Accueil    |    Présentation    |    Les zoos en Europe  |   Les zoos dans le reste du monde    |    Nouveautés    |    Description des espèces   |   EAZA    |    Actualités    |   Mes visites    |     Liens

Tierpark Dählhölzli


Tierpark Dählhölzli
Tierparkweg 1
3005 Bern
SUISSE

Tel :  +41 (0)31 357 15 15
Fax : +41 (0)31 357 15 10

www.tierpark-bern.ch


Logo zoo de Bern

Ma visite : 06 juin 2010
Mise en ligne : 26 septembre 2010





Loup gris
Loup gris - juin 2010



Horaires d'ouverture 2010
Tarifs d'entrée 2010
Les ratons laveurs, flamants roses et gallinacées
La zone sud américaine
Le vivarium
L'aquarium
Les reptiles, élans, phoques, chats sauvages et spermophiles
Les carnivores, les rapaces et les marmottes
La vallée des bisons, les rennes et les oiseaux d'eau
Les animaux des montagnes
La mini ferme
Les ours à Bern
Conclusion



Flèche

Horaires d'ouverture 2010 (Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)


Le zoo est ouvert toute l'année

En été:
de 8h00 à 18h30

En hiver :
de 9h00 à 17h00

Les caisses ferment 30 minutes avant le parc.
Grèbe castagneux
Grèbe castagneux - juin 2010



Flèche

Tarifs d'entrée 2010 (Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif)



Macareux moine
Macareux moine - juin 2010
Ticket journalier
     Adulte :                   10,00 CHF    (7,25 €)
     Enfant  (6 à 16 ans) : 6,00 CHF    (3,55 €)
     Famille :                   24,00 CHF (14,12 €)
     Etudiant, sénior  :       8,00 CHF    (4,70 €)

Carte annuelle
     Adulte :                     70,00 CHF   (41,20 €)
     Enfant  (6 à 16 ans) : 40,00 CHF   (23,55 €)
     Famille :                  130,00 CHF   (76,47 €)
     Etudiant, sénior  :       50,00 CHF   (29,42 €)

Ticket groupes (plus de 20 personnes)
     8,00 CHF    (4,70 €)



Flèche

Présentation du zoo

Le Zoo de Bern ou Tierpark Dählhölzli est un petit parc, situé sur une des collines entourant la ville,  bordé par l'Aar, un fleuve à l'eau bleue claire. Le zoo de Bern se divise en plusieurs parties: une mini ferme, à l'accès non payant, propose divers enclos de contact , une zone gratuite où des enclos présentent les espèces européennes, et une zone payante avec des enclos  consacrés, d'une part aux forêts tropicales,  et d'autre part, aux espèces de l'hémisphère nord.


Après s'être garé le long des rives de l'Aar, le visiteur commence sa visite
par la zone sauvage, longeant la mini ferme jusqu'au niveau du restaurant.A
son côté, on découvre le premier enclos du parc. A flanc de colline, il
s'agit d'une partie forestière, au milieu de laquelle coule un torrent qui se
jette dans un bassin. Un groupe de ratons laveurs (Procyon lotor) y co-
habite avec des chiens viverrins (Nyctereutes procyonoides).
Le visiteur gravit  la colline en direction de la partie payante du zoo.
Il entre dans une première zone encore gratuite,délimitée par un discret
grillage. Sur la gauche du sentier, un grand étang, au milieu duquel se
dressent quelques îles, est bordé d'un gazon vert. Une colonie de
flamants roses (Phoenicopterus ruber roseus) s'ébat à ce niveau. Sur
la droite du sentier, une série de volières est consacrée aux gallinacées
de nos régions. La première, plantée de quelques conifères et agrémen-
tée de rochers, est le lieu de vie de grands tétras (Tetrao urogallus).
La seconde volière, reliée à la première par de petites ouvertures, per-
met aux femelles de se soustraire au mâle grand tétra, agressif en pé-
riode de reproduction. La troisième volière est également reliée à la
seconde, aménagée de la même façon et présente un second mâle
grand tétra.




Enclos des ratons laveurs
Enclos des ratons laveurs - juin 2010
Volière des tétras lyres
Volière des tétras lyres - juin 2010
Le visiteur se dirige ensuite vers les  dernières volières, recréant des paysages
de montagnes rocailleuses. La première volière est occupée par des tétras lyres
(Tetrao tetrix) et par des chouettes de Tengmalm (Aegolius funereus).
La seconde volière est le lieu de cohabitation entre des lagopèdes alpins
(Lagopus mutus helveticus), des chouettes chevêches (Athene noctua) et des
lièvres variables (Lepus timidus varronis).
La suite de la visite nous conduit à longer l'enclos des flamants roses, sur la gau-
che, et à contourner les premiers bâtiements du zoo sur la droite. Au détour du
bâtiment se dresse une volière extérieure, composée d'une plage en sable et d'un
grand bassin. Des plantes herbacées et des branchages complètent les aména-
gements. Des avocettes élégantes (Recurvirostra avosetta) y sont présentées
en compagnie de panures à moustaches (Panurus biarnicus) et de rares grèbes
castagneux (Tachybaptus ruficollis) présentées dans 6 établissements
européens.

Le visiteur arrive au niveau de l'entrée payante du Tierpark Dählhölzli.


Volières des grands tétras
Volières des grands tétras - juin 2010
Enclos des flamants roses
Enclos des flamants roses - juin 2010


Volière des avocettes
Volière des avocettes - juin 2010

Tétra lyre
Tétra lyre - juin 2010



Flèche

Après avoir acquité son droit d'entrée, le visiteur se retrouve plongé dans
la serre sud américaine du parc de Bern. Cette installation, relativement
ancienne, est constituée d'une zone d'enclos consacrés aux mammifères,
d'une seconde zone de semi-liberté, densément végétalisée, dans
laquelle on peut découvrir le vivarium du parc et un aquarium.
En face de l'entrée, un premier enclos, densément végétalisé, et agrémenté
de nombreuses lianes, est le lieu de vie et de reproduction d'une famille
de tamarins pinchés (Saguinus oedipus). La visite se poursuit sur la
droite, en direction d'un  enclos, comparable à celui des tamarins,
qui abrite  des saïmiris à casque noir (Saïmiri boliviensis) et des agoutis
dorés (Dasyprocta leporina).
En face des saïmiris, une volière, recréant un habitat sec au sol ensablé,
agrémentée de rochers et de plantes grasses, est le lieu de vie de rares
courvites de Temminck (Cursorius temmincki) qui ont donné naissance
à deux petits le 31 mai 2010. Les courvites cohabitent avec des macros-
célides à oreilles courtes (Macoscelides proboscideus) et des cordons
bleus (Uraeginthus bengalus).
Devant la volière des courvites, une zone de sable est consacrée à la
présentation de termites (Macrotermes jeanelli).





Enclos des tamarins pinchés
Enclos des tamarins pinchés - juin 2010
Enclos sud américain de contact
Enclos sud américain de contact - juin 2010


Au fond de ce couloir, le visiteur est invité à entrer dans une  volière
de contact,  recréant un bout de forêt tropicale. Cette structure dispose
d'un bassin, d'une plage en terre et de nombreuses plantes tropicales.
Diverses espèces cohabitent dans ce brin de nature. On peut y observer des
ouistitis de Goeldi (Callimico goeldi), des chevrotains malais (Tragulus
javanicus), des jacanas d'Amérique (Jacana jacana), des geais huppés
(Cyanocorax chrysops), des motmots houtoucs (Momotus momota) et
des graptémydes (Graptemys kohnii). Sur la droite de cette installation ,
un vivarium, agrémenté de mousse, est consacré à la présentation de
grenouilles tomates (Dyscophus antongili).

Le visiteur ressort de la volière et revient entre l'enclos des saïmiris et celui
des tamarins, pour emprunter un sentier, situé à droite, et entrer dans la
partie vivarium. A l'entrée du vivarium, un complexe de tuyaux en PVC est
le lieu de vie d'une colonie de fourmis (Acromyrmex octospinosus).


Fourmilière
Fourmilière - juin 2010
Enclos des courvites
Enclos des courvites - juin2010


Ouistitis de Goeldi
Ouistitis de Goeldi - juin 2010
Courvite de Temminck et son jeune
Courvite de Temminck et son jeune - juin 2010


Courvite de Temminck
Courvite de Temminck - juin 2010
Geai huppé
Geai huppé - juin 2010



Flèche

Cette installation marque l'entrée du vivarium du zoo de Bern. Le
vivarium est une zone de la serre densément végétalisée,  au sein
de laquelle on trrouve divers terrariums et des enclos semi-ouverts.
De rares zostérops à flancs roux (Zosterops erythropleurus)
vivent en liberté dans cette serre. Le premier grand terrarium, situé
sur la droite du sentier, est agrémenté de troncs d'arbres et de
lianes. Il est le lieu de vie de scinques des îles Salomon (Coruzia
zerbata). En face des scinques, un terrarium, densément végétalisé,
accueille des pythons des arbres (Chondropython viridis).
A coté des scinques, un vivarium parcouru par un ruisseau, et
disposant d'une plage en terre et de quelques arbustes, est occupé
par des crapauds géants (Bufo marinus), des basiliques verts
(Basilicus plumifrons) et des kinosternes de Baur (Kinosternon
bauri).
La visite se poursuit, sur la gauche, en contournant un bassin rec-
réant une rive amazonienne, lieu de vie de cyclemis dentées
(Cyclemis dentata) et d'émydes à cou rayées (Ocadia sinensis).



Terrarium des émydes à cou rayées
Terrarium des émydes à cou rayées - juin 2010

Enclos des crocodiles nains
Enclos des crocodiles nains - juin 2010
En face des tortues, un bassin, accolé à une plage en sable, est consacré
aux crocodiliens, représentés à Bern par des crocodiles nains (Ostealaemus
tetraspis).
Sur la gauche du sentier, en prolongement du bassin des tortues, un viva-
rium humide est occupé par des acanthosaures (Acanthosaura crucigera).
Mitoyen aux acanthosaures, un bassin, avec vision sous-marine comparable
à celui des émydes, est le lieu de vie de chélodines à long cou (Chelonida
longicollis), espèce de tortue serpentine.
Le visiteur arrive alors au niveau d'une zone dégagée et plantée de quel-
ques branches. Deux aquariums, qui recréent les rives d'un fleuve, sont présentés
à ce niveau. Ils sont occupés  par des poissons archers (Toxotes jaculator) et
des poissons argentés (Monodactylus argenteus) pour le premier, et  par des
piranhas (Serrasalmus natteri), des cardinalis (Paracheirodon axelrodi) et
des plécos (Pterygoplichthys gibbiceps) pour le second.
Un dernier terrarium de type désertique est consacré à un groupe de crapauds
du Colorado (Bufo alvarius).


Le visiteur redescend  dans le vivarium pour découvrir une zone
de type désertique. Sur la droite, un grand enclos, divisé en deux par-
ties, abrite un couple d'iguanes rhinocéros (Cyclura cornuta) qui
cohabitent avec des macroscélides à oreilles courtes (Macoscelides
proboscideus
). A ce niveau, des ignicolores (Euplectes
franciscanus
) et des des barbicans à tête rouge (Trachyphonus
erythrocephalus
) évoluent en liberté.
En face des iguanes, un  terrarium désertique est consacré aux iguanes
épineux (Sceloporus cyanogenes).
Le visiteur arrive  dans la partie consacrée à l'aquarium du zoo. Sur la
droite, à travers des baies vitrées, on peut observer le bassin des
phoques en vision sous marine. Sur la droite, un premier bassin sud
américain est le lieu de vie de barbeaux requins (Balantiocheilus
melanopterus
) et de tétraodons à anneaux jaunes (Tetraodon mbu).
Le visiteur entre enfin dans l'aquarium  qui se trouve dans une grotte
reconstituée.



Enclos des iguanes rhinocéros
Enclos des iguanes rhinocéros - juin 2010
Zostérops à flancs roux
Zostérops à flancs roux - juin 2010
Iguane épineux
Iguane épineux - juin 2010


Bac des piranhas
Bac des piranhas - juin 2010
Ambiance dans la serre
Ambiance dans la serre - juin 2010



Flèche

Le premier bac recréée un bac sud américain , occupé par des poissons
hachettes (Carnegiella strigata), des discus (Symphysodon
aequifasciatus
) et des raies à aiguillon (Potamotrygon motoro).
A coté des bassins amazoniens, on trouve une série d'aquariums d'eau de
mer. Le premier, planté de nombreuses anémones, est le lieu de vie de
poissons clown à trois bandes (Amphiprion ocellaris) et de poissons
anges (Pomacanthus navanctius). Le second bac est consacré aux
poissons limes (Acreichtys tomentosus), aux chirurgiens noirs
(Acanthurus gahhm), aux chirurgiens à tache bleue (Paracanthurus
hepatus
), aux  poissons scorpions (Pterois volitans) et aux narons à
éperons oranges (Naso literatus). La suite de la visite nous amène vers
un  bac d'eau de mer recréant les récifs coraliens. Cet aquarium est le lieu
de vie de labres nettoyeurs (Labroides dimidiatus), d'anthias
(Pseudanthias squamipinnis), de poissons clown rouges (Amphiprion
frenatus
), de demoiselles bleues (Chromis caerulea), et des poissons
clown épineux (Premnas biaculeatus). Le visiteur arrive alors au niveau
d'un bac densément végétalisé, dans lequel vivent des hippocampes
ternes (Hippocampus fuscus) et des crevettes (Lysmeta amboinensis).




Aquarium des raies d'eau douce
Aquarium des raies d'eau douce - juin 2010

Bac typique des eaux salés
Bac typique des eaux salés - juin 2010
Un autre aquarium, comparable au précédent, est occupé par des hip-
pocampes ternes (Hippocampus fuscus) et des perches de Fridman
(Pseudochromis fridmani).
On arrive ensuite à  un grand bac d'eau salée, occupé par des gobiodons
jaunes (Gobiodon citrinus), par des poissons flammes (Nemateleotris
magnifica
), par des perces pierres (Salarias fasciatus), par des pois-
sons rois violets (Pseudochromis fridmani) et des poissons mandarins
(Synchiropus splendidus).
Un autre bac d'eau de mer est le lieu de présentation des poissons anges
bicolores (Centropyge bicolor), des balistes clown (Balistoides
conspicillum
), des chirurgiens jaunes (Zebrasoma xanthurum), des
labres nettoyeurs (Larabicus quadrilineatus) et des poissons clown
roses (Amphiprion perideraiori).
Suit un bac d'eau de mer,  lieu de présentation de labres vermiculés
(Macropharyngodon bipartitus), de labres nettoyeurs (Labroides
dimidiatus), des poissons anges à queue jaune (Pomacanthus chrysurus)
et de poissons anges royaux (Holacanthus ciliaris).


Le visiteur se dirige alors vers une autre rangée d'aquariums consacrés
aux eaux douces. Le premier est le lieu de vie des tétras du Congo
(Phenacogrammus interruptus), des poissons éléphants
(Gnathonemus petersii) et des eutropiellas (Eutropiellus debauwi).
Un second bac d'eau douce, consacré aux poissons d'Asie est le lieu
de cohabitation de gouramis perlés (Trichogaster leeri) et de gouramis
grogneurs (Trichopsis pumila). Des poissons aveugles (Astyanax
faxiatus
mexicanus) occupent le bac suivant, relativement sombre.
La suite de la visite nous amène vers un bac de poissons d'Afrique
occupé par des perches du lac Malawi (Haplochromis radango).
Les derniers bacs de l'aquarium sont occupés par des cardinalis
(Axelrodi bleheri),par des pleurodèles de Waltl (Pleurodeles
waltli) alors qu'un autre aquarium accueille  des escargots
(Neolamprologus multifasciatus) et des perches du lac Tanganyika
(Tropheus moorii).
Enfin, le dernier bac est occupé  par des poissons arc en ciel des
Célèbes (Tellmatherina ladigesi) et des arc en ciel de Boesman
(Melanotaenia boesmani).

Aquarium des perches
Aquarium des perches - juin 2010



Flèche

Le visiteur ressort alors de l'aquarium et longe à nouveau un grand bas-
sin visible à travers les vitres de la serre. Sur la gauche de l'allée de vi-
site, on peut observer un  aquarium recréant des berges de l'Amazone.
Cette installation est occupée par des pacus (Myleus pacu).
A coté des poissons, un terrarium humide, densément végétalisé, est
consacré aux dendrobates dorés (Dendrobates auratus) et aux phyl-
lobates de Golfodulces (Phyllobates vittatus).
Le visiteur bifurque alors sur la gauche pour remonter une allée en direc-
tion de l'entrée et de l'enclos des tamarins. Cette allée est bordée par
trois vivariums, deux de types désertiques et un densément végétalisé.
Les deux premiers, composés de sable et de rochers, sont occupés par
des serpents à sonnette (Crotalus enyo) et par des chuckwallas
(Sauromalus obesus). Le dernier vivarium, recréant une forêt tropicale,
est occupé par de rares vipères de Schlegel (Bothriechis schlegelii).
Le visiteur revient alors sur ses pas jusqu'au niveau des dendobates,
où il ressort de la serre.




Terrarium des chuckwallas
Terrarium des chuckwallas - juin 2010

Bassin des phoques
Bassin des phoques - juin 2010
Sur la gauche du sentier extérieur, dans le prolongement de la serre, on découvre
une volière composée d'une plage végétalisée d'herbes hautes et d'un bassin. Un
groupe reproducteur de fuligules nyrocas (Aythya nyroca) évolue à ce niveau.
La suite de la visite nous amène à remonter le sentier contournant le grand bassin
déja vu dans la serre. Ce dernier suit une plage en béton et longe l'ensemble de la
serre. Un groupe de phoques veau marins (Phoca vitulina vitulina) occupe cette
installation de grande taille.

Le groupe de phoque du Tiergarten de Bern se compose de :
- Ina née le 02 juin 2002 à Bern;
- Pamina née le 29 juillet 2004 à Bern;
- Yuma née le 19 juillet 2005 à Bern;
- Soraya née le 18 aout 2005 à Bern.

Le zoo de Bern présente son installation à phoques comme étant la plus grande
d'Europe.


En face du bassin des phoques, un complexe de deux enclos en herbe,
séparés du visiteur par un fossé en eau, est consacré à l'élevage des
élans (Alces alces alces).
Les bassins sont occupés par des tortues à tempes rouges
(Chrysemys scripta elegans). Le visiteur poursuit sa visite en em-
pruntant le sentier qui borde le complexe des élans. Sur la droite, une
petite prairie enherbée est le lieu d'évolution d'une colonie d'espiègles
spermophiles d'Europe (Citellus citellus), espèce de rongeurs peu
courante en captivité.
A coté de l'enclos des spermophiles, on découvre un enclos sec, au
sol en sable et planté de quelques plantes grasses. Cette installation
est consacrée à la présentation de tortues grecques (Testudo
graeca) et de tortues de Herrman (Testudo herrmani).
La suite de la visite nous amène vers une série de terrarium extérieurs
consacrés à la faune reptilienne et quelques rongeurs de nos contrées.



Enclos des spermophiles
Enclos des spermophiles - juin 2010
Vivariums extérieurs
Vivariums extérieurs - juin 2010

Le premier terrarium  est le lieu de vie d'une colonie de rats des moissons
(Micromys minutus). Le vivarium suivant, composé de touffes d'herbe et
de rochers, est le lieu de vie de vipères palustres  (Vipera berus) et de
vipères aspics (Vipera aspis). A coté des vipères, on peut observer une
installation, recréant une zone marécageuse, dans laquelle sont présentés
des crapauds calamites (Bufo calamita) et des tortues bourbeuses (Emys
orbicularis
). Le terrarium suivant est le lieu de vie de couleuvres à collier
(Natrix natrix) et de lézards agiles (Lacerta agilis). Enfin, des couleuvres
d'Esculape (Elaphe longissima) occupent le dernier vivarium de cette
rangée.
Le visiteur revient alors sur le sentier principal, et fait face à une grande
volière, au sol en graviers, plantée de quelques conifères, et agrémentée
de rochers et de troncs d'arbres. Des chats sauvages (Felis sylvestris
sylvestris) se reproduisent à ce niveau. Une portée a vu le jour le 21
mars 2010.


Volière des fuligules
Volière des fuligules - juin 2010
Enclos des tortues terrestres
Enclos des tortues terrestres - juin 2010


Volière des chats sauvages
Volière des chats sauvages - juin 2010
Enclos des élans
Enclos des élans - juin 2010



Flèche

En face des chats sauvages, on trouve un  enclos visible à travers une
baie vitrée. Cette installation est consacrée à la présentation de vipères
Ottomanes (Montivipera xanthina).
Le visiteur arrive alors au niveau d'une des plus grandes installations
du zoo de Bern, mais aussi l'une des plus moderne. Cette installation
se compose de deux volières, offrant un volume important. Une falaise
tapisse le fond de ces volières, qui disposent d'un sol en sable planté
de quelques herbes grasses et agrémentées de rochers. Ces volières
sont consacrées à un couple de panthères de Perse (Panthera
pardus saxicolor).
En face des panthères, un  enclos, au sol en sable qui recrée la  toundra,
a été réaménagé récemment et garni de rochers. Un trio de boeufs
musqués (Ovibos moschatus wardi) est présenté à ce niveau. Ces
animaux, qui restent peu courant en captivité, se sont reproduits en 2010.


Volière des panthères de Perse
Volière des panthères de Perse - juin 2010


Bassin des manchots
Bassin des manchots - juin 2010
Le visiteur se dirige alors vers un enclos délimité par un petit muret. Cette instal-
lation est composée d'un bassin et d'une plage de rochers. Une colonie de
manchots de Humbold (Spheniscus humboldti) y est présentée.
Le visiteur emprunte alors un sentier situé sur la gauche de l'enclos des man-
chots, pour découvrir une petite volière densément végétalisée, plantée
d'herbes hautes, de conifères et d'autres feuillus. Cette installation permet de
diviser le groupe de chats sauvages (Felis sylvestris sylvestris) du zoo.
Dans le prolongement de la volière des chats sylvestres, on peut observer
une fossé bétonnée, garnie d'écorce d'arbres, de troncs d'arbres et de cordages.
Cette fosse est reliée à un vaste enclos naturel en herbe, se divisant en un
bassin avec vision sous marine, une prairie dégagée et une zone de forêt.
Cet enclos de grande étendue, est le lieu de vie des ours bruns (Ursus arctos),
espèce emblématique de la ville de Bern.
Sur la gauche de l'esplanade faisant face au bassin des ours bruns, un
enclos de taille moyenne, planté de nombreux arbres, recréant une forêt, est
consacré à la présentation de gloutons (Gulo gulo gulo). Ces mammifères,
peu courants en captivité, ont également accès à l'enclos naturel des ours
bruns, avec lesquels  ils cohabitent.


Enclos des ours bruns
Enclos des ours bruns - juin 2010
Enclos des ours bruns et des gloutons
Enclos des ours bruns et des gloutons - juin 2010


Enclos des boeufs musqués
Enclos des boeufs musqués - juin 2010
Enclos des panthères de Perse
Enclos des panthères de Perse - juin 2010


Le visiteur revient alors vers l'enclos des manchots pour  emprunter le
sentier situé sur sa droite. Ce chemin longe, sur la droite, une grande
plaine en terre, plantée de quelques grands arbres. Des rennes
(Rangifer tarandus fennicus) sont présentés à ce niveau. Ces cervi-
dés se reproduisent régulièrement au zoo de Bern.
En face des rennes, on trouve un enclos de grande taille adossé à celui
des gloutons et des ours, recréant une forêt de feuillus. La meute de
loups gris (Canis lupus) du Tierpark Dählhötzli occupe cette installation.
Le visiteur remonte  le sentier longeant l'enclos des loups et celui
des rennes pour arriver à  une rangée de volières. Les deux premières
volières, au sol en herbe et gravillons, sont plantées de quelques
feuillus et de conifères. Des harfangs des neiges (Nyctea scandiaca)
occupent la première, alors que des grands ducs (Bubo bubo) vivent
dans la seconde.
La volière suivante, de grande taille, recrée une falaise plantée d'herbe.
Vide lors de ma visite, elle était consacrée à une colonie d'ibis chauves
(Geronticus eremita).



Enclos des loups
Enclos des loups - juin 2010
Volières des rapaces
Volières des rapaces - juin 2010


La suite de la visite nous amène vers deux  volières comparables à celle
des hiboux. La première est le lieu de présentation de hiboux petits ducs
(Otus scops), alors que la seconde est occupée par des  hiboux  moyens
ducs (Asio otus).
Le visiteur fait alors face à un  enclos rappelant la toundra, enclos agré-
menté de cailloux, rochers et de quelques plantes. Un groupe de renards
polaires (Alopex lagopus) est présenté dans cet enclos. Une trappe per-
met au renard de rejoindre le parc des rennes avec lesquels ils cohabitent.
Le visiteur contourne la volière des hiboux pour se diriger vers un sentier
d'écorces qui offre un nouveau point de vue sur l'enclos des loups, et sur
celui des ours et des gloutons.
Le visiteur revient alors au niveau de la volière des moyens ducs, pour
contourner un enclos bétonné, au sol en sable, dans lequel s'ébattent des
marmottes (Marmotta marmotta marmotta).


Enclos des marmottes
Enclos des marmottes - juin 2010
Enclos des renards polaires
Enclos des renards polaires - juin 2010


Enclos des rennes
Enclos des rennes - juin 2010
Volière des rapaces
Volière des rapaces - juin 2010



Flèche

La visite nous conduit à contourner la fosse des marmottes, pour arriver
au niveau d'une aire de pique-nique. Derrière celle-ci se trouve une
grande prairie garnie de quelques arbres. Un groupe de chèvres sau-
vages de Crète (Capra argagus) occupe cet enclos. En revenant sur
ses pas, jusqu'à l'enclos des renards polaires, le visiteur peut emprunter
une passerelle en bois qui traverse une prairie et une grande fôret,dans
lesquelles sont élevés des bisons d'Europe (Bison bonasus) et des cerfs
rouges (Cervus elaphus hippelaphus).
Un sentier pédagogique, consacré aux bisons, est également installé le
long de la passerelle.
La suite de la visite nous ramène sur nos pas jusqu'au niveau de l'enclos
des renards, que l'on longe sur la gauche. Le visiteur passe devant l'enclos
des cerfs, et se trouve devant un petit enclos bien planté, recréant une zone
marécageuse, et consacré à la présentation de cigognes noires (Ciconia nigra).


Vallée des bisons
Vallée des bisons - juin 2010
Volière des oiseaux d'eau
Volière des oiseaux d'eau - juin 2010



Le visiteur entre alors  une grande volière consacrée aux oiseaux côtiers.
L'installation se compose d'un grand bassin avec vision sous marine, d'une
plage en herbe et d'une falaise qui accueille les nids des oiseaux.
Des pluviers dorés (Pluvialis apricaria) y cohabitent avec des sternes
arctiques (Sterna paradisae) et d'une colonie de rares macareux moines
(Fratercula arctica).
En sortant du bâtiment, sur la droite, on retrouve l'enclos des boeufs musqués
et un bassin consacré aux eiders à duvet (Somateria mollissima).
Le visiteur revient alors sur ses pas pour quitter le parc zoologique et poursuivre
sa visite dans la partie gratuite du zoo de Bern.
Parcours pédagogique des bisons
Parcours pédagogique des bisons - juin 2010
Enclos des cigognes noires
Enclos des cigognes noires - juin 2010



Flèche

La partie gratuite du zoo de Bern est située le long de l'Aar, rivière qui
coule à travers la ville de Bern, à flanc de falaise. Un enclos, construit
dans une forêt,  est occupé par des lynx (Lynx lynx carpathicus).
Le visiteur longe l'enclos des lynx et descend sur les rives de l'Aar pour
continuer la visite.
Une série d'enclos, à flanc de collinne et disposants d'une falaise rocail-
leuse, se dresse sur les rives du fleuve. Le premier enclos est consacré
aux bouquetins des Alpes (Capra ibex ibex), l'enclos suivant est le
lieu de cohabitation entre des chamois (Rupicapra rupicapra rupicapra)
et des marmottes des Alpes (Marmotta marmotta marmotta).
Le dernier enclos de cette série, disposant d'une mare de boue,  est
occupé par un groupe de sangliers (Sus scrofa scrofa).
Le visiteur revient alors sur ses pas tout en longeant l'Aar.


Enclos des ongulés de montagne
Enclos des ongulés de montagne - juin 2010
Enclos des castors
Enclos des castors - juin 2010





Un enclos, composé d'un grand étang d'eau claire, d'une plage en herbe et
d'une partie forestière, est consacré aux castors (Castor fiber).
Mitoyenne aux castors, une seconde installation, du même type, est le lieu de
vie d'oies cendrées (Anser anser), de pélicans frisés (Pelecanus crispus)
et de cormorans (Phalacrocorax carbo).
C'est par ce parc que se termine la visite de la partie faune sauvage du
zoo de Bern.

Le visiteur traverse alors une route pour gagner la mini ferme du parc.
Enclos des pélicans
Enclos des pélicans - juin 2010
Enclos des sangliers
Enclos des sangliers - juin 2010



Flèche



La mini ferme est une zone  consacrée aux différents espèces domestiquées
dans le  monde.
L'ensemble des enclos dispose d'un sol en sable, d'une partie en her-
be, et est agrémenté de rochers, branchages et de quelques arbres.
La séparation du visiteur avec les animaux se fait soit par un grillage bas
classique, soit par des murets en béton. Les enclos, situés à gauche du
sentier de visite, accueillent respectivement des poneys shetland (Equus
caballus), des moutons (Ovis aries) et des chèvres naines (Capra
hircus).


Enclos typique de la mini ferme (ici des chevaux)
Enclos typique de la mini ferme (ici des chevaux) - juin 2010


Enclos des cochons d'Inde
Enclos des cochons d'Inde - juin 2010





Les enclos de droite sont consacrés aux poules domestiques (Gallus
gallus), aux oies (Anser domesticus), aux canards de Barbarie
(Anas domesticus). Un enclos accueille des ânes nains (Equus
asinus), un autre des alpagas (Lama paco). Des lapins (Oryctolagus
cunicullus
), des cochons d'Inde (Cavia  porcellus) et des cochons
laineux (Sus scrofa) complètent cette collection.
Les enfants peuvent entrer dans la majorité des enclos.
Le visiteur quitte alors la mini ferme du zoo de Bern.

La boutique du zoo se situe également dans cette partie
du parc.
Enclos des chèvres naines
Enclos des chèvres naines - juin 2010
Enclos des cochons
Enclos des cochons - juin 2010



Flèche

Le visiteur souhaitant poursuivre la visite de la ville de Bern le long de l'Aar
peut se diriger vers un enclos le "Bärenpark" (Parc des ours).
Cette fosse, dont la visite est gratuite, se trouve en face de l'ancienne fosse
des ours de la ville. Cet animal, emblème de Bern conserve une grande
place dans l'histoire de la cité hélvétique.
Une femelle, un jeune et un mâle ours brun (Ursus arctos) occupent deux
enclos enherbész et plantés de nombreux arbres.

Les ours à Bern :

1191: Fondation de la ville, dont l'emblème sera le premier animal que le
          duc fondateur de la cité aura tué. Cet animal fut un ours et donna
          son image aux armoireries de la ville.

1764 : La première fosse aux ours construite au bord de l'Aar se trouve
           sur la place du marché. Elle est alors déménagée au pied de la
           tour "Golattenmattegasse"



Ancienne fosse des ours
Ancienne fosse des ours - juin 2010
Bärenpark
Bärenpark - juin 2010


1798 : Départ des ours. Suite à la guerre, la ville de Bern capitule face aux
           français qui emmènent les ours à Paris. Plus aucun ours ne vit à Bern
           et il faudra attendre 1810 pour les revoir apparaitre dans la fosse.

1825 :  Suite à la démolition de la tour "Golattenmattegasse", les ours sont
            transférés dans une troisième fosse située au nord de la ville dans
            les fossés de la ville.

1857:  Suite à la construction du chemin de fer et de la gare, la fosse aux
           ours est reléguée dans la partie basse de la ville, là où le premier
           ours fut tué.

C'est à ce niveau qu'on peut encore observer l'ancienne fosse aux ours
ainsi que le nouveau "Bärenpark".
Ville de Bern
Ville de Bern - juin 2010
Ville de Bern
Ville de Bern - juin 2010



Ours brun
Ours brun - juin 2010
Cage intérieure des ours du Bärenpark
Cage intérieure des ours du Bärenpark - juin 2010



Flèche





En conclusion, le zoo de Bern est un petit parc urbain, situé sur une
colline verte de cette cité Suisse. La collection s'oriente aujourd'hui
vers les espèces originaires des régions du Nord.
Le parc présente, dans sa partie payante, de nombreuses espèces
qui restent peu courantes en captivité.
Une visite de 2 à 3 heure permet de faire le tour de toute l'installation.
Un vaste plan de rénovation a été entrepris et devrait se poursuivre
encore quelques années. Le parc concrétise ainsi son slogan
"Mehr Platz für Weniger Tiere" (Plus de place pour moins
d'animaux
).
Spermophile d'Europe
Spermophiles d'Europe - juin 2010


Copyright ©  -  2007-2022  -  J. Bordonné  -  Tous droits réservés