Accueil    |    Présentation    |    Les zoos en Europe   |   Les zoos dans le reste du monde    |    Nouveautés    |    Description des espèces   |   EAZA    |    Actualités    |   Mes visites    |     Liens


Parc Animalier de Sainte Croix


Parc Animalier de Sainte Croix
57810 RHODES

Tel : +33 (0)3 87 03 95 36

www.parcsaintecroix.com

Logo de Sainte Croix en Plaine



Mes visites :
31 mai 2010; 04 et 05 aout 2021

Mise en ligne : 19 juillet 2010
Mise à jour : 19 septembre 2021
Plan 2021
Plan du parc 2021

Description 2010
                                                                 
Description 2021








Horaires d'ouverture 2021
Tarifs d'entrée 2021
L'entrée et la ferme de Gérald
Mission biodiversité, le voyage de Néo
Le palais des insectes et les ragondins
Le Nouveau Monde 1/2
Le Nouveau Monde 2/2
Les loups et les oiseaux d'Europe
Les sangliers, rapaces nocturnes et renards polaires
Les lynx, marmottes, corbeaux et bisons
Le chalet des grands tétras et les ours
Les marécages européens
Conclusion

Marmotte
Marmotte - mai 2010



Flèche

Horaires d'ouverture 2021 (Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif) :

Loir gris
Loir gris - mai 2010





Du 19 mai au 06 juillet :                    10h00 à 18h00 en semaine
Ouverture à 9h15 les week ends
Du 07 juillet au 31 aout :                  09h15 à 19h00
Du 01 septembre au 01 novembre:  10h00 à 18h00
A partir du 02 au 14 novembre :       10h00 à 17h30



Flèche

Tarifs d'entrée 2021 (Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)

Ticket journalier :
     Adulte : 26,50 €
     Enfant (3 à 11 ans) : 18,50 €

Safari train
     Adulte : 5,50 €
     Enfant (3 à 11 ans) : 4,50 €

Ticket journalier Parc + Safari train
     Adulte : 32,00 €
     Enfant (3 à 11 ans) : 23,00 €

Pass Annuel
     Adulte : 54,00 €
     Enfant (3 à 11 ans) : 37,00 €
Cheval de Przewalsky
Cheval de Przewalsky - mai 2010



Flèche

Présentation du parc.

Le visiteur, avant d'entrer au niveau de l'accueil
du parc, découvre deux premiers étangs de part
et d'autre de l'entrée. A ce niveau sont
présentés les fonds des eaux européennes et
les batraciens qui y vivent.

Le visiteur s'acquitte alors de son droit d'entrée,
la traverse et arrive au niveau d'un préau,
sur la droite duquel se trouve la boutique du zoo.
Le parc se divise en 5 parcours différents né-
cessitant chacun entre 30 minutes et 2 heures
de visite.

Nous allons démarrer la visite sur la droite, pour
découvrir un amphithéatre, lieu d'un spectacle
pédagogique sur les animaux des forêts et la
protection de la nature.



Entrée du parc
Entrée du parc - aout 2021


Basse cour des canards et oies
Basse cour des canards et oies - aout 2021
En face de l'amphithéatre, le visiteur est invité
à traverser la mini ferme du parc.

Un premier bâtiment en bois est en cours de
finition et offrira diverses possibilités de restau-
ration.

Une seconde ferme en briques rouges, se divise
en plusieurs bâtiments entourant une cour amé-
nagée et plantée de nombreuses fleurs. Sur
la droite de la cour, on découvre une aire de jeux,
où les enfants peuvent s'entrainer à la traite des
vaches.

Un petit espace en herbe et en terre accueille la
basse cour avec ses canards courreurs indiens
(Anas domesticus) et ses poules Sussex (Gallus
gallus).


Dans le prolongement de la basse cour, se trouve
un grand enclos en herbe, ombragé par quelques
arbres. Cet enclos de contact présente des chèvres
naines (Capra domesticus) et des moutons
(Ovis aries).

Sur la gauche de la ferme et de l'aire de jeux, on
peut observer deux stalles consacrées à des
cochons laineux (Sus domesticus).

Une autre grange, plus petite a été divisée en 3
loges au sol en paille, chacune occupée par une
race différente de lapins (Oryctolagus cuniculus)
à savoir des géants des Flandres, des papillons
français et des fauves de Bourgogne.

Un dernier abris est occupé par une tribu de
cochons d'Inde (Cavia porcellus).




Ferme de Gaston
Ferme de Gaston - aout 2021
Poulailler
Poulailler - aout 2021
Nous regagnons alors la partie extérieure de la ferme, pour
admirer, sur la gauche, un pré doublé d'une étable semi
ouverte, au sein duquel s'ébat un cheval ardenais et une
vache vosgienne.

Enfin, un dernier enclos complète la ferme, et héberge des
cochons nains de Göttingen (Sus domesticus).

Avant de quitter la ferme, on peut encore parcourir un
ensemble de trois enclos situés entre le théatre des
animaux et l'enclos des chèvres naines.

Le premier enclos, en herbe, est creusé d'un bassin et
voit cohabiter des dindons (Meleargis gallopavo), des
pintades grises (Numida meleagris) et des oies frisées
du Danube (Anser domesticus).



Le second enclos de ce coté de la ferme, est le plus
grand et totalement en herbe. Il voit cohabiter des
baudets du Poitou (Equus asinus) et des chèvres de
Lorraine (Capra hircus).

Enfin, un couple de moutons Thones et Marthod
(Ovis aries) évolue dans le dernier enclos.

Ces ongulés marquent la fin de la mini ferme et de
la découverte du sentier jaune, avant de gagner le
second sentier du parc de Sainte Croix, les aven-
tures de Néo.
Batiment des vaches et chevaux
Batiment des vaches et chevaux  - aout 2021


Pré des vaches et chevaux
Pré des vaches et chevaux  - aout 2021
Enclos des cochons
Enclos des cochons  - aout 2021



Flèche

La découverte du voyage de Néo; mission biodiversité,
démarre au niveau de l'embarcadère et va conduire
les plus jeunes au travers de différents continents,
grâce à un parcours ludique, permettant de répondre
à de nombreuses énigmes.

Le sentier traverse d'abord une zone marécageuse,
et borde un lac sur lequel nage une colonie de pélicans
blancs (Pelecanus onocrotalus).

Sur la droite, 3 barques permettent aux familles de
faire la course pour rejoindre l'autre rive à la force
des bras, en tirant sur une corde.

Arrivé sur la seconde rive du zoo, un parcours pieds
nus permet de découvrir diverses sensations, en
marchant sur des pierres, de l'eau, du bois, du
caoutchouc ou encore du verre pilé.



Lac des pélicans
Lac des pélicans - aout 2021
Enclos des petits pandas
Enclos des petits pandas - aout 2021
En quittant le parcours pieds nus, un autre type de
voyage nous amène vers la cime des arbres, pour
franchir différents ponts suspendus. A l'arrivée,
nous contournons la cabane de Néo, un des
hébergements proposés par le parc.

S'en suit une terrasse en bois, qui domine un enclos
de taille moyenne, ombragé par de grands arbres et
offrant plusieurs structures d'escalade en bois.
Un couple de petits pandas (Ailurus fulgens) s'y
ébat.

Nous revenons alors sur le sentier principal qui fait
le tour du lac des pélicans pour admirer un grand
baobab qui interpelle les visiteurs.


Parcours pieds nus
Parcours pieds nus - aout 2021
Ambiance dans l'expédition de Néo
Ambiance dans l'expédition de Néo - aout 2021


Suite au baobab, nous pouvons continuer tout droit,
en direction d'un autre sentier. L'aventure de Néo
continue en revanche en empruntant un ponton sur
la droite, qui traverse le lac et la plage des pélicans.

Le long de ce ponton flottant, se trouve une île qur
laquelle nous pouvons entrer. Cet enclos de contact
est consacré à Madagascar, représenté par des
lémurs cattas (Lemur catta), des varis roux
(Varecia rubra), des varis noirs et blancs (Varecia
variegata) et des lémurs à ventre roux (Eulemur
rubriventer).

Une volière d'isolement visible à partir de l'allée
principale complète le complexe des lémuriens.


Ile des lémuriens
Ile des lémuriens - aout 2021

Ile des gibbons
Ile des gibbons - aout 2021
Après avoir traversé le ponton, nous revenons vers la
première rive du lac, pour longer, sur la gauche, un
enclos difficilement visible, tellement il est plongé
dans la végétation. Cet espace voit cohabiter des
muntjacs de Chine (Muntiacus reevesi) et des grues
du Japon (Grus japonensis).

La visite continue alors dans le monde de Néo, pour
tomber sur une île de grande taille, plantée de grands
arbres, et agrémentée de structures d'escalade en bois
et en cordes. Cette île est doublée d'une maison dont
l'intérieur est visible au travers de vitres. Ce complexe
est occupé par un couple de gibbons à favoris roux
(Nomascus gabriellae).

Nous revenons alors à proximité de l'embarcadère pour
continuer la visite sur la gauche et traverser l'une des
allées principales du zoo.


Ile des lémuriens
Ile des lémuriens - aout 2021
Ile des lémuriens
Ile des lémuriens - aout 2021



Flèche

Le sentier face aux primates, nous conduit vers une
grange vitrée au sein de laquelle ont été disposés
quelques vivariums. Ces derniers sont tous consacrés
aux insectes. La grange est également garnie de mul-
tiples panneaux pédagogiques.

Parmis les insectes que l'on peut y observer, on peut
citer les blattes géantes (Blaberus craniifer),
les phasmes bâtons (Carausuis morosus) ou encore
les phasmes du Pérou (Oreophoetes peruana).

Nous continuons alors l'aventure, en direction de
l'arche des batraciens, un bâteau faisant office
d'aire de jeux pour les enfants, avec divers toboggans
et balançoires.

Dans l'antre de l'arche se trouve des reconstitutions
de milieux aquatiques pour présenter les différentes
espèces de batraciens vivant en France, à travers des
reproductions très fidèles.





Arche des insectes
Arche des insectes - aout 2021
Enclos des daims
Enclos des daims - aout 2021
En quittant l'arche des amphibiens, le visiteur
cherche le meilleur chemin au travers du
labyrinthe des plantes.

En quittant le labyrinthe, le visiteur retombe
sur l'allée centrale. Plus loin, sur la droite, on
peut entrer dans un enclos de contact en herbe,
au sein duquel évolue une harde de daims
(Dama dama).

Dans le prolongement de l'enclos des cervidés,
on peut observer un autre enclos en herbe, sé-
paré du visiteur par un fossé en eau, au sein
duquel sont présentés des hydropotes
(Hydropotes inermis).


Enfin, sur la gauche, accolé à l'arrière de l'enclos des
grues du Japon, se trouve un petit étang entouré de
saules pleureurs. Cet étang est grillagé de sorte à
former un enclos duquel ressortent des rochers et des
branchages. Cet enclos est le lieu de vie d'un groupe
de ragondins (Myocastor coypus).

Nous arrivons alors au niveau d'un carrefour. En
prenant le sentier de gauche, nous gagnons l'île et la
volière des lémuriens, ainsi que les petits pandas.

Nous allons pour notre part emprunter le chemin de
droite, vers la grande nouveauté 2021, le Nouveau
Monde.
Enclos des ragondins
Enclos des ragondins - aout 2021



Flèche

Ce vaste complexe consacré aux prairies d'Amérique
du Nord, s'étend sur près de 8,5 hectares. Inauguré
en 2019, cette zone du parc a été achevée en 2021.

L'entrée est marquée par un porche en bois, à l'ar-
rière duquel se trouve une grande vitre qui s'ouvre
sur un vaste enclos en herbe, au centre duquel
trône un bosquet. De nombreuses souches et autres
branches complètent les décors. Enfin, un bassin
permet aux habitants de ce premier enclos de se
rafraichir.
Au sein de cet espace, une meute de coyottes
(Canis latrans) cohabite avec un groupe d'ours
noirs (Ursus americanus).


Entrée dans le nouveau monde
Entrée dans le nouveau monde - aout 2021



Enclos des ours et coyottes
Enclos des ours et coyottes - aout 2021
L'allée contourne l'enclos des carnivores, pour gagner
un chalet en bois représentant la cabane du trappeur.
Là encore, de larges baies vitrées s'ouvrent sur l'es-
pace des ours et des coyottes.

Le sentier continue alors vers le troisième point de
vue qui permet d'observer cet enclos au niveau de
l'étang des ours. Là, une animation pédagogique est
proposée aux visiteurs.

Face au lac des ours se dresse la "Fabrique", un
restaurant à l'architecture typique des plaines du
Nord.

Le sentier bifurque alors sur la droite, pour gagner un
mirador en hauteur.


Pont séparant les bisons des coyottes
Pont séparant les bisons des coyottes - aout 2021
Cabane du trappeur
Cabane du trappeur - aout 2021


Coyottes
Coyottes - aout 2021
Chien de prairie
Chien de prairie - aout 2021


Cette tour domine la seconde grande plaine du Nouveau
Monde. Cette dernière en herbe est jallonée d'amas de
bois mort et de rochers. Des bisons d'Amérique
(Bison bison) y évoluent aux cotés d'un second groupe
d'ours noirs (Ursus americanus).

Au loin, on peut admirer les derniers hébergements
construits par le parc, les chalets des ours. Ces
chalets pouvant accueillir 5 personnes disposent
d'une terrasse avec vue sur la plaine des bisons.

Nous revenons alors au niveau de la Fabrique en face
de laquelle trône une statue de bison faite de métaux.
Ces oeuvres d'art ont été importées d'Amérique.


Plaine des ours et bisons
Plaine des ours et bisons - aout 2021



Enclos des ratons laveurs
Enclos des ratons laveurs - aout 2021


Nous poursuivons alors la visite du Nouveau Monde en
franchissant un pont couvert qui sépare la plaine des
bisons de celle des coyottes.

Après avoir traversé ce pont, nous découvrons un en-
clos de taille moyenne, entouré de fossés en eau, d'un
sol en herbe et en terre. Quelques arbustes et autres
buissons complètent les décors de ce qui forme le
territoire des ratons laveurs (Procyon lotor) et des
moufettes rayées (Mephitis mephitis).

Plus loin sur la droite, nous pouvons entrer dans un
enclos de contact au sol en herbe, creusé de nom-
breuses galeries sous-terraines. Une colonie de
chiens de prairie (Cynomis ludovicianus) y est
présentée.


Restaurant la Station
Restaurant la Station - aout 2021


Statue du bison
Statue du bison - aout 2021
Lodge des ours
Lodge des ours - aout 2021
Enclos des ours
Enclos des ours - aout 2021



Flèche

De retour sur le sentier principal, nous continuons
notre progression sur le sentier orange, pour passer
devant un grand bâtiment en bois, la "Grange des
Coyottes", une autre offre d'hébergement proposée
par le zoo.

En continuant notre voyage en Amérique du
Nord, nous découvrons, sur la gauche, un chalet en
bois, l'Atelier, dont les murs sont tapissés de divers
outils et au niveau de laquelle se trouve une vitre
qui forme le dernier point de vision sur l'enclos des
coyottes.

Enfin, un dernier enclos complète cette zone. Ce
dernier, agrémenté de nombreuses structures
d'escalade en bois est occupé par des oursons
coquaux (Erethizon dorsata).



Enclos des porcs épics arboricoles
Enclos des porcs épics arboricoles - aout 2021
Panneau taillé
Panneau taillé - aout 2021
C'est ainsi que s'achève la découverte de la zone
Nord Américaine du parc.

Nous débouchons alors sur un carrefour. En em-
pruntant l'allée de gauche, nous retrouvons la
volière d'isolement des lémuriens ainsi que leur
île.

Nous allons opter pour le sentier de droite, en
direction du parcours vert. Ce dernier démarre
par le refuge de la conservation, un espace péda-
gogique permettant de présenter les actions que
le parc mène pour la protection des espèces.



Flèche

La visite nous amène alors au coeur d'une forêt
où divers objets et animations pédagogiques
mettent l'accent sur l'utilité des loups et les
rapports entretenus au fil des siècles, entre ces
carnivores et les hommes.
 
Sur la droite, ce sentier longe un vaste enclos
en herbe, planté de bosquets de feuillus, de
conifères et aménagé de quelques cachettes en
pierres. Cette installation est occupée par une
meute de loups gris d'Europe (Canis lupus lupus).

Le visiteur contourne l'enclos des loups, en
direction d'un mirador qui domine l'enclos des
loups gris sur la droite et une autre plaine
forestière consacrée à des loups de Mackenzie
(Canis lupus occidentalis).


Enclos des loups gris
Enclos des loups gris - aout 2021
Point d'observation sur les enclos des loups
Point d'observation sur les enclos des loups - aout 2021
Le sentier plonge alors dans la forêt tout en bordant
l'enclos des loups de Mackenzie. Au détour d'un
bosquet, nous pouvons entrer dans un autre chalet
en bois qui s'ouvre sur un second enclos consacré
aux loups noirs du Canada ou loups de Mackenzie
(Canis lupus occidentalis). Le parc présente ainsi
deux meutes différentes appartenant à cette sous
espèce.

Une mine abrite d'autres points de vue sur l'enclos
des loups.

Nous quittons alors les sous terrains pour revenir
en surface et gagner un autre chalet bordant une
terrasse de restaurant. 


Jouxtant la cabane, une plateforme en hauteur
surplombe un vaste enclos en herbe planté de
grands arbres. Cet enclos accuille la troisième
sous espèce de loups visible à Sainte Croix, le
loup blanc de l'Arctique (Canis lupus arctos).

L'allée de visite continue alors en direction
de la forêt voisine au coeur de laquelle se
poursuit la découverte du sentier vert.

En continuant notre progression nous entrons
dans une forêt. Sur la droite du chemin, se
dresse un abri où ont été installés différents
posters pédagogiques ainsi que des livres sur
les amphibiens et oiseaux d'Europe.


Enclos des loups de Mackenzie
Enclos des loups de Mackenzie - aout 2021
Volière des cigognes
Volière des cigognes - aout 2021
Plus loin sur la gauche de ce sentier, se dresse une
grande volière ombragée par de grands arbres et
très végétalisée. Il faudra beaucoup de patience
aux visiteurs pour découvrir les hiboux moyens ducs
(Asio otus) hébergés à ce niveau.

Nous continuons alors notre incursion forestière
pour tomber sur une autre volière dans laquelle
nous sommes invités à entrer.
Cette structure recréer les marécages des forêts,
représentés ici par la présence de cigognes noires
(Ciconia nigra), de harles piettes (Mergellus albellus),
de garrots à oeil d'or (Bucephala clangula), de
nettes rousses (Netta rufina) et de fulligules
morillon (Aythya fuligula).


Nous ressortons alors de la volière des
cigognes, de sorte à emprunter un virage
au détour duquel se trouvent deux volières
de taille moyenne, visibles à travers des
points de vision vitrés et tapissés de bûches.

La volière située sur la droite du poste
d'observation était en cours de réaména-
gement lors de ma visite tandis que celle
située sur la gauche est occupée par une
famille de pies bleues ibériques (Cyanopica
cooki).

La visite continue alors en passant devant
un théatre de marionnettes, avant de re-
trouver la ferme de Gérald.


Volière des pies
Volière des pies - aout 2021
Ambiance dans la zone des loups
Ambiance dans la zone des loups - aout 2021
Enclos des loups arctiques
Enclos des loups arctiques - aout 2021



Flèche

Nous traversons alors la ferme pour revoir les
chèvres, vaches, chevaux et autres volailles,
puis revenir à proximité de l'entrée et gagner
le dernier parcours du parc de Sainte Croix,
le parcours bleu qui est aussi le plus long.

Nous démarrons alors la découverte de ce
parcours, par un premier enclos, situé sur la
gauche de l'allée, au sol en terre et en herbe,
aménagé de quelques buissons et d'une
marre de boue. Cet espace est consacré à des
sangliers (Sus scorfa).

Dans le prolongement de l'installation des
suidés, on peut observer une grande prairie
vers laquelle nous reviendrons à la fin du
parcours.



Enclos des sangliers
Enclos des sangliers - aout 2021
Enclos des rennes
Enclos des rennes - aout 2021
Face aux suidés, sur la droite du sentier, un abri en bois
forme la gare du petit train du parc, qui propose une
autre façon de découvrir le zoo, en marquant plusieurs
arrêts lors desquels sont proposées des animations
pédagogiques.

A la suite de la gare, se trouve un enclos forestier, au
sol en terre, consacré à un troupeau de rennes
(Rangifer tarandus).

A l'extrémité du sentier des cervidés, nous allons em-
prunter un petit ponton en bois qui longe une grande
volière visible à partir d'un point de vision couvert.
La volière du Grand Nord est occupée par des chouettes
de l'Oural (Strix uralensis) et des harfangs des neiges
(Bubo scandiaca).


Dans la continuité de la volière du Grand Nord, se
trouve un grand enclos en herbe, planté de quel-
ques conifères, de rochers et autres bouleaux.
Un groupe de renards polaires (Vulpes lagopus)
y évolue.

Nous arrivons alors sur une petite place, où
se trouve aussi le premier arrêt du safari train.
Cette place domine un vaste enclos en herbe que
nous avons déja pu observer sur le sentier vert,
l'espace des loups arctiques (Canis lupus arctos).

Sur la gauche de cette place, se dresse une vo-
lière formée de deux parties, qui peuvent être
reliées entre elles ou séparées.


Enclos des renards polaires
Enclos des renards polaires - aout 2021
Volière des chats sauvages
Volière des chats sauvages - aout 2021


Cette volière fortement plantée, est le lieu de vie de
chats sauvages (Felis silvestris).

La visite continue alors au coeur d'une forêt clairsemée
accessible aux cerfs élaphes (Cervus elaphus), daims
(Dama dama) et autres mouflons européens (Ovis
aries musimon) qui évoluent en semi liberté dans le
zoo.

Après avoir parcouru un petit trajet, nous découvrons
une ancienne cage, ainsi que des caisses de transport.
A ce niveau, plusieurs panneaux expliquent les actions
du parc pour la sauvegarde et le relacher des lynx dans
les forêts européennes.
Entrée de la volière des chouettes
Entrée de la volière des chouettes - aout 2021
Volière des chouettes
Volière des chouettes - aout 2021



Flèche

A la suite de la zone pédagogique, un vaste enclos
en herbe, légèrement valloné, agrémenté de nom-
breux bosquets, est occupé par une famille de lynx
d'Europe (Lynx lynx) ainsi que leur dernière
portée.

Le visiteur peut alors prendre un escalier pour
dominer le territoire des lynx. Sur la droite, cette
terrasse surplombe un autre enclos de type
forestier au sein duquel évoluent des gloutons
(Gulo gulo).

De retour sur la terre ferme, nous poursuivons la
découverte du parc de Sainte Croix dans la
clairière.


Enclos des lynx
Enclos des lynx - aout 2021
Enclos des marmottes
Enclos des marmottes - aout 2021
Sur la droite, se dresse une vaste volière au sol en
herbe, agrémentée de jeunes charmes, de bouleaux,
de troncs et de rochers. Des grands corbeaux
(Corvus corax) y cohabitent avec des hiboux grands
ducs (Bubo bubo).

Le sentier contourne une petite fosse au centre de
laquelle se trouve un monticule en terre, agrémenté
de rochers, et de petits conifères. Cet enclos
accueille des marmottes des Alpes (Marmota
marmota).

Face aux rongeurs, un enclos en herbe est le lieu de
présentation d'un groupe de vautours fauves (Gyps
fulvus). Cet espace dispose d'un sol en herbe et de
quelques rochers sur lesquels se perchent les
oiseaux.


Volière des grands ducs
Volière des grands ducs - aout 2021
Enclos des gloutons
Enclos des gloutons - aout 2021


A l'extrémité de l'enclos des vautours, une allée
bifurque sur la droite, vers une extension du zoo
inaugurée en 2021.

Là, sur la gauche du sentier, plusieurs panneaux
pédagogiques informent sur les modes de vie du
renard roux. Au détour d'un virage, on peut
observer une fosse de grande taille, au sol
naturel en herbe, agrémentée d'abris en bois et
de quelques arbres ainsi que de fougères. Cet
espace est occupé par une famille de renards
roux (Vulpes vulpes).

Notre incursion dans la forêt mosellane continue
vers une clairière.


Plateau des renards roux
Plateau des renards roux - aout 2021
Clairière des bisons et chevaux
Clairière des bisons et chevaux - aout 2021
Un point de vision permet d'observer brièvement
une partie d'un enclos naturel, traversé par le
train safari. Cette plaine forestière constitue le
centre de reproduction des bisons d'Europe
(Bison bonasus) et des chevaux de Przewalski
(Equus przewalskii).
Le parc participe ainsi au programme européen
d'élevage et de réintroduction de ces deux
espèces.

L'allée forme alors une boucle pour gagner un
chalet en bois au sein duquel le visiteur est in-
vité à entrer.



Flèche

Une fois dans le chalet, on découvre, sur la droite,
un complexe de trois volières mitoyennes. Ces
dernières sont toutes conçues suivant le même
principe à savoir un sol en sable (pour éviter
l'humidité), des troncs et branches mortes ainsi
que quelques rochers et conifères.

Les deux volières situées aux extrémités héber-
gent chacune un trio de grands tétras (Tetrao
urogallus). Celle située au centre est consacrée
à d'autres femelles grand tétra et à des chouettes
de Tengmalm (Aegolius funereus).

Sur la gauche des panneaux et des photos ren-
seignent sur les moeurs de ce gallinacé menacé.


Volière typique pour grands tétras
Volière typique pour grands tétras - aout 2021
Enclos des ours bruns
Enclos des ours bruns - aout 2021


L'allée de visite revient alors à proximité de l'enclos
des renards roux et des vautours, pour bifurquer sur
la droite.

Sur la gauche, un sentier secondaire bifurque en
direction de deux baies vitrées, s'ouvrant sur un
enclos en herbe planté de nombreux feuillus, le
territoire des gloutons (Gulo gulo).

Nous revenons sur l'allée principale, pour longer, sur
la droite, un vaste enclos en herbe, garni d'un bassin
et de cascades. Des rochers, cavernes, troncs et
autres massifs de joncs complètent les décors de la
vallée des ours bruns (Ursus arctos).
Chalet des grands tétras
Chalet des grands tétras - aout 2021
Chalet des ours
Chalet des ours - aout 2021


Au bout de cette grande plaine, un ponton en bois
tourne sur la droite, pour nous conduire vers la
cabane du trappeur et vers une terrasse qui sur-
plombent les cascades et les loges des ours
bruns (Ursus arctos).

La passerelle longe alors la "Terre des ours" pour
revenir sur l'allée principale et contourner un
grand lac. Au centre de ce lac, un amas de
branchages, forme un îlot sur lequel peut se re-
poser la colonie de pélicans frisés (Pelecanus
crispus) qui évolue à ce niveau.

Après avoir contourné ce plan d'eau, le visiteur
tombe sur une cabane en bois s'ouvrant sur une
réserve naturelle.


Etang des pélicans frisés
Etang des pélicans frisés - aout 2021
Enclos des élans
Enclos des élans - aout 2021



Cet enclos en herbe dispose d'une partie en eau
et d'un plateau en herbe agrémenté de quelques
souches. Un couple d'élans (Alces alces) est pré-
senté à ce niveau.

Ces grands cervidés du Nord de l'Europe, seront
plus facilement visibles à partir du safari train.

Nous traversons une autre allée, en direction
d'un second étang que nous allons border sur
un ponton en bois.
Enclos des ours bruns
Enclos des ours bruns - aout 2021
Enclos des ours bruns
Enclos des ours bruns - aout 2021



Flèche

Sur la droite, un mur en bois percé de quelques
fenêtres, s'ouvre sur une grande volière maré-
cageuse.

En continuant sur le ponton, l'allée nous permet
d'entrer dans cette volière au sol en herbe, avec
une plage s'ouvrant sur un bassin et plantée de
plusieurs saules. On pourra y observer des ibis
falcinelles (Plegadis falcinellus), des aigrettes
garzettes (Egretta garzetta), des hérons biho-
reaux (Nycticorax nycticorax), des hérons garde
boeufs (Bubulcus ibis), des spatules d'Europe
(Platalea leucordia) et des bernaches à cou
roux (Branta ruficollis).


Volière des spatules
Volière des spatules - aout 2021



Volière des limicoles
Volière des limicoles - aout 2021
Là, sur la droite, on retrouve un chalet en bois,
le bistrot du pêcheur, un des points de restau-
ration du zoo.

Nous continuons alors la visite en direction
d'une volière de grande taille, au sol en herbe,
creusée de deux bassins et d'une cascade. La
volière des limicolles a été inaugurée en 2021
et accueille des avocettes élégantes
(Recurvirostra avosetta), des barges à queue
noire (Limosa limosa), des chevaliers com-
battants (Calidris pugnax), des chevaliers gam-
bettes (Tringa totanus), des courlis cendrés
(Numenius arquata), des échasses blanches
(Himantopus himantopus), des souchets
d'Europe (Anas clipeata) ou encore des
sarcelles d'hiver (Anas crecca).


Nous quittons alors la volière des limicoles, pour
revenir vers l'enclos des élans (Alces alces),
avant de bifurquer sur la droite pour longer le
grand lac sur lequel vivent plusieurs espèces
sauvages comme des balbuzards pêcheurs
(Pandion haliaetus) ou encore des cormorans
(Phalacrocorax carbo).

Nous continuons alors notre avancée sur cette
allée en direction d'un autre centre d'élevage.

Ce dernier se compose d'une nursery visible à
travers des baies vitrées puis de deux volières
accolées. Chaque volière recouvre un grand
bassin couvert de nénuphars et de joncs, en-
touré de plages en herbe.


Enclos des aurochs
Enclos des aurochs - aout 2021
Volière des tortues
Volière des tortues - aout 2021


Des souches flottent aussi sur l'eau permettant aux
cistudes d'Europe (Emys orbicularis) de prendre des
bains de soleil.

Un autre bassin comparable à celui des cistudes, est
consacré à une espèce invasive, la tortue de Floride
(Trachemys scripta elegans), une espèce qui fait des
ravages dans les populations de poissons et de ba-
traciens en Europe.

Face au complexe des tortues, se trouve un plateau
en herbe bordé par le grand lac, sur lequel s'ébattent
deux espèces ancestrales, l'auroch (Bos primigenius)
et le tarpan (Equus caballus).
Nursery des tortues
Nursery des tortues - aout 2021
Nursery des tortues
Volière des tortues - aout 2021



En quittant la volière des tortues, le visiteur entre
dans la plus grande plaine du parc, qui se divise
en une grande prairie, une forêt et un point d'eau.

Au sein de cet espace de semi liberté, divers
points d'observation ont été disposés et per-
mettent d'admirer les hardes de daims (Dama
dama), de cerfs élaphes (Cervus elpahus) et de
mouflons d'Europe (Ovis aries musimon).


Plaine des cerfs
Clairière des bisons et chevaux - aout 2021



Plaine des cerfs
Plaine des cerfs - aout 2021


Diverses visites commentées sont proposées au
cours de l'année notamment durant la période
du brâme.

En sortant de cette plaine, nous revenons à
proximité du restaurant du zoo et du point de
départ des différents sentiers, achevant ainsi
la visite du vaste parc animalier de Sainte
Croix.




Flèche

En conclusion, le Parc Animalier de Sainte Croix est
un grand parc animalier spécialisé dans la faune
d'Europe et maintenant des grandes plaines nord
Américaine.

Sur une surface totalisant près de 130 hectares, le
visiteur pourra parcourir le parc au travers de
différents sentiers plus ou moins longs.

Les animations et panneaux pédagogiques sont
omniprésents et mettent en avant les moeurs des
diverses espèces visibles, mais aussi les menaces
qui pèsent sur elles, notamment du fait des comtes
pour enfants.

Enfin, les diverses actions menées par le parc en
faveur de la biodiversité sont nombreuses et bien
expliquées.
Cistude d'Europe
Cistude d'Europe - mai 2010


Copyright ©  -  2007-2021  -  J. Bordonné  -  Tous droits réservés