Accueil    |   Présentation    |    Les zoos en Europe   |   Les zoos dans le reste du monde   |    Nouveautés    |    Description des espèces   |   EAZA    |    Actualités    |   Mes visites    |     Liens


Zoo Landau in der Pfalz

Zoo Landau in der Pfalz
Hindenburgstraße 12-14
76829 Landau in der Pfalz
ALLEMAGNE

Tél. : 0049 (0)6341-898229
Fax : 0049 (0)6341-898230

www.zoo-landau.de





Logo du zoo de Landau


Mes visites: 03 mai 2006 et 08 septembre 2009;
                    17 octobre 2010; 28 novembre 2014;
                    23 aout 2015; 08 septembre 2021

Premier compte rendu : 06 décembre 2009
Mise à jour :                  30 novembre 2014

Compte rendu mis à jour 23 octobre 2021


Le zoo de Landau in der Pfalz, est considéré comme l'un des plus petits zoos allemands, puisqu'il s'étend sur 4 hectares. Cette surface réduite a conduit les dirigeants du parc à choisir des espèces de petite taille afin de leur offrir de bonnes conditions de vie et un espace suffisant.
Le zoo de Landau est également soutenu par une association qui compte plus de 2000 membres et participe activement aux différents projets du parc et à la sensibilisation du public à la sauvegarde de la nature.





Horaires d'ouverture 2021
Tarifs d'entrée 2021
Le pied des remparts
Les chiens des buissons, dik dik et watusis
La plaine africaine et la mini ferme
Les oiseaux d'Afrique
Les oiseaux menacés
Les fennecs, guépards et la zone des Philippines
L'allée des primates
La maison tropicale
Les flamants, perroquets et makis.
Conclusion
Zèbre des montagnes
Zèbre des montagnes - novembre 2014




Flèche
                                                                                                                                                                                                        
Horaires d'ouverture 2021 (ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)

Gazelle leptocère
Gazelle leptocère - novembre 2014







Les caisses du parc sont ouvertes de

Avril à septembre :           9h00 à 18h00
Mars et octobre                9h00 à 17h00
Novembre à février           10h00 à 16h00

Le zoo quant à lui ferme une heure après la
fermeture des caisses




 Flèche
                                                                                                                                                                                                       
Tarifs d'entrée 2021 (ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)


Tickets individuels   Adultes                                                                                    9,00 €
                                  Retraités (sur présentation d'un justificatif)                          8,00 €
                                  Tarifs réduits (13 à 17 ans, étudiants ...)                               7,00 €
                                  Enfants (4 à 12 ans)                                                                4,50 €
                                  Chien (tenus en laisse)                                                           3,50 €

 Tarifs de groupe      Groupe A (1 adulte + 2 enfants de moins de 18 ans)          12,50 €
                                  Groupe B (2 adultes + 4 enfants de moins de 18 ans)         21,50 €
                                  Groupe de plus de 20 personnes         Adultes                       8,00 €
                                                                                            Retraités                        7,00 €
                                                                                            Tarifs réduits                 6,00 €
                                                                                            Enfants                          3,00 €                

Cartes annuelles      Adultes                                                                                  35,00 €
                                  Retraités (sur présentation d'un justificatif)                        30,00 €
                                  Tarifs réduits (13 à 17 ans, étudiants ...)                             25,00 €
                                  Enfants (4 à 12 ans)                                                              15,00 €
                                  Chien (tenus en laisse)                                                         15,00 €
Guépard
Guépard - novembre 2014



 Flèche
                                                                                                                                                                                                     
Présentation du zoo de Landau


Après avoir franchi l'entrée, le visiteur se trouve
sur une grande place entourée de la boutique du
zoo et du restaurant du parc.

Deux allées s'offrent à nous. La première située
directement sur la gauche nous amène vers la
partie basse du zoo tandis que sur la droite, un
autre sentier nous conduit vers un bâtiment en
bois.

C'est cette option que nous allons prendre, de
sorte à longer le chalet et arriver devant un point
de vision s'ouvrant sur un enclos en sable, de
taille moyenne, entouré de petits arbres, au
centre duquel un tronc mort a été disposé. Cet
espace est le lieu de vie de gazelles à goitre
(Gazella subgutturosa).



Enclos des gazelles à goitre
Enclos des gazelles à goitre - septembre 2021


Plaine des chameaux
Plaine des chameaux - septembre 2021

Dans le prolongement de l'enclos des gazelles se
dresse une vaste prairie qui borde la limite du zoo.
Cette plaine en herbe présente les animaux
mascottes du zoo à savoir une famille de dromadaires
(Camelus dromedarius).

Nous allons longer leur enclos sur toute sa longueur,
puis bifurquer sur la gauche, en direction d'une petite
forêt poussant aux pieds d'anciens remparts.

Là, sur la droite de l'allée, on trouve un enclos de
taille moyenne, à la végétation naturelle dense.
Cet espace est consacré à des muntjacs de Chine
(Muntiacus reevesi).


Face à l'enclos des petits cervidés, un point de
vision vitré est entouré de panneaux pédagogiques
et s'ouvre sur la partie boisée d'un grand enclos
situé aux pieds des remparts.
Cet enclos est le lieu de vie d'une fraterie de tigres
de Sibérie (Panthera tigris altaica).

Le visiteur emprunte alors une passerelle en bois,
en hauteur, qui permet de longer l'espace des
grands fauves, tout en le dominant.

On pourra ainsi disposer d'une vue dégagée sur
la partie en herbe agrémentée de quelques arbres,
rochers ainsi que sur le bassin qui complète les
décors.


Enclos des tigres
Enclos des tigres - septembre 2021


Enclos des tigres
Enclos des tigres - septembre 2021


En quittant la passerelle, nous arrivons au coeur
de la forêt du zoo, au sein de laquelle ont été
disposés divers panneaux pédagogiques sur les
oiseaux de nos régions et sur les moyens de les
protéger.

Le visiteur revient alors au niveau de la place
située près de l'entrée, et à proximité du
restaurant du parc.

Pour continuer la visite du zoo de Landau dans
la partie la plus ancienne du parc.



Flèche

Sur la droite de la place un ancien enclos au sol
en sable est agrémenté de branchages offrant
des possibilités de cachettes aux muntjacs de
Chine (Muntiacus reevesi) qui y évoluent.

Nous traversons alors un portail qui marque
l'entrée dans la partie basse du zoo.
Là, un carrefour nous permet soit de continuer
tout droit, soit de tourner sur la gauche ou en-
core sur la droite. Nous allons opter pour ce
dernier choix.

Sur la droite, un enclos au sol en sable, est
ombragé par deux grands arbres et par quel-
ques troncs. Cet enclos est occupé par des
sangliers des Visayas (Sus cebifrons).


Enclos des sangliers des Visayas
Enclos des sangliers des Visayas - septembre 2021
Enclos des chiens des buissons
Enclos des chiens des buissons - septembre 2021

Face aux suidés, un sentier secondaire tourne sur la
gauche. En empruntant ce dernier, on peut longer un
grand enclos au sol en herbe, agrémenté de buissons,
de rochers, de troncs d'arbre et d'un bassin.

Ce grand enclos est doublé d'un enclos secondaire
comparable en termes d'aménagements mais ne dis-
posant pas de point d'eau. Cette installation est le
lieu de vie de chiens des buissons (Speothos venaticus).

A l'extrémité de cette installation, le sentier continue
tout droit en direction de la zone des singes. Avant
de gagner cette zone, nous allons bifurquer sur la
droite pour border une imposante volière.


Cette dernière au sol légèrement valloné, se com-
pose de zones en herbe et de zones en sable. Des
arbres et des rochers agrémentent cet ensemble.
Une famille de dik diks de Kirk (Madoqua kirkii)
s'y ébat.

Face aux petites antilopes s'étend un grand pré
fleurit où des ruches ont été installées. Elles per-
mettent ainsi de mettre en lumière l'importance
de ces insectes.

Nous continuons la découverte du zoo de Landau
de sorte à longer, sur la gauche, un long enclos
au sol recouvert d'écorces. Ce dernier voit coha-
biter des watusis (Bos primigenius) et des
potamochères (Potamochoerus porcus).


Volière des dik diks
Volière des dik diks  - septembre 2021
Enclos des émeus
Enclos des émeus - septembre 2021




Face aux porcidés, se dresse un enclos de taille
moyenne ombragé par de grands conifères. Cet
espace est le lieu de vie d'émeus (Dromaeus
novaehollandiae).

Dans le prolongement des ratites, un enclos en
herbe nous invite à entrer en contact avec ses
habitants, les wallabies de Benett (Macropus
rufogriseus).

Nous revenons alors sur l'allée principale.
Enclos des chiens des buissons
Enclos secondaire des chiens des buissons - septembre 2021
Enclos des potamochères
Enclos des potamochères - septembre 2021



Flèche

Au niveau de cette allée, nous longeons un double
enclos qui peut être divisé en deux plaines. Cet
espace au sol en sable, est ombragé par de grands
arbres. Un fossé en eau sépare la plaine africaine
des visiteurs.

Des zèbres des montagnes (Equus zebra) s'y
ébattent aux côtés de gnous bleus (Connochaetes
taurinus).

Au niveau de la séparation des deux enclos, se
dresse une hutte offrant un point de vue en
hauteur sur l'enclos des ongulés mais aussi sur
un petit enclos en sable.


Plaine africaine
Plaine africaine - septembre 2021


Enclos des suricates
Enclos des suricates - septembre 2021

Ce dernier aménagé de souches, de rochers et de
plantes grasses est consacré à une colonie de
suricates (Suricata suricata).

Nous allons alors poursuivre la découverte du zoo
de Landau pour arriver sur une autre place au bord
de laquelle a été érigée l'école du zoo qui propose
diverses animations pédagogiques aux scolaires
des alentours.

Sur la droite de l'école se trouve la mini ferme du
parc. Accolé à l'école se trouve un premier enclos
en sable qui présente des cochons nains de
Göttingen (Sus scofra domesticus).


Face aux cochons, abrité sous un auvent, on peut
observer un enclos de taille moyenne au sol
recouvert de paille, dans lequel vivent des lapins
nains (Oryctolagus cuniculus).

Enfin, le centre de la mini ferme est un enclos
de contact dont le sentier, contourne un
ensemble de bâtiments et de matériels agricoles.
Des chèvres naines (Capra hircus) vivent dans
cet espace.

Les loges de nuit des caprins sont également
visibles.


Grange des lapins
Grange des lapins - septembre 2021


Volière des poules
Volière des poules - septembre 2021




Bordant la dernière grange, on pourra admirer
une volière au sol en sable et tendue de per-
choirs. Des poules naines (Gallus gallus) y
sont abritées.

Nous revenons alors sur la place de l'école.

Sur la gauche de laquelle, se dresse une
volière marquant l'entrée vers un autre com-
plexe, celui des oiseaux d'Afrique de l'Est.
Volière des poules
Volière des poules - septembre 2021
Enclos des chèvres
Enclos des chèvres - septembre 2021



Flèche

La découverte de cette zone débute par une volière
extérieure de taille moyenne, au sol naturel, agré-
mentée quelques troncs plantés et d'un peu de ver-
dure. Cette volière accueille des rolliers à longs
brins (Coracias caudatus), des spréos superbes
(Lamprotornis superbus), des touracos de Fischer
(Tauraco fischeri) et des oedicnèmes du Cap
(Burhinus capensis).

Nous entrons alors dans une maison, chauffée,
offrant un abri à ces oiseaux durant la saison
froide. Cette maison est divisée en une zone
réservée au public et en 3 volières disposées
en U.


Volière extérieure des rolliers
Volière extérieure des rolliers - septembre 2021


Maison des oiseaux africains
Maison des oiseaux africains - septembre 2021
Les deux premières situées sur la droite et face
à l'entrée de la maison, peuvent être mises en
commun ou séparées l'une de l'autre. Elles sont
densément plantées et agrémentées de multi-
ples perchoirs en bois. Elles offrent un refuge
aux espèces mentionnées ci dessus.

La troisième volière, située sur la gauche de
l'entrée est agrémentée de nombreux troncs
morts et de quelques cactées. Un couple de
calaos de Van der Decken (Tockus deckeni) y
évolue.

Le visiteur quitte alors la maison des oiseaux
sur la gauche en longeant la volière des calaos.


De retour à l'air libre, le visiteur se trouve plongé
directement dans une vaste volière.

Sur la gauche, accolée à la maison chauffée, se
trouve la volière extérieure des calaos de Van
der Decken, au sol recouvert d'écorces et de
galets et traversée de perchoirs.

Mitoyennes à cette installation se dressent
deux autres volières, relativement vastes, au
sol en écorces et aménagées de branches et
de quelques plantes rampantes.

La première voit cohabiter un groupe de gris du
Gabon (Psittacus erithacus) et des francolins à
gorge jaune (Francolinus leucoscepus).


Volière des gris du Gabon
Volière des gris du Gabon - septembre 2021


Volière des grues
Volière des grues - septembre 2021
La seconde volière légèrement moins volumineuse
est le lieu de vie de gris du Timneh (Psittacus
timneh).

L'allée de visite gagne alors un point d'observation
très large sur la vaste volière africaine. Cette der-
nière est divisée en un grand bassin, une zone en
écorces et une zone en sable. De nombreux arbres
offrent diverses possibilités de cachettes à ses
occupants.

Cette structure héberge des cigognes d'Abdim
(Ciconia abdimii), des spatules africaines (Spatula
alba), des hérons bihoreaux (Nycticorax nycticorax),
des dendrocygnes veufs (Dendrocygna viduata) et
des grues royales (Balearica regulorum).



Flèche

C'est ainsi que s'achève la découverte de l'espace
des oiseaux africains.

La visite continue alors en traversant un espace
fleuri jalloné de panneaux pédagogiques mettant
en avant le rôle des abeilles et la nécessité de
les préserver.

Au bout de cette plantation, le sentier bifurque
sur la gauche, dans un cul de sac, le "Complexe
des Oiseaux Menacés".

Ce dernier inauguré récemment, se compose de
deux bâtiments rectangulaires, entourés chacun
de trois volières extérieures. De portes permet-
tent de séparer les volières ou de les mettre en
commun.


Complexe des oiseaux menacés
Complexe des oiseaux menacés - septembre 2021
Complexe des oiseaux menacés
Complexe des oiseaux menacés - septembre 2021

Au niveau du premier bâtiment, les 3 volières
étaient reliées entre elles. Elles disposent
toutes d'un sol en herbe, sont aménagées de
buissons, rochers et autres points d'eau. Enfin
de nombreuses branches horizontales offrent
des possibilités de perchoirs aux oiseaux
présents.

Un couple de reproducteur de gallicolombes de
Barlett (Gallicolumba crinigera) y évolue aux
cotés de cacatoès des Philippines (Cacatua
haematuropygia) et d'éperonniers de Napoléon
(Polyplectron napoleonis), formant le complexe
asiatique.


A l'arrière du bâtiment, deux vitres s'ouvrent sur les
loges intérieures des oiseaux. Deux loges au sol en
écorces, agrémentées de plantes vertes, de rochers,
de lianes et de perchoirs en bois sont ainsi visibles
et accueillent les différentes espèces asiatiques.

Le second groupe de 3 volières incluant le bâtiment
est identique au précédent sur le plan de la con-
ception.
Cet espace est consacré aux oiseaux du Mexique.

Les volières extérieures étaient séparées. Celle la
plus à droite dispose d'un sol en terre et de quel-
ques perchoirs. La végétation y est peu présente.
Un couple d'amazones lilacines (Amazona lilacina)
s'y ébat.


Volière des éperonniers
Volière des éperonniers - septembre 2021


Loge typique pour oiseaux
Loge typique pour oiseaux - septembre 2021
Les deux autres volières communiquaient entre
elles. Elles disposent d'un sol en herbe, alternant
avec des zones en terre et en sable et sont
creusées d'un point d'eau. Des rochers, et autres
buissons ainsi que des perchoirs en bois com-
plètent les décors.

On pourra y admirer des cardinals rouges
(Cardinalis cardinalis), des tourterelles de
Socorro (Zenaida graysoni) et des colins des
montagnes (Oreortyx pictus).

Là aussi, deux des trois loges intérieures sont
visibles à l'arrière du bâtiment et sont aména-
gées de rochers, branchages et plantes vertes.

Nous revenons alors sur l'allée centrale.


Colin des montagnes
Colin des montagnes - septembre 2021
Eperonnier de Napoléon
Eperonnier de Napoléon - septembre 2021



Flèche

Là, la visite nous conduit à franchir un petit pont
pour traverser une rivière. Sur l'autre rive, sur la
gauche du sentier, se trouve un enclos surélevé
par rapport aux visiteurs. Ce dernier au sol en
sable, entouré de galets et de souches, est relié
à un petit espace intérieur en sable. Des fennecs
(Vulpes zerda) sont présentés à ce niveau.

Plutot que de continuer sur la droite vers la
grotte des fennecs, nous allons poursuivre la
découverte du parc face à nous. Là, l'allée longe
un complexe de trois enclos en pente légère, au
sol en herbe, disposant de quelques buissons et
d'abris en bois. Ces espaces forment le com-
plexe des guépards du Soudan (Acinonys jubatus
soemmeringii).


Enclos des fennecs
Enclos des fennecs - septembre 2021
Enclos des guépards
Enclos des guépards - septembre 2021
Au bout du complexe des carnivores, sur la droite
de l'allée, une palissade en bois est percée de
vitres s'ouvrant sur un enclos en sable et en herbe,
en pente douce, ombragé de grands arbres. Une
famille de cerfs du Prince Alfred (Rusa alfredi) s'y
reproduit.

Sur la gauche se dresse une volière de taille
moyenne, bien plantée, consacrée à une autre
espèce asiatique menacée, le mainate religieux
(Gracula religiosa intermedia).

Nous arrivons alors au niveau d'un carrefour. Sur
la droite, l'allée nous permet de longer l'enclos
des cervidés.


Nous allons continuer notre découverte face à nous
de sorte à découvrir, sur la gauche, une fosse
creusée d'un bassin, entourée de falaises en béton.
Cette installation est jonchée de branches afin de
la rendre plus naturelle. Elle constitue le territoire
des loutres naines (Acynonix cinerea).

En contournant la fosse des loutres, nous arrivons
devant un grand enclos composé d'un vaste bassin
avec vision sous marine et de plages en terre et
en rochers formant une falaise côtière. Cet espace
est occupé par une colonie de manchots de
Humboldt (Spheniscus humboldti).


Enclos des loutres
Enclos des loutres - septembre 2021


Volière des rats des nuages
Volière des rats des nuages - septembre 2021
En continuant sur cette allée, nous retrouvons la
grotte et l'enclos des fennecs. Nous revenons
alors au niveau de la volière des mainates et du
carrefour pour emprunter l'allée de droite et longer
l'espace des cervidés.

A l'extrémité de ce dernier, une volière extérieure
accolée à un bâtiment, est agrémentée de nombreux
troncs placés horizontalement et verticalement. La
loge intérieure est aménagée de la même façon. On
pourra y admirer des porcs épics de Palawan (Hystrix
pumila) et des rats des nuages (Phloemys pallidus).

Enfin, jouxtant la loge des rongeurs, se trouve une
autre loge comparable en termes d'aménagements,
également réliée à une volière extérieure, au sein de
laquelle s'ébat une gallicolombe de Barlett
(Gallicolumba crinigera).


Sur la gauche de la maison des rongeurs et de la
gallicolombe, se dresse une autre volière
extérieure reliée à la loge de la gallicolombe.

Face à cette volière un dernier point de vue
s'ouvre sur une zone en sable de l'enclos des
cerfs du Prince Alfred (Rusa alfredi), qui évoluent
aux cotés de sangliers des Visayas (Sus cebifrons).

Ainsi s'achève la découverte de la zone consacrée
aux Philippines.

Nous traversons alors un autre cours d'eau pour
gagner la zone centrale du zoo de Landau et une
section consacrée aux primates.
Loge de nuit des rats des nuages
Loge de nuit des rats des nuages - septembre 2021


Enclos des cerfs du Prince Alfred
Enclos des cerfs du Prince Alfred - septembre 2021
Enclos des manchots
Enclos des manchots - septembre 2021



Flèche

Sur la droite de l'allée, une première volière est
occupée par un groupe de chimpanzés (Pan
troglodytes
).
Le sol de la volière est recouvert d'herbes
sauvages. 
Elle est agrémentée de différents troncs d'arbre,
balançoires en pneus, offrant aux animaux de
nombreuses possibilités de jeu.

Jouxtant la volière des chimpanzés, une autre
structure est le lieu de vie d'une famille d'atèles
noirs de Colombie (Ateles fusciceps rufiventris).
L'ensemble du grillage est utilisé par les animaux
pour leurs déplacements et leurs accrobaties.
L'enclos est également en herbe, comme tous ceux
des primates et dispose de quelques structures
en bois.


Volière des atèles
Volière des atèles - septembre 2021


Volière des gibbons
Volière des gibbons - septembre 2021

En face de ces volières, on trouve une grande et
très haute installation où vivent des gibbons lars
(Hylobates lar). Ces animaux disposent ainsi d'un
vaste volume d'évolution et la volière leur permet
de se déplacer par brachiation comme dans leur
milieu naturel.

Nous revenons sur la droite de l'allée, pour ob-
server, jouxtant l'enclos des atèles, une autre
volière naturelle, agrémentée de structures en
bois et de troncs d'arbre coupés.
Cette dernière héberge un groupe de mangabeys
couronnés (Cercocebus lunulatus).


En face de cette volière se dresse un des snacks
du zoo. A coté de ce point de restauration se
trouve une aire de jeux au centre de laquelle
trone un enclos circulaire, recouvert d'un filet
protégeant le village des cochons d'Inde (Cavia
porcellus
).

En face de la place, un petit enclos adossé à
une maison vitrée en façade, recréer un mor-
ceau de landes. Cette installation est composée
d'un sol en sable, de rochers et de quelques
petits conifères. On pourra y observer des tor-
tues bordées (Testudo marginata).

La maison des reptiles dispose également d'un
sol en sable.


Enclos des tortues
Enclos des tortues - septembre 2021
Maison des tortues
Maison des tortues - septembre 2021

A ce niveau, plusieurs possibilités s'offrent à nous:
emprunter le sentier de gauche pour revenir à
proximité de l'enclos des loutres et des manchots;
continuer face à nous pour contourner l'instal-
lation des tortues en direction de la volière des
dik-diks (Madoqua kirki) ou utiliser le dernier sen-
tier, situé sur la droite, et longer la volière des
cercocèbes. Nous allons opter pour ce dernier
choix.

A l'extrémité de la volière des cercocèbes, se
dresse la maison des singes. Cette dernière était
fermée lors de ma visite.



Flèche

Du fait de la fermeture de la maison pour cause
de virus Covid 19, nous allons reprendre la des-
cription de 2015.

Dans le sas d'entrée, un vivarium à l'environ-
nement désertique abrite des caméléons à
casques (Chamaeleo calyptratus calyptratus),
des lézards fouette queue (Uromastyx
acanthinurus
) et des souris éléphants à oreilles
courtes (Macroscelides proboscideus). Leur ter-
rarium sableux est agrémenté de pierres rouges
et de quelques arbres des milieux secs.

En entrant dans la maison, le visiteur découvre
les loges intérieures des cercocèbes, gibbons et
atèles, qui sont vitrées sur toute leur largeur.


Vivarium des caméléons
Vivarium des caméléons - aout 2015



Loge typique pour primates
Loge typique pour primates - aout 2015
Elles sont carrelées, le sol est recouvert de
paille, et de nombreux cordages et structures
en bois offrent aux animaux des possibilités
d'évolution.

En face des loges de ces singes, on retrouve 2
aquariums d'eau douce et 1 d'eau de mer. Au
bout de cette allée, se trouve les loges des
chimpanzés qui sont relativement anciennes et
totalement carrelées. En face des chimpanzés,
un nouveau terrarium est le lieu de vie de
dragons barbus (Pogona vitticeps).

En continuant dans la maison tropicale, le
visiteur peut observer une nouvelle installation
au sol recouvert d'écorces et très végétalisée,
dans laquelle cohabitent des tamarins lions
dorés (Leontopithecus rosalia rosalia), ...


..., des ouistitis pygmés (Callithrix pygmae), des
tortues charbonnières (Geochelone carbonaria)
et un couple d'accouchis (Myoprocta acouchy).

A coté de cet enclos, on retrouve une nouvelle
installation vitrée, constituée d'un grand bassin
et de berges arborées. Différentes espèces de
reptiles sont présentées dans cette serre,
comme par exemple, des caïmans nains
(Paleosuchus palpebrosus), des iguanes verts
(Iguana iguana),  trois espèces de tortues aqua-
tiques ou mauresques des tortues de Floride,
des tortues des rivières de Cayenne (Podocnemis
unifilis
) et de rarissimes platémydes de Schweigger
(Phrynops nasutus). Dans cette installation, on
retrouve également un petit terrarium où est
présentée une mygale.




Terrarium des callithricidés
Terrarium des callithricidés - aout 2015
Vivarium pour reptiles
Vivarium pour reptiles - aout 2015


En face des reptiles, on trouve un petit enclos
percé dans le mur central de la maison tropicale,
où sont présentés des petits tenrecs hérissons
(Echinops telfairi).

On trouve également un terrarium où vit un groupe
de geckos léopards (Eublepharis macularius), un
autre consacré à la présentation de dendrobates
jaunes (Dendrobates aureus) et un dernier où vivent
des serpents rois mexicains (Lampropeltis mexicana
thayeri
). Un dernier terrarim se situe à la seconde
extrémité du mur central, il héberge des boas con-
stricteurs (Boa constrictor) et des pythons royaux
(Python regius).


Enfin, avant de regagner la sortie, le visiteur dé-
couvre une dernière grande volière intérieure où
est présentée une multitude de petits oiseaux
comme des cailles de Madagascar (Margaroperdix
madagascarensis
), des tourterelles de Madagascar
(Streptopelia picturata), des foudis rouges (Foudia
madagascariensis
), espèce peu courante en cap-
tivité, des iguanes de Madagascar (Oplurus
quadrimaculatus
), des geckos de Madagascar
(Phalsuma madagascariensis grandis) et des
podocnémides de Madagascar (Erymnochelys
madagascariensi
).


Le visiteur ressort alors de la maison tropicale.
Enclos de Madagascar
Enclos de Madagascar - aout 2015



Flèche

De retour à l'air libre, nous faisons face à un point
d'eau entouré de plages en herbe agrémentées de
quelques herbes de la pampa. Cette plaine ac-
cueille une troupe de flamants du Chili
(Phoenicopterus chilensis).

Sur la gauche, un sentier nous conduit vers un en-
semble de deux volières accolées. Chaque volière
dispose d'un sol naturel avec quelques herbes.
Des troncs d'arbres verticaux servent de perchoirs
aux kookaburas à ailes bleues (Dacelo leachi).

La seconde volière présente pour sa part des
corbeaux flûteurs (Gymnorhina tibicen).


Lagune des flamants
Lagune des flamants - septembre 2021


Enclos des mangoustes
Enclos des mangoustes - septembre 2021

En continuant sur cette allée, sur la droite, une
vitre s'ouvre sur la maison des chiens des
buissons (Spethos venaticus). Au bout de cette
allée, nous retrouvons l'enclos secondaire de
ces petits carnivores.

Nous allons alors revenir sur nos pas jusqu'à la
plage des flamants pour bifurquer sur la gauche
et contourner leur plan d'eau.

Plus loin, sur la droite, un muret délimite un en-
clos au sol en sable, aménagé de plantes
grasses, de troncs et de rochers. Une colonie de
mangoustes zébrées (Mungo mungo) y évolue.


Le sentier de visite bifurque sur la gauche afin
à longer, sur la droite, une imposante volière en
structure métallique, doublée d'une maison dont
l'intérieur est visible au travers d'une baie vitrée.
Cette volière au sol en herbe a été plantée de
troncs morts et de nombreux cordages y ont été
tendus. On pourra y observer des aras de Coulon
(Primolius couloni), des aras à gorges bleues
(Ara glaucogularis) et des makis cattas (Lemur
catta).

A l'extérmité de cette grande volière se dresse
une autre structure en bois renfermant également
une volière au sein de laquelle nous pouvons
pénétrer.


Maison et volière des lémuriens
Maison et volière des lémuriens - septembre 2021


Volière sud américaine
Volière sud américaine - septembre 2021
Cette volière au sol en terre, est creusée d'un bassin,
légèrement en pente et plantée de nombreux feuillus
et autres bambous.
Elle est consacrée à l'Amérique du Sud.

Des spatules roses (Platalea ajaja), y évolent aux
cotés d'ibis rouges (Eudocimus ruber), d'échasses du
Mexique (Himantopus mexicanus) et d'amazonettes
du Brésil (Amazonetta brasiliensis).

Nous ressortons alors de la volière et retrouvons le
restaurant du parc.

Là, nous allons repasser devant l'enclos des
muntjacs et la place où se situe la boutique.
C'est ainsi que s'achève la découverte du zoo de
Landau.



Flèche
                                                                                                                                                                                                
En conclusion, le zoo de Landau est un petit parc
de ville qui a su adapter sa collection à l'espace
qui lui est réservé.

En optimisant cela, le zoo se consacre à l'élevage
de petites espèces menacées et méconnues.
Il met ainsi en rapport son travail ex situ avec
ses projets in situ menés dans divers pays.

L'équipe a pu enregistrer de nombreux succès de
reproduction avec des espèces qui ne sont pas
toujours aisées à maintenir en captivité comme
les mangabeyx couronnés ou encore les colombes
de Soccoro.
Guépard du Soudan
Guépard du Soudan - septembre 2009


Copyright ©  -  2007-2022  -  J. Bordonné  -  Tous droits réservés