse un second terrarium bien
végétalisé, présentant des dendrobates (Dendrobates sp.).

Sur la droite se trouve une seconde loge intérieure déli-
mitée par un fossé en eau, comparable à l'installation des
capucins.


Terrarium des dendrobates
Terrarium des dendrobates - septembre 2012


Loge intérieure des capucins
Loge intérieure des capucins - septembre 2012
Le bassin de cette loge est occupé par des raies
à aiguillons (Potamotrygon motoro), par des ci-
chlidés zèbres (Archocentrus nigrofasciatus),
par des ancistrus (Ancistrus sp.), des plécos
léopards (Pterygoplichthys gibbiceps), des tor-
tues musquées (Sternotherus odoratus) et des
graptémydes du Mississipi (Graptemys
pseudogeographica kohnii).
La partie terrestre de cette loge est le lieu de vie
d'une famille de saïmiris de Bolivie (Saimiri
boliviensis).

Enfin, avant de quitter la maison sud américaine,
on peut encore observer, sur la gauche, une loge
sombre, agrémentée de branches et d'un sol en
écorces.


Des ouistitis pygmés (Callithrys pygmaea) y évoluent aux
côtés de tortues à pattes jaunes (Chelonoidis denticulata),
de tortues charbonnières (Chelonoidis carbonaria) et de
rares tatous à 3 bandes (Tolypeutes matacus).

Le visiteur ressort alors de la maison sud américaine pour
longer, sur la droite, une île densément végétalisée, plantée
de bambous et de feuillus, consacrée aux saïmiris. Des
tamarins lions à tête dorée (Leontopithecus chrysomelas)
ont également accès à l'île des tamarins lions, tandis que
des tortues de Floride (Chrysemys scripta) ont pour leur
part accès au bassin.

Sur la gauche, une petite volière extérieure densément
plantée, offre un accès à l'air libre aux ouistitis.
Ile des saimiris
Ile des saimiris - septembre 2012



Flèche

De retour au niveau du sentier principal, le visiteur fait
face à une zone de travaux. Un enclos en herbe, légè-
rement pentu est en cours d'aménagement et sera relié
à un bâtiment de 200 m² en construction. Ce complexe
sera consacré à l'accueil de jaguars (Panthera onca),
espèce qui a quitté le zoo durant les travaux.

Sur la droite du sentier, le bras d'eau situé devant l'île
des saimirs, se poursuit et sépare une petite prairie
plantée de palmiers et de yukas, le tout étant entouré
de fils éléctriques. Cette installation représentant une
plaine sud américaine est le lieu de vie de pécaris à
collier (Pecari tajacu).


Zone de travaux des jaguars
Zone de travaux des jaguars - septembre 2012


Enclos des pécaris
Enclos des pécaris - septembre 2012
Ces suidés disposent d'un second enclos en terre, agré-
menté de quelques rochers et de branches. Cette instal-
lation était occupée par une laie et ses petits lors de ma
visite.

En face, mitoyen à la zone de travaux, se trouve une en-
clos à l'herbe haute, qui hébergeait des pumas (Puma
concolor). Le premier enclos qui leur était consacré
sera intégré au futur complexe des jaguars.

Un peu plus loin le long du sentier se dresse un enclos
légèrement pentu en herbe, agrémenté de quelques
arbres et traversé par un ruisseau. Le tout constitue le
territoire des pumas.


L'installation des pumas marque l'entrée dans la zone des
carnivores. Cette dernière consiste en une succession de
plusieurs enclos tous en pente, et en herbe. La seconde
structure est plantée de nombreux conifères et de quel-
ques rochers, et est le lieu de vie de panthères des neiges
(Uncia uncia).

A côté des panthères des neiges se trouve une zone où
a été installé un porte bonheur indien.
Après cette pause dans les enclos, le visiteur longe un
haut grillage, entourant une zone en herbe légèrement
escarpée, agrémentée d'un bassin et de troncs couchés.


Enclos des panthères des neiges (typique pour fauves)
Enclos des panthères des neiges (typique pour fauves)
septembre 2012


Enclos des loups à crinière
Enclos des loups à crinière - septembre 2012
Des tigres (Panthera tigris) évoluent à ce niveau. Accolé
aux tigres se trouve un enclos de taille moyenne, au sol en
terre, installé au milieu d'une forêt clairsemée.

Cette installation au centre de laquelle a été contruit un
abri en bois, est consacrée à une famille de loups à
crinière (Chrysocyon brachyurus).

Le sentier bifurque légèrement sur la gauche, pour contour-
ner l'enclos des loups à crinières et rejoindre le dernier en-
clos de la zone des fauves. Ce dernier fortement pentu, est
planté de nombreux arbres. Des rochers complètent les
aménagements. Un couple de lynx (Lynx lynx) est présenté
à ce niveau.



Flèche

Le sentier remonte légèrement longeant toujours la
falaise. Au sommet de la montée se trouve un bâti-
ment en bois, percé de baies vitrées, au sol en paille.

Cette maison est reliée à un enclos en herbe de taille
moyenne, délimité par la roche et par une palissade
en bois. Cette installation est consacrée à des wal-
labies de Parme (Macropus parma).

Un pont nous permet de traverser le sentier traver-
sant le jardin du château de Salzbourg et nous con-
duit dans la seconde partie du zoo de Salzbourg
qui est plus particulièrement à l'Afrique.


Enclos extérieur des wallabies
Enclos extérieur des wallabies - septembre 2012


Plaine des chameaux
Plaine des chameaux - septembre 2012
Le premier enclos de cette zone, dénote avec le continent
noir, puisque cette installation en sable est le lieu d'une
cohabitation entre des chameaux de Bactriane (Camelus
ferus) et des chevaux de Przewalski (Equus przewalskii).

Un peu plus loin, sur la gauche du sentier se dresse une
hutte africaine qui abrite un stand de restauration. La ter-
rasse borde une plaine en terre, de taille moyenne. Cette
plaine est entourée de rochers et agrémentée d'arbres, de
cailloux et de quelques mares de boue. Un mâle rhino-
céros blanc (Ceratotherium simum) et 4 femelles
évoluent à ce niveau.

Deux femelles ont été importés d'Afrique du Sud en 2009.


Le sentier longe alors la plaine des rhinocéros sur la gauche,
tandis que sur la droite, en contrebas du sentier de visite, se
dresse une plaine marécageuse en herbe, plantée de quel-
ques arbres et traversée par plusieurs bras d'eau.

Ce marécage est occupé par des sitatungas (Tragelaphus
spekei), des pélicans gris (Pelecanus rufescens), des grues
de Paradis (Anthropoides paradisaea), des grues couron-
nées (Balearica pavonina) et des cigognes blanches
(Ciconia ciconia).

En face de la zone marécageuse se trouve une vaste plaine
en herbe, légèrement en pente, dont une partie représente
une forêt tandis que la majorité est composée d'une plaine
dégagée.



Enclos des sitatungas
Enclos des sitatungas - septembre 2012
Plaine africaine principale
Plaine africaine principale - septembre 2012


Cette étendue herbeuse constitue la plaine africaine du
zoo de Salzburg et est occupée par des cobes de
Leche (Kobus leche) et par des hippotragues noirs
(Hippotragus niger).

Un portail permet également d'ouvrir l'accès de la plaine
au rhinocéros.

Plus loin, un coin de la plaine africaine a été délimité par
une cloture en bois et en rochers. Cette installation, en
herbe et en sable, permet d'isoler le petit groupe de
zèbres de Grévy (Equus grevyi).
Plaine secondaire des rhinocéros
Plaine secondaire des rhinocéros - septembre 2012
Enclos d'isolement des zèbres
Enclos d'isolement des zèbres - septembre 2012



Flèche

Au niveau de l'enclos des zèbres, sur la droite du sen-
tier se trouve une installation organisée autour d'une
étendue d'eau créée par les ruisseaux sillonnant l'en-
clos des sitatungas. Cette installation, dont les berges
en terre et en herbe sont fortement végétalisées, ac-
cueille des grues de Mandchourie (Grus japonicus).

A l'extrémité de l'enclos des grues, deux possibilités
s'offrent aux visiteurs. La première consiste à longer
l'installation des zèbres pour poursuivre la visite. La
seconde nous conduit sur la droite, de sorte à lais-
ser une zone de chantier sur la droite.


Enclos des grues
Enclos des grues - septembre 2012


Futur enclos des guépards
Futur enclos des guépards - septembre 2012
Ces travaux ont lieu sur une grande parcelle en herbe,
entourée d'eau et plantée de quelques arbres. Après
la pose de la cloture, l'île devrait accueillir des guépards
(Acinonyx jubatus).

En face des félins se dresse un petit enclos présentant
un troupeau de moutons du Cameroun (Ovis aries),
évoluant dans un village masaï.

Le sentier traverse alors une parcelle forestière avant
de revenir dans la partie haute de l'enclos des zèbres.
En poursuivant sur le sentier principal, on contourne
la vaste plaine africaine en herbe, tandis que sur la
droite se dresse un second enclos.


Ce dernier entouré d'un haut grillage, est composé
d'une partie en herbe et d'une partie forestière. Des
lions d'Etosha (Panthera leo vernayi) vivent à ce
niveau.

La visite continue au sein de la maison des lions,
qui abrite une vaste loge intérieure visible à travers
des baies vitrées.
Sur la gauche du couloir, 2 enclos ont été construits
de part et d'autre d'une hutte africaine. Le premier
enclos, en sable et agrémenté de cactus, représente
une zone désertique occupée par des agames à
tête plate (Agama mwanzae) et des macroscélides
(Macroscelides proboscideus).


Enclos extérieur des lions
Enclos extérieur des lions - septembre 2012


Enclos des macroscélides au premier plan
Enclos des macroscélides au premier plan - septembre 2012
De l'autre côté de la hutte, le second enclos est le lieu
de vie d'agames de Tanzanie (Agama lionotus) et de
cailles arlequins (Coturnix delegorguei). Ces deux
espèces disposent d'un complexe en terre planté de
nombreuses plantes tropicales, représentant un mor-
ceau de forêt tropicale.

Sur la droite, le mur bordant le sentier, est percé de
plusieurs terrariums situés les uns à côté des autres.
Le premier vivarium en sable, agrémenté de rochers
et de branches est consacré à des geckos nains
(Lygodactylus williamsi). Au sein même du terrarium
se trouve un second vivarium de petite taille, occupé
par des scoprions de Tanzanie (Opistophthalmus
boehmei).


Loge intérieure des lions
Loge intérieure des lions - septembre 2012
Terrarium des geckos nains7
Terrarium des geckos nains - septembre 2012



Flèche

Le second vivarium représentant également un milieu
sec agrémenté de rochers et de quelques plantes
sèches. Des lézards arboricoles à queue plate
(Holapsis guentheri) y cohabitent avec des serpents
mangeurs d'oeufs (Dasypeltis scabra).

Des caméléons panthères (Furcifer pardalis) oc-
cupent un vivarium dans lequel ont été disposées de
nombreuses plantes tropicales tombant en lianes.

Un aquarium marque une pause dans la présentation
de reptiles. Ce bas représente un bras du lac
Tanganyika avec ses rochers et ses racines.


Terrarium du caméléon
Terrarium du caméléon - septembre 2012


Loge intérieure des potamochères
Loge intérieure des potamochères - septembre 2012
Des transcriptus (Julidochromis transcriptus), y
évoluent aux côtés de lamprologus orange
(Neolamprologus leleupi), des silures ponctués
(Synodontis multimaculatus) et des grangousiers
(Mastacembelus ellipsifer).

Un vivarium relativement sombre, agrémenté de
quelques plantes, est le lieu de vie de grenouilles
de Tanzanie (Leptopelis vermiculatus) et de
millepattes géants (Archispirostreptus gigas).
Un petit vivarium placé au milieu des grenouilles
est occupé par des cétoines noires et jaunes
d'Afrique (Pachnoda sinuata).


Un dernier vivarium, densément végétalisé, est occupé par
des geckos diurnes de Madagascar (Phelsuma
madagascariensis grandis).

Enfin, avant de sortir de la maison des lions, des baies
vitrées s'ouvrent sur une grande loge intérieure, rela-
tivement sombre agrémentée de quelques troncs et de
pneus. Cette loge héberge des potamochères
(Potamochoerus porcus) et des cercopithèques dianes
(Cercopithecus diana).

Le visiteur ressort alors de la maison des lions pour
découvrir l'enclos extérieur des suidés et des cercopit-
hèques; qui se compose d'une zone en sable dégagée,
creusée d'un bassin et d'une zone forestière.


Enclos extérieur des cercopithèques
Enclos extérieur des cercopithèques - septembre 2012
Enclos des tortues
Enclos des tortues - septembre 2012


En face de l'enclos se trouve toujours la vaste plaine
africaine des antilopes. Plus loin sur le sentier se trouve
un petit enclos délimité par des rondins de bois, entou-
rant une prairie agrémentée d'un saule pleureur et de
rochers, au sein duquel évoluent des tortues à éperons
(Geochelone sulcata).

Mitoyenne aux tortues se dresse une volière de grande
taille, en herbe, agrémentée de nombreux perchoirs en
bois, présentant des gris du Gabon (Psittacus
erithacus
).
En face des perroquets se dresse la première maison
des rhinocéros.


Plus loin sur le sentier se dresse un second bâtiment
consacré aux rhinocéros, fermé lors de ma visite.
Ces deux maison disposent d'un toit végétal sur le-
quel évolue en toute liberté, une troupe de makis
cattas (Lemur catta).

Sur la gauche du sentier, un petit poulailler est le
lieu de vie de poules domestiques (Gallus gallus
domesticus). En face du poulailler se trouve un
enclos en sable, agrémenté de monticules rocheux
et de plantes grasses. Quelques saules et des
troncs complètent les aménagements destinés à une
colonie de mangoustes zébrées (Mungos mungo).
Enclos des mangoustes zèbres
Enclos des mangoustes zébrées - septembre 2012


Volière des gris du Gabon
Volière des gris du Gabon - septembre 2012
Plaine des hippotragues
Plaine des hippotragues - septembre 2012



Flèche

Le visiteur revient alors au niveau de la plaine
asiatique des chameaux et des chevaux de
Przewalski. Pour ensuite emprunter à nouveau
le chemin des fauves jusqu'au niveau du restau-
rant et de l'installation des cygnes à col noir au
lieu de la patte d'oie.

La visite se poursuit sur la gauche de sorte à
longer, dans le prolongement de l'enclos des
cygnes, une île de taille moyenne, densément
végétalisée, où les grands arbres sont reliés
entre eux par des cordes. Un groupe de
tamarins pinchés (Saguinus oedipus) y vit.


Ile des tamarins
Ile des tamarins - septembre 2012


Ile des gibbons
Ile des gibbons - septembre 2012


Ces petits singes sud américains, ont accès à un
bâtiment octogonal au sein duquel nous con-
duit le sentier.

Sur la droite, une loge agrémentée de nombreuses
branches fines et de cordes, consacré aux callit-
hricidés.

Sur la gauche, une seconde loge plus vaste, est
également dotée de mâts et de cordages et
héberge des gibbons à mains blanches (Hylobates
lar). Les gibbons ont accès à une île extérieure
longue, densément végétalisée.




En face des gibbons se trouve l'entrée secondaire
du zoo, au niveau de laquelle on découvre une prairie
où vivent des moutons du Cameroun (Ovis aries).

La boutique du zoo a également été construire à cet
endroit. Enfin, avant de revenir au niveau de la mini
ferme, le visiteur découvre un dernier enclos en
herbe, organisé autour de sapins et agrémenté
d'enchevêtrements de branches, dans lequel vit un
couple de petits pandas (Ailurus fulgens).

Le visiteur poursuit sa visite dans la zone euro-
péenne, déja traversée, pour ensuite quitter le
zoo.
Enclos des petits pandas
Enclos des petits pandas - septembre 2012



Flèche

En conclusion, le zoo de Salzburg est un petit parc
autrichien, situé dans les jardins du château. Sa
particularité réside dans sa faible largeur liée à son
emplacement en bordure de falaise.

La collection reste cependant relativement classique
avec semble t'il, un fort attrait du parc pour la faune
sud américaine.

Une visite de 3 heures permet de découvrir la totalité
du zoo, visite qui pourra être complétée par celle du
château.
Puma
Puma - septembre 2012


Copyright ©  -  2007-2022  -  J. Bordonné  - Tous droits réservés