Accueil    |    Présentation    |    Les zoos en Europe   |   Les zoos dans le reste du monde   |    Nouveautés    |    Description des espèces   |   EAZA    |    Actualités    |   Mes visites    |     Liens



Zoo de Krefeld



Zoo Krefeld
Uerdinger Strasse 377
47800 Krefeld
Allemagne

Tel: +49 (0)215 19 55 20

www.zookrefeld.de

Logo zoo Krefeld




Mes visites :
08 mai 2009; 30 mai 2018
Mise en ligne : le 24 mai 2009
Mise à jour : 21 aout 2021 (visite de 2018)

Photo du plan
Plan du zoo en 2021


Descriptif de 2009
 
Descriptif de 2018




Horaires d'ouverture
Tarifs d'entrée
La plaine sud amériaince et la volière des manchots
La serre sud américaine
La maison des papillons
La savane africaine et les éléphants
Les ongulés et le jardin des gorilles
La maison des oiseaux, les boeufs musqués et les harfangs
Les dendrolagues et les carnivores
Le lac des anatidés et les panthères des neiges
Les colobes et petits carnivores
Conclusion
Sternes incas
Sternes incas - mai 2018



Flèche

Horaires d'ouverture 2021 (ces informations sont donnés à titre indicatif)

Potamochères
Potamochères - mai 2018



De mars à octobre :           9h00 à 19h00
De novembre à février :     9h00 à 17h00

Les caisses et les maisons des animaux ferment
1h30 avant la fermeture du zoo.

 



Flèche

Tarifs d'entrée 2021 (ces tarifs sont donnés à titre indicatif)

Carte journalière
  Adulte:                                                                                   13,00 €
  Enfant (jusqu'à 16 ans); étudiant:                                           7,00 €
  Etudiants jusqu'à 18 ans :                                                       9,50 €
  Carte petite famille (1 adulte + 4 enfants de 3 à 16 ans)    25,00 €
  Carte grande famille (2 adultes + 4 enfants de 3 à 16 ans) 33,00 €

 



Tamandua
Tamandua - mai 2009
Carte annuelle
  Adulte:                                                                                      45,00 €
  Enfant (jusqu'à 16 ans); étudiant:                                           25,00 €
  Etudiants jusqu'à 18 ans :                                                       30,00 €
  Carte petite famille (1 adulte + 4 enfants de 3 à 16 ans)      90,00 €
  Carte grande famille (2 adultes + 4 enfants de 3 à 16 ans) 110,00 €





Flèche

Présentation du zoo Plan du parc 2021


Après s'être acquitté du droit d'entrée, le visiteur
est plongé dans l'ambiance du zoo de Krefeld.
Un zoo naturel, aux allées en terre battue et aux
constructions anciennes. Il emprunte le chemin
vers la droite et longe le premier enclos du parc
qui fait face à l'entrée. Ce grand enclos, légè-
rement valloné est entièrement en sable, munit
d'un bassin et de quelques troncs d'arbre et ar-
bustes.

Cette installation constitue la plaine sud
américaine du parc. Des guanacos (Lama
guanicoe
), des capybaras (Hydrochaeris
hydrochaeris), des tapirs terrestres (Tapirus
terrestris
), des fourmiliers (Myrmecophaga
tetradactyla) et des nandous de Darwin
(Pterocnemia penatta penatta) y cohabitent.



Plaine des tapirs
Plaine des tapirs - mai 2008
Enclos des chameaux
Enclos des chameaux - mai 2018

Le point d'eau est pour sa part occupé par des
dendrocygnes veufs (Dendrocygna viduata),
des oies empereurs (Anser canagica), des oies
à tête barrée (Anser indicus) et des bernaches
à cou roux (Branta ruficollis).

En face de la plaine sud américaine, on trouve
un plateau herbeux et sableux, séparé du public
par un fossé sec. Ce plateau est occupé par un
groupe de chameaux (Camelus bactrianus).

Le visiteur contourne le plateau des chameaux
par la droite, pour découvrir une zone représen-
tant une cour de ferme entourée de jachères
fleuries informe sur les insectes de nos jardins
et leur protection.
Une ruche complète cette exposition.




Plus loin, sur la droite de l'allée, bordant la zone
technique du parc, trois enclos sont alignés. Tous
disposent d'un sol en terre et en herbe, agrémentés
de quelques monticules et de troncs. Des feuillus
apportent un peu d'ombre aux animaux. Le premier
enclos héberge des moutons d'Ouessant (Ovis
aries) et des chèvres naines (Capra hircus).
Des alpagas (Lama pacos) vivent dans les deux
enclos qui suivent?

Face aux mammifères domestiques, on découvre
une petite île artificielle. Cette île, de taille réduite,
est agrémentée de rochers formant un monticule.
Un groupe reproducteur de babouins hamadryas
(Papio hamadryas) y vit.

 
Ile des hamadryas
Ile des hamadryas - mai 2018
Volière des manchots
Ile des hamadryas - mai 2018
A coté des hamadryas, on trouve un enclos entière-
ment en sable, avec en son centre, une grotte visible
à travers une vitre. Cet enclos est occupé par des
porc-épics à crète (Hystrix cristata).

Sur la droite de l'allée, une falaise de faux rochers,
percée d'une porte nous invite à entrer dans une
vaste volière de contact. La visite se déroule sur un
ponton en bois qui traverse un vaste bassin entouré
de plage de rochers plantées d'herbes de la pampa
et autres fleurs. Cette volière de contact recréer les
côtes andines. On pourra y admirer des sternes incas
(Larosterna inca), des manchots de Humboldt
(Spheniscus humboldti), des sarcelles cannelles
(Anas cyanoptera) et des sarcelles à collier (Callonetta
leucophrys).


Volière des manchots
Ile des hamadryas - mai 2018
Volière des manchots
Ile des hamadryas - mai 2018



Flèche

En ressortant de la volière sud américaine, nous
gagnons un grand dome dans lequel nous allons
entrer pour poursuivre la découverte du continent
sud américain.

Avant d'entrer dans la serre, nous pouvons obser-
ver, sur la droite, à travers une vitre, un aquarium
occupé par des tortues forestières (Rhinoclemmys
pulcherrima
), des géophages du Brésil (Geophagus
brasiliensis
), des plécos (Glyptoperichthys sp.),
des arowanas noirs (Osteoglossum bicirrhosum),
des cichlidés jaunes (Parachromis friedrichsthalii)
et des cichlidés citrons (Amphilophus citrinellus).

Le visiteur entre alors dans la serre tropicale.


Ambiance dans la serre tropicale
Ambiance dans la serre tropicale - mai 2018
Enclos des paresseux
Enclos des paresseux - mai 2018
Cette serre ronde, à la structure originale, est plantée
de nombreuses espèces végétales. Le visiteur che-
mine au sein de ce complexe par un sentier qui fait
le tour de la serre et permet de passer devant l'en-
semble des enclos.

Sur la droite, le premier enclos est fait de multiples
branches qui montent en hauteur. Il compose l'aire
d'alimentation des sakis à face blanche (Pithecia
pithecia
), des paresseux à 2 doigts (Choloepus
didactylus
) et des iguanes verts (Iguana iguana) qui
peuvent tous évoluer librement dans toute la serre.

Sur la droite, on retrouve la surface de l'aquarium
observé à l'extérieur de la serre, au centre duquel
se dresse l'île des tortues.


L'allée parcourt alors la jungle amazonienne
pour y trouver, sur la droite, un ensemble de
2 terrariums aménagés de troncs et de plantes
vertes. Le premier est consacré à des dendro-
bates bleues (Dendrobates azureus) tandis que
des boas de Cook (Corallus hortulanus)
évoluent dans le second.

Sur la droite, un îlot formé de plusieurs iles
reliées entre elles par des cordes et des bran-
ches, présente une colonie de fourmis
foliivores (Atta sexdens).

La suite de la visite nous conduit vers une grande
volière, densémment végétalisée, occupée par un
anaconda vert (Eunectes murinus).


Espace des anacondas
Espace des anacondas - mai 2018
Zone des tamanduas
Zone des tamanduas - mai 2018
En poursuivant la visite, on emprunte une
passerelle bordant sur la droite l'enclos des
tamaduas (Tamandua tetradactyla), dont le zoo
de Krefeld gère le studbook européen (ESB). Des
tortues podocnémides de Cayenne (Podocnemis
unifilis) nagent dans le fossé en eau délimitant
l'enclos des petits fourmiliers.

Sur la gauche, on trouve un bras d'eau entou-
rant une ile. Le bras d'eau est occupé par des
pseudores du Niger (Pseudodoras niger), des
raies d'eau douce (Potamotrygon motoro), des
poissons chat rouge (Phractocephalus
hemioliopterus
), des basilics à crête
(Basiliscus plumifrons), des tortues à long cou
de Saint Hilaire (Phrynops hilari) et des tortues
tartaruga (Podocnemys expansa).



Flèche

La suite de la visite nous mène à l'enclos des
caïmans de Schneider (
Peosuchus trigonatus).
Ces petits crocodiliens sont peu courants en
captivité.

En face des caïmans, un escalier permet au
visiteur, de monter au niveau de la canopée de
la serre. La visite de cette serre, se termine par
l'enclos des tortues charbonnières (
Geochelone
carbonaria
) et par la zone de nourrissage des
sakis, située sur la gauche de la sortie.

Avant de quitter la serre, on peut encore en-
tendre les sifflements des
callistes à cou bleu
(Tangara cyanicollis), des guit guits céruléens
(Cyanerpes caeruleus) et des tangaras du
Brésil (Ramphocelus brésilius).


Ambiance dans la serre
Ambiance dans la serre - mai 2018
Coin pédagogique de la serre
Coin pédagogique de la serre - mai 2018





Nous quittons alors la serre amazonienne, pour
gagner une seconde salle consacrée à ce continent,
au sein duquel évoluent diverses espèces de
papillons.

Le sentier évolue au coeur d'une végétation luxu-
riante, de bassins et de diverses vitrines où prospè-
rent les chrysalides.
Serre des papillons
Coin pédagogique de la serre - mai 2018
Vitrine pour chrysalide
Vitrine pour chrysalide - mai 2018


De retour à l'air libre, nous contournons la
volière des manchots, de sorte à découvrir
une baie vitrée offrant une vision sous
marine sur leur bassin.

Sur la droite, face à la volière, a été creusé
un bassin de taille moyenne, bordé par une
plage de rochers. Cette installation est oc-
cupée par un trio d'otaries de Californie
(Zalophus californianus).

Le visiteur quitte alors cette place en lon-
geant l'enclos des porc-épics (Hystrix
cristata
), à coté duquel se trouve une
volière octogonale en herbe agrémentée
de bambous et troncs d'arbre.


Bassin des otaries
Bassin des otaries - mai 2018
Volière des aras
Volière des aras - mai 2018


Elle est reliée à une maison intérieure en sable
et aménagée de la même façon. Cette volière
est occupée par des aras hyacinthes
(Anadorhynchus hyacinthus).

L'allée se dirige alors vers un grand bâtiment, la
maison des grands animaux, qui a été rénovée
en 2015.



Flèche

Sur la gauche, on peut observer différents boxes
de nuit consacrés à une espèce que le parc repro-
duit régulièrement, le rhinocéros noir (Diceros
bicornis).

Sur la droite, on peut admirer deux bassins dou-
blés de plages en béton. Ces enclos accueillent
des hippopotames nains (Hexaprotodon
liberiensis).

Nous ressortons alors du bâtiment, pour y dé-
couvrir, sur la droite, accolé au bâtiment, un
enclos ombragé par de grands arbres, disposant
d'une plage en herbe et béton et d'un bassin.
Cet espace constitue l'enclos extérieur des hip-
popotames nains.


Loge des hippopotames nains
Loge des hippopotames nains - mai 2018
Enclos des suricates
Enclos des suricates - mai 2018
Sur la gauche, on découvre un autre enclos légèrement
surélevé, couplé à une petite maison typique de l'archi-
tecture africaine. Cet enclos en sable est agrémenté de
quelques souches et de rochers. Une colonie de suri-
cates (Suricatta suricata) y évolue.

Le complexe des mangoustes se trouve au centre d'une
place entourée de 3 enclos.

Le premier enclos est une vaste prairie qui compose la
plaine africaine du zoo, occupée par des autruches
(Struthio camelus), des impalas (Aepyceros melampus)
et des grands koudous (Tragelaphus strepsiceros).

Jouxtant le pré des antilopes, on découvre un double
enclos dont les deux parties peuvent être mises en
commun ou séparées.


Ce complexe dispose d'une mare de boue et de
quelques arbres, et est le lieu de vie d'un couple
de rhinocéros noirs (Diceros bicornis) et de leur
dernier jeune.

Enfin, le dernier enclos qui entoure l'enclos des
suricates, est un plateau en sable, de taille
moyenne, consacré à des éléphants d'Asie
(Elephas maxima).

Tout ce complexe occupe la partie centrale du
zoo.


Plaine des rhinocéros
Plaine des rhinocéros - mai 2018


Plaine africaine
Plaine africaine - mai 2018




La visite se poursuit alors le long de l'enceinte du
parc bordée par une ancienne volière en cours de
réaménagement.

Plus loin, sur la gauche, un espace de type fores-
tier, héberge zèbres des montagnes (Equus zebra),
qui pourront très certainement rejoindre la plaine
africaine.

Nous arrivons alors vers un carrefour au niveau du-
quel nous empruntons le sentier de droite, vers
l'extension du zoo.
Plaine des rhinocéros
Plaine des rhinocéros - mai 2018
Plateau des éléphants
Plateau des éléphants - mai 2018



Flèche

Sur la gauche de cette allée, on peut admirer un
premier enclos en terre et en sable, planté de
quelques arbres. Cet espace accueille un groupe
de potamochères (Potamochoerus porcus).

Dans le prolongement des suidés, un second en-
clos planté de nombreux conifères héberge le
dernier anoa des montagnes (Bubalus qualersi)
vivant en Europe.

Un troisième enclos est consacré à des muntjacs
de Chine (Muntiacus reevesi).

Le dernier espace qui complète cette allée
présente des kangourous géants (Macropus
giganteus) et des wallabies de parme
(Macropus parma).


Enclos de l'anoa
Enclos de l'anoa - mai 2018
Batiment des gorilles
Batiment des gorilles - mai 2018
A la suite des macropodes, se dressait une vaste
serre tropicale, la maison des grands singes, qui
a malheureusement été détruite par un incendie
le 01 janvier 2020. Suite à ce sinistre, causé par des
lanternes chinoises, le parc a perdu de nombreux
primates.

Plus loin à l'extrémité de cette extension, se dresse
le jardin des gorilles (Gorilla gorilla), composé d'un
espace extérieur en herbe, valloné et bien végétalisé,
bordé par une maison visible à travers des vitres. De
nombreux agrès en bois ont été disposés dans la
maison et dans l'enclos extérieur.

La suite de la visite nous amène sur un chemin pa-
rallèle au précédent, qui longe un vaste enclos en-
touré de grands arbres.


Enclos des potamochères
Enclos des potamochères - mai 2018
Enclos extérieur des gorilles
Enclos extérieur des gorilles - mai 2018


Maison des gorilles
Maison des gorilles - mai 2018
Enclos extérieur des gorilles
Batiment des gorilles - mai 2018





Hommage aux grands singes
Hommage aux grands singes - mai 2018
Hommage aux grands singes
Batiment des gorilles - mai 2018




Cet enclos se compose d'une partie en herbe et
d'un grand bassin. Des tortues géantes des Seychelles
(Geochelone gigantea) y cohabitent avec des
bernaches nénés (Branta sandvicensis).

Nous revenons alors au niveau de l'enclos des
zèbres, pour continuer la découverte du zoo
de Krefeld sur la droite, en direction de la mai-
son des oiseaux rénovée en 2018.
Enclos des tortues
Enclos des tortues - mai 2018



Flèche

Une fois entré dans la serre des oiseaux, le visiteur dé-
couvre sur sa gauche, une première volière consacrée à
la faune sud américaine. Cette volière est densémment
végétalisée.
Des hoccos à pierre (Pauxi pauxi) y cohabitent avec des
tangaras du Brésil (Ramphocelus carbonaria) et des ara-
caris à cou noir (Pteroglossus aracari). Sur la droite,
une autre volière plus haute, disposant d'un cours d'eau,
est consacrée à la faune de Madagascar, représentée
par des ibis huppés de Madagascar (Lophotibis cristata).

En face de l'entrée, on trouve un bassin autour du-
quel poussent de nombreux végétaux. En avançant
dans la maison des oiseaux, le visiteur découvre sur
sa droite une autre volière.


Volière sud américaine
Volière sud américaine - mai 2018



Volière africaine
Volière africaine - mai 2018


Celle ci dispose d'un sol en sable et est agrémentée
de nombreuses branches mais peu végétalisée, recréant
un habitat de steppes africaines. Les espèces représen-
tant cet habitat sont des étourneaux améthystes
(Cinnyricinclus leucogaster) et des tisserins gendarmes
(Ploceus cucullatus).

A coté de cette volière des steppes, on trouve une
seconde volière africaine consacrée au bord de
fleuves. Des guêpiers écarlates (Merops nubicus),
des guêpiers à gorge blanche (Merops albicollis),
des pluvians fluviatiles (Pluvianus aegyptius), des
spréos royaux (Lamprotornis regius) et des gravelots
plâtres (Charadrius pecuarius) y cohabitent.


En face de la seconde volière africaine, on trouve
une dernière volière consacrée au sud est asiatique.
Cette volière fortement végétalisée, est le lieu de
vie de ptilopes superbes (Ptilinopus superbus),
d'irénées vierges (Irena puella) et de pigeons nobles
(Otidiphaps aruensis).


D'autres espèces sont présentées en liberté
dans la serre, on peut observer des touracos
de Schalow (Tauraco shalowi), des  shamas
dayal (Copsychus saularis), des jacanas noirs
(Jacana jacana), des perdrix roulrouls (Rollulus
roulroul
) et des colious rayés (Colius striatus).


Ambiance dans la maison des oiseaux
Enclos des tortues - mai 2018

Le visiteur ressort alors de la maison des oiseaux à l'opposé de l'entrée.



Flèche

En sortant, il découvre sur sa gauche un nouvel enclos
au sol en terre et cailloux, ombragé par quelques
arbres. Cette installation est aussi consacrée au
troupeau de zèbres des montagnes (Equus zebra).

En face des zèbres, un autre enclos en sable est visible
à partir de 2 points de vue différents et dispose de
quelques zones plantées. Cet enclos est occupé par 3
boeufs musqués (Ovibos moschatus).

Séparant l'enclos des boeufs musqués du suivant, se
dresse une volière de taille moyenne, en sable, agré-
mentée de quelques hautes herbes, occupée par un
couple de harfangs des neiges (Bubo scandiaca).


Volière des harfangs
Volière des harfangs - mai 2018
Enclos des boeufs musqués
Enclos des boeufs musqués - mai 2018

Dans le prolongement de l'installation des boeufs
musqués, s'étend un autre enclos au sol en terre,
agrémenté de quelques arbres et de rochers con-
sacré à un troupeau de rennes (Rangifer tarandus).

Face aux rennes, un point de vision s'ouvre sur la
vaste plaine africaine des impalas.

La visite continue alors en direction d'un petit lac
doublé d'une maison de sorte à admirer un groupe
de pélicans roses (Pelecanus onocrotalus).



Le visiteur se dirige alors vers la zone consacrée aux
dendrolagues de Goodfellow (Dendrolagus
goodfellowi buergersi), dont le zoo de Krefeld gère
l'EEP. Ces animaux disposent de 2 enclos au sol en
herbe et aménagés de nombreux branchages et troncs
d'arbre offrant des possibilités d'escalade à ces kan-
gourous arboricoles.

En poursuivant sur le chemin de visite, le visiteur tom-
be sur une installation au sol en herbe, plantée de bo-
squets et de rochers, qui offrent aux animaux des pos-
sibilités de cachettes. Cet enclos est le lieu de vie
de guépards (Acinonyx jubatus jubatus). Le sen-
tier conduit alors le visiteur vers le chemin principal
au fond de la plaine africaine.


Espace des dendrolagues
Espace des dendrolagues - mai 2018


Volière des jaguars
Volière des jaguars - mai 2018


Le visiteur longe alors sur sa gauche la lagune des
pélicans.
Sur la gauche il peut  observer une volière de taille moy-
enne,  densément  végétalisée  et au terrain  escarpé,  au
sein de laquelle coule un petit cours d'eau. Des troncs d'ar-
bre sont également disposés dans l'enclos. Des jaguars
(Panthera onca) sont présentés dans cette installation.
A coté des jaguars, on trouve un grand enclos en herbe,
avec un cours d'eau en son centre qui se jette dans un
bassin. Des massifs de bambous sont également plantés
dans cette installation consacrée à la présentation de
tigres de Sumatra (Panthera tigris sumatrae).

En face des tigres, un enclos herbeux au milieu duquel
se trouve un tronc d'arbre est le lieu de vie d'un groupe
d'oryx algazelles (Oryx dammah) et de calaos de Lead-
beater (Bucorvus leadbeater).


Second enclos des dendrolagues
Second enclos des dendrolagues - mai 2018
Enclos des guépards
Enclos des guépards - mai 2018



Flèche

Face aux tigres, un enclos en herbe, planté de
buissons, est occupé par des grues de Mand-
chourie (Grus japonensis).

Le visiteur poursuit alors sa visite en direction du
restaurant du parc. Ce restaurant a été aménagé
dans l'ancien chateau de la ville. La terrasse de
la cafétaria borde le grand étang du parc sur le-
quel vivent de nombreuses espèces d'oiseaux
d'eau. On peut citer les flamants du Chili
(Phoenicopterus chilensis), les flamants roses
(Phoenicopterus ruber roseus), les flamants
rouges (Phoenicopterus ruber ruber), les
morillons d'Europe (Aythya aythya), ...


Prairie des grues du Japon
Prairie des grues du Japon - mai 2018
Lac des anatidés
Lac des anatidés - mai 2018
... les sarcelles marbrées (Marmaronetta angustirostris),
les nettes rousses (Netta rufina), les pepo-
sacas (Netta peposaca), les milouins d'Europe
(Aythya ferina), les nycoras de Nouvelle Zé-
lande (Aythya novae-zelandiae)les oies à tête barrée
(Anser indicus), les sarcelles canelles (Anas cyanoptera),
les sarcelles à ailes étroites (Anas flavirostris), les sif-
fleurs du Chili (Anas sibilatrix), les garrots d'Amérique
(Bucephala clangula), les colverts (Anas platyrhynchos),
les siffleurs d'Europe (Anas penelope), les souchets
d'Europe (Anas clypeata), les pilets d'Europe (Anas
acuta), les sarcelles à faucilles (Anas falcata), et les
sarcelles chataignes (Anas castanea).


L'allée longe alors le lac des flamants et la plaine
afriaince, et contourne une aire de jeux de sorte à
emprunter une allée parallèle à la précédente.
Ce sentier borde un complexe formé d'anciennes
volières reliées entre elles. Ces dernières sont
agrémentées de quelques rochers et des branches.
Ce complexe est occupé par des panthères des
neiges (Uncia uncia).

Sur la gauche de l'allée, se dresse une ancienne
volière inoccupée.

Face à la volière, on trouve un enclos en herbe et
en terre, ombragé par de grands arbres et amé-
nagé de structures d'escalade en bois. Un couple
de petits pandas (Ailurus fulgens) évolue dans cet
espace.


Volière des panthères des neiges
  Volière des panthères des neiges - mai 2018
Volière des siamangs
Volière des siamangs - mai 2018



L'allée bifurque alors sur la droite pour contourner l'in-
stallation des pandas et retomber sur la plaine des
rhinocéros.

Face au point d'observation sur l'enclos des rhinocéros
se trouve une cage relativement ancienne et de taille
moyenne, tendue de cordes et de tuyaux au sein de la-
quelle s'ébattent des siamangs (Hylobates syndactulus).

Nous continuons alors la découverte du zoo de
Krefeld, pour retomber sur une allée qui tourne à
droite et longe le complexe des panthères des neiges.


Enclos des petits pandas
Enclos des petits pandas - mai 2018
Volière non utilisée
Volière non utilisée - mai 2018



Flèche


Dans le prolongement de l'installation des panthères,
on découvre un espace sableux, agrémenté de troncs
d'arbre, branchages, rochers et cabanes en bois. Cette
installation est le lieu de vie d'otocyons (Otocyon
megalotis
).

Le visiteur poursuit sa visite, en passant devant le
plateau des éléphants, situé sur la gauche, à la suite
de la plaine africaine, afin d'admirer un enclos en-
touré d'un fossé en eau. Ce dernier, au sol en herbe
est planté de quelques arbustes, avec en son centre,
des troncs d'arbre. Il héberge des loutres d'Europe
(Lutra lutra).

A l'arrière de l'espace des mustélidés, on peut ad-
mirer un enclos assez vaste, à l'herbe haute, dans
lequel vivent des servals (Leptailurus serval).


Enclos des loutres
Enclos des loutres - mai 2018


Loge des jaguarondins
Loge des jaguarondins - mai 2018


Nous revenons sur l'allée principale, face à l'enclos
des loutres, se dresse une maison, bordée par deux
volières. Ces volières sont le lieu de présentation de
jaguarondins (Puma yagouaroundi).

Le visiteur entre alors dans la maison accolée aux in-
stallations des jaguarondins. Sur la partie droite, on
découvre un premier vivarium, en sable, agrémenté de
rochers et de végétaux. Ce terrarium est le lieu de vie
de souris épineuses (Acromys minus). A coté de ce
terrarium, on découvre la loge intérieure des jaguaron-
dins. Puis un troisième vivarium, du même type que le
premier dans lequel sont présentés des rats des moissons
(Micromys minutus).


Sur le coté gauche de la maion, on trouve une grande
cage, au sol en écorces, aménagée de structures en
bois, en métal et de cordages. Cette volière est oc-
cupée par un groupe de colobes guerezas (Colobus
guereza kikuyensis).

Le visiteur ressort alors de la maison. Sur la gauche,
il peut observer un nouveau terrarium en sable,
garni de rochers. Ce terrarium accueille une colonie
de dègues (Octodon degu). A coté de ce vivarium
et accolée à la maison, on trouve la volière extérieure
des colobes guérézas.


Volière des colobes
Volière des colobes - mai 2018

Enclos des fourmiliers
Enclos des fourmiliers - mai 2018




n face de la sortie de la maison, on retrouve l'enclos
des otocyons (Otocyon megalotis) et des loutres, pour
emprunter un sentier sur la gauche et longer un autre
enclos..

Ce dernier de type naturel et ombragé, accueille des
fourmiliers géants (Myrmecophaga tridactyla).
Cet enclos est fortement végétalisé et permet à cette
espèce fragile de se dissimuler à la vue des visiteurs.



La suite de la visite nous conduit alors devant le
chateau restaurant du parc. A ce niveau, le vi-
siteur est invité à bifurquer sur un chemin situé
sur la gauche. Ce chemin longe sur la gauche,
l'enclos des fourmiliers et mène également  aux
loges intérieures de ces animaux.
En face des loges des tamanoirs, le visiteur peut
entrer dans une maison en brique. A l'intérieur
de celle ci, il découvre les loges intérieures
des animaux sud américains présentés dans
la plaine des tapirs décrite au début de cette
page.
Loges intérieures des animaux sud américain
Loges intérieures des animaux sud américain - mai 2009


Loge des colobes
Loge des colobes - mai 2018
Grand fourmilier
Grand fourmilier - mai 2009


Le visiteur retourne alors au niveau du chateau, pour se diriger sur la gauche, en direction du lac des anatidés. Il longe ce lac et sa partie engazonnée sur la droite et peut à nouveau observer la plaine sud américaine des tapirs sur sa gauche. Le visiteur retombe alors sur l'entrée - sortie du parc.



Flèche

En conclusion, le zoo de Krefeld est un petit parc de
ville, qui présente de nombreuses espèces de taille
moyenne adaptées à sa surface. Les installations des
animaux sont en général de grande taille, les plus
anciennes et les moins adéquates, devraient
d'être réaménagées au cours des prochaines années.
La serre tropicale constitue un structure très intéres-
sante, tant par sa conception, que par les espèces qui
y sont présentées.
Ce parc possède de nombreuses serres tropicales,
dans lesquelles ont été reconstitués les milieux naturels
d'origine des animaux qui y sont hébergés.
Jeune rhincéros noir
Jeune rhincéros noir - mai 2009


Copyright ©  -  2007-2021  -  J. Bordonné  -  Tous droits réservés